Mon Allociné
Batman Begins
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
note moyenne
4,1 40308 notes dont 2537 critiques
36% 914 critiques 39% 995 critiques 7% 189 critiques 9% 230 critiques 5% 131 critiques 3% 78 critiques

2537 critiques spectateurs

Trier par
Critiques les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Par les membres ayant fait le plus de critiques
  • Par les membres ayant le plus d'abonnés
Naru007

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 45 critiques

4,0Très bien • Publiée le 02/02/2016

Après les versions désolantes de Schumacher et celles plutôt sympathiques de Burton, c'est au tour de Christopher Nolan d'apporter sa pierre à l'édifice d'un monument de l'univers comics: Batman. Ce premier volet de la trilogie annonce une atmosphère plus lugubre empreinte de réalisme en s'inspirant de la série animée de 1992 qui a bercé ma jeunesse :). Un peu sceptique quant au choix de Christian Bale pour incarner le justicier, son jeu s'avère plutôt juste et crédible. Ce film fonctionne bien grâce aux interprétations de Michael Caine parfait en Alfred, de Gary Oldman en Gordon plus vrai que nature, puis de Morgan Freeman dans le rôle de l'inventeur de génie et aux designs sublimes (Métro central, costumes et batmobile au top, plans qui rappellent la lecture d'une bd et les vols de chauves-souris). Hans Zimmer ajoute une touche d'éclat supplémentaire avec une bande originale digne de Gotham (bon pas autant que l'opening des animés composé par Danny Elfman qui est une véritable tuerie !). Une étoile en moins cependant pour Katie Holmes dont le jeu n'arrive plus à me divertir depuis Dawson, celui de Liam Neeson moins transcendant que d'habitude, la personnalité peu travaillée de l'Épouvantail (malgré les efforts du très bon Cillian Murphy), et les effets du gaz hallucinogène un peu trop épileptiques visuellement. Cependant, on prend un réel plaisir à regarder cet opus qui pose de bonnes bases pour la suite de la trilogie. Petit clin d'œil au gamin qui rencontre Batman et protégé par Katie Holmes qui n'est autre que Jack Gleeson, l'excellent mais non moins horrible Joffrey Baratheon de Game of Throne ;).

Venavem

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 25 critiques

4,0Très bien • Publiée le 13/01/2016

Très bon Batman, beaucoup plus sombre. Moins fidèle au Comic que la première adaptation cinématographique par Tim Burton, on découvre un Batman avec une vraie histoire que l'on peut comprendre, interprété et incarné dans un monde plus proche du réel. Au contraire de ce qu'on avait pu dire sur les premiers Batman où le méchant était le moteur du film, ici ils sont plusieurs mais pas vraiment avec un caractère propre, ils ont juste une vision très négative de la société actuelle. C'est ce qui fait de ce film ce qu'il est; soit les dialogues et citations qui crédibilisent l'univers du super-héros. Dans ce film on est à la balance parfaite entre le caractère humain et surhumain du super-héros. Malgré une Rachel un peu fade le vrai héros Batman est très bien incarné par Christian Bale qui jongle parfaitement du caractère jeune riche détestable qui veut venger ses parents au retour avec panache à Wayne Entreprise. Son Batman est également bon avec des accessoires donné par un Lucius Fox (Morgan Freeman) sage et avisé. Ce film est bon et peut-être comparé aux films de Burton étant donné la différence de style.

Gouchou

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 173 critiques

4,0Très bien • Publiée le 08/01/2016

Avec Christopher Nolan à la réalisation, Batman est entré dans le XXIème siècle. Et je ne dis pas ça en référence à la date de sortie de Batman Begins, mais bien parce que le réalisateur a réussi à donner un nouveau souffle à une saga qui a été sérieusement malmenée par Joel Schumacher. Enfin, avec Christopher Nolan aux manettes on observe une véritable rupture avec le travail des précédents réalisateurs. Depuis le début avec Tim Burton, les Batman ont toujours été des films fantastiques à la limite du dessin animé (voir Jack Nicholson en Joker ou Danni DeVito en Pingouin). Christopher Nolan en a fait des films beaucoup plus proches de la réalité. Les méchants ne sont plus aussi grotesques, Gotham ressemble de manière flagrante à New York. Bref avec Batman Begins on passe du fantastique à un film d’action / thriller. Pour son premier essai en tant que réalisateur de Batman, Christopher Nolan a décidé de couper la ligne chronologique qui s’était installée entre les films de Tim Burton et ceux de Joel Schumacher. Pour Batman Begins on assiste donc à un reboot et on remonte aux origines de l’homme chauve-souris. Plusieurs intrigues se chevauchent dans ce nouvel opus, on découvre comment Bruce Wayne est devenu Batman, mais on se retrouve également plongé au cœur de Gotham où la criminalité gagne du terrain tous les jours. Lorsque Batman apparaît enfin à Gotham il doit non seulement arrêter l’homme à la tête de la mafia, Falcone, mais il doit également stopper son ancien maître Ra’s al Ghul. Formé par la ligue des ombres, le justicier masqué doit empêcher son professeur de détruire Gotham. Pour ce nouveau film, Christopher Nolan a complètement revu le casting. Dorénavant c’est Christian Bale qui interprète Bruce Wayne, Michael Caine devient le majordome Alfred, en grand méchant, le réalisateur a fait appel à Liam Neeson. Enfin, pour jouer Lucius Fox, c’est Morgan Freeman qui a été appelé. C’est la première apparition du personnage de Lucius Fox dans les films, tout comme celle de Rachel jouée par Katie Holmes. Comme toujours, c’est un casting d’exception qui a été mobilisé pour les besoins d’un Batman. Avec Christopher Nolan, le film Batman devient plus sombre mais également plus réel. Les méchants ne sont plus des caricatures mais des hommes tout à fait ordinaires. Ainsi avec le dr Crane nous sommes très loin du personnage d’Edward Nygma interprété par Jim Carrey. De même avec Liam Neeson en Ra’s Al Ghul, le réalisateur a choisi une approche très différente de celle de Tim Burton ou encore de Joel Schumacher. Si les méchants ont donc été entièrement revus. Batman a lui aussi été revu et corrigé. On retrouve un homme torturé par son passé, jusqu’à présent les différents Batman portés à l’écran n’avait pas grand intérêt, on ne les connaissait pas. Christopher Nolan a fait le choix de l’empathie en nous présentant un homme auquel il est plus facile de s’identifier et qui éprouve des émotions. Il nous invite également à comprendre son cheminement depuis Bruce Wayne pour devenir Batman. Batman Begins est l’occasion de voir les progrès réalisés dans le domaine des effets spéciaux. Il n’y a plus rien à voir avec ce qui nous a été proposé par le passé. Les effets spéciaux sont véritablement réussis et cela fait du bien. Enfin, les dialogues ont fait l’objet d’une véritable réflexion, on est beaucoup plus enclin à entrer dans l’histoire. Bref avec Batman Begins on trouve de solides fondations sur lesquelles vont se reposer les prochains Batman.

Nouri S.

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 2 critiques

4,0Très bien • Publiée le 07/01/2016

Un film plus psychologique que les anciens car on peut capter la difficulté du héros Bruce à choisir la voie de la justice plutôt que celle de la vengeance, après son traumatisme dans l'enfance avec l'homicide tragique de ses deux parents.

Alexis D.

Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 309 critiques

5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 16/12/2015

Le réalisateur de ce reboot de la franchise Batman (on en avait bien besoin après le dernier film de Joel Schumacher "Batman et Robin") qui, ça fait bizarre de le dire, n'était pas encore considéré comme le messie du blockbuster hollywoodien, s'éloigne diamétralement de l'approche baroque de Tim Burton et entend ici pousser l'idée de comics réaliste et intelligent plus loin encore que les sagas "X-Men" (et "Spider-Man") même si je n'aime pas trop le ranger dans cette catégorie, à une époque où le média gagne peu à peu ses lettres de noblesse. La réalisation toute en images réelles de Nolan fait assez plaisir à voir et l'approche très intimiste du personnage me paraît infiniment plus juste que celle de Tim Burton. En outre l'écriture du film s'avère excellente sur certains points surtout le set-up/pay-off qui revient souvent, surprend la plupart du temps mais ne parait jamais sorti de nulle part. Et puis le spectacle vaut la chandelle et l'on peut remercier Hans Zimmer pour la musique dont la première collaboration avec Nolan n'est pas des moindres. On a donc un film de super-héros bien mieux écrit et plus intelligent que la moyenne. Déjà, je trouve que c’est une très bonne idée de commencer cette légende avec les vrais débuts de Bruce Wayne. Son parcours, ses peurs, ses obsessions pour devenir Batman. Déjà, les relations qu’entretenait Bruce avec ses parents et Alfred sont plus travaillées, et c’est une très bonne idée de la part de Nolan de créer une petite amie à Bruce Wayne, Rachel Dawes. Ça donne beaucoup plus de charisme à Bruce (surtout quand on sait ce qui va lui arriver dans "The Dark Knight "), très bien interprété par Christian Bale. En parlant du jeu des acteurs, il est excellent ! Chaque personnage est exploité comme il faut et le casting cinq étoiles fait parfaitement honneur à leur notoriété. Liam Neeson joue un Ducard complexe, Michael Caine fait oublier Michael Gough (qui était excellent dans les 4 Batman précédents, et était même le seul bon acteur dans le navet "Batman et Robin ") en majordome dévoué, Morgan Freeman est plutôt drôle à certains moments du film, et Katie Holmes, qui joue Rachel Dawes, joue bien. Gary Oldman en commissaire Gordon est génial également. Un casting parfait, donc. Mais un bon casting ne suffit pas faire un bon film… Il faut un bon scénario, une bonne mise en scène, une bonne musique… Et à tous les niveaux, c’est du tout bon. Pour le scénario, il peut être déconcertant au début, mais prend tout son sens si on suit toute la trilogie. C’est une introduction parfaite au mythe. De nouveaux personnages, deux méchants encore jamais exploités au cinéma et plus complexes que Mr Freeze ou Double-Face des films de Joel Schumacher, une histoire passionnante… Le docteur Crane en psychopathe est vraiment réussi lui aussi, même si au final c'est plus un pantin qu'autre chose. C'est une véritable résurrection pour Batman, un véritable retour aux sources, une véritable renaissance, un nouveau souffle est né avec ce premier épisode d’une des trilogies les plus époustouflantes du cinéma. Un souffle réaliste, plus sombre, plus noir, plus mature mais aussi plus épique : une résurrection était nécessaire a ce symbole, cette légende qui est Batman. Les scènes d’action sont impressionnantes. Les décors de la ville de Gotham sont magnifiques. La fin du film amorce une nouvelle menace... En conclusion, Batman Begins est la parfaite introduction pour les deux chefs d’œuvre de Nolan qui vont suivre et qui vont rentrer dans l’histoire du cinéma. Un film à voir, assurément

PERRINE P.

Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 125 critiques

4,0Très bien • Publiée le 27/11/2015

Christopher Nolan a dépoussiéré le personnage de Batman, à n'en pas douter. Le premier film de la trilogie est très convaincant, de bon augure pour la suite. De nombreux ressentiments sont évoqués : la phobie, la peur, la culpabilité, le courage, l'abandon... tous magnifiquement bien interprétés par les personnages respectifs, comme Christian BALE et Liam NEESON. Outre le personnage de Batman et ses adversaires qui sont des personnages de fictions sortis des comics, les situations rencontrés et les mentalités observés sont réalistes, créant ainsi une atmosphère plus crédible et mature qui s'éloigne de l'esprit enfantin de la bande dessinée. Très bon film donc, que je trouve meilleur que les anciens Batman.

Sébastien Decocq

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 144 critiques

3,5Bien • Publiée le 03/11/2015

Bien que la Warner comptait faire un cinquième opus Batman, toujours réalisé par Joel Schumacher, les studios ont dû abandonner leur projet à la suite de l’échec critique et commercial de Batman & Robin. Il aura donc fallu attendre huit ans pour que le Chevalier Noir renaisse de ses cendres et ce sous la houlette de Christopher Nolan, un réalisateur en qui les producteurs avaient toute confiance avec son travail effectué sur Insomnia. Un cinéaste devenu rentable et doué d’un sens artistique original pour les studios qui, pourtant, n’avait jusque-là jamais été à la tête d’un blockbuster. Son talent et son savoir-faire ont-ils été à la hauteur d’un projet plus coûteux et animé par la pression de millions de fans ? Sans tourner autour du pot, la réponse est oui ! La grande réussite de Batman Begins, Christopher Nolan la doit a bien plus de libertés offertes par la production que sur Insomnia. Au lieu de ne se préoccuper que de la réalisation, le Britannique a pu collaborer avec le scénariste David S. Goyer (la trilogie Blade) et ainsi réinventer le super-héros de bout en bout, livrant au passage ce qui est considéré aujourd’hui comme le tout premier reboot du cinéma. À ne pas confondre avec le remake, dont le but est seulement de moderniser, le reboot consiste à reprendre une franchise de zéro et de la faire partir dans une toute autre direction que l’originale, chose que réussit brillamment Batman Begins. En effet, Nolan fait fi de tout ce qui a été dit dans la saga initiée par Tim Burton allant jusqu’à effacer le côté « super-héros en collant affrontant des méchants plus charismatiques ». Ici, le long-métrage s’intéresse à l’homme sous le masque, ses tourments, ses démons. Bref, Nolan met sous les feux de la rampe le personnage de Bruce Wayne comme jamais, laissant en plan les antagonistes qui, jusqu’à Batman & Robin, avait toute l’attention du public. Une appropriation du personnage, ce dernier devenant sur le coup nolanien au possible (hanté par son passé, animé par ses erreurs…). Batman devient ainsi le héros de sa propre histoire, ce qui permet au spectateur d’entrer sans aucune difficulté dans un solide mélange entre parcours initiatique et thriller rondement mené garantissant son lot de révélations surprenantes, tout en alliant dramaturgie prenante et humour touchant au but. Chose encore plus étonnante, Nolan et Goyer ont osé prendre des libertés vis-à-vis des comics d’origine, notamment en ce qui concerne certains décors (l’asile d’Arkham en plein Gotham City), accessoires (l’allure bulldozer de la Batmobile) et personnages (Rachel Dawes, totalement inventée). Si le risque de frôler le blasphème pour les fans du super-héros était présent, les deux hommes arrivent à utiliser ces différences au service de leur histoire, et cela fonctionne, ne dénaturant jamais ce qui a fait la force du protagoniste et de ses aventures. De plus, Nolan va même jusqu’à rationaliser le personnage, l’encrant dans une réalité inattendue (adieu l’aspect fantastique-bizarroïde des comics avec ses monstres et autre délires) qui renforce l’impact de ce Batman nouvelle génération sur le public. Mais le Britannique ne s’arrête pas qu’à son travail sur le scénario, il livre également avec Batman Begins un divertissement de très grande qualité, misant principalement sur le spectaculaire via des plans panoramiques de toute beauté du Canada (pour les séquences dans l'Himalaya) et un montage hautement dynamique qui transforme chaque scène d’action en véritables pépites (principalement la course-poursuite en Batmobile et la séquence du tramway). Le tout servi par une bande son du duo Hans Zimmer/James Newton Howard exceptionnelle, qui procure toutes les sensations attendues dans ce genre de film (émotion, tension, grandiose…). Même, Nolan arrive également à installer une ambiance assez sombre et prenante à l’ensemble grâce aux décors de Gotham City, livrant au passage un superbe hommage visuel à l’un de ses films préférés, le Blade Runner de Ridley Scott. Cerise sur le gâteau : il dirige un casting cinq étoiles (Christian Bale, Michael Caine, Morgan Freeman, Liam Neeson, Gary Oldman, Tom Wilkinson) sans aucune fausse note, chacun d’entre eux arrivant à interpréter leur rôle avec une justesse de ton incroyable. Notamment Bale, qui livre la meilleure performance actuelle pour un Batman, refaisant ressortir tout le côté sombre du personnage sans jamais oublier son aspect playboy arrogant et prétentieux. Nolan parvient même à mettre sur le devant de la scène Cillian Murphy, un comédien alors méconnu du grand public et qui, désormais, se souvient de son regard glaçant. Mais il faut tout de même noter une Katie Holmes guère impressionnante, qui n’arrive jamais à faire le poids entre un Caine attachant, un Freeman hilarant et un Neeson charismatique. Après tous ces éloges, il faut tout de même avouer que Batman Begins n’est pas le film parfait jusque-là décrit. La faute, justement, à son statut de blockbuster auquel Christopher Nolan n’est pas encore habitué. S’il livre un film grandement divertissant et réussi sur les points précédents, il reste encore limité par d’autres libertés qu’il n’avait pas encore en main, comme celle de faire tout ce qu’il voulait sur le projet. Batman Begins montre à quel point le réalisateur n’était pas à l’aise avec ce type de production, devant alors respecter un cahier des charges imposé, découlant principalement d’une trame scénaristique classique pour un film de super-héros (naissance, premiers exploits, premier face-à-face, questionnement, ultime duel et reconnaissance) accompagné de son lot de clichés qui peuvent mal passer pour un cinéphile endurci (comme une réplique du genre « un grand pouvoir implique de grandes responsabilités ») et rendent l’ensemble un peu prévisible. Sans oublier un fan service inutile (le personnage de Victor Zsasz, ne servant à rien, en est le parfait exemple). C’est également le cas des séquences d’action, auquel Nolan n’a jamais vraiment eu affaire (à part le final d’Insomnia), et des effets numériques qu’il n’apprécie guère, qu’il filme maladroitement (les combats au corps-à-corps sont parfois illisibles). Autre défaut cette fois-ci dû à une liberté accordée au Britannique : une narration non-chronologique propre au cinéaste via des flashbacks intéressants mais utilisés ici de manière anecdotique, n’apportant concrètement rien à la construction scénaristique si ce n’est des cassures de rythme monumentales (ces séquences intervenant dans le récit assez brutalement). Mais malgré cela, Christopher Nolan est arrivé à l’essentiel : à défaut de livrer un long-métrage aussi bon que Following et Memento, il est parvenu à ressusciter Batman de la médiocrité abyssale tout en lui donnant une ampleur tout bonnement imposante. Rarement le super-héros ne s’était montré aussi profond et travaillé que sous ce jour. Un nouveau succès commercial et critique qui permit à Nolan de se faire bien voir du grand public, si ce n’était déjà le cas avec Insomnia. Et pour ça, en plus de son savoir-faire, le cinéaste peut remercier la Warner, qui lui a fait confiance sur un tel projet ! http://www.cineseries-mag.fr/batman-begins-un-film-de-christopher-nolan-critique/

Jérémy G.

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 110 critiques

3,5Bien • Publiée le 31/10/2015

Batman Begins est le premier opus qui marquera à jamais l'histoire du cinéma américain, cette saga nous propose une version plus sombre et plus machiavélique que les anciennes versions. Se film nous raconte les origines de Batman, elles sont bien plus sombres et bien plus terrifiantes que les anciennes versions. La peur est d'ailleurs le thème principal de toute la saga, dans cet opus l'antagoniste principal est l’Épouvantail, qui prend plaisir à faire ressortir les peurs les plus profondes de notre super-héro. Le film est réalisé par Christopher Nolan qui a fait un travail de dingue, le film est à la fois captivant et terrifiant. Nolan sait faire en sorte que les spectateurs s'attachent aux personnages, il sait installer une tension et il sait émouvoir. La musique du film est composée par Hans Zimmer et James Newton Howard qui nous offre une bande à la fois sublime et terrifiante. Batman Begins est donc pour moi un bon film de super-héros, un bon film d'action et un bon thriller.

mrcinema C.

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 23 critiques

5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 30/10/2015

le premier film de Nolan a budjet est un petit chef d'oeuvre super bien reaisée bien ecrit et de superbe scene les acteur son geniaux. mon seul reproche est dans quelque scene d'action mal réalisée: malgrée ça le film est un chef d'oeuvre du cinema de super heros que je conseil: a voir et a revoir.

Les critiques d'Adél

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 327 critiques

5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 29/10/2015

Après le très bon "Memento" et le plus simpliste "Insomnia", Christopher Nolan revient au cinéma avec une nouvelle adaptation des aventures du chevalier masqué. Dés ce 1er épisode le ton est donné, le réalisateur ne fait pas dans la dentelle et ça promet ! Il nous impose dés lors une ambiance sombre et glauque, d’autre part, le scénario est béton, il n'y a aucune place pour l'ennui. Et plus le film avance, plus on en apprend sur la vie de ce riche hériter et aussi nouveau justicier Bruce Wayne, ce qui rend son personnage de plus en plus attractif et intéressant. Son passé est évoqué, sans trop en dire (il faut en laisser un peu pour les suites). Du côté du casting on découvre un Christian Bale largement convaincant en Batman nouveau justicier d'une ville corrompu. Une Katie Holmes meilleure que d’habitude. Un Michael Caine et un Morgan Freeman qui sont toujours plaisant à voir et un Cillian Murphy excellent en méchant. Les scènes d'actions et de combats sont très bien travaillées, de plus Hans Zimmer nous offre une bande originale envoutante qui colle parfaitement au film, ce qui le rend encore meilleur. La fin donne encore plus envie de savoir à quel type de méchant Batman va-t-il devoir faire face dans le prochain épisode. http://www.facebook.com/Lescritiquesdadel

Les meilleurs films de tous les temps

  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse