Notez des films
Mon AlloCiné
    Les Noces funèbres
    note moyenne
    4,0
    26583 notes dont 850 critiques
    répartition des 850 critiques par note
    372 critiques
    282 critiques
    70 critiques
    84 critiques
    36 critiques
    6 critiques
    Votre avis sur Les Noces funèbres ?

    850 critiques spectateurs

    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 798 abonnés Lire ses 6 873 critiques

    5,0
    Publiée le 6 juillet 2014
    Presque dix ans après "L'Etrange Noël de Monsieur Jack", Tim Burton signe un nouveau chef-d'œuvre d'animation, où tout est beau, drôle, inventif et émouvant, consacrant définitivement l'auteur comme l'un des plus grands réalisateurs contemporains, son décevant remake de "La Planète des singes" n'étant déjà qu'un lointain souvenir. Une merveille.
    maximemaxf
    maximemaxf

    Suivre son activité 282 abonnés Lire ses 260 critiques

    4,0
    Publiée le 5 septembre 2014
    Bien que "Les Noces Funèbres" soit le premier film d’animation réalisé par Tim Burton, ce n’est pas la première fois qu’il vient mettre sa patte artistique dans ce domaine. Souvenez vous qu’en 1994 sortez dans nos salles un Disney réalisé par Henry Selick, mais Tim Burton a produit "L’étrange Noël de monsieur jack" dont il est également le scénariste et le concepteur des personnages, et ce film a marqué le cinéma de l’animation avec des marionnettes que l’on voyait prendre vie à l’écran, on se souvient tous de Jack Skellington le squelette qui voulait préparer Noël et de son monde d’Halloween aussi vivant que cadavérique et avec l’humour Burtonien qu’on connait au réalisateur du même nom. Et pour notre grand bonheur, Tim Burton a décidé de rouvrir le couvercle et de s’attaquer à un deuxième film d’animation dans le même genre, mais cette fois-ci avec des personnages principaux humains (les vivants comme les morts) et non pas avec des êtres fantastiques représentant les fêtes religieuses de Noël ou d’Halloween même si on retrouve clairement un clin d'oeil à "L'étrange Noël de monsieur Jack". Qu’en ais-je pensé après l’avoir vu une première fois en version originale et une seconde fois en version française : et bien j’ais énormément apprécié, et c’est rien de le dire… mais il y avait aussi un sentiment de frustration après le visionnage en plein air auquel j’ais pu le revoir une énième fois pour préparer cette critique, car comme le dit le proverbe « Seul Dieu est parfait et ce qu’il crée ne l’est pas ». Pour commencer, parlons du Design des personnages humains et des êtres du monde des morts ainsi que de l’animation en volume de ce film. Pour être honnête, je trouvais cela très intéressant de voir ce que l’animation image par image peut donner avec des protagonistes humains et non pas qu’avec des êtres surréalistes, surtout que Burton avait crée les personnages dont Victor et Emily qui sont des représentations de Depp et de Bonham Carter à l’époque. Et franchement, c’est méticuleusement bien géré, les personnages ont beau avoir l’air des simples pantins lorsqu’on les voit, ils sont très bien conçu avec le souci du détail et leurs visages arrivent parfaitement à retranscrire les émotions des personnages, que ce soit la maladresse et le sentiment de malaise de Victor, l’innocence de Victoria, le conformisme et la sévérité de leurs parents, la fourberie de Lord Barkis, l’excentricité attachante d’Emily ou la bonne humeur des cadavres et des morts de l’autre monde, c’est bluffant à voir. L’univers du film est du pure Tim Burton avec un contraste qui entraîne autant de rire que de fascination : d’un côté, on a le monde des vivants qui est monotone, grisâtre, ennuyeux à mourir et régulé par des traditions orthodoxes représenté en les personnes des parents Everglot et Van Dort qui ne sont pas là pour être apprécié et qui sont volontairement caricaturé et au second plan durant le visionnage, cela dit il y a quand même un point que j’aimerais