Mon AlloCiné
    Alice et le maire
    note moyenne
    3,3
    1466 notes dont 255 critiques
    13% (32 critiques)
    25% (65 critiques)
    27% (68 critiques)
    20% (52 critiques)
    12% (31 critiques)
    3% (7 critiques)
    Votre avis sur Alice et le maire ?

    255 critiques spectateurs

    Megabuck
    Megabuck

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 49 critiques

    2,0
    Publiée le 11 novembre 2019
    A trop vouloir dépeindre la vacuité du monde politique, on aboutit à un film vide. Peu d'idée, peu de rythme, peu de dialogue intéressant, peu de consistance, ce film est donc ennuyeux et Lucchini semble tourner en rond dans son propre jeu d'acteur. On déplore en sus les clichés bobo prolo écolo qui n'apportent rien, tout comme le rôle d'Alice, plus étudiante attardée que normalienne. On devine enfin que le maire de Lyon est en réalité François Hollande : terne et fatigué, sans idée, empêché de se représenter. Parallèle un peu grossier et peu crédible. Une autre idée que l'absurde et le vide pour faire décoller le film aurait été la bienvenue mais on restera sur notre faim, sauf peut-être pour les fan de la gôche caviar.
    Thildou
    Thildou

    Suivre son activité

    3,0
    Publiée le 11 novembre 2019
    Intéressant. J'aime bien les acteurs mais je me suis un peu ennuyée. J'espère que c'est un peu caricatural sinon ce n'est pas à l'honneur des politiques Je me demande d'ailleurs si la réalité n'est pas pire ??
    DJ TJ
    DJ TJ

    Suivre son activité 1 abonné

    1,5
    Publiée le 9 novembre 2019
    Très décevant. Seuls les acteurs, tous les deux très bons, sauvent le film du naufrage. Le thème, très riche, permettait un joli scénario avec pleins de réflexions à lancer et une galerie de personnages riche et fouillée. Il n’en est malheureusement rien : l’histoire est mal construite, les personnages survolés et on ne parvient jamais à rentrer dans le film et à prendre plaisir à le regarder. L’ensemble est lent, mal ficelé et ennuyeux à souhait.
    Barger Gerard
    Barger Gerard

    Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 9 novembre 2019
    Une très belle surprise que ce film, fin, intelligent, inspiré et servi par des acteurs tout aussi inspiré que le metteur en scène. Tout d'abord un scénario, rédigé, structuré avec une matière dense, support d'une réflexion crédible. Les dialogues sont excellents, fournis, servis par des acteurs inspirés par l'intelligence du propos. Le scénario est original, la trame est percutante, elle permet de guider le film avec pertinence sans aucun temps mort. C'est un film réfléchi. La direction d'acteurs est excellente, notamment F LUCCHINI épatant par la maîtrise de son rôle, bien cerné, creusé est totalement crédible. Ce n'est pas une surprise d'ailleurs. Cette qualité d'interprétation rejaillit sur A. DUMOUSTIER, absolument épatante elle aussi, toujours très juste dans son jeu, (posture d'une grande finesse, intuitive et tonalité toujours juste); L'inspiration et l'intelligence de Rohmer se retrouvent bien, chez le metteur en scène, dans ces dialogues bien construits, qui servent le film, les acteurs et la réflexion des spectateurs. Du très bon cinéma. G. BARGER
    Bertrand M.
    Bertrand M.

    Suivre son activité Lire ses 5 critiques

    3,0
    Publiée le 9 novembre 2019
    Je dirais dommage; sans que la trame de l'histoire soit innovante, on peut croire au scénario, mais le résultat est inabouti et les personnages restent statiquement dans leurs rôles du début à la fin. Peut-être est-ce cela le message? Subtilement il y a une critique de la vulgate socialiste (et de son possible rebond raconté dans le film) assez jouissive, surtout quand on pense que ce parti est maintenant tombé dans les oubliettes de l'histoire.
    Emmanuel d
    Emmanuel d

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 2 critiques

    4,0
    Publiée le 6 novembre 2019
    Très beau film sur les relations entre Luchini, maire de Lyon, aigri et désabusé, et Alice, une jeune normalienne qui a pour but de lui donner des idées... La complicité est là, le jeu d'acteurs aussi. On assiste à une des plus grandes prestations de Luchini qui est parfait dans son rôle de composition et de rhétorique sur fonds de politique. Un film attachant
    JudyCarlotta
    JudyCarlotta

