Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Entre les murs
note moyenne
3,4
7018 notes dont 1010 critiques
25% (257 critiques)
29% (297 critiques)
10% (104 critiques)
13% (136 critiques)
8% (82 critiques)
13% (134 critiques)
Votre avis sur Entre les murs ?

1010 critiques spectateurs

Fabien S.
Fabien S.

Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 1 913 critiques

4,0
Publiée le 24/05/2019
Un très bon film sur les banlieues. Un très bon drame de Laurent Cantet. Ce long-métrage a reçu la palme d'or à Cannes en 2008.
Cronenbergfansoff
Cronenbergfansoff

Suivre son activité 50 abonnés Lire ses 1 458 critiques

4,0
Publiée le 19/04/2019
Un super film qui me paraissait moyen avant de le voir, je demeure donc bien surpris. Palme d’or bien méritée, la France bien représentée, une France multiculturalisée pour le mieux et pour le pire. De bons dialogues, une excellente adaptation au cinéma. Je le déconseille aux moins de 10 ans. 4/5
Attigus R. Rosh
Attigus R. Rosh

Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 1 653 critiques

1,0
Publiée le 19/03/2019
Entre les murs est un film qui m'a beaucoup irrité sur de nombreux points. D'une part, car l'ambiance dans ce collège de ZEP m'a rappelé mon adolescence et le genre d'élèves insupportables au quotidien. D'autre part, parce que le film semble mettre en avant et valoriser à travers son personnage principal une pédagogie absurde et sans arrêt à côté de la plaque. Tout d'abord, pour avoir grandi dans un collège sensible, le discours angélique selon lequel les enfants qui sont turbulents sont en réalité des incompris à tendance à m'énerver car il faut rappeler qu'en-dehors de la classe, certains d'entre eux malmenaient carrément les autres élèves. Mais c'est surtout l'attitude de François Bégaudeau (ou François Martin, le nom de son personnage dans le film, mais on peut considérer que c'est la même personne) qui énerve. Il est exaspérant. À noter en premier lieu que ce film est un sacré egotrip. Si la réalisation est signée Laurent Cantet, le scénario est de François Bégaudeau, d'après un livre de François Bégaudeau, avec François Bégaudeau dans le rôle principal. Son personnage de professeur désintéressé et bienveillant frôle le cliché. Mais ce sont surtout ces méthodes pédagogiques qui sont affligeantes, dont le film fait pourtant l'éloge. Il est laxiste (pour ne pas dire démago) la quasi-totalité du temps alors qu'il lui faudrait faire preuve de plus d'austérité et les quelques rares fois où il faudrait qu'il relâche la pression, il montre pour le coup un visage complètement hermétique. Ça n'a aucun sens. Il cherche à s'immiscer dans les relations entre ses élèves alors que ça ne le regarde pas. spoiler: Lorsqu'en heure de vie de classe, un élève tient des propos borderlines (à la limite du racisme), il ne dit rien ; et lorsqu'un autre élève se plaint du manque de tolérance qu'il subit à cause de son look, au lieu de le soutenir, il cherche la petite bête dans sa plainte pour montrer un incohérence dans son propos. C'est n'importe quoi. Et c'est particulièrement frustrant d'être pendant plus de deux heures devant un film qui fait l'éloge de tout ce qu'il ne faudrait pas faire. Il y a quelques rares points à sauver toutefois à travers lesquels les enseignants se reconnaîtront dans le film. Comme par exemple, l'incapacité (certes un peu caricaturale) du chef d'établissement à prendre des décisions et qui ne sert à rien (espérons que tous les chefs d'établissement ne sont pas comme ça) ou encore les parents d'élève qui en cas d'incident remettent d'abord en cause les méthodes pédagogiques de l'enseignant plutôt que le comportement des élèves (puisque cela reviendrait à remettre en cause la façon dont eux, élèvent leurs propres enfants). Le film montre aussi certaines réalités dont il faudrait clairement être conscient lorsque l'on jette l'opprobre sur la fonction enseignante. Notamment le fait que l'on demande aux enseignants de faire preuve de plus d'autorité face à des élèves qui la rejette de plus en plus et mettent la responsabilité de leurs échecs sur leurs dos (bref, un comportement de « client »). Malheureusement, ces quelques points plutôt pertinents sont contrebalancés par des discours particulièrement niais. spoiler: Les dernières scènes (de joie partagée à l'approche des vacances) sont très mièvres. De la même manière, si le film semble faire l'éloge de la manière d'enseigner de François Bégaudeau (c'est lui qu'on suit et pour qui on a de l'empathie, au final il reste très apprécié de ses élèves, …), le film permettrait une éventuelle lecture inverse. spoiler: Après tout, c'est dans sa classe qu'arrivent les problèmes et il en est clairement responsable. Ses collègues ne sont pas dépeints sous un jour antipathique, on les montre même très solidaires (là où lui, la joue individuel pour ce qui est d'établir des règles de tenue en classe communes à tous les profs). Mais j'ai bien peur que cette deuxième lecture ne soit pas volontaire de la part du réalisateur. Bref, malgré quelques points positifs, le film loue des méthodes pédagogiques absolument contre-productives.
Mathias Le Quiliec
Mathias Le Quiliec

Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 358 critiques

4,0
Publiée le 22/01/2019
Le meilleur film encore à ce jour sur l'ambiance scolaire, surtout en ville, ce qu'on voit là n'arrive pas à la cambrousse du moins pas jusqu'à ce point. Mais le film est intéressant parce qu'il montre le fonctionnement intérieur d'un établissement : le renvoi, le conseil de classe, etc ... Une palme d'or assez mérité dans l'ensemble pour un film/documentaire courageux.
Alexarod
Alexarod

Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 1 499 critiques

0,5
Publiée le 05/01/2019
J’ai l’impression que ce succès c’est pour se dédouaner des ghettos de banlieues qu’on ignore. Non parce que voir des gosses mal élevés se comporter comme ça en classe, non je ne vois pas l’intérêt… On dit que c’est un documentaire pour faire intelligent, on est dans le réel et tout ça, on balance des grands concepts (démocratie, le pouvoir au peuple donc, sauf qu’eux ils ne peuvent pas voter, bien joué) mais ça reste inintéressant et vide. Rien que dans la bande annonce on voit que c’est un prof qui n’a pas d’autorité sur des gamins qui se fichent de l’instruction, génial non ? Les faits sociaux sans solutions, juste montrés, ça sert à rien mais c’est aussi du prosélytisme pour une caste d’amateurs de cinéma qui vont trouver ça intelligent et génial, ah ben tiens, la Palme…
Alain D.
Alain D.

Suivre son activité 82 abonnés Lire ses 1 736 critiques

4,0
Publiée le 06/09/2018
Cette très belle réalisation de Laurent Cantet mérite amplement toutes ses récompenses dont la Palme d'Or au Festival de Cannes en 2008. Le scénario de ce Drame coécrit avec Robin Campillo nous présente une immersion dans un collège Parisien. Il nous offre des scènes très fortes et un débat sur le système disciplinaire de l'éducation nationale. Au casting, tous les adolescents sont débordants de naturel et de crédibilité. François Bégaudeau est fantastique dans le rôle principal de François, un prof de français avec une patience infinie, une pédagogie éprouvée et une prodigieuse psychologie.
T-Tiff
T-Tiff

Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 816 critiques

3,5
Publiée le 20/08/2018
"Entre les murs" de Laurent Cantet avait obtenu la Palme d'or à Cannes en 2008. Ce film nous montre l'année d'un professeur de français dans une zone difficile au collège. Tout d'abord un très bon point pour ce film, il est très intéressant de bout en bout, et vraiment crédible. Tous les problèmes que rencontre le professeur face à des élèves parfois compliqués à gérer s'enchaînent bien et témoigne d'une réalité et d'un vécu. Cependant, le propos de fond est parfois discutable. Par exemple, lorsque le professeur répond à ses élèves qu'il est lui non plus pas fier d'être français, pas terrible cette pédagogie. De nombreuses thématiques sont abordées, avec parfois une certaine partialité. "Entre les murs" vaut le détour pour comprendre les difficultés de l'éducation dans les zones difficiles.
FrankBooth
FrankBooth

Suivre son activité Lire sa critique

1,0
Publiée le 13/08/2018
Une étoile, pour le jeu d'acteur des adolescents (infiniment meilleur que celui des adultes). Coté cinématographie : pas de grosses erreurs, pas de risques pris, rien de remarquable. Ce qui m'a déplu dans ce film, c'est que c'est une gigantesque arnaque. Déjà, pour ce qui est de la représentation d'une classe difficile, on repassera. A moi qui enseigne depuis maintenant 6 ans, cette classe me fait l'effet d'être bien sympathique - et je ne suis pas en ZEP. Mais, ensuite, CE PROF... ? Mon dieu, quel incapable irrespectueux ! Vendre une telle image de l'enseignement au public ne risque pas de nous aider ! Et je ne parle pas de son pétage de plombs injustifié - ça arrive, dans le métier, on le sait - , mais de toutes ces fois où aucun enseignant de l'équipe ne semble avoir le souci d'après aux gosses ce qu'est le respect (tout le monde s'insulte dans le cours, le prof ne dit rien...). C'est l'équipe elle-même qui construit l'ambiance délétère dans laquelle elle travaille, et c'est extrêmement pernicieux comme représentation des choses. De même, représentation très cliché des élèves... Non pas qu'on ne reconnaisse pas certains "profils", mais la vision globale des enfants des "cités" (Paris 20, ooouh sortez l'artillerie lourde) montrés avant tout comme des incapables, c'est tout bonnement insupportable. Les vrais questionnements (l'exclusion et toutes ces choses intéressantes) sont effleurés pour dire qu'on en a parlé, et basta. Une palme d'or, pour un film aussi plat, manifestement fondé sur le livre d'un enseignant frustré de n'avoir pu établir une ambiance de travail correcte... C'est aberrant. Si certains ont aimé car cela leur permet de dire "Ouais, je sais ce que c'est les écoles difficiles, j'ai vu "Entre les murs""...Bah, vous n'avez rien vu. Ni le pire ni le meilleur.
Charlotte28
Charlotte28

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 368 critiques

4,0
Publiée le 15/07/2018
Une vérité, brute. Sans moralisation ni fausse empathie. La détresse de certains enseignants, les lacunes culturelles et sociales de nombreux jeunes face à la détermination d'autres. Une tranche de vie qui pousse à s'interroger sur le hiatus profond qui existe désormais souvent entre la société/les parents mais surtout entre les élèves et leurs professeurs.
Lulii V.
Lulii V.

Suivre son activité Lire sa critique

3,5
Publiée le 01/12/2017
Mon opinion sûr ce film est un peut contradictoire. Dans un côté, Je trouve dans le film une grand quantité des éléments impressionnants: Les techniques cinematographiques (Ou le manque de les mêmes, puisque on ne trouve pas des effets du son ou des panoramas d'une grand qualité artistique), en adition a l'historie que le film raconte, on permet de voir la realité des écoles en France et dans la plupart du monde, comme si on soit "Entre les murs" d'une salle de classe conventionnel. Dans l'autre côté, J'ai senti l'histoire du film un peut vide. Quelques situations (Comme par example laquelle de la mére de Wei). Personallement, J'aime, dans un filme, une historie plus concrete, tracée, fermée. De toute façon, Je le considere un film très bon artistiquement et une bonne critique socielle, mais pas amusant de voir (A l'excepción de quelques scènes que Je trouve drôle ou plus accrocheures).
Maitre Kurosawa
Maitre Kurosawa

Suivre son activité 201 abonnés Lire ses 1 286 critiques

4,0
Publiée le 18/11/2017
Palme d'or à Cannes en 2008, "Entre les murs" est une formidable observation de la jeunesse dans son cadre principal : l'école. On verra donc ces jeunes en tant qu'élèves, moins dans la cour que dans la salle de classe et pas avec l'ensemble des enseignants mais uniquement avec leur professeur de français. Cependant, ce n'est pas tant la matière qui intéresse Cantet – quoique le rapport à la langue et la réflexion sur l’autobiographie interrogent fortement le rapport intime de ces jeunes à soi – que l'instauration d'un projet pédagogique (transmission, progression), de valeurs, d'une autorité et de leur réception. Le problème de la distance d'un professeur avec ses élèves ne concerne pas seulement la classe avec François Marin mais avec l'ensemble de l'équipe pédagogique, une façon de multiplier les points de vue des professeurs, de créer des discussions – parfois des conflits – sur la frontière entre éducation et accompagnement. La question de Cantet, qui traverse une deuxième heure qui "fait plus scénario" que la première, est la suivante : à quel moment un prof arrête d'être un accompagnateur ? Pour être plus explicite, à quel moment lâche-t-on un élève; pour être plus provocateur, à quel moment le condamne-t-on ? Sans être didactique ou moralisateur, le cinéaste s'en tient à une pure confrontation d'avis sans prendre parti, ce qui est aussi la limite du film, qui reste du même coup dans sa zone de confort. Mais ces prises de paroles qui s'entrechoquent et qui débouchent sur des décisions lourdes sont passionnantes à suivre, font d' "Entre les murs" un film vivant, habité, vrai. Aucune artificialité, que de la vérité, de l'humain, du débat, et donc, du politique.
bhillereau
bhillereau

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 929 critiques

4,0
Publiée le 29/10/2017
On comprend pourquoi Entre les Murs a plu à la presse, et un peu moins aux spectateurs. Le film semble tellement réaliste et les acteurs tellement naturels qu'on se perd entre fiction et documentaire... Dialogues à la fois riches et déroutants, la vie de la classe est semée d'embûches, on a souvent envie de donner un bon coup de pied aux fesses de ces adolescents énervants et incompris et on se met à la place de ce professeur qui ne parvient pas toujours à garder son calme. Le film nous rappelle que profs et élèves sont avant tout des humains, avec leurs forces et leurs faiblesses. C'est à la fois enrichissant et dérangeant mais en somme réussi.
Anna_
Anna_

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 336 critiques

4,0
Publiée le 29/08/2017
J'ai passé un bon moment devant ce film. L'histoire, sans être exceptionnelle, se laisse facilement suivre. Les acteurs sont convaincants par contre le scénario est un peu "idéaliste" (tout se résout presque trop vite).
Damien B.
Damien B.

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 15 critiques

4,5
Publiée le 29/05/2017
On aurait dit un documentaire tellement les acteurs joue bien,on ne s'ennuie pas et sa rappelle les années collège.
ptitfrere26
ptitfrere26

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 142 critiques

3,0
Publiée le 22/05/2017
Parler des sujets problématiques au sein d'un collège est intéressant, surtout quant on voit avec détails autant le point de vue des élèves, des parents de ces derniers, et des professeurs et des encadrants. En immersion dans ce collège comme un documentaire, on sent le réalisme qui nous touche. Mais si l'effet documentaire est intelligent et original, il peut être long lors de certains débats, au point qu'on se demande quand la fin arrive. Les acteurs sont plus que réalistes et convaincants, car il joue leur propre rôle mais cela fonctionne très bien. On est donc sur une réalisation original, avec des images réalistes et percutantes mais avec des longueurs , et peu de scènes émouvantes au final. Dans un vrai collège, les décors ne peuvent pas être plus intéressant et réaliste, même si surement plus propre que en réalité. "Entre les murs" de ce collège, on apprécie être intégré grâce au réalisateur francais Laurent Cantet qui a su retranscrire le livre de l'acteur principal d'ailleurs , même si trop long pour être vraiment bouleversant.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top