Mon AlloCiné
Le Jour où la Terre s'arrêta
note moyenne
3,5
927 notes dont 111 critiques
23% (26 critiques)
39% (43 critiques)
24% (27 critiques)
6% (7 critiques)
5% (6 critiques)
2% (2 critiques)
Votre avis sur Le Jour où la Terre s'arrêta ?

111 critiques spectateurs

Estonius

Suivre son activité 183 abonnés Lire ses 2 939 critiques

4,0Très bien
Publiée le 27/11/2013

Est-ce vraiment un film de science-fiction ? Voyons voir : Un extraterrestre humanoïde (et vraiment humanoïde, ce n'est pas un alien ayant adopté une enveloppe humaine), un robot en slip et un vaisseau où on met plus de temps à ouvrir une porte que n'importe où ailleurs. Quant à l'arrêt de la circulation automobile outre le fait que soit farfelu, la conservation de l'énergie cinétique et l'impossibilité de freiner aurait dû provoquer des accidents en cascades bien plus graves que les quelques tôles froissées qu'on nous montre… Bref si c'est de la SF, c'est puéril et on va mettre un zéro pointé. Seulement ce n'est pas de la SF, c'est un conte philosophique et si on le regarde comme tel, les remarques ci-dessus n'ont plus lieu d'être. On a donc une fable humaniste bien réalisée, bien interprété (même le gosse est supportable) qui montre bien ce qu'il voulait montrer : la connerie des militaires, des politiques mais aussi de beaucoup de gens… Là où le film se trompe, c'est qu'il considère que les savants seraient mieux qualifiés que quiconque pour diriger la Terre. Je crois que là aussi on n'en est revenu. Enfin relevons que si le message est pacifiste, il n'est pas humaniste, c'est "faites ce que vous voulez sur la Terre, mais venez pas nous emmerder dans l'espace…". Ce film a été surestimé mais il reste intéressant (et reste mille fois supérieur à son imbuvable remake de 2008)

Bruce Wayne

Suivre son activité 155 abonnés Lire ses 348 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 05/11/2012

Le Jour où la Terre s’Arrêta est un grand classique de science-fiction du Septième Art. Nous sommes dans les années 1950 et le monde est divisé en deux bloc, c’est la Guerre Froide. Mais un jour l’arrivé d’une soucoupe volante vient perturber la vie de la capitale des Etats-Unis, Washington. A son bord l’extraterrestre Klaatu et son robot géant Gort viennent porter un message pour la population terrienne. Mais Klaatu va se heurter à la violence et à l’incompréhension mais sera aidé par Helen une jeune veuve et de son fils Bobby et d’un savant, le professeur Barnhardt dans sa quête. Avec Le Jour où la Terre s’Arrêta Robert Wise a donné naissance à un grand classique de science-fiction. Certains pourrons penser que le film est peuplé de martiens, de soucoupes volantes et d’invasions martiennes avec de l’action… et bien NON. Le Jour où la Terre s’Arrêta ne possède pratiquement aucune scène d’action appart l’arrivée de Klaatu où Gort détruit des engins militaires avec son rayon laser mais c’est tout. Le film de Robert Wise est un film de science-fiction certes mais à caractère psychologique avec des réflexions sur la paranoïa des années 1950 à propos des invasions martiennes et ce que croyait la population et à l’accueil qui est réservé à ces nouveaux arrivants, toujours de manière brutale dans les films américains. Et pour une fois l’extraterrestre Klaatu est de forme humanoïde contrairement à tous les autres films de SF où les extraterrestres sont des créatures monstrueuses et tentaculaires. Le film possède une musique électronique excellente avec des sons très fort et très assourdissant, très typique des films d’extraterrestres d‘époque. Les acteurs sont très bon en particulier Michael Rennie qui joue Klaatu, l’acteur apporte du mystère, de la froideur au film. Le Jour où la Terre s’Arrêta est un grand film de science fiction. Un grand classique et « Klaatu Barada Nikto.»

Danny Wilde

Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 503 critiques

4,0Très bien
Publiée le 21/02/2015

Tourné en pleine guerre froide, le Jour où la Terre s'arrêta n'est pas un simple film de science-fiction de série, mais une habile parabole sur la paix et le danger de la prolifération des armes nucléaires. L'arrivée sur Terre de Klaatu, étrange envoyé d'ailleurs (et premier extraterrestre non belliqueux en 1951), venu avertir les Terriens que leurs armes mettent en danger la paix et la sécurité du cosmos, est un grand moment. Et Michael Rennie, excellent acteur de second plan, trouve là son rôle le plus célèbre, de même que sa fameuse formule "Klaatu Barada Nikto" qui empêche le robot Gort de pulvériser la ville avec son rayon désintégrateur, a fait le tour de la planète. Cette scène d'arrivée symbolise la préfiguration de l'attitude des Etats-Unis face à d'éventuels agresseurs. Le film ne tombe pas dans le piège du sujet à thèse et reste avant tout un divertissement, malgré l'importance du problème (la paix et le désarmement). Mais le plus intéressant réside dans les éléments de SF mêlés à une très intelligente description du mode de vie quotidien des Américains tel que le découvre Klaatu. Je ne met pas la note suprême car il y a une baisse de rythme au milieu, mais ce film reste un grand classique et le film de science-fiction le plus adulte des années 50, à une époque où le genre était traité de façon peu sérieuse, et bien plus réussi que son pâle remake de 2008.