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 3 critiques

    2,0
    Publiée le 5 novembre 2019
    Si vous n'êtes pas abonné, je peux comprendre aisément que vous n'ayez pas envie de dépenser une petite fortune pour aller voir ce film. Il passera le cap du petit écran sans aucun problème. Du coup, j'ai du mal à comprendre la volonté du réalisateur à le tourner en 35 mm. C'est un peu comme si on demander à servir un hot-dog dans une assiette en porcelaine. Je ne vois franchement pas l'intérêt. Sinon, l'histoire, ben tout est très clair - la politique et la philo pour les nuls. On ne s'ennuie pas mais ce n'est pas non plus palpitant.
    marcel C.
    marcel C.

    Suivre son activité Lire sa critique

    2,0
    Publiée le 5 novembre 2019
    Fabrice Lucchini a fait ce qu'il sait le mieux faire , c'est à dire du " Lucchini ", quant à Anaïs Demoustier, elle n'est guère convaincante en normalienne et nous évoque plus une lycéenne. Elle parait peu inspirée par son rôle où elle semble évoluer comme dans un mauvais rêve. A ne pas voir sauf pour connaitre ou revoir quelques arcanes de la vie politique!
    Evelyne D.
    Evelyne D.

    Suivre son activité Lire ses 3 critiques

    4,0
    Publiée le 5 novembre 2019
    Ce film est sur le fond de la politique mais c'est + un film sur des gens qui travaillent ensemble sous un grand chef. La scène avec un collègue en video m'a fait rire car elle m'a rappelé des réunions dans le privé. Lucchini est toujours excellent dans les discours, ou quand il s'ennuie.
    Le 4e Homme
    Le 4e Homme

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 12 critiques

    3,0
    Publiée le 5 novembre 2019
    C'est un assez bon film bien joué par de bons acteurs. L'histoire est relativement intéressante et l'agitation qui entoure le maire avec tous les petits énarques et porte-valises variés est bien décrite de même que l'inanité de beaucoup de leurs actions. Cela m'a fait drôle d'entendre parler des motions, du congrès du parti socialiste... un peu comme si on nous montrait un documentaire d'archives sur les années 80 ; cela parait tellement loin et désuet .... Allez-le voir pour A Demoustier et pour Lucchini. Mais rien qui vous fera vibrer : c'est un film qui s'oubliera vite.
    Lola la langouste
    Lola la langouste

    Suivre son activité Lire ses 3 critiques

    0,5
    Publiée le 5 novembre 2019
    De bon acteur , mais peu d intérêt pour le theme, je me suis ennuye ++++++++ dialogue ++++++pas compris le but de ce film. Du temps de perdu au ciné déçu.........je regrette le déplacement,
    CineRepertoire.free.fr
    CineRepertoire.free.fr

    Suivre son activité 84 abonnés Lire ses 994 critiques

    3,5
    Publiée le 5 novembre 2019
    Réjouissant scénario qui s'aventure sur le terrain politique. Ce n'est pas banal dans le paysage cinématographique français. Et c'est fait avec intelligence : réflexion pertinente sur la quête de sens en politique, sur l'idée et l'action, sur le pouvoir et l'impuissance… C'est aussi le récit, via l'évolution des deux personnages principaux, Alice et le maire, d'une double quête identitaire et d'un double roman d'apprentissage, ou de désapprentissage, de la chose politique. Entre enthousiasme et amertume. Pas vraiment de satire ici, mais un conte philosophico-politique, finement écrit, avec parfois les défauts de ses qualités : petites surenchères intellos, quelques références littéraires pour happy few... L'ensemble demeure néanmoins toujours plaisant, emballé par une réalisation certes classique mais alerte, qui évite la démonstration, et servi par un délicieux tandem d'acteurs, Anaïs Demoustier et Fabrice Luchini.
    Edouard64
    Edouard64

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 6 critiques

    4,0
    Publiée le 4 novembre 2019
    Il faut rendre hommage à ce film fin et plaisant sur la politique, sujet plutôt rébarbatif et portant à la caricature. Fabrice Lucchini y compose à merveille un maire de Lyon de plus en plus fragile et conscient de ses imperfections. Il n’est plus de la première jeunesse, a enchaîné les mandats, et se trouve soudain à la peine : que faire pour se renouveler, qu’inventer pour faire en sorte que Lyon soit plus belle, plus agréable à vivre, pour que ses habitants s’y sentent mieux, alors que tant de signaux sont au rouge, que la vie sociale se désagrège, que la catastrophe écologiste menace ? La jeune normalienne philosophe qu’il décide de faire venir pour le conseiller lui donnera-t-elle les idées et les ressources qui lui manquent pour lutter contre la médiocrité qui menace, les profiteurs de « com » toujours prêts à attraper une part non pas de butin, mais de budget ? Elle le rappelle au moins à son devoir de tous les jours : le maire lui demande de plus en plus souvent de l’accompagner, et elle le voit parler devant des rescapés des guerres ou de massacres divers, elle le voit débiter des discours dont on se rend mieux compte en passant en revue les visages couturés mais attentifs des minuscules auditoires, sur une petite place de la ville, qu’ils sont loin d’être aussi vides de sens qu’on pourrait l’imaginer… A la fin arrive un gigantesque fiasco, occasion de rédiger un discours dont on aimerait se procurer la copie tant il semble plein de bon sens et sonner juste. La dernière scène est peut-être trop simple. Et on se dit que le film, dans son minutieux souci du réel, manque peut-être d’ambition, mais certainement pas de justesse.
    montecristo59
    montecristo59

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 10 critiques

    4,0
    Publiée le 5 novembre 2019
    A des lieues des thrillers politiques qui font leurs choux gras des malversations dont la presse fait les siens dans la vraie vie, Pariser nous livre une réflexion très inspirée sur la réalité du pouvoir qu'ont les politiques à changer notre réel, à nous préserver de l'impasse (écologique et sociale notamment) face à la puissance de l'argent globalisé. Sous les ors de la république règne une agitation qui tourne à vide et nous donne un peu le tournis comme peut-être à Alice, parachutée auprès d'un maire au bord du vide pour lui insuffler de sa fraîcheur. La qualité du film tient beaucoup à l'intensité des dialogues, ciselés au cordeau : qu'ils jalonnent la naissance d'une amitié respectueuse entre les deux personnages principaux, remarquablement incarnés par A.Demoustier / Alice (solaire autant que discrète) et F.Luchini / le maire (aussi sobre et magistral que dans "L'hermine"), ou qu'ils nous plongent dans la pantomime gesticulante et verbeuse de l'équipe municipale qui s'imagine faire bouger les lignes, ces dialogues nous percutent et nous stimulent les neurones. Dans une scène de confrontation d'un projet fumeux face à un panel de citoyens, l'intervention d'un imprimeur qui saute sur l'occasion de défendre son bout de gras et met les "penseurs" municipaux face à leurs contradictions est un joli moment de dialectique. La scène de l'élaboration du dernier discours du maire, presque un constat d'échec, est aussi un moment fort. De sa compagne, artiste lyonnaise en vue très tourmentée, un des amis d'Alice dit à peu près ces mots : "je ne sais pas si c'est sa lucidité qui la pousse vers la folie ou sa folie qui lui donne sa lucidité". Bien vu tout ça ! Ce qui ne gâche rien, la clairvoyance détachée d'Alice et les fluctuations de sa motivation nous sont proposées avec beaucoup de finesse, comme leur influence sur le cheminement intérieur du maire. Et pour couronner le tout, Pariser et son équipe photo se sont éclatés à nous balader dans un Lyon qui donne envie de flâner un peu, ce qui ne gâche rien non plus. Un bon moment de réflexion presque apaisée.
    ATON2512
    ATON2512

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 342 critiques

    3,5
    Publiée le 5 novembre 2019
    De Nicolas Pariser (2019). Porté par une interprétation exemplaire et des dialogues d'une grande éloquence . Le film est didactique sur les arcanes du pouvoir qu'il soit local ou national avec tous les petits et grands arrangements . Avec Fabrice Luchini trucculant et Anaïs Demoustier fraiche et pleine d'attention et de curiosité d'un monde qu'elle ne connait pas . Le film loin d'être innocent serait même une critique à peine voilée du pouvoir, de son isolement et de son incapacité à transformer des idées si fortes soient-elles en action ? Le pouvoir serait-il vain et y croire de trop serait -il vanité ? . A voir et à méditer assurémment .
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top