Entre les murs
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • DVD, VOD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   3,3 pour 5 869 notes dont 963 critiques  | 
  • 253 critiques     26%
  • 281 critiques     29%
  • 89 critiques     9%
  • 130 critiques     13%
  • 77 critiques     8%
  • 133 critiques     14%

963 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
Critique de Monique Pantel dans Europe 1

23 abonnés | Lire ses 299 critiques |

   4 - Très bien

Eh ben je suis entrée là-dedans d'un seul coup, et j'ai aimé ces garçons et ces filles de la classe de quatrième d'un lycée dit difficile. Ils sont tous vivants. Ils sont drôles, ils sont émouvants, attachants, jamais lassants. Ils sont formidables et on les aime tous. Tous, tous tous. Même les deux filles qui se prennent pour une princesses, le professeur de français (qui est merveilleux, qui est un vrai professeur, François Brégaudeau) il les traite de p****** et il a raison. Mais les autres sont formidables, et on marche, et on les aime.

markus17

6 abonnés | Lire ses 361 critiques |

   4.5 - Excellent

Atypique, très proche d'un docu-fiction " entre les murs" est une réussite sur bien des points. Le sujet de l'école en tant que véritable microcosme n'a probablement jamais été traité avec autant de réalisme, les profs, les élèves ainsi que les parents d'élèves tiennent d'ailleurs tous leur propre rôle, ce pari risqué se révèle être un pari payant ! Laurent Cantet évite adroitement le mélodrame ou la violence à outrance et propose une mise en scène épurée afin de se focaliser sur des thèmes qui interpellent (la différence, la gestion d'un groupe d'ados à problèmes, la compréhension d'une situation) et ce sans jamais prendre parti. Une palme d'or 2008 méritée.


guifed

34 abonnés | Lire ses 238 critiques |

   2.5 - Moyen

Alors je ne vous cacherai pas que tout ce qui touche aux docu-fictions, cinéma social etc, ça n'est pas ma tasse de thé. J'ai donc regardé ce film en m'attendant au pire; c'est-à-dire à passer deux heures à regarder des "instants de vie" capturés par une caméra qui se voudrait miroir grossissant de la société. Et effectivement, j'ai passé deux heures-à-regarder-des-instants-de-vie-capturés-par-une-caméra-blablabla. Avec des acteurs non-professionnels, ou semi-professionnels. Wouah, la prouesse. C'est peut-être vrai, au fond, mais après tout, je n'en ai rien à faire; le fait est que je n'ai pas passé un bon moment. Pourtant, les trente premières minutes laissaient présager quelque chose qui ressemblerait à une agréable surprise. Notamment grâce à, il est vrai, un sens aigu du réel et de l'authenticité, à tel point que le spectateur se retrouve rapidement immergé dans un monde qu'il sait vraisemblable. Mais non, très vite, les déceptions se sont enchaînées, l'impression de tourner en rond autour d'un pot qui est pourtant fourmillant de choses intéressantes (l'école et l'approche des jeunes en difficulté-système répressif ou compréhensif/punir ou valoriser/ tout faire pour intégrer tout le monde, ou répartir les élèves dans des filières différentes en fonction de leur capacité - autant d'enjeux qui auraient été si passionnants à traiter) s'est faite prégnante, et j'ai vite décroché, exaspéré et frustré par cette obsession des scènes banales, sans réel point focal si ce n'est la Vie, dans tout ce qu'elle a de plus "normale". Non, je suis désolé, mais je n'adhère pas.

Knight Walker

8 abonnés | Lire ses 125 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Cette fâcheuse réalité tabou dont personne n'osait vraiment évoqué sans prendre des pincettes a maintenant été diffusé sur grand écran. Bravo Laurent Cantet pour avoir dirigé ce film brillant et par la même occasion pour nous avoir offert un merveilleux tir groupé de différents problèmes sociaux qui seront abordés tout le long du film. Une approche réaliste dérangeante d'un lycée de banlieue et plus particulièrement d'une classe qui mène la vie dure à ses différents enseignants. Notamment à leur professeur de français qui essayera de les aider et les motiver pour qu'il réussissent leurs études, il fait preuve d'une détermination quasi-sans faille qui portera ses fruits au fil d'un combat quotidien qui engendre des rivalités ado/adulte. Une authenticité se dégage de ce film filmé quasiment à la manière d'un documentaire, une façon de faire qui touchera et surtout émerveillera bon nombre de spectateurs. Pour le réalisé Laurent Cantet employa de nombreux acteurs amateurs collégiens mais aussi professeurs pour retranscrire au mieux l'ambiance d'une classe tel que la leur; voilà le début d'une longue liste que l'on pourrait donner pour justifier son comportement maniaque et son don pour l'anecdotisme qui a grandement contribué à apporter toute la véracité que le film dispose. Le film est par ailleurs, tiré d'un roman, écrit par François Bégaudeau, si ce nom vous parle ne serait-ce que vaguement c'est tout à fait normal car c'est l'acteur qui incarne le prof de Français dans le film; rôle qu'il puisse de sa propre expérience car il s'en est grandement inspiré pour écrire son ouvrage. Alors oui, ce film n'a pas fini de faire grincer des dents et ce pour la bonne raison que Cantet a viser juste, un sujet qui dérange en plein cœur de l'actualité ça ne risque pas de plaire à tout le monde surtout à l'Education Nationale qui n'a pas fini de discrédité et de conspué le film. Très beau film français qui a de plus, raflé la Palme d'Or provoquant des réactions unanimes sur une vérité qui effraie, pour moi c'est un chef d'œuvre, je termine cette critique en vous montrant un petit exemple d'une enseignante de banlieue visiblement complètement abattue et dépité à la vue du film : ''Je crois profondément, après avoir vu le film, que la Palme d’or fait le jeu de l’extrême droite. En effet, ‘’Entre les murs’’ jette le discrédit sur l’école publique en montrant des professeurs névrosés et des élèves issus de l’immigration, crétins. Indirectement, le film laisse sous-entendre qu’il faudrait privatiser l’école "

Jahro

22 abonnés | Lire ses 650 critiques |

   4.5 - Excellent

Laurent Cantet met en scène François Bégaudeau, prof de français indulgent en prise avec une quatrième turbulente du XX°. On a dit beaucoup de mal de cette inattendue Palme d’Or, qu’il était excessif, romancé, qu’il incitait au conflit social ou tournait au laxisme. Moi, je vois une sorte de Cercle des poètes pas encore apparus, une fable scolaire déguisée en documentaire, qui aborde chaque aspect de l’enseignement en laissant la chance à tous les points de vue. L’élève est parfois dissipé, effacé, goguenard, appliqué ; l’instit est strict, ou compréhensif, volontaire, ou simplement épuisé. Et tandis qu’ils échangent, dans l’écoute ou l’opposition, dans le respect ou le défi, le proviseur tente de maintenir un semblant d’unité depuis l’ombre de son box isolé. Pour tenir les deux heures, le réalisateur accompagne les éléments les plus forts dans leurs espoirs, leurs doutes, leurs efforts et leurs dérapages, démonte un système alternatif où les règles des adultes s’exacerbent dans la violence et l’excitation des premiers émois, où tout va très haut, très vite mais ne marque jamais bien longtemps. On se croirait dans Strip-tease, mais c’est bien un film, juste, en retenue, sans doute également nécessaire. Ici chaque acte a ses causes, chaque avis ses raisons, chacun a sa part et personne n’a tout faux. Les papas violents, les mamans couveuses, les proches indifférents, les maîtres esseulés, la nation chahutée, la culture du quartier, l’énergie explosive de ces adultes en devenir mais surtout en cours de construction. Simple dans sa forme mais complexe en son fond, la démonstration est rare. Et majeure.

Piarvi Recherreen

2 abonnés | Lire ses 127 critiques |

   3.5 - Bien

Sous ses faux airs de documentaire, "Entre les murs" révèle une dramaturgie fondée sur une énergie brute. Convaincant, tant dans sa vitalité déployée que dans sa façon d'exposer des situations sans prétendre détenir les solutions miracles.

Alexis D.

14 abonnés | Lire ses 149 critiques |

   4.5 - Excellent

Ce film révèle très bien la réalité de ce qui se passe dans les collèges difficiles de banlieues. Très poignant. A voir !

Ben J.

1 abonné | Lire sa critique |

   1 - Très mauvais

La j'avoue que une telle note pour ce film m'échappe un peu. Des clichés a la pelle. Un prof détestable qui accumule les bizzareries sur ce milieu scolaire... Crier fixer les élèves .. Menacer... Ne pas reprendre quand une insulte homophobe ou raciste est prononcé... ça rajoute du réalisme mais ça enlève l'intérêt au film qui ressemble alors a un cours classique filmé sans scénario préparé auparavant comme un documentaire d'enquête d'action chez les élèves a Marseille. Donc voilà ma critique c'est donc un film que je ne comprends pas. Ou du moins un film auquel je ne trouve aucun intérêt.

JimBo Lebowski

66 abonnés | Lire ses 285 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Un film vraiment brillant, Laurent Cantet a réussi a capter l'intérêt de retranscrire la vie d'une classe d'école, avec énormément de thèmes sociaux abordés de manière très nuancé sans paraître forcément moralisateur dans l'intention. Le parti prit de le filmer quasiment comme un documentaire est très ingénieux et cela marche magnifiquement bien, rendant l'immersion parfaite. Le film est très crédible notamment grâce à une excellente mise en scène et des acteurs professionnels et amateurs très convaincants, tout sonne réaliste et à aucun moment théâtral. Il n'y a aucune musique pouvant influencer nos émotions, et ça c'est un grand plus, l'atmosphère se créé judicieusement par les dialogues et les silences. Cantet rend son long métrage extrêmement informatif et développe ces thématiques de manière synthétique sans jamais tomber dans la facilité ou la lourdeur. Les séquences sont remarquablement bien amenées rendant le film fluide et facile a regarder, les deux heures défilent très vite et on passe un excellent moment de cinéma, on en ressort même grandit. "Entre les murs" est réellement un film nécessaire qui devrait être diffusé dans toutes les écoles françaises comme une sorte de miroir réflecteur. Je ne sais pas si il méritait vraiment la Palme d'Or mais en tout cas je ne lui trouve aucun défaut.

Emilie M.

75 abonnés | Lire ses 32 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Un film véritablement poignant. Le thème paraît vu et revu, pourtant Entre les murs rend très bien compte d'un sujet qui dérange et qui est une triste réalité. La façon dont les scènes sont filmées et les acteurs donnent un aspect tellement réaliste et naturel qu'on se croirait de retour dans la pire classe qu'on a du subir au collège. On a mal pour Bégaudeau tout le long, on est révoltés, on a envie de frapper les gamins à travers son écran tellement les scènes sont odieusement réalistes et insupportables. Le film montre du doigt un véritable problème sociétal, mais sans aboutir à une solution, peut-être car il n'y en a pas. Au fur et à mesure du film on se rend compte que rien ne s'arrangera, et que ces enseignants verront ce genre de situations se répéter sans réel espoir de changement malgré tous les efforts du monde. Comme si cette réalité était profondément ancrée dans les établissements du genre, et qu'elle n'était que fatalité. 5/5, et une palme d'or méritée.

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
Entre les murs Bande-annonce VF
668 186 vues
Entre les murs Extrait vidéo VF
150 758 vues
Entre les murs Extrait vidéo (2) VF
97 074 vues
4 vidéos liées à ce film
Playlists
5 vidéos
LA SHORT PAUSE spéciale Batman - 5 courts métrages à déguster
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #10 - 5 courts métrages à déguster
4 vidéos
Les 5 vidéos buzz de la semaine #23
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné