Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Mulholland Drive
note moyenne
3,9
16647 notes dont 1371 critiques
57% (782 critiques)
15% (209 critiques)
5% (69 critiques)
7% (91 critiques)
10% (132 critiques)
6% (88 critiques)
Votre avis sur Mulholland Drive ?

1371 critiques spectateurs

cris11
cris11

Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 973 critiques

5,0
Publiée le 13/01/2013
Mulholland drive est un film bien particulier. Je peux facilement comprendre la plupart des gens qui n'aiment pas ce film parce qu'ils estiment que c'est de la masturbation intellectuelle. Moi même, je n'aime pas vraiment le genre de film où de nombreux éléments sont sujets à interprétation (2001, l'odyssée de l'espace, Holly motors... par exemples). Mais concernant ce film, j'ai été totalement hypnotisé et envahit par cette ambiance, ces scènes particulièrement esthétique grâce à une superbe photographie, les différentes musiques du film et tout le mystère planant tout au long du film. Les actrices sont également parfaites dans leurs rôles. Après le premier visionnage, j'ai compris le gros de l'histoire mais de nombreux détails m’échappaient et des questions restaient sans réponse. Il existe un documentaire fait par un professionnel du cinéma qui tente d'expliquer toute l'intrigue autour de ce film, et qui s'appelle "retour à mulholand drive". Ce dernier est particulièrement bien fait et ceux qui sont frustrés de n'avoir rien compris à ce film seront peut être soulagés. Après cela, je l'ai revisionné une seconde fois et je mes suis rendu compte du nombre très importants d'indices et de clés permettant de comprendre l'histoire. Ce film fait partie de ce genre de films où à chaque visionnage, on découvre un nouvel élément qui nous avait échappé lors d'un visionnage précédent. Après, ce genre de film est aussi de ceux qui font réfléchir le spectateur qui va se faire lui-même sa propre interprétation des choses. Encore une fois, ça plait ou ça ne plait pas. Sur ce coup-là, moi ça m'a plu.
Puce6386
Puce6386

Suivre son activité 389 abonnés Lire ses 1 074 critiques

3,5
Publiée le 29/08/2010
Un film de David Lynch, énigmatique, au scénario captivant, qui dévoile seulement en phase finale l'essence de son intrigue et qui prend le soin de laisser de côté de nombreux éléments d'incompréhension, permettant à chacun de faire sa propre interprétation. Une somptueuse torture pour l'esprit !
Dplardo
Dplardo

Suivre son activité 111 abonnés Lire ses 99 critiques

4,5
Publiée le 11/08/2010
Mulholland Drive c'est 2h30 d'ébullition pour résoudre une énigme poussée. Dans cet univers à la Twin Peaks, mystérieux, intemporel et angoissant (pas loin de certains de mes cauchemars), Lynch nous propose un puzzle de haut niveau, avec une histoire profondément étudiée qui tourne autour des deux amantes Diane et Camilla. Il vous faudra peut-être googueuliser pour avancer dans la réflexion car ce film a été conçu pour que le spectateur n'en reste pas au générique de fin et puisse se faire sa propre idée par la suite. Une belle invitation de la part d'un réalisateur qui a de l'estime pour son public.
Nicolas S.
Nicolas S.

Suivre son activité Lire ses 5 critiques

5,0
Publiée le 16/02/2018
Le meilleur film que j'ai vu de ma vie ! Quel travail de Lynch, quelle poésie, quelle ambiance, quelles actrices, ce film m'a bouleversé, culte ! Il faut que je regarde Twin Peaks décidément !
Benjamin A
Benjamin A

Suivre son activité 314 abonnés Lire ses 1 899 critiques

4,5
Publiée le 20/03/2014
Errant sur la route de Mulholland Drive après un accident de voiture qui la rend amnésique, une femme (que l'on appellera Rita par la suite) se réfugie dans la première maison qu'elle trouve, bientôt habité par Betty une apprentie comédienne. Cette dernière, intrigué va apprendre à la connaitre, se rapprocher d'elle et va l'aider à retrouver son passé avec comme point de départs, des liasses de billets et une clé bleue se trouvant dans le sac de Rita. Selon David Lynch, "Il s'agit du rêve de Hollywood, d'une relation entre deux filles différentes et d'un polar, avec des virages intéressants." En effet, on peut y voir énormément d'interprétations et choses, tant "Mulholland Drive" parait riche. Que ce soit au niveau de cette captivante enquête pour retrouver le passé de Rita, la relation entre les deux protagonistes ou encore sa critique d'Hollywood et pendant 2h20, chaque scènes est propice à différente interprétations, on se demande si on est dans un rêve, la réalité et notamment dans la seconde partie du film. L'essentiel, la vrai réussite de "Mulholland Drive" c'est la brillante et géniale mise en scène de Lynch, l'atmosphère et les émotions que l'on ressent. Lynch rend son film fascinant, envoutant, effrayant, viscéral, magnifique, rêveur, intime, cauchemardesque, sensuel ou encore intense, on passe par tous les sentiments et "Mulholland Drive" est prenant captivant de bout en bout. Le savoir faire de Lynch se résume aussi dans sa maitrise technique, ses mouvements de caméra, travelling, ses plans ou ses cadrages, tout est maitrisé par une main de maitres, il est au sommet de son art. Il multiplie les références, au cinéma notamment Grace Kelly, Rita Hayworth (dont l’héroïne prendra le prénom après avoir vu l'affiche de "Gilda"), il a le sens du détail et ca se remarque à chaque scènes et images. L'atmosphère est sublimé une bande originale envoutante collant parfaitement au récit. Naomi Watts et Laura Harring sont extraordinaire. Bien plus qu'un film, c'est une véritable expérience cinématographique que nous propose David Lynch, qui ne laisse pas indifférent tant on passe par multiples sentiments. Un seul mot nous revient finalement, "Silencio"...
Nicolas L.
Nicolas L.

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 897 critiques

5,0
Publiée le 02/02/2018
Alors là... La claque !! Deuxième vision et redecouverte du chef d'oeuvre de David Lynch. Je me permet pour l'occasion de plagier mon petit frère qui après lui avoir textoté mon enthousiasme sur le film m'a répondu : "C'est un peu une mise en abime, une réflexion esthétique sur le cinéma lui-même, c'est pas un hasard si ça se passe à Hollywood. C'est le film qui illustre le mieux la phrase de Bazin : le cinéma substitue à notre regard un monde qui s'accorde à nos désirs. Car c'est l'histoire d'une femme qui substitut, le temps d'un rêve (le temps d'un film ? )sa vie de merde à une vie fantasmée". Tout est dit !
Nyns
Nyns

Suivre son activité 119 abonnés Lire ses 749 critiques

3,5
Publiée le 11/02/2015
Je met au défit quiconque de comprendre ce film au premier visionnage. Et si malgré tout un tel être humain existe, je lui tire ma révérence. Malheureusement (ou heureusement je ne sais pas) Monsieur Lynch a tout mis en oeuvre pour rendre cette tâche hardue. Il complique tout. J'ai trouvé ça à la limite de l'indécence, voire agaçant. Mais on ne va pas se mentir, chapeau l'artiste! Il a réalisé une oeuvre hors du commun et unique. Je qualifierais Mulholland Drive comme étant une expérience visuelle et cérébrale, presque un exercice. Je dois avouer que les explications détaillés du film sur internet m'ont beaucoup aidées. Je le regrette un peu maintenant mais c'est trop tard. Bref, il y aurait beaucoup à dire sur ce film, pour ma part ce ne fut pas une partie de plaisir tant cela m'a déconcerté, voilà pourquoi je met seulement 3,5. A déconseiller aux cinéphiles débutants.
JimBo Lebowski
JimBo Lebowski

Suivre son activité 213 abonnés Lire ses 963 critiques

5,0
Publiée le 18/03/2014
Certainement le meilleur film de David Lynch avec "Eraserhead", son long métrage le plus complet dans le traitement des thèmes abordés, le rêve, le dédoublement, la mise en abîmes et l'adultère. L'histoire, une femme (Laura Harring) est victime d'un accident sur une route perdue dans les hauteurs d'Hollywood, elle trouve refuge dans un appartement. Betty (Naomi Watts), elle, débarque émerveillée dans la cité des anges pour y passer une audition dans l'espoir de percer au cinéma. Le fameux appartement s'avère être celui de Betty, les deux femmes se lient d'amitié; en attendant de remonter la piste de l'accident, amnésique, cette inconnue prend temporairement le prénom de Rita. Dans le même temps, Adam (Justin Theroux) réalisateur en vogue, se retrouve contraint au chantage à recruter une actrice mystérieuse du nom de Camilla Rhodes. Diane fait forte impression à son audition et est invitée au casting du film de Adam, mais elle finie par prendre la fuite pour retrouver Rita. Les deux femmes deviennent amantes, mais au milieu de la nuit Rita se réveille avec une pulsion étrange, la découverte d'une mystérieuse boîte bleue dans son sac à main va alors bouleverser toute logique. Le film se divise clairement en deux parties, celle du rêve idéalisé du personnage de Naomi Watts et celle du réveil, amorcé par l'ouverture de la boîte bleue. La première partie laisse par intermittence place au mystère, comme cette scène extrêmement immersive du coffee-shop et de la première allusion au rêve éveillé et à la paranoïa. La vieille femme en noir venant frapper à la porte de l'appartement est annonciatrice de danger (comme l'homme mystérieux dans "Lost Highway" ou la voisine étrange dans "Inland Empire"), cela nous tient en haleine, ce qui rend le mystère encore plus captivant. Forcément la mise en scène est absolument fabuleuse et surréaliste (à l'image de la scène du café) et on a la parfaite illustration de la mise en abîmes lors de l'audition de Betty, des acteurs jouant des acteurs. A noter le petit clin d'œil 50's lors du cast de Adam, toujours ce côté rétro qui fait le charme de l'univers si particulier de Lynch. Le passage du théâtre Silencio est le point culminant de "Mulholland Drive", où tout n'est qu'illusion, la découverte de la boîte bleue dans la foulée va précipiter le retour à la réalité. On prend conscience du dédoublement entre les deux femmes, accentué par la perruque blonde de Rita, une fois la boîte ouverte la deuxième partie commence ... Les rôles s'en retrouvent inversés Betty/Diane n'est autre qu'une actrice ratée dans l'ombre de son ex-amante Rita/Camilla, tout les morceaux se recollent plus ou moins de manière cohérente, Lynch laissant un peu de place à l'interprétation du spectateur. Le thème de l'adultère devient omniprésent laissant le personnage de Watts dans la détresse la plus profonde, elle finira par se suicider sous la pression des démons de ses rêves de gloire, renvoyant à la découverte macabre du cadavre dans un appartement dans la première partie du film. Cette histoire est un tableau cruel et souvent idéalisé du destin hollywoodien, fait de fantasme et de désillusion. Le clochard à la boîte bleu, s'apparentant comme un Deus Ex Machina vient conclure le film, un dernier "Silencio" résonne comme un ultime soupir. Fin. Que faire d'autre que de crier au génie ? ... "Mulholland Drive" est un film juste exceptionnel, un très grand chef d'œuvre du cinéma, envoûtant, passionnel et inoubliable.
-Bat(e)man-
-Bat(e)man-

Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 299 critiques

5,0
Publiée le 07/03/2013
Un chef d'oeuvre magistral qui jouit d'une ambiance unique, entre rêve et réalité. On est ainsi transporté dans cette ambiance sur toute la durée du film avec une facilité déconcertante grâce aussi à une mise en scène onirique et mystérieuse, à l'instar d'un scénario brumeux sur l'amnésie de cette actrice dont on perd très vite le contrôle tant ce scénario prend des tournures inattendues. Ce film, c'est aussi un duo d'actrices incroyables qui donnent à leur personnage un côté énigmatique. Mulholland Drive, c'est enfin une bande originale à la fois légère et dramatique qui renforce l'aspect étrange de cette oeuvre. Expérience visuelle intense, Mulholland Drive est un film étrange et fascinant qui arrive à nous happer dans cette univers surréaliste avec facilité sur toute la longue durée du film.
Greg A.
Greg A.

Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 424 critiques

5,0
Publiée le 30/07/2018
Une claque monumentale . un film déstructuré qui joue avec nos émotions et notre cerveau mené de mains de maître par un duo d'actrices sublimes et complémentaire , appuyé par une musique splendide qui nous glace le sang notamment lors de la scène finale ! Le premier visionnage va vous paraître incompréhensible mais après explications et plusieurs visionnage , on s'aperçoit vite que c'est du génie . Un chef d'oeuvre 20/20
Koggler
Koggler

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 5 critiques

5,0
Publiée le 14/12/2017
Un pur chef d'oeuvre, à voir plusieurs fois pour en découvrir toutes les subtilités. Lynch rythme son film d'une manière admirable. On suit plusieurs histoires sans en voir les rapports. La rupture vers le milieu du film est capital pour le comprendre.
Ricco92
Ricco92

Suivre son activité 51 abonnés Lire ses 1 103 critiques

5,0
Publiée le 29/10/2017
Tourner un pilote d’une série télévisée pour que celui-ci, une fois terminé, soit finalement rejeté par la chaine à laquelle elle était destinée est un cas régulier dans le milieu de la télévision. Cette situation arrive en 1999 à David Lynch avec Mulholland drive. Non à court d’idées, le cinéaste pensa à ajouter à ce pilote des scènes supplémentaires (globalement, la dernière demi-heure du film) lui donnant une lecture complètement différente et un aspect encore plus lynchien (celle-ci modifiant brutalement le récit) pour le transformer en long métrage de cinéma. Mulholland drive le film était né ! Désormais, nous sommes face à une œuvre envoutante par son atmosphère mais incompréhensible sans analyser en profondeur la structure du film (le documentaire Retour à Mulholland drive est par ailleurs très important à regarder car il décrypte le film et les clés que David Lynch donna dans la presse quelques semaines après sa sortie afin de rendre son récit clair). Lynch nous offre donc une expérience cinématographique assez intellectuelle loin du récit hollywoodien traditionnel (même si on est encore à mille lieux de la radicalité d’Eraserhead ou d’Inland empire). Sa maitrise cinématographique apparait dès les premiers instants où on sent aussitôt que la réalité doit être différente de ce que l’on voit (et que sous le vernis se trouve souvent la crasse), ce qu’on ne cessera jamais de ressentirspoiler: (notamment dans la séquence du cabaret où les playbacks continuent alors que les chanteurs sur scène s’arrêtent). Mais l’aspect envoutant de cette description de la Mecque du cinéma (dans laquelle le cinéaste fait autant référence à des œuvres aussi prestigieuses que Gilda de Charles Vidor qu’à des œuvres aussi oubliées que C’est dans la poche, connu aussi sous le titre de Mathilda, réalisé par Daniel Mann, quand des personnages parlent d’un kangourou boxeur) n’est pas à attribuer uniquement qu’au cinéaste. En effet, son habituel collaborateur musical, Angelo Badalamenti signe ici une des ses œuvres les plus belles et les plus marquantes à classer à côté de celle qu’il a composée pour Twin Peaks. Quant aux deux actrices principales, elles sont en tous points incroyables dans leurs doubles rôles : il est même très étonnant que, contrairement à Naomi Watts qui a pu devenir une star grâce à ce film, Laura Elena Harring, qui est pourtant totalement envoutante, ne vit pas sa carrière décoller à la suite du succès du film. Mulholland drive est donc un chef-d’œuvre marquant dans l’œuvre de David Lynch qui lui permit de remporter le Prix de la mise en scène à Cannes en 2001 et le César du meilleur film étranger en 2002 et d’obtenir à la fois un succès critique et public contrairement à son film suivant beaucoup plus expérimental, Inland empire.
Cinéphiles 44
Cinéphiles 44

Suivre son activité 155 abonnés Lire ses 2 559 critiques

5,0
Publiée le 28/10/2017
Comment décrire cet abyssal objet énigmatique ? Une blonde, une brune, un accident, Hollywood, un cowboy, un réalisateur, une clé bleue, une boîte, un couple d’ainés, des rideaux rouges, une liasse de billets, un cendrier, un lit, une poitrine, le désir sexuelle, la jalousie, la peur, le doute, un baiser, une identité, un monstre, Mulholland Drive… Chef d’œuvre inestimable et intemporel de toute l’histoire du cinéma, Mulholland Drive saura transporter le spectateur dans une intrigue dangereusement érotique tout en lui brouillant sans cesse sa conscience de croire ce qu’il voit. Vous pourrez lire de multiples affirmations sur les théories de ce long-métrage. Mais David Lynch n’en aura jamais acquiescé une seule. Alors pensez par vous-même et rejoignez Mulholland Drive. D'autres critiques sur notre page Facebook : Cinéphiles 44 et notre site cinephiles44.com
Stormtrooper62
Stormtrooper62

Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 361 critiques

4,5
Publiée le 15/05/2017
Avec son ambiance pesante pleine de mystère,Mulholland Drive est sans conteste l'un des meilleurs films de tout les temps (c'est mon avis)meme si parfois,on peut rester dans l'incompréhension,Pour y remédier,il faut revoir ce film,afin d'en comprendre toutes les subtilités.A voir et à revoir.
Attigus R. Rosh
Attigus R. Rosh

Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 1 631 critiques

3,5
Publiée le 19/03/2017
Mulholland Drive est un très beau de David Lynch, bien que totalement incompréhensible. L'histoire est très belle, mêlant à la fois le réel et l'onirique. Il y a de très belles scènes et de beaux décors : le théâtre, Mulholland Drive …. Le récit est passionnant, l'intrigue nous accroche. spoiler: La révélation finale est très bien trouvée, très intelligente et complètement inattendue. Par contre, la fin est incompréhensible, il a fallu que je me renseigne de mon côté pour la comprendre et même après renseignement, je reste sceptique. Elle laisse beaucoup de réponses sans réponse (Comment se fait-il que certaines personnes, comme la personne vivant dans la même résidence que Betty ne reconnaisse aucun des deux personnages principaux ? Comment expliquer la situation initiale et notamment la nouvelle maison de Betty ?). Les actrices jouent très bien. Naomi Watts et Laura Harring incarnent avec brio des rôles à facettes multiples. Film très intéressant.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top