Mon Allociné
Conan le barbare
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
note moyenne
3,4 4346 notes dont 351 critiques
42% 146 critiques 21% 75 critiques 12% 43 critiques 11% 39 critiques 8% 29 critiques 5% 19 critiques

351 critiques spectateurs

Trier par
Critiques les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Par les membres ayant fait le plus de critiques
  • Par les membres ayant le plus d'abonnés
Mon ressenti

Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 149 critiques

5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 05/03/2012

Le film de barbare par excellence, dans un univers fantasy magnifique. Extrêmement sérieux, sombre et violent pour un blockbuster et pas si manichéen qu'on le prétend, grâce à certains des discours pour le moins radicaux proclamés haut et fort par le "héros" du film... et surtout grâce à Thulsa Doom, un magnifique vilain incarné par James Hearl Jones, qui n'est pas un personnage assoiffé de haine, mais qui a une vision de la vie simplement différente de la notre.

cosby

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 64 critiques

4,5Excellent • Publiée le 16/02/2012

Oeuvre brutale, onirique, Ce film est un must d'heroic-fantasy. Avec en prime du grand Schwarzenegger, la scène du chameau étant d'un grand comique ! Incontournable! Le dernier Conan est une bouse à coté de ce pur moment de cinéma !

Hadri96

Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 1 927 critiques

3,0Pas mal • Publiée le 07/02/2012

Un peu long, mais avec une très bonne scène d'action finale. Et un Schwarzenegger au top dans son premier succes.

jemappelle74

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 23 critiques

4,0Très bien • Publiée le 13/01/2012

superbe film on ne sens laser pas j'adore surtout le dernier combat dans les pierres avec in shwarzi au mieu de sa forme

janisaire

Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 1 880 critiques

4,0Très bien • Publiée le 04/01/2012

un classique de mon enfance un des meilleur film de arnold swarzenegger un film culte le remake a coté sai de la rigolade.

tomPSGcinema

Suivre son activité 89 abonnés Lire ses 2 426 critiques

4,0Très bien • Publiée le 23/12/2011

C'est en grande partie grâce à ce personnage qu'est Conan que Arnold Schwarzenegger a connu la célébrité de manière internationale. Et quand on voit son excellente prestation dans le rôle de ce guerrier avidede vengeance on se demande bien qui aurait pu le remplacer. Mias si ce film se trouve être autant marquant, il le doit aussi beaucoup à la grande qualité de son réalisateur John Milius, qui nous offre bon nombre de séquences bien barbare et violente. Notons également la présence d'une superbe BO de Basil Poladouris , de décors et costumes très convaincants, ainsi que d'effets spéciaux qui n'ont pas prit une seul ride Un grand film dans le genre de l'Héroic Fantasy.

Marty08

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 388 critiques

4,5Excellent • Publiée le 14/12/2011

Enfant, Conan voit son peuple et sa famille massacrée sous ses yeux par Thulsa Doom. Devenue esclave, il le restera jusqu'au jour du combat pour sa liberté... L'heroic fantasy est un genre passionnant, foisonnant d'idées, développant immédiatement l'imagination du spectateur, se permettant tout et n'importe quoi sur les variations des plus grands mythes. La dernière référence du genre, c'est bien sûr la magnifique trilogie du "Seigneur des Anneaux", de Peter Jackson. Le après "Seigneur..." reste encore à voir. Le avant "Seigneur...", c'est ce grand film, "Conan le Barbare". Car John Milius arrive à tout faire avec "Conan le Barbare". Il insuffle à son film un souffle épique incroyable, et exploite son personnage en ajoutant l'essence même du cinéma : celui du temps. En une seule scène, il fait grandir son "Conan" de vingt ans, en fondu enchaîné, faisant défiler les années en moins d'une minute. Le reste est tout aussi grandiose, tout aussi intemporel, à l'image du film. Arnold Schwarzenneger incarne à merveille ce barbare, avec, paradoxalement, une certaine finesse de jeu tout à fait étonnante. Quant aux personnages secondaires, ils viennent compléter un tableau mythique sans lesquels "Conan le Barbare" n'aurait pu être considéré comme une grande fresque. Ce que le film est, aujourd'hui ! Mais le plus important reste encore à venir : au-delà de l'esthétique léchée du film et sa profondeur de scénario et de personnages, on y trouve aussi une Bande Originale tout à fait magistrale. Certaines scènes sont illuminées par la musique ensorcelante attribuée et donnent tout le ton et le souffle grandiose au film de John Milius. Bref, du grand art, romanesque, bourrin, pour un concentré d'aventures héroïques comme on n'en voit peu - et surtout - qu'au cinéma. Tout ce que n'a hélas pas son remake (ou "revival" selon son réalisateur) de 2011. Du film de Milius, Marcus Nispel n'aura gardé que ses belles images...