vinetodelveccio

Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 796 critiques

4,0Très bien
Publiée le 21/03/2014

Un film excellent au suspense insoutenable et à la narration palpitante. Robert Wise est un raconteur d'histoire absolument merveilleux et déroule son histoire en y instillant une tension presque palpable. Le scénario est déroulé avec une immense justesse et avec un timing du tonnerre : les rebondissements surviennent toujours au bon moment et les personnages évoluent avec finesse. Le tout est servi par une mise en scène juste et au service de l'histoire. Au-delà des considérations cinématographiques, ce film est une ode à la paix et une critique acerbe de l'esprit belliqueux qui règne à l'époque dans le monde. Bref, un moment de cinéma prenant et qui, hormis pour son robot, n'a pas pris une ride.

progiamorf

Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 56 critiques

4,0Très bien
Publiée le 13/03/2014

On peut dire que Le Jour où la Terre s'arrêta est un film novateur, pour l'époque, scellant les prémices d'un concept, repris maintes fois dans les films de science-fiction jusqu'à aujourd'hui. Pourtant, on assiste là à une fiction qui n'en est pas vraiment une. Au travers les traits de l'extraterrestre (qui ressemble physiologiquement à l'homme), on jouit de toute l'objectivité (ou presque) d'une opinion extérieure, qui viendrait en juge sur les affaires du monde. Et la sanction d'arriver. La critique d'un monde, divisé en deux, enclin au conflit, permet au spectateur, au delà de l'image, de réfléchir. A travers Klaatu, le cinéaste apporte un recul politique sur les faits, presque impossible, il chérit l'idéal d'un monde sans violence, sans guerre. Il symbolise aussi toutes les angoisses de l'époque, en temps de Guerre Froide : la peur permanente, qui conduit à la dénonciation, aux trahisons (cf. Klaatu dénoncé au Pentagone), un monde corrompu, puérilement violent, ou à l’antinomie des penseurs, les chefs d'états n'arrivent pas à se mettre d'accord pour un lieu de rendez-vous, scellant l'avenir de la terre. Et parce que c'est de ça dont il est question, cette adaptation du livre de Harry Bates (Farewell to the Master) se termine par ce que l'on pourrait qualifier de question ouverte : c'est à vous de décider ! (adressé en définitive, à travers le scénario, au spectateur). Klaatu qui repart ainsi sans avoir causé le moindre dommage à l'homme (c'est plutôt le contraire !), nous laisse désormais, à une époque ou le cinéma était un art démocratisé au possible, juge, et même acteur. Acteur, oui, dans une période emprise par la peur du phantasme de l'apocalypse nucléaire, c'est à nous de changer les choses !

Benjamin A

Suivre son activité 295 abonnés Lire ses 1 898 critiques

4,5Excellent
Publiée le 09/03/2014

Classique intemporel de la science-fiction, « Le jour où la terre s’arrêta » s’avère à la hauteur de sa réputation. L’idée des extra-terrestre d’apparence humaine qui atterrissent sur la terre, non pas pour la détruire mais pour proposer un message de paix est excellente et intéressante, mais en plus le scénario construit autour et les idées développées à partir de ce thème se révèlent brillant. Pas d’explosion et peu d’action dans ce film, on y suit un extra-terrestre d’apparence humaine qui va essayer de s’intégrer à la population pour l’observer tout en étant recherché par l’armée « mort ou vif ». L’étude de caractère est très bonne et il nous montre l’évolution et les réactions des militaires et des gouvernements et plus généralement de l’humain (avec de rare exception) et c’est à la fois fascinant et terrifiant. On pourra aussi remarquer l’effrayant robot, témoins d’une technologie qui évoluera constamment et qui pourrait dépasser ses créateurs. De plus on peut aussi faire le parallèle avec le contexte de l’époque, où on était en pleine guerre froide et terrifié par la monté des armes de destruction massive. Et en plus on ne nous fait pas la morale, il n’y a pas d’utopie sur un système parfait. Certains pourront lui reprocher ses effets spéciaux dépassé, mais c’est aussi le témoignage d’une (belle) époque où la réflexion contait avant tout dans les œuvres science-fiction, et les effets spéciaux ne sont jamais une halte au récit qui se déroule sur terre principalement (et apporte même parfois un peu de charme !). L’atmosphère est de plus en plus oppressante et la mise en scène de Wise est très bonne. Les interprétations sont excellente et en premier lieu Michael Rennie dans le rôle de Klaatu. Une très grande œuvre, fascinante, subtile, intelligente, effrayant et captivante.

oranous

Suivre son activité 91 abonnés Lire ses 1 097 critiques

2,5Moyen
Publiée le 06/11/2007

Un film très ambitieux au vue du contexte politique de l'époque. Un bon film de SF qui est néanmoins assez longuet. L'histoire quant a elle n'est pas sans intérêt. Mais je doit reconnaitre que les costumes notamment du "robot" sont assez ridicule. Selon Wired c'est l'un des 20 meilleurs film de SF, personnellement je ne l'inclurais pas.

DanielOceanAndCo

Suivre son activité 284 abonnés Lire ses 3 475 critiques

2,0Pas terrible
Publiée le 14/12/2016

Bon, je reconnais sans peine que j'ai tellement détesté le remake signé Scott Derrickson que je n'ai guère de souvenirs sur le fond, mais je reste persuadé que "Le Jour où la Terre s'arrêta" original et réalisé par Robert Wise est bien meilleur. Alors certes, si j'ai bien compris le message pacifiste du film, tourné en pleine Guerre Froide, ce n'est pas pour autant que j'ai été subjugué, pourtant j'aime le charme du cinéma de science-fiction des années 50. D'ailleurs, le début du film est intrigant mais le déroulement du récit se fait un peu en mode pépère et si les personnages manquent un peu d'épaisseur, la plupart des dialogues sont suffisamment pertinents pour conserver l'intérêt des spectateurs. Bref, un film de science-fiction à l'ancienne qui manque d'intensité mais qui possède des qualités, principalement son thème intéressant mais un chouïa sous-exploité!!

MaCultureGeek

Suivre son activité 730 abonnés Lire ses 1 032 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 21/03/2015

"Le Jour où la Terre s'arréta" est un foutu classique de la mort qui tue, "le genre de films que t'est obligé de voir avant de mourir". Et cette réputation de chef-d'oeuvre de la sf, de véritable classique du 7ème art, il ne l'a pas volée. Car oui, ce film est un véritable classique doublé d'un authentique chef-d'oeuvre. Il n'est pas du tout comparable à son remake, plutôt odieux, dans mes souvenirs, et franchement décevant. Dans le fond, c'est une oeuvre magnifique. Mais on y reviendra plus tard, je vous le garantis. Pour l'époque, il y a peu d'effets spéciaux, et les quelques uns présents sont tout de même un poil rudimentaire. Bon, ils n'en demeurent pas moins très efficaces et convaincants ( surtout pour l'poque ), mais niveau cgi, on est quand même un cran en dessous de "La Guerre des mondes" ou encore du "Choc des mondes", véritable coup de coeur que j'avais tout simplement adoré. En fait, il ne patit pas du tout de ses effets spéciaux assez simples puisque son objectif est otu autre : convaincre par son écriture et son propos implicite, et non par sa forme et ses superficialités. Et cela, mes amis, il le réussit à merveille, comme nul autre pareil. Profondément réfléchi, magnifiquement écit, "Le Jour où la Terre" s'arréta est une véritable fable sur l'histoire de l'humanité, une réelle réfléxion pertinente et visionnaire sur l'avenir de l'homme, et sa place dans la galaxie, parmi tant d'autres espèces sans aucun doute bien plus évoluées, autant racialement que technologiquement, que lui. Et en plein lilieu de la guerre froide, ce film fait mal, très mal. Véritable réfléxion intemporelle ( on dira ce qu'on veut, mais force est de constater que l'on peut toujours l'appliquer à notre société actuelle ), "Le Jour où la Terre s'arrêta" marque véritablement par la tristesse de son propos, et l'aspect philosophique auquel il aspire. En plus d'aller très loin dans sa réflexion carrément intergalactique, ce film nous pousse à réfléchir sur notre présent, notre condition humaine ainsi que notre place dans la société, et dans l'espace. Ouah, ils sont beaux ces derniers mots, hein? Normal, ils viennent de mon cours de français. Mais non, je plaisante ! Reflet de son époque, l'atmopshère quasiment paranoïaque est presque palpable, et les agissements de l'Homme ne pourront que nous faire regretter d'appartenir à la mankind ( l'humanité, c'est bon pour le vocabulaire, vous verrez ). Une critique de l'humanité réellement impressionnante, et carrément virulente : on dirait que les scénaristes sont des aliens anti-humains, sérieux ! En gros, comme interpétation personnelle, on pourrait en tirer un truc comme ça (#çaneregardequemoi ) : "l'homme causera sa propre perte de par son envie de se battre, de dominer et de tuer celui qui ne lui ressemble pas ( #lesindiens ). Il est trop retors pour que l'on puisse lui faire confiance, et se montre tellement hostile que seul des rapports de force pourront calmer ses hardeurs. Et en plus de ça, il est vénal, a peur de l'étranger donc se révèle de nature xénophobe et ne pourra s'épanouir que par le malheur des autres". Voilà un résumé concis. Et bien sûr, ce message de malade mental du ciboulo ( tout simplement extraordinaire ) est renforcé par le charisme et le jeu d'acteur de celui qui interprète Klaatu, parfait choix d'interprétation pour un physique unique et atypique. Le pire, c'est qu'il à l'air super sympa, carrément bienveillant, ce qui renforce le côté mauvais de l'homme. Scénario superbe, acteurs géniaux, fin bouleversante, réalisation excellente, bande-sonore mémorable, on ne pourra qu'applaudir la prestation, et rester impressionner par un tel résultat final. Vraiment, un film puissant. A voir de toute urgence.

Eldacar

Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 356 critiques

3,5Bien
Publiée le 25/10/2012

Beau plaidoyer humaniste pour la paix dans le monde, "Le jour ou la Terre s'arrêta" se démarque des autres films de science-fiction de l'époque. S'il dénonce les dangers de l'arme nucléaire, il ose surtout tourner en dérision la Guerre Froide et la paranoïa anticommuniste des années 40-50. C'est ainsi que l'on voit une dame affirmer le plus sérieusement du monde que Klaatu, « l'homme de l'espace », ne vient pas d'une autre planète mais bien de la Terre même, c'est-à-dire d'URSS. De même, Klaatu n'affiche que mépris pour les conflits entre nations, qu'il qualifie d'infantiles et absurdes. D'autant plus absurde que les chefs d'État ne parviennent même pas à se mettre d'accord sur un lieu ou se retrouver pour écouter le message apparemment vital que Klaatu vient leur délivrer... Il est d'ailleurs intéressant de noter que l'extraterrestre n'est pas ici une menace, puisqu'il vient seulement mettre les terriens en garde contre les dangers du nucléaire. Position originale à une époque ou les OVNI étaient perçus comme une menace.

atomewarrior

Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 1 195 critiques

3,5Bien
Publiée le 13/06/2015

Malgré un certain âge, le film est écologique, humaniste, et montre que malgré le fait que l'Homme ne soit pas grand chose, il reste cupide et égocentrique.

Ludovic S

Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 503 critiques

3,5Bien
Publiée le 07/05/2014

Certes, cela a vieilli, mais on se laisse prendre par l'histoire de cet extra-terrestre venu sur Terre pour d'obscures raisons en pleine Guerre Froide. Bon, par contre, la fin est assez prévisible et nous Terriens, passons pour de bons gros bourrins sans cervelle.

Louis Morel

Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 850 critiques

4,5Excellent
Publiée le 06/07/2013

Malgré quelques clichés dues à l'époque (notamment l'insupportable Billy), "Le Jour où la Terre s'arrêta" reste l'un des plus intelligent et beau film de science fiction de l'histoire du cinéma.

logan morpheus

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 331 critiques

4,0Très bien
Publiée le 17/03/2011

Le classique SF par excellence, captivant et au suspense maître, qui ne fait d'ailleurs pas défaut une seule fois; un jeu bien ambigu ou se mêlent réalité et fiction pour la plus grande joie des spectateurs.

tomPSGcinema

Suivre son activité 108 abonnés Lire ses 2 915 critiques

4,0Très bien
Publiée le 23/02/2011

Un mystérieux engin volant à une vitesse incroyable est entré dans l'atmosphère terrestre, parcourant de nombreux continents, il finit par atterrir dans un parc de Washington aux Etats-Unis... Voici sans aucun doute un des meilleurs films de science-fiction des années 50. Ce long métrage de Robert Wise possède un scénario intelligent ( car possédant un message anti guerre et pacifiste ) et la mise en scène tout en finesse en est clairement un de ces points forts. Mais si on prend tellement plaisir à voir ce film, c'est aussi en grande partie grâce à la performance brillante de Michael Rennie qui joue le rôle de l'extraterrestre Klaatu avec un talent impressionnant. Côté casting, on retiendra aussi la très bonne prestation de la belle et regrétée Patricia Neal, dans le rôle d'une femme intelligente et assez courageuse. Notons aussi la présence de Gort, un robot gigantesque et toujours aussi impressionnant à voir aujourd'hui, des effets spéciaux très réussi pour l'époque, les décors de l'intérieur du vaisseau qui sont bien conçu, ainsi qu'une subtile partition musicale du grand Bernard Herrmann. En clair, on peut dire que " The day the earth stood still " peut légitimement être classer parmi les classiques du genre qui ont réalisé durant cette période.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top