éclaircir : spoiler: qu’est-ce qu’ils sont devenues les parents Van Dort à la fin du film ? On les voit partir à la recherche de leur fils vers la forêt, le cochet meurt de tabagisme et le carrosse s’est arrêté ou pas ensuite ? Et les parents Everglot ? On les a laissé paniquer pendant toutes la fin du film sans les revoir et savoir ce qu’ils sont finalement devenus ? Ce détail est une des conséquences d’un des défauts du film que je vais expliquer un peu plus bas, mais pour le moment continuons sur les personnages. Pour les protagonistes principaux, on a un triangle amoureux qui a le charme de ses personnages (mais pas seulement parce que deux d’entre eux ont été crée à partir du physique de deux acteurs célèbres), à commencer par Victor, un jeune fils de riche godiche et pataud mais auquel on finit par rapidement attacher non seulement par son manque de classe et sa maladresse qui le rend très amusant mais aussi par son coup de foudre et sa naïveté avec la fille des Everglot et son aventure cadavérique avec Emily. On a aussi Victoria, la fille des Everglot qui se démarque par son innocence et devient tout aussi plaisante, même si on ne sait pas grand-chose d’elle et de Victor on adhère rapidement à leur relation dés leur premier dialogue car la maladresse et la gentillesse de l’un et la douceur et la pureté de l’autre nous font facilement apprécié leur romance, et ce film n’en fait jamais trop de ce côté-là spoiler: (au moins on les voit pas s’embrasser à chaque fois qu’ils se retrouvent et se bécoter comme des fous comme dans Roméo Juliette) . Mais venons-en maintenant à Emily la mariée défunte, autant elle nous fera sursauter plus d’une fois, autant elle se révèlera touchante de tragédie spoiler: quand on sait ce qui lui est arrivé mais aussi de bonne humeur par son attitude envers Victor dans un premier temps et certains points commun qu’elle partagera avec lui, spoiler: comme sa passion du piano qui offre quelque moment doux et moelleux à l’oreille dont le fameux duo Emily/Victor lors de la réconciliation, si l’on peut dire ainsi. Et enfin, on a Lord Barkis Bittern qui se révèlera être sans surprise l’antagoniste principal, une belle tête à claque spoiler: et le fameux meurtrier d’Emily cliché et typique de l’aristocrate de bonne famille du 19ème Siècle , pour ma part je ne vais pas m’en souvenir très longtemps.Par contre, je vais longtemps me souvenir du monde des morts : parce que de l’autre côté, on a un monde plus coloré et plus vivant paradoxalement ou les habitants sont d’ancien vivant décoincé et qui adorent festoyer, dés la première scène avec le squelette jazz man on en emporté et séduit par ce monde diamétralement opposé à celui de Victor et Victoria, et en plus les personnages bien que tertiaires apportent tous l’humour macabre que l’on reconnait à Tim Burton qui ne manque pas d’imagination pour nous faire rire aux éclats avec ce monde, spoiler: je pense que je me souviendrais longtemps des retrouvailles entre Victor et son chien devenu squelette et du gag des ordres qu’il donnait à son chien jusqu’à le fameux « Fais le mort » . Les gags ne manquent pas avec les morts du monde… ben du monde des morts hein, qu’est-ce que je peux dire d’autres ? Ah oui, et je suis sur que beaucoup se souviendront de ce moment spoiler: ou les morts arrivent devant l’église, le pasteur leur somme de partir et l’un des cadavres vivant lui répond « Un peu de silence, on est dans une église » ! Le contraste est tellement marrant à voir que ça en devient inoubliable . D’ailleurs, Burton est à la réalisation ce que Danny Elfman est à la musique, que l’on retrouve une nouvelle fois à la composition, mais que l’on retrouve aussi aux chansons après "L’étrange Noël de monsieur Jack", et je pense que Disney pourrait refaire appel à ses services si jamais ils prévoient un jour de faire un film d’horreur Disney pour enfant (si l’on exclut "Frankenweenie" ). "Selon Notre Plan" est une bonne amorce au film, "Les noces Funèbres" est la meilleur et la plus fun de tous démontrant parfaitement le délirium et la folie du royaume des morts en plus de raconter l’histoire d’un des personnages principaux, "Une larme à verser" par contre aurait pu être une belle touche d’émotion si on avait choisi d’autres interprète d’une araignée à la voix trop aigu et un asticot, et enfin "Un Mariage" est ma seconde chanson préférée de tous dans ce film puisqu’on a le droit à une préparation de mariage en musique et en comédie musicale chez nos amis les morts. Et les chansons ne seraient rien sans un bon doublage, américain ou français, je ne vais pas m’attarder sur le doublage américain qui était très bon pour le film, mais au doublage français étant un ferveur défenseur de la VF, et comme avec chaque film d’animation bien connu et réussis la version française est de qualité et agréable à entendre : Bruno Choel et Laurence Bréheret, les voix françaises officiels de Johnny Depp et Helena Bonham Carter font du super boulot pour les voix parlée et chantées de Victor et Emily, idem pour Céline Mauge, Brigitte Virtudes, Lily Baron, Patrice Dozier, Bruno Magne, Georges Claisse, Gabriel Le Doze ou encore Frédérique Tirmont.Seulement, comme je l’ais dit un peu plus haut rien n’est parfait car ce film est trop court, mais vraiment beaucoup trop court, il fait à peine plus d’une heure et treize minutes, c’est encore moins que pour "La Reine des Neiges" ou même "Rebelle" qui souffrent du même problème mais dans le cas actuel c’est plus frustrant encore, même les crédits de fin sont très court. On découvre tout juste le monde des morts en faisant quelques allers-retours durant le film entre le monde des vivants ternes et froid, et le monde des cadavres festives et joyeux. Mais on ne voit pas assez de ce monde souterrain apprenant au mort, à part les ruelles de la ville, leur bar, une bibliothèque de vieux sage squelette et la place principal on n’a pas grand-chose, ça aurait été mieux d’agrandir et d’approfondir l’environnement de leur monde plutôt que de se contenter uniquement d’une ville. Et comme je l’ais dis un peu plus haut, plusieurs éléments sont trop vite expédiés et nous laisse avec des questions sans réponses : spoiler: on ne sait pas ce que sont devenus les parents de Victor après que ces derniers soient parti à sa recherche et que leur cocher soit mort étouffé et on ne sait pas non plus ce qui est finalement arrivé aux parents de Victoria par exemple comme je l’ais dis un peu plu haut, et ça gâche un peu la fin parce qu’on peut supposer qu’on est débarrassé de ceux de Victor mais ceux de Victoria, euh... je le sens moyennement et ça fait tâche avec la dernière touche de poésie sur la métamorphose d’Emily en papillon nocturne, comme celui qu’on a vu en début de film. Quant à l’introduction de Lord Barkis, à part qu’il a séduit Emily d’une famille de riche pour la détrousser et la liquider, on en a pas plus sur lui, son exposition revient exactement au même puisqu’on sait qu’il ment, c’est trop prévisible. Et ça aurait été bien d'en savoir davantage sur Emily, l'exploitation du personnage n'est pas fait à fond et c'est bien dommage. C’est quand même dommage non ? L’univers marche et séduit mais la fin du film laisse un petit vide sur plusieurs petits détails du film qui sont laissé de côté pour se centrer sur l’intrigue principal. Heureusement, ça n’a pas gâché mon plaisir de voir le deuxième film d’animation de Burton : des personnages principaux auxquels on adhère sans problème, un animation image par image très bien ficelé et monté, des chansons entraînantes avec des personnages tertiaires hilarant, un style Burtonien qu’on retrouve dans plusieurs de ses œuvres, si vous ne l’avez pas encore vu, et que vous êtes capable de supporter une petite frustration, vous allez très probablement beaucoup apprécier ce film.
    L'Otaku Sensei
    L'Otaku Sensei

    Suivre son activité 188 abonnés Lire ses 225 critiques

    4,5
    Publiée le 22 septembre 2017
    Tim Burton, je suis fan de son oeuvre mais...sans avoir encore découvert l'ensemble de la filmographie du grand Monsieur. Burton est un réalisateur bien unique en son genre qui, année après année, a réussi à laisser une empreinte personnelle reconnaissable dans le paysage Hollywoodien. De Tim, j'ai eu un immense coup de coeur pour son "Big Fish"(2003), adaptation du roman "Big Fish: A Novel of Mythic Proportions" de Daniel Wallace, mélange de conte de fée onirique/initiatique et de Drame qui fut pour moi un enchantement de tous les instants doublé d'une rivière d'émotion ! Il y eu également le très bon "Edward aux mains d'argent" (1990) (mais que je n'ai pas encore pris soin de revoir pour me faire un avis noté définitif), puis le remake live d'Alice au pays des Merveilles de Disney (2010) avec lequel Burton avait réussi à rendre plus badasse et plus stylé le classique animé de 1951, "Miss Peregrine et les Enfants Particuliers" (2016) qui, entre "Narnia", "X-Men" et "Nanny McPhee" attestait une nouvelle fois la capacité du réalisateur à nous transporter physiquement dans des univers fantastiques-gothiques aussi fascinants que flippants, ou encore "Batman: le défi" (1992) qui, mélange intrigant entre film de Super Héros et Film Noir, démontrait également son talent pour la mise en scène de films d'action. Cependant, je n'avais jusque là jamais tenté "l'animation Burtonienne". L'animation "pâte à modeler" en Stop motion est un genre d'animation qui ne m'a jamais vraiment donné envie....jusqu'à l'année dernière lorsque je découvrais l'excellent "Coraline" de Henry Selick (2009); une véritable claque esthétique, réitérée peu de temps après avec "Kubo et l'armure magique" de Travis Knight et son Japon féodal en papier ! Bien plus attentif et intéressé qu'avant, décidé à rattraper mon retard dans les classiques cultes, j'ai décidé de me lancer des "Les Noces Funèbres", qui, à vrai dire, me tentait depuis pas mal de temps ! "Les Noces Funèbres", "Corpse Bride" de son titre original, 12ème long métrage et deuxième film d'animation de Tim Burton sorti en 2005 après l'adaptation de "Charlie et la Chocolaterie", inspiré de la légende Russe: "La Mariée morte", nous emmène dans une aventure...mortelle (c'est le cas de le dire XD) au Royaume des morts ! L'Histoire prend place au XIXème siècle; Victor Van Dort et Victoria Everglot, tout deux de familles bourgeoises,doivent se marier. Malgré un mariage arrangé par leurs parents, les deux ont immédiatement le coup de foudre l'un pour l'autre. Mais les Everglot ne voient pas d'un bon oeil cette grande attitude maladroite de leur futur gringalet de gendre. Aussi, en récitant ses voeux dans la forêt à l'abri des regards, Victor, en pleine nuit, provoque par inadvertance le réveille d'Emily, le jolie cadavre d'une mariée. Cette dernière l'emmènera au royaume des morts ou Victor découvrira un monde aussi fascinant que bizarre. Là bas, le jeune garçon sera confronté à un dilemme: choisir entre la gaieté du royaume des Morts ou le monde terne des vivants ou l'attend la femme qu'il aime ? Mais ou est le véritable amour ? Dans quel monde ? Et si ce qu'il y a de plus repoussant était en fait ce qu'il y a de plus beau ? Voilà pour le pitch global en limitant les gros spoilers. Verdict : Un conte vraiment FASCINANT, du "Made in Burton" brillant à l'état brute !!! "Le Beau est toujours Bizarre".... Non d'un asticot (!) jamais la philosophie symboliste de Baudelaire n'aura été aussi bien illustrée au cinéma !! "Les Noces Funèbres" est un très très bon film d'animation, non, plus qu'un film d'animation, c'est même une véritable oeuvre d'Art d'Animation à part entière et sur tous les points ! Premièrement, le film est très TRES imprégné de la poésie macabre Baudelairienne. A travers l'histoire du film, on pensera assez facilement aux poèmes de "Spleen et Idéal" tels "Une Charogne" dans lequel l'auteur des "Fleurs du Mal" faisait un éloge en lyrisme sur la beauté d'un cadavre en décomposition. Le scénario est recherché, original, inventif, très bien trouvée. A partir d'une vieille légende du folklore Russe dans un registre proche de la tragédie Shakespearienne transposée sur grand écran, le réalisateur de "Beetlejuice" (1988) nous sort ici une histoire envoûtante qui déborde d'imagination. Animation-fantastique-horreur-drame-Romance, on a là un véritable élixir vraiment magique et, malgré une durée plutôt courte pourtant (seulement 1h17), l'intrigue ne blasphème pas les étapes du schéma narratif et le spectateur est littéralement happé, fasciné par ce merveilleux petit poème cadavérique (c'est intéressant car le film arrive à nous faire percevoir le temps différemment entre le monde des morts et celui des vivants) !! Tim laisse totalement libre cours à son imagination dans un récit aux lointaines inspirations des spectacles de Fantasmagories de Robertson (1763-1837), auxquelles s'ajoutent des petites inspirations des premiers Walt Disney (on pensera à la scène horrifique de la Forêt dans "Blanche Neige", 1937). Avec "Les Noces Funèbres", Tim Burton en profite pour dépoussiérer le bon vieil Expressionnisme Allemand; tant sur le plan du récit que sur l'animation, LNF a tout d'un vieux film issue de ce courant précurseur du cinéma du genre Fantastique et d'Horreur des années 1930 (on pensera à tous les films du genre "Le Laboratoire du Dr Caligari", 1920; le "Nosferatu" de Murnau en 1922, ou encore "Frankenstein" de J.Whale, 1931 ect) ! Il en est trait pour trait, os par os une version moderne !! Faire revenir à la vie la dépouille d'un courant cinématographique ancestral n'était pas chose aisé mais cette résurrection orchestrée par l'ami Tim a été un succès ! Le réalisateur est a tout moment conscient de son héritage; en bon élève, il en maîtrise le moindre code jusqu'au bout des os et arrive à nous établir ici un film d'horreur adapté au jeune public, sans le moindre élément effrayant ! On ressent énormément les influences de l'Expressionnisme Allemand que ce soit dans le visuel, ou chez les personnages. L'animation est vraiment d'une qualité irréprochable ! Malgré l'écrasante concurrence de l'animation par ordinateur et des graphismes 3D aujourd'hui, "Les Noces Funèbres" bluffe par l'animation de ses personnages qui fait encore plus vrai que nature. En plus de très bien coller avec le style et le ton Halloween-gothique du film (la dimension de spectacle de marionnettes fait bien ressortir le caractère macabre), la Stop motion permet de vraiment très bien rendre compte du détail dans les textures des corps/objets et les environnements baignées de clairs obscures Les personnages sont très très fun, la Romance spoiler: en triangle amoureux entre Victor/Emily/Victoria est sans aucun doute l'une des plus belles et des mieux écrite qu'on ait eu depuis longtemps, celle là dégage vraiment quelque chose, beaucoup plus d'émotion, à la fois tellement drôle et improbable mais par derrière tellement poignante et déchirante car emprisonnée dans le "Memento Mori", notion littéraire/picturale très présente aussi en arrière fond (la mort leur va si bien XD) mais sans tomber dans le pathétique trop facile. Autre point important à prendre en compte et à analyser dans "Les Noces Funèbres", c'est la couleur, ici, la couleur a vraiment un but, une utilité et une signification dramatique qui peint les thématiques du film sur le rapport entre la vie et la mort. spoiler: Pertinemment, la couleur est utilisée ici pour faire s'interroger le spectateur. Nous avons le monde des vivants, la société bourgeoise tristement stérile en Noir et Blanc et de l'autre côté, le monde des Morts, gaie et coloré. La couleur est ici un moyen visuel de représenter l'évasion, le changement de monde. Comme on l'a eu dans "Le Magicien d'Oz" de Victor Fleming (1939) (un des premiers film a avoir utilisé le technicolor afin de servir le scénario au début de l'utilisation de la couleur dans l'histoire du Cinéma), le couleur dans le film de Burton sert non seulement à illustrer visuellement ce qui est de l'ordre de l'imaginaire/onirisme mais en plus, il y a un aspect critique, une satire du monde des vivants qui serait en fait...le "véritable" monde des morts, triste et sans âme alors qu'à l'inverse, le monde des morts serait un refuge, un monde libre. Et, lorsque dans la dernière séquence, les morts envahissent le monde des vivants du XIXème siècle, on pourrait interpréter leur peur comme une peur...de la couleur, la couleur qui leur est étrangère car à l'image, absente de leurs moeurs et de leur modèle social. Bon, pour finir (parce que j'ai déjà pas mal "disséquer" le film ^^), Les Noces Funèbres est vraiment un excellent film. Ressuscitant et modernisant l'Expressionnisme Allemand à travers une ancienne légende de l'Est, fun, mélancolique, coloré, plus que jamais la Charogne de Baudelaire scintille sous l'éclat de la pleine lune dans les bois !!! "Le Beau est toujours bizarre" Charles Baudelaire, 1868.
    sparowtony
    sparowtony

    Suivre son activité 202 abonnés Lire ses 148 critiques

    4,0
    Publiée le 2 mai 2014
    Un bon film. On reconnait sans hésitation l'univers de Tim Burton dans ce film d'animation à la fois macabre et enfantin( c'est une des plus grande réussites du film ). L'animation est juste sublime, un beau régal pour les yeux, chaque personnage est unique en son genre graphiquement. L'histoire est plutôt tordue et originale( un homme qui épouse par inadvertance une morte )et beaucoup de suspense subsiste pendant le film jusqu'à la fin : qui Victor va t-il épouser ? Le mélange d'ambiance( plutôt joyeux dans le monde des morts, assez triste chez les vivants )fonctionne à merveille, aidé par les superbes musiques de Danny Elfman. Les chansons sont également plaisantes. Le truc, c'est que le film est bien trop court( 1h10 sans le générique de fin qui dure d'ailleurs à peine quelque minutes )et que la fin me semble un peu trop rapide et baclée. Le film semble donc facilement oubliable. Plaisant mais pas mémorable. En tous cas, ça reste à voir quand même, histoire de le découvrir ou de se divertir. 4/5.
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 490 abonnés Lire ses 4 430 critiques

    4,0
    Publiée le 30 octobre 2014
    Tim Burton nous livre un conte macabre et poétique comme lui seul a le secret avec ces "Noces funèbres" où un jeune homme épouse une morte sur un malentendu. On retrouve tous les thèmes chers au réalisateur qui prouve une fois de plus son talent de conteur en mettant en scène cette histoire, utilisant la stop-motion pour rendre son univers encore plus fantastique. On retrouve donc un monde des morts colorés et joyeux, opposé au gris et à la morosité du monde des vivants où les gens ne sont plus versés dans les sentiments positifs. Truffé de belles idées et bénéficiant d'une sublime partition de Danny Elfman, ce film purement "Burtonien" est un vrai délice, aussi bien sur le plan scénaristique que sur le plan visuel. Il n'y a que Tim Burton et son imaginaire pour rendre le monde des morts aussi beau et aussi envoûtant, le tout accompagné d'un casting vocal impressionnant où Johnny Depp et Helena Bonham Carter forment un couple improbable.
    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 229 abonnés Lire ses 3 411 critiques

    4,0
    Publiée le 29 décembre 2012
    Pendant cinq minutes on se demande ce que c'est que ce truc là, puis l'enchantement s'installe. Une très belle histoire d'amour sans aucune mièvrerie et un voyage au royaume des morts version Burton qui nous donne presque envie d'aller y faire un tour. La marionnette incarnant la mariée morte est absolument craquante.
    Alain D.
    Alain D.

    Suivre son activité 106 abonnés Lire ses 1 923 critiques

    4,5
    Publiée le 6 novembre 2019
    Un excellent film d'Animation conçu par le maestro du genre Tim Burton. Le réalisateur Américain nous propose des animations subtiles, des images d'une précision magnifique. Il nous conte une histoire passionnelle, rythmée, originale, emplie d'humour et de poésie. Un drame fantastique palpitant où l'on ne peut qu'admirer les décors féeriques et la beauté des personnages animaux ou humains. La bande son et la musique composée par Danny Elfman sont tout aussi excellentes.
    Amyp
    Amyp

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 49 critiques

    5,0
    Publiée le 6 octobre 2014
    Les Noces funèbres est tout simplement un chef d'œuvre. Tim Burton nous entraîne dans un univers poétique et gothique, au rythme d'une merveilleuse bande-original signée Danny Elfman. L'histoire est passionnante ; on suit Victor, un personnage drôle et attachant, dans son périple. Les personnages sont très travaillés et profonds, l'ambiance est saisissante, et les dialogues irréprochables. Le contraste entre les deux mondes (celui des morts très dynamique et celui des vivants terne et conformé) est saisissant, une vraie trouvaille. L'animation et l'esthétisme sont très soignés. Un film captivant qui restera dans les mémoires.
    Badaask
    Badaask

    Suivre son activité 102 abonnés Lire ses 78 critiques

    4,5
    Publiée le 25 août 2013
    Lorsque Tim Burton se lance dans le cinéma d'animation et qui plus est dans le stop motion (Je ne considère pas "L'Etrange Noël de M. Jack" dans ses films car il n'a fait que le scénario), c'est un évènement. Un évènement qu'il ne faut pas louper. Sauf que, malheureusement, c'est ce que j'ai fait. Je ne l'ai vu que très récemment et pour tout vous dire, j'ai tellement adoré qu'il est devenu pour moi indissociable de son oeuvre. Pourquoi ? Car il représente tout ce que j'aime dans son cinéma. Poétique, Gothique, Macabre et avant tout sublime dans sa créativité. "Les Noces Funèbres" n'est pas vraiment original dans son scénario mais plutôt dans la façon qu'il a de traiter son sujet. Le contraste entre les deux mondes, l'un coloré (celui des morts) ou chacun mène sa vie comme il l'entend, l'autre plutôt terne et sans vie régit par des mœurs et des codes assez stricts, est vraiment intéressant. Les personnages sont vraiment bien approfondis et attachants surtout la mariée défunte qui me fait de la peine. J'aime aussi le pasteur colérique doublé par le grand Christopher Lee. Des personnages jusqu'aux décors, tout nous rappellent l'univers gothique et fantasmagorique de Burton. Soigné, précis et avant tout jolie. Vraiment bon. Je regrette juste deux choses. Premièrement les musiques. Même si elles restent très bonnes, les compositions de Danny Elfman sont un peu répétitives par rapport à ses travaux précédents. C'est un détail. La deuxième chose que je regrette c'est que le film ne dure pas plus longtemps. "Les Noces Funèbres" est donc un film excellent porté par des acteurs talentueux et un réalisateur de génie. Pour tous ceux qui ne l'ont pas encore vu, c'est maintenant ou jamais. Rien d'autre à dire. Le reste est silence face à ce monument de l'animation.
    Roy Batty
    Roy Batty

    Suivre son activité 82 abonnés Lire ses 215 critiques

    4,0
    Publiée le 3 octobre 2014
    "Les Noces funèbres" se déroule au 19ème siècle, dans un petit village d'Europe de l'est, et raconte l'histoire de Victor (doublé par Johnny Depp), un jeune homme qui se retrouve marié par mégarde au cadavre d'Emily (doublée par Helena Bonham Carter) et se voit du même coup entraîné dans le monde des morts. Même si ce monde lui plaît, Victor ne peut oublier Victoria... Pas aussi réussi que "L’Etrange Noël de Mr Jack" selon moi, j'ai quand même bien apprécié ces "Noces funèbres", qui sont une nouvelle preuve de l'imagination sans limite de Tim Burton. Comme souvent avec les films de ce grand cinéaste, je me suis laissé entraîner dans cette belle histoire, qui comporte beaucoup d’humour (qui fait mouche à chaque fois) et un peu de mélancolie. L’animation est proche de la perfection et la musique de Danny Elfman absolument superbe (j’ai même apprécié les chansons). La VO est à privilégier si on le peut, car le casting des voix originales est impressionnant : Johnny Depp, Helena Bonham Carter, Emily Watson, Tracey Ullman, Christopher Lee... Néanmoins, la VF est de bonne facture.
    Raffaele C
    Raffaele C

    Suivre son activité 75 abonnés Lire ses 1 032 critiques

    5,0
    Publiée le 6 janvier 2011
    Qui d'autre que Tim Burton pour réaliser Les Noces Funèbres, un délice nécrophile drôle pour toute la famille? De retour à l'animation comme L'étrange Noël de M Jack, il nous fait visiter deux mondes complètement différents. Grâce aux voix de ses acteurs fétiches, Johnny Depp et Helena Bonham Carter le conte prend vie de façon mortelle. Ce film est une oeuvre de génie avec tout le côté romantique et noire de l'artiste. Les décors sont surprenant, les chansons sont mélodieuses et les personnages sont très attachant. Le seul inconvénient de ce film est peut être qu'il ne dure qu' 1h15, quel dommage, on n'en redemanderais volontiers ! Un film à voir coute que coute, ne passez pas à côté!
    Roub E.
    Roub E.

    Suivre son activité 73 abonnés Lire ses 3 117 critiques

    4,0
    Publiée le 6 novembre 2013
    Un film purement Burtonien! Œuvre gothique, lyrique, poétique et morbide; le film s affranchie par le biais de l animation de toute notion terre à terre pour aller vers la rêverie pure. Un excellent moment pour les amateurs du monsieur et j en fait parti.
    Chatterer
    Chatterer

    Suivre son activité 69 abonnés Lire ses 356 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Que dire de cette magnifique œuvre ?!? Je ne sais pas s’il y a des mots pour qualifier ce petit bijoux…Tout est superbe : L’histoire est superbement bien menée, la musique de Danny Elfman est toujours aussi grandiose, les personnages, en plus d’être superbes, sont très attachant. Emilie, la mariée morte, est unique, et malgré son état de cadavre, est magnifique. On ne peut pas penser à Victor sans penser à Johnny Depp, c’est clair. Les dialogues débordent de poésie, d’humour, de beauté… Les effets sont tellement réussi qu’on oubli qu’il ne s’agit pas de vrais acteurs… Film où le romantisme règne… Avis à tous les fans de Burton…Foncez !!!
    yohanaltec
    yohanaltec

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 764 critiques

    5,0
    Publiée le 7 octobre 2012
    Le maître du fantasique revient avec un dessin animé du genre fantastique,ressemblane à l'Etrange Noël de Mr Jack, mais en mieux. Une histoire ultra original avec une aniation super bien faite, des personnages attachants, un univers sombre mais en même temps joyeux. Les paroles de chansons rime et sont écrites magnifiquement par le grand Danny Elfman. Des squelettes qui n'en finissent pas, et un film trop court, telelment qu'il est bien, on n'a as envie qu'il se finisse. Un conte magique réaliasé par Tim Burton et Mike Jonhson. A voi absolument pour les voix absoluments fantastiques et une animation magique.
    ollavatelli
    ollavatelli

    Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 548 critiques

    5,0
    Publiée le 1 mars 2010
    Encore une très belle oeuvre de Tim Burton, dans la lignée de l'Etrange noel de Mr Jack. Un film avec de l'humour et de l'émotion.L'hisoire romantique est très belle et rend le film très intéressant.Les musiques sont agréables et accompagnent bien le film.Les personnages sont attachants et le décor est réussi.L'opposition du décor, qui est plutôt sombre, avec l'histoire, qui elle est beaucoup plus douce et pure(si l'on regarde le film du côté des bons personnages bien sûr)est bien faite. J'aurais seulement aimé que le film dure un peu plus longtemps parce que 1h15 c'est un peu court. Beaucoup de personnes ont préféré L'Etrange noel de Mr Jack, moi personnellement, j'ai plus aimé les Noces funèbres car il y a plus d'émotions.Tim Burton nous offre donc un film merveilleux, qui est tout aussi merveilleux qu'il en est un.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top