Sabir Kadel

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 12 critiques

5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 08/12/2011

Dans la vie, ne te fie ni aux hommes, ni aux femmes, ni aux bêtes. À ceci seul il faut te fier. À l’acier il te faut te fier ! Telles sont les paroles que s’entend dire Conan par son père en ouverture du film de John Milius, sorti en 1981 et adapté du personnage crée par Robert E. Howard. Longtemps, et encore aujourd’hui par certains irréductibles du ‘cinéma d’auteur’ (terme qui ne renvoie plus à rien) et par quelques pourfendeurs du cinéma américain, ce film fut relégué à un brutal film de série B, notamment parce qu’il avait comme interprète le futur gouverneur de la Californie. On l’a traité de stupide film d’heroic fantasy et d’être gratuitement violent. Le long-métrage, dont rappelons-le, le scénario fut écrit par Oliver Stone, a connu les mêmes déboires que la série originale inventée par l’auteur américain originaire du Texas ; les deux œuvres n’ont eu qu’un public restreint mais qui a toujours su lui resté fidèle. Mais tout comme Howard qui est aujourd’hui culte parmi les spécialistes au même titre qu’un Lovecraft, voire qu’un Edgar A. Poe, de même, Conan le Barbare fait aujourd’hui partie de ces films cultes de toute une génération et y est sans doute pour quelque chose si aujourd’hui des jeux en ligne tel que World of Warcraft existent. Le succès du film est d’abord dû à sa musique original, crée par l’immense compositeur Basil Poledouris, à qui ont doit notamment la bande originale de Predator ou d’A la poursuite d’Octobre Rouge. Cette musique qui n’est pas sans rappeler à certains endroits le Carmina Burana de Carl Orff, possède certaines correspondances tant avec les thèmes qu’avec les leitmotivs wagnériens. Tous ceux qui ont vu le film ont toujours en mémoire, dans leurs têtes comme dans leurs chairs, le célèbre thème musical de Riddle of Steel qui provoque immanquablement chez le spectateur une montée d’adrénaline proche de l’orgasme. Le film, c’est d’abord le parcours d’un homme, parcours qui se déroule en des âges reculés de l’histoire et qui demeurent encore assez méconnus des historiens, que Howard qualifie de hyborien, se situant entre 14,000 et 10,000 avant notre ère, environ au paléolithique supérieur. Et c’est aussi la quête d’un homme, une quête métaphysique puisqu’elle est celle de l’acier, métal noble par excellence qui a forgé la caste des guerriers. Bien entendu, on reprochera au film des anachronismes, mais ce serait là un mauvais procès qu’on lui ferait, puisque l’auteur de fiction est libre de prendre des libertés avec l’histoire, et Victor Hugo ne disait-il pas : je viole l’histoire pour lui faire de beaux enfants ? Conan, c’est du sexe et du sang. Les deux ingrédients nécessaires de toute grande œuvre. Mais Conan, c’est aussi une plongée en des contrées mythiques, puisqu’on l’appelle ‘Conan le Cimmérien’, dans des âges obscures (dans le prologue, on raconte que l’Atlantide a déjà été engloutie) où les grandes religions n’ont pas encore vu le jour, et où donc la frontière entre le bien et le mal, le profane et le sacré, n’est pas encore bien définie, d’où le fait que l’on ressorte avec un malaise puisque le film a ainsi ce mérite, en nous projetant dans un autre univers, intempestif, de bousculer nos acquis moraux. Conan, enfin, c’est un homme déchiré entre l’amour d’une femme, et l’amour de son destin… mais comme dirait l’autre : ceci est une autre histoire.

Stan-Lee-Jr

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 20 critiques

5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 05/12/2011

Un récit épique et cruel qui nous est conté brillamment par John Milius et Oliver Stone. Dès les premières minutes nous sommes captivés par cette aventure humaine profonde et brutale où la sauvagerie des héros contraste avec leur noblesse et leur courage. La musique grandiose de Basil Poledouris est entrée dans la légende, la mise en scène est très soignée et efficace, le jeu des acteurs tout en subtilité, la violence bien défoulante, et même de discrètes touches d'humour. Une fresque historique d'un âge et un lieu oubliés qui fait monter les frissons et les larmes des geeks cinéphiles que nous sommes.

Kinepolice

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 3 critiques

4,5Excellent • Publiée le 22/11/2011

Conan est un film puissant orchestré par une bande son magistrale et épique à souhait. Souvent copié mais jamais égalé, Conan le Barbare est un film culte, point final.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse