Mon AlloCiné
    Thank you for smoking
    note moyenne
    3,8
    6687 notes dont 414 critiques
    20% (82 critiques)
    47% (194 critiques)
    14% (59 critiques)
    12% (50 critiques)
    5% (22 critiques)
    2% (7 critiques)
    Votre avis sur Thank you for smoking ?

    414 critiques spectateurs

    Puce6386
    Puce6386

    Suivre son activité 414 abonnés Lire ses 908 critiques

    3,5
    Publiée le 19 janvier 2014
    Une très jolie comédie, drôle et attachante, pleine de cynisme, d'humour noir et de politiquement incorrect. Un film intelligent, servi par une mise en scène de qualité et de très bons acteurs, le personnage principal excellant dans son rôle de défenseur du tabac. Une réalisation à voir sans modération !
    Santu2b
    Santu2b

    Suivre son activité 101 abonnés Lire ses 777 critiques

    1,0
    Publiée le 12 septembre 2014
    Sorti en 2006, "Thank you for smoking" pourrait être aisément qualifié de "film en trompe-l’œil", catégorie décidément fourmillante de nos jours, où comme ses congénères, le premier long-métrage de Jason Reitman affiche une forme attirante pour mieux dissimuler un fond aussi vide qu'une boule de pétanque. Tenant pourtant là un sujet plus qu'excitant, le cinéaste l'aura ainsi complètement gâché et ce, en misant uniquement sur son esthétique. L'espace d'un instant, l'artifice marche ; le premier quart d'heure est en effet séduisant, enchaînant les gestes techniques et visuels, nous faisant rêver à un film agréable et un tant soit peu rythmé. Mais une fois passé ce paragraphe introductif, le rythme en question retombe comme le vent, s'embourbant en une croisière incroyablement bavarde, et révélant ainsi au grand jour l'enfumage. Se voulant une exploration du monde du lobbying ainsi qu'une critique du modèle américain sur le ton de la comédie noire, "Thank you for smoking" n'est donc qu'une fable gentillette, faussement provocatrice, où l'humour tombe à plat et distille le malaise. Aaron Eckhart se démène mais se trouve accompagné d'une panoplie de seconds rôles pauvres, peu creusés, y compris le vétéran Robert Duvall, pas franchement valorisé à sa juste mesure. Rarement 1 heure 28 ne nous aurons parues aussi longues.
    Alexarod
    Alexarod

    Suivre son activité 52 abonnés Lire ses 1 084 critiques

    4,0
    Publiée le 27 février 2011
    Franchement pas mal, entre fiction et documentaire, pas que sur les cigarettes ni sur le lobbyisme, bien joué par Aaron Eckhart (quel dommage de pas le voir plus souvent sur les écran lui), et Katie Holmes dans un rôle qui lui convient plutôt bien... Le côté dénonciation en douceur, manipulations dévoilées, sans trop en faire, j'adore, surtout si le rendu est tel. On voit qu'il n'est nul besoin de diplôme pour être un crack, et que lobbyiste est un boulot comme un autre, qu'on peut l'expliquer à son fils et ainsi lui mettre le pied à l'étrier. La communication et la relation avec les médias (Katie Holmes notamment) très importante, mais on voit comment en jouer, puis le jeu d'arguments avec la commission à la fin où l'on voit que des mots bien choisis font plus que n'importe quelle campagne. En bref un beau cours de rhétorique, de manipulations et de communication, le tout servi par de bons acteurs (oui Holmes est bonne dans ce rôle, en même temps il est pas top ni trop difficile). Pas un des sujets les plus passionnants, pas de musique remarquable mais un bon film au final, avec un twist certes attendu mais appréciable.
    Hugo.Mattias
    Hugo.Mattias

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 15 critiques

    3,0
    Publiée le 10 octobre 2018
    Dans la veine des dramédies noires de la fin des années 90, comme L’Arriviste ou American Beauty: cynique, politiquement incorrect et très chargé en voix off et en arrêts sur image censés forcer l’identification du spectateur. Le film est donc un peu en retard sur son temps, par le ton et par le style, mais pas désagréable si on aime ce genre d’histoires confortablement inconfortables. Bien sûr, le scénario touche du doigt un sujet sensible, mais il le fait depuis une époque de large consensus sur la question. Il propose un héros complètement immoral, mais il lui donne un fils attachant qui permet de l’humaniser aux moments opportuns. Il esquisse un portrait satirique de quelques caractères du monde contemporain (la journaliste sans scrupules, l’homme d’affaires déconnecté, etc.) mais il tombe dans une caricature tellement absurde qu’elle en devient inoffensive. Bref, on reste dans un entre-deux qui colle finalement assez bien à l’écran de fumée que représente le personnage principal. Il faut le talent d’Aaron Eckhart, quelques dialogues bien sentis et cette jolie photographie aux tons chauds (très années 90, là aussi) pour nous séduire malgré tout.
    ConFucAmuS
    ConFucAmuS

    Suivre son activité 170 abonnés Lire ses 341 critiques

    4,0
    Publiée le 28 février 2013
    Des héros très particuliers, on en a eu une pelletée. Du simple flic sans limites au politicien complexe, le cinéma fut un lieu particulièrement fourni en personnages principaux atypiques. On pense notamment au personnage de Yuri Orlov, marchand d'armes cynique dans Lord Of War d'Andrew Niccol. Véritable bijou d'intelligence et d'humour noir, le film de Niccol faisait figure d'œuvre inédite, de par sa capacité à ne pas prendre de gants pour évoquer les dérives du système. Un pari osé, qui s'est paradoxalement soldé par un échec public, malgré d'excellents retours critiques. Mais finalement, il faut croire que sa réputation a suffit à donner l'envie aux autres de le suivre. Et voici donc son petit frère, aussi impertinent que son ainé, qui décide de s'attaquer à l'autre "grande industrie de la mort", à savoir le milieu du tabac. Jason Reitman -fils d'un certain Ivan Reitman (S.O.S Fantômes 1&2)- signe ici son premier essai à la mise en scène. Et déjà un coup de maître. Il livre une réalisation ultra-inspirée, extrêmement bien rythmée qui se différencie de celle d'Andrew Niccol en décidant de ne quasiment voire jamais montrer la cigarette. Là où Lord Of War ne manquait pas de nous ouvrir les portes des arsenaux ou fabriques d'armes, Thank You For Smoking décide de montrer la situation du point de vue "bureaucrate". Le héros du film -Nick Naylor- est un lobbyiste très talentueux pour l'industrie du tabac. Un charme de dingue, une répartie du tonnerre, Naylor est l'incarnation même d'un mal, aussi dévastateur que son frangin Yuri Orlov: l'immoralité. Mais comme c'était le cas pour Lord Of War, on rit autant qu'on est choqué à la vision de ce film brillant. Beaucoup moins cynique qu'il ne laisse présager, le film de Reitman offre une réflexion d'autant plus pertinente qu'elle tape sur tout le monde (les lobbyistes, les anti-tabac, les journalistes, les politiques)...et ce dans la plus grande joie. Reitman a également eu la bonne idée de confier le rôle de Naylor à Aaron Eckhart. Il est fabuleux, se révèlant aussi impeccable dans la peau de l'iconoclaste vendeur de tabac qu'en père divorcé qui cherche à garder de saines relations avec son fils. Le réalisateur se montre aussi un fin dénicheur de second rôle décalé, en décidant de confier d'autres personnages assez discutables à une tripotée de comédiens en grande forme. Imaginez Maria Bello en défenseur de la vente d'alcool, David Koechner en figure de proue de la lutte pour le port d'armes, ou encore Katie Holmes dans un contre-emploi salvateur de journaliste arriviste. Et quel plaisir de retrouver le toujours irréprochable J.K. Simmons en patron de Naylor. Du cinéma vif, intelligent et tordant.
    J.Dredd59
    J.Dredd59

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 136 critiques

    3,5
    Publiée le 16 mars 2016
    Un film qui dénonce les lobby du tabac, jamais vu, jamais fait et en plus c'est bien fait. Disons bien documenté, compréhensible, pas chiant, avec des passages joués (car c'est pas qu'un documentaire, c'est plutôt un docu-fiction), avec un bon casting qui adhère au message. Non vraiment si vous avez aimé un Fast food Nation, ou un Super Size me, c'est encore mieux.
    Benjamin A
    Benjamin A

    Suivre son activité 346 abonnés Lire ses 1 055 critiques

    4,0
    Publiée le 7 mars 2014
    Critique acide de l'industrie du tabac, de ses représentant et de ce qui l'entoure (hypocrisie, journalisme, récupération politique...). C'est ici fait sous forme humoristique, intelligente, cynique et méchante et c'est totalement assumé. La mise en scène est bonne et c'est bien écrit que ce soit les dialogues, les personnages ou le scénario. Les acteurs sont excellent et en premier lieu Aaron Eckhart. Une vrai réussite de la part de Jason Reitman qui nous livre une satire originale, cynique et intelligente.
    Loskof
    Loskof

    Suivre son activité 265 abonnés Lire ses 517 critiques

    5,0
    Publiée le 11 décembre 2012
    Certes ce n'est pas un chef d'oeuvre, mais ce film est tellement bien foutu et tellement rare dans sa catégorie qu'il mérite amplement 5 étoiles. Thank you for smoking dénonce admirablement bien le système des lobby aux USA, et une multitude d'autres thèmes politiques. A ce titre la phrase assassine lancée par Nick Naylor sur la question de l'impartialité du sénateur avec tous les dons d'entreprises qu'il reçoit est géniale. Si cette dénonciation passe si bien ce que le film est d'un humour rare, il transpire l'humour noir et la satire pendant 1h30, avec des personnages hauts en couleurs (notamment le producteur d'hollywood) et des dialogues très fins. Foncez !
    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 229 abonnés Lire ses 1 053 critiques

    0,5
    Publiée le 12 août 2017
    Je n'ai pas compris pourquoi ce film non-fumeurs est qualifié de politiquement incorrect alors que c'est tout le contraire. Je n'ai pas compris que ce film soit qualifié de comédie alors qu'il n'y a rien de drôle. On ne se sait pas trop exactement quel message veut nous délivrer l'auteur mais il le fait bien mal ! Dénoncer quoi, le lobby du tabac ? Quel courage de tirer sur les ambulances ! Au passage il nous dit que le lobby anti-tabac n'est pas souvent bien dans sa tête, mais c'est juste en passant pour donner le change. Sinon le scénario est d'un pauvreté navrante, l'idée du club de la mort d'une absurdité consternante. Et il fallut qu'on ajoute un môme véritable tête à claques ! Mal réalisé, mal dialogué, des scènes et des situations absurdes. Une vraie purge !
    dougray
    dougray

    Suivre son activité 108 abonnés Lire ses 1 619 critiques

    5,0
    Publiée le 26 juillet 2010
    Sortie sans bruit (et quasiment sans être remarqué !), "Thank you for smoking" est pourtant une excellent surprise... et à mon sens un petit chef d'oeuvre ! En plus d'un scénario génial de cynisme (et qui réserve aux spectateurs quelques scènes assez hallucinantes comme le repas où les lobbyistes se disputent pour savoir lequel, du tabac, de l'alcool ou des armes, est le plus meurtrier), d'une mise en scène parfaitement maîtrisée (pas un temps mort et pourtant le sujet s'y prêtait !) et d'un casting de 1er ordre (Robert Duvall en parrain du tabac, William H. Macy en sénateur minable, J.K. Simmons égal à lui-même en petit chef autoritaire, Katie Holmes en journaliste sans scrupule, Sam Elliott en cow-boy cancéreux Maria Bello en lobbyiste, le trop rare Rob Lowe en producteur...), c'est surtout la prestation exceptionnelle et totalement décomplexé de Aaron Eckhart qui fait de ce film une petite merveille ! Il enchaîne les scènes les plus incroyables avec un bagout d'une persuasion ahurissante (la négociation chez le cow-boy vaut presque à elle seule le détour). On pourra toujours attaquer le film en lui reprochant de rendre les lobbyistes sympathiques mais la fin (où le héros change de branche) montre bien qu'il ne s'agit pas tant de faire le procès du tabac que de raconter l'histoire d'un mec doué pour la tchatche et qui s'en sert (pitch parfaitement résumé par la phrase culte du film "Michael Jordan marque des paniers, Charles Manson tue, Moi... je parle"). Un film rare à la fois cynique et jouissif mais, et c'est là sa grande valeur, jamais démago (bien au contraire...). A découvrir d'urgence !
    Guillaume182
    Guillaume182

    Suivre son activité 91 abonnés Lire ses 1 189 critiques

    4,0
    Publiée le 27 juillet 2011
    Jason Reitman jeune réalisateur qui a beaucoup d'avenir il réalise des films intelligent contrairement à son père qui ne fait que des merdes commerciales sans style. C'est très bien filmé avec beaucoup de style, les dialogues sont excellents, la musique est parfaite. L'hypocrisie n'a pas de limite.
    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 1156 abonnés Lire ses 2 467 critiques

    4,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Dès les premières minutes le ton est donné par cette réalisation très dynamique et efficace de Jason Reitman : c'est de la satire drôle, maligne et très percutente. Il devient tellement rare aujourd'hui de se retrouver face à un propos aussi réfléchi qu'iconoclaste qu'on aurait bien tort de bouder un tel film. Avis aux amateurs...
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 790 abonnés Lire ses 5 022 critiques

    3,0
    Publiée le 4 octobre 2010
    Alors que j'attendais ce film depuis des semaines avec l'assurance que j'allais penser un excellent moment de cinéma, je ne peux m'empêcher de cacher ma déception, tout de même assez grande. Loin d'être un mauvais film, Thank you for smoking est une comédie plutot habile et intelligente sur les marchands de tabac (mais également d'alcool et d'armes...), qui a la bonne idée de traiter tout cela avec bonne humeur, n'hésitant pas à se moquer des vraies valeurs américaines. Toutefois, le film n'arrive jamais à être passionnant, on se surprend même à s'ennuyer à plusieurs reprises. Peut-être faute à une mise en scène correcte et inventive mais qui manque peut être un peu d'expérience, et qui aurait gagné à aller encore plus loin dans la critique. On aurait peut être aimé aussi plus de moments vraiment drôles. On sourit un peu certes, mais ce n'est peut être pas suffisant pour un film qui se veut être une vraie comédie. A noter néanmoins un casting quatre étoiles, avec un Aaron Eckart tout simplement épatant, et une galerie de seconds rôles plus savoureux les uns que les autres (William H. Macy, Maria Bello, Robert Duvall, rien que ça...) Un film honorable mais dont on pouvait espérer mieux.
    RENGER
    RENGER

    Suivre son activité 362 abonnés Lire ses 5 436 critiques

    4,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Dans son deuxième film, Jason Reitman nous fait partager la vie tumultueuse d’un lobbyiste travaillant pour l’industrie du tabac aux Etats-Unis. Avec dans le rôle principal : Aaron Eckhart, qui est tout simplement étonnant, drôle, et qui incarne à merveille ce « salopard » racontant à quiconque que le tabac, c’est bon, que c’est l’avenir de l’homme, et qu’il faut en consommer sans modération. C’est cela être lobbyiste. Et on découvrira aussi qu’il fait parti de la M.D.M : Les "Marchands de Mort", c’est les corporations des vendeurs d'armes, de tabac et d'alcool où l’on retrouve donc notre héros principal, accompagné de David Koechner et Maria Bello qui interprètent les représentants de ces trois industries. Entre cynisme et moquerie, c’est les industriels et les politiciens qui s’en prennent plein la gueule. Et nous, on en rit du début à la fin pour notre plus grand plaisir !
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 208 abonnés Lire ses 2 113 critiques

    3,5
    Publiée le 30 mai 2015
    Jason Reitman entame en 2006 sa carrière de réalisateur avec ce brûlot pour le moins décapant sur la puissance incontrôlée des lobbies aux USA. Sujet qui peut se traiter de plusieurs manières, que Reitman décide d'attaquer par la face comédie sans doute la moins risquée du côté de la censure mais certainement pas la moins efficace. S'en prendre dans un même film à l'industrie du tabac, à celle de l'alcool et à celle des armes à feu, il fallait oser. Pas encore âgé de trente ans Reitman qui rédige lui-même le scénario y va de toute son insouciance et de sa ruse déjà aiguisée pour se servir au mieux des facéties et des petits travers de Nick Naylor, formidable Aaron Eckhart à contre-emploi, afin de mieux faire passer ses messages. Son père Ivan Reitman ("SOS fantômes") étant un professionnel de la comédie on peut dire que le fiston a été à bonne école. Rien du cynisme des compagnies n'est laissé de côté par Reitman qui n'est pas manichéen malgré tout, dénonçant au passage l'hypocrisie des politiques y compris ceux qui comme le sénateur Ortolan K Finistirre (William H Macy) ont endossé un peu vite et opportunément l'armure du chevalier blanc. On passe donc un très bon moment avec ce lobbyiste à la bonne foi désarmante et à l'optimisme inaltérable. Reitman a su aussi faire appel à la vieille garde (Robert Duvall, Sam Elliot) pour quelques scènes roboratives. Pour sûr de la bonne graine que ce Jason Reitman!
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top