Notez des films
Mon AlloCiné
    Hercule
    note moyenne
    3,6
    4620 notes dont 193 critiques
    répartition des 193 critiques par note
    46 critiques
    68 critiques
    42 critiques
    20 critiques
    12 critiques
    5 critiques
    Votre avis sur Hercule ?

    193 critiques spectateurs

    L'Otaku Sensei
    L'Otaku Sensei

    Suivre son activité 190 abonnés Lire ses 5 critiques

    4,5
    Publiée le 26 octobre 2016
    A l'approche de Moana, le 56ème classique d'animation de Walt Disney studio, j'ai décidé de me laisser tenter par un petit marathon afin de revoir mes classique et être fin après. Et bien entendu, priorité aux classiques d'animation de John Musker et Ron Cléments. Ainsi, après m'être refais la Petite Sirène, mon choix s'est porté sur Hercule. En plus c'est pas plus mal parce que je viens d'avoir mes cours de tragédies grecs en histoire du théâtre^^. Hercule, 35ème classique d'animation des studios Disney sorti en 1997 et réalisé par les réalisateurs de la Petite Sirène et Aladdin, fait également parti de ces dessins animés de chez Mickey, Dingo and co qui ne m'ont pas laissé beaucoup de souvenirs lors de mes quelques visionnages à l'époque de la petite enfance. Faute de notoriété, Hercule est un Disney qui n'a malheureusement pas hérité d'une très grande notoriété au sein de l'univers Disneyien et pourtant, après l'avoir redécouvert, je dois dire que ça me désole pas mal. Avec Hercule, les studios Disney s'essayent pour la première fois à un exercice nouveau (qui témoigne parfaitement de l'inventivité génialissime qu'avaient les dessins animés des années 1990) à savoir: adapter une légende de la mythologie grec; quelle idée de génie ! Fallait y penser et qui d'autre que Disney est capable d'un tel exploit ?!! Encore une fois avec Hercule, Disney nous prouve que la magie n'est pas près de s'éteindre et qu'ils ont encore plus d'une corde à leur arc ! L'histoire d'Hercule nous plonge alors en pleine Grèce Antique à l'époque ou les Dieux régnaient sur l'Olympe. Zeus, dieux tout puissant et ses convives fêtent la naissance de leur fils Hercule (qui possède une force surhumaine naturelle) mais tout se gâte lorsque Hadès, dieux des enfers intervient, ce dernier convoitant le trône de l'Olympe mais n'étant pas le bienvenu, ce dernier se fait vite mettre dehors. De retour aux enfers, Hadès élabore alors un complot en vue d'une prophétie selon laquelle les planètes qui seraient de nouveau alignées déclencheraient le réveil des titans emprisonnés par Zeus. Seul obstacle: Hercule, qui dans les 18 prochaines années pourrait se révéler être celui qui contrecarrera les plans du Dieu des enfers. Afin de l'écarter, Adès fait alors appel à ses deux serviteurs dévoués, Peine et Panique afin que ces derniers kidnappent Hercule, le rendent mortel en lui faisant boire un élixir et l'envoient dans le monde des mortel; seulement, Ils n'eurent pas le temps de faire ingurgiter tout le contenu au nourrisson. 18 années passèrent, devenu un jeune homme, Hercule a qui a bien du mal à contrôler sa force surhumaine, s'attire les foudres des villageois de la cité. Lorsque ses parents adoptifs lui révèle qu'il est adopté, Hercule se met en quête du temple des Dieux ou il espère avoir les réponses à ses questions. Mais la machination d'Hadès est en marche et notre demi dieux aura bien des épreuves à surmonter pour devenir un héros de légende. Voilà pour le pitch global. Qu'est ce que j'en pense: j'adore ! Franchement excellent, Hercule est un dessin animé assez unique en son genre, une quête initiatique épique reprenant une multitude de légendes et de mythes pour une aventure riche en combats badasses et à l'humour renversant ! L'histoire d'Hercule est vraiment très bien tissée, de bout en bout, rien n'est laissé au hasard et l'ensemble arrive à brosser un bon portrait du monde Grec sans pour autant nous agresser de références pendant 1h30. Les références aux mythes et aux tragédies grecs à l'instar de celles de Sophocle (Philoctète) et bien sur de nombreuses au cycle d'Héraclès. Mais ce qui est vraiment bon dans ce Disney c'est qu'Hercule n'aborde jamais de ton trop sérieux, le film reste largement "propice" (c'est le cas de le dire XD) à l'humour et de cette façon, prend un malin plaisir à se moquer (gentiment bien sur), à décrédibiliser la tradition et les tragédies grecs en diminuant tout l'aspect tragique. Limite on passe de tragédie à des "sketchs" à la grec^^. Et tout ce décalage est entretenu par l'utilisation des chansons du gospel et de ses chansons: "De zéro en héros", "une étoile est née"...; dès le début les 5 choristes du gospel nous font bien comprendre qu'on ne vas pas tomber dans le traditionnel épique/pathétique mais dans quelque chose de bien plus fun ("non mais écoutez le, on croirait qu'il va nous rejouer une de ces tragédies grecques"). Bref, à retenir que le film ne se prend pas trop au sérieux. Mais Hercule c'est aussi et d'abords un Disney dans l'âme avec son incontournable casting de personnages excellents, très biens écrits et inspirés pour la plupart de véritables figures mythologiques. Bien évidemment quelques libertés scénaristiques ont été prises mais ça n'a aucune importance car ils en imposent. Hercule, le héros est vraiment bon. Il a beau être un héros de légendes, il n'est pas directement une figure invincible mai d'abord un jeune garçon cherchant à trouver son monde. De plus, on le voit évoluer dans son "apprentissage" des codes du héros (comme si en Grèce Antique être un héros était une profession....normale quoi ^^). Ce qui nous intéresse c'est de le voir évoluer. Sans compter que c'est un guerrier ultra badasse ! Un "Super mâle" comme l'appelle Megara. Et ça donne lieux à des combats chauds bouillants contre des créatures tout droit issues du cycles d'Héraclès comme l'Hydre, le Cyclope, le Cerbère et j'en passe (on a aussi des allusions à d'autres légendes comme la Gorgone, le minotaure ect...). Ce qui est formidable, c'est qu'on sent bien que derrière, les réalisateurs ont vraiment pris soin de se renseigner sur l'histoire de la grèce, il y a un vrai travail de documentation et ça c'est c'est très bien. Les autres personnages sont loin d'êtres en reste, Philoctète le centaure, entraîneur du héros, directement inspiré de cette figure éponyme de la tragédie de Sophocle (que j'ai eu l'occasion d'étudié),en plus, comme dans la tragédie, c'est bien lui qui fut son compagnon jusqu'à la guerre de Troie. Son personnage mi bouc-mi humain est vraiment drôle, très amusant de le rôle de "coach sportif". Mégara, principal personnage féminin, même si on a pas affaire à une princesse Disney, elle n'en a pas moins le profil (dans le sens positif du terme). Son personnage est lui aussi inspiré d'un modèle éponyme (le fille aînée du roi de Thèbes et qui fut bel et bien l'épouse d'Héraclès). Débrouillarde et caractérielle, la romance (me dis pas que tu t'en étais pas rendu compte toi qui lis cette critique srx ?!^^) entre elle est Hercule est correctement dosée. Pas au premier plan pendant tout le film mais centrales dans 2-3 séquence, elle est je trouve juste, le fait qu'il s'agisse d'une histoire d'amour entre un demi dieu et une mortelle donne une importance supplémentaire cette fois. Mais la palme du meilleur personnage revient sans aucun doute au méchant, j'ai nommé le grand Hadès ! Ce personnage est juste absolument génial, machiavélique dans son caractère et avec un caractère tout feu tout flamme, ce mec est tordant ! Chacune de ses mimiques, chacun de ses excès de colère nous font éclater de rire. On saluera l'excellent doublage VF surtout avec Dominique-Collignon-Morin qui donne sa voix au colérique Dieu des enfers et dont le timbre colle à merveille à l'hystérie de cet antagoniste qui mérite franchement sa place au panthéon des meilleurs méchants de chez Disney aux côtés de Cruella, Jafar ou du Capitaine Crochet ! Visuellement c'est une jolie claque également ! On a droit à une ambiance 100% locale avec son lot de colonnes et de piliers avec leur architecture majestueuse, des statues, des temples, des cyprès...et tout ça est renforcé par une patte graphique et une palette de couleur dans la lignée directe d'Aladdin. Voilà, j'ai a peu près fait le tour, donc, en conclusion, Hercule est un Disney vraiment excellent ! Un peu oublié aujourd'hui mais qui pourtant est une vraie prouesse. Une aventure unique dans une Grèce Antique fun et décontractée ! 4,5/5 ou 18/20
    maximemaxf
    maximemaxf

    Suivre son activité 282 abonnés Lire ses 160 critiques

    4,0
    Publiée le 27 octobre 2014
    Après les sorties de "Pocahontas" et du "Bossu de Notre-Dame" qui n’ont pas eu le droit à des très bons retours de la part du public, Disney a décidé de faire l’adaptation en film d’animation de la mythologie grec autour du personnage d’Hercule, un demi-dieu qui est extrêmement connu pour avoir accompli les douze travaux et être le fils de Zeus et d’Héra qui, dans la mythologie original, tente de le tuer en envoyant des serpents à son berceau. Malheureusement, on est encore une fois face à l’un des classiques Disney des années 1990 qui a eu le droit à son lot de gueulard et de râleur qui ont pesté contre les libertés prises à l’encontre des légendes de la mythologie et de l’antiquité grec, et même si les critiques étaient plutôt positives aux Etats-Unis, le film n’a pas été tant que ça apprécié par le public lambda malgré une nomination aux oscars qu’il serait dommage de ne pas citer. Etant le cinquième et surement avant-dernier classique Disney de Musker et Clements que je critique, je dirais simplement ceci : et alors, il est ou le souci dans tout ça ? Oui, ce film fait sa propre adaptation de la mythologie grec et sa propre interprétation des mythes, mais encore une fois, ce n’est pas un mal en soi, parce que derrière ces libertés, l’équipe de réalisation et d’animateurs ont prit plaisir à faire "Hercule" sur bien des points et il y a vraiment du travail, de la volonté de bien faire et un développement d’univers à travers ce Disney, là ou certains films soi-disant plus adultes et adaptant la mythologie grec comme "Percy Jackson le voleur de foudre" font simplement pitié à voir (et pas qu’au niveau de la continuité de la mythologie), après je ne suis pas non plus un spécialiste, je connais un minimum d’information mais ce qui compte pour moi, c’est ce que le film donne au final, alors qu’en est-il pour "Hercule" ? Parlons d’abord des personnages avec Hercule, que j’aime bien appeler le Superman à la Disney rien qu’avec son physique, sa personnalité et sa manière de perdre tout ses moyens devant Mégara comme Clark devant Lois. En soi, le héros est bon bien qu’il reste très classique en plus de ressembler pas mal à Superman, il est plutôt proche de l’image qu’il dégage dans la mythologie malgré la réécriture Disney mais c’est simplement pas mon héros Disney préféré, il cherche à se faire accepter tel qu’il est et désire se connaître lui-même en voulant prouver sa valeur de héros mais après les bons moments qu’on passe avec lui viennent surtout de la mythologie réadapté à la manière d’un Las Vegas de l’antiquité avec ses anachronismes assumée mais voilà, à part son Design Character qui est superbe, il n’est pas aussi mémorable que les héros des Disney précédents comme Quasimodo, John Smith, Aladdin ou Mulan du film du même nom qui sortira après. Mégara, en revanche, je l’ais trouvé plus intéressante que notre héros, elle a du caractère et c’est une sacrée pimbêche lors de ses premières apparitions mais néanmoins on l’apprécie, c’est une femme désabusée qui n’attend plus rien de la vie et utilise les hommes à son avantage, et contrairement à une certaine sirène dont je ne citerais pas le nom, pas de naïveté avec cette demoiselle qui ne croit plus en l’amour spoiler: après avoir été trompé par l’homme qu’elle a aimé autrefois et pense que ces derniers ne sont que des coureurs de jupons invétérés incapable d’avoir des sentiments , voilà un personnage féminin Disney intrigant. Et pour parler de la romance entre Mégara et Hercule, je vais être obligé de changer mes habitudes par rapport à ce que je dis d’habitude sur ce point mais je crois que c’est une des rares romance Disney qui ne m’ait pas entièrement convaincu en raison d’un point qui fait assez tâche et qui est aussi un défaut gênant d’autres films des studios comme "Rebelle" ou "La Reine des Neiges", mais je vais y revenir. A vrai dire elle n’est pas mauvaise ni désagréable, les personnages sont plus que sympathiques et il y a bien des bons éléments pour faire avancer leur relation mais le problème temporel est là, Mégara et Hercule ne se sont vu que trois fois au total et on a totalement sauté une journée entière qui aurait pu servir à développer leur relation, je veux bien croire qu’ils aient développé des liens entre-temps mais ça aurait été plus frappant de nous le montrer à l’écran. Heureusement, les personnages sont suffisamment attachants pour qu’on croie à leur histoire d’amour spoiler: et la réaction de Még face à Hadès quand ce dernier lui demande quel est son point faible mais qu’elle lui oppose résistance , mais voilà quoi on est loin d’une romance digne "d’Aladdin", de "La belle et la bête" ou de "Raiponce". Donc, avec uniquement Mégara qui m’a entièrement plu et un héros qui n’a pas fait l’unanimité, est-ce que le méchant et les comiques de services peuvent rattraper le coup ? Et bien… oui. Philoclète est en quelques sorte la représentation à la Disney du mentor ayant perdu tout espoir de réaliser ses rêves, et aussi une victime de plusieurs désillusions, mais qui retrouve espoir en la personne d’Hercule et décide de l’entraîner pour en faire un héros. Pégase, le… ben le pégase est aussi mignon quand il est petit qu’il est drôle lorsqu’il devient adulte et retrouve Hercule. Passons maintenant aux parents d’Hercule, et c’est là que je vais devoir parler des libertés prises : Héra est une mère aimante et attentionnée et Zeus un père responsable, les fans de la mythologie grec n’ont probablement pas aimé ces libertés et encore, Hermés qui est le dieu des messages, de la chance, des voyageurs et des voleurs s’écarte de très loin du dieu grec d’origine, les muses sont noires et chantent du Gospel qui arrache sa maman et encore ce sont les seuls que j’ais retenus en tête. Toutefois ça ne pose pas vraiment problème, parce que ces modifications sont volontaires et les réalisateurs ainsi que Gérald Scarfe qui n’est autre que le Designer des personnages du film montrent qu’ils ont une volonté de divertir et de créer des personnages ainsi qu’un univers propre au film, pas de faire des copié-collé carton de dieu de la mythologie. Pour résumer, Zeus est en quelque sorte le Jor El à la Disney et en plus il a la voix française de Benoit Allemane et il est même attachant, de même pour Héra là ou dans la mythologie elle tente juste de tuer son fils, et chacune des chansons Gospel ou R & B chantés par les muses déesses des arts sont excellentes. Mais parlons maintenant du méchant du film et, après Frollo qui est tout simplement l’un des meilleurs méchants Disney (si ce n’est le meilleur), Musker et Clements qui ont déjà donné vie à Ursula, Ratigan et Jafar nous offre Hadès, le dieu des enfers qui est tout simplement poilant, il est plein de vie et de prestance, son Design est génial et on voit que les animateurs se sont fait plaisir avec ses réactions au niveau de l’animation mais… spoiler: sa fin n’est absolument pas crédible, mais alors pas du tout et j’ais beaucoup de mal à croire qu’un dieu comme lui meurt simplement en tombant dans le Styx de l’au-delà ! Sérieusement les mecs, c’est un dieu quoi, vous n’aviez pas plus créatif avec tout ce que vous avez fait auparavant ? Mais malgré ça, ça reste un excellent méchant à qui, en plus de l’aspect démoniaque, on a donné l’humour en plus et sans ses deux acolytes, Peine et Panique, il ne serait pas aussi génial. Et ça va me permettre de parler du doublage français du film : Emmanuel Garijo rend Hercule très crédible dans ses émotions à travers sa voix et Emmanuel Dahl était juste parfait au chant et très juste, Benoit Allemane est parfait pour doubler un dieu de la trempe de Zeus, Mimi Félixine était nickel pour Mégara, de même pour Dominique Collignon-Maurin en Hadès (qui, au passage, a aussi prêté sa voix à Arthur dans Merlin l’enchanteur), Eric Métayer a fait un très bon travail aussi pour doubler Panique ET Peine… par contre je comprends pas la décision d’avoir pris Patrick Timsit pour Philoctète ? On sent qu’il s’éclate et qu’il y va à fond derrière le micro mais sa voix est trop reconnaissable et on sait que c’est un humoriste qui double le personnage, pas un comédien de doublage, là ou dans certains films ayant une star au doublage comme "La princesse et la grenouille" avec Anthony Kanavagh, "La Reine des Neiges" avec Dany Boon ou "Le monde de Némo" avec Franck Dubosc les humoristes arrivaient à se faire oublier pour qu’on ait vraiment un personnage en face de nous et non pas un personnage avec la voix d’une star. Mais malgré tout il fait un bon boulot et ça suffit pour passer, donc comme toujours on a un bon doublage pour un classique Disney. La musique et les chansons sont, encore une fois, composés et écrits par Alan Menken et comme toujours c’est un succès. Les morceaux correspondent en général très bien à l’atmosphère de la Grèce antique revisité à la manière d’un Las Vegas et j’adore le genre Gospel et R & B qui a été donné aux chansons, ça déborde d’enthousiasme et d’énergie et comme à son habitude, les chansons de Menken sont dynamique et rythmique : Gospel Pur en trois parties est une exposition musicales pleine d’énergie et des personnages et de la réadaptation décalé et fun des mythes grecs, Le monde qui est le mien a pas mal d’émotion à dégager et la VF a fait un super boulot, en revanche j’ais pas été emballé par Mon dernier espoir qui est à peine moyen à mon goût, mais bon dieu que j’adore De Zéro à Héros et Une étoile est née des 5 muses, sans oublier Jamais je n’avouerais qui est aussi belle que drôle à voir. Parlons animation maintenant, parce que c’est un peu là qu’il y a quelques léger souci : Disney a mélangé la 3D à l’animation en dessin 2D, mais parfois ça se sent qu’il y a de la 3D et ça ne vieillit pas forcément bien comme tout les autres films, il n’y a qu’à voir l’affrontement entre Hercule etl’hydre ou on sent le travail à l’ordinateur de la créateur mythologique, heureusement le mélange entre la 2D et la 3D fonctionne en général comme lors du combat en question et niveau animation, l’Olympe est vraiment magnifique à voir et très détaillé avec une architecture créative, ou encore les enfers d’Hadès et le cerbère qui est un sympathique clin d’œil à l’un des douze travaux d’Hercule ou encore la vision de grande échelle sur la ville, sans oublier les scènes de chansons à la fois dynamique, rapide et fun. Seulement, comme le poil de cheveux dans la soupe du soir, ce film a un problème assez gênant qui a pour conséquence que la romance n’est pas aussi efficace qu’on le voudrait : ce film a un rythme trop rapide, tout comme avec "Rebelle" ou "La Reine des Neiges", "Hercule" ne prend pas suffisamment son temps pour se poser. Et même si ça n’entraîne pas vraiment de maladresses scénaristiques, parfois ça peut devenir agaçant surtout quand on aimerait que certaines scènes durent plus longtemps ou soit plus posé, sans compter certaines transitions parfois fait à la va-vite. Sans compter que l’animation a des faux raccords tellement évident à quelques petits moments spoiler: comme celle ou Hercule décide finalement de vivre sur terre en tant que mortel, il tourne la tête vers Mégara alors qu’il en haut des escaliers et elle en bas, mais sur le plan suivant alors que les paroles d’Hercule sont en pleine continuité, il est déjà en bas. C’est peut être pas dramatique mais, ça fait un drôle d’effet sur le coup quand on le remarque. Heureusement, malgré la vitesse du film, certaines scènes fonctionnent vraiment et dégagent de l’émotion comme on a envie de s’y attendre de la part d’un classique Disney, spoiler: comme celle ou Mégara meurt désespérément et ou Hercule s’apitoie sur son corps. Et malgré ces quelques erreurs et le rythme trop pressant du film, ça reste un très bon classique des studios aux grandes oreilles avec sa morale à la fin, montrant que la célébrité ne mesure pas notre valeur mais que ce sont les actes et notre bonté d’âme qui font de nous des êtres importants. Malgré ses quelques défauts et les nombreuses libertés prises par rapport à la mythologie grec, "Hercule" crée son propre univers et refait les mythes à sa manière avec beaucoup de bonne volonté et d’envie de bien faire, le héros reste sympa malgré tout bien que restant un Superman à la Disney et la love interest est intéressante et attachante, les comic-relief et le méchant sont mémorables, l’animation est vachement maîtrisé et créatif comme dans n’importe quelle film de Musker et Clements et l’histoire est bonne, bien que ça ne soit pas le classique Disney de Musker et Clements que je préfère ça reste un très bon classique qui plaira aux plus jeunes et aux fans de la compagnie, et qui aujourd'hui est en train d'avoir de plus en plus de fans qu'à sa sortie.
    J.Dredd59
    J.Dredd59

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 136 critiques

    2,0
    Publiée le 22 janvier 2016
    pas tété le truc, un Disney banal en somme. Le grand héros invincible, une légende malmenée (la mère d'Hercule c'est pas Héra), une princesse à sauver, sauf qu'évolution Disney oblige elle est devenue ultra féministe et bizarrement chiante, l'ami du héros qui le trahira, encore des mensonges (Még) qu'on regrette à la fin, les incohérences de la fin on passe ( spoiler: Zeus n'arrive à rien, les autres dieux non plus, Hercule arrive et ça redonne une force supplémentaire à tous, donc avec les mêmes moyens vous vous loupez puis vous réussissez, logique )l'amour, le dépassement de soi... Enfin tout est niais, j'aurais mit 1 s'il n'y avait pas : Hadès. Déjà le perso en général j'aime bien, mais là ils en ont fait un méchant marrant, avec un look qui détonne et des ambitions pas piquées des hannetons. Bref du bon et du moins bon, je suis gentil aujourd'hui je surnote un peu car les chansons m'ont flingué, pas ma copine.
    tristan stelitano
    tristan stelitano

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 366 critiques

    3,5
    Publiée le 23 juillet 2016
    Un divertissement et un bon film d'animation , cette vision revisité par Disney du célèbre héros mythique. L'animation est toujours correct , la mise en scène réussit et les personnages sont attachants. Revoir un long-métrage d'animation Disney est plaisant.
    Stephenballade
    Stephenballade

    Suivre son activité 182 abonnés Lire ses 111 critiques

    4,0
    Publiée le 15 décembre 2015
    Lors de mon cursus scolaire (classique), je me souviens avoir étudié la mythologie grecque, et c’était d’un ennui !!! Alors nous emmener dans la Grèce antique est un pari osé des Studios Disney. Osé, mais payant. Le traitement original de par sa modernité met du rythme, de l’action (on n’en attend pas moins quand on connait un peu l’histoire d’Hercule), sans oublier l’humour, lequel arrache quelques francs éclats de rire. La qualité d’animation est bonne, avec une fluidité de mouvements non saccadée. A l’inverse, je m’interroge sur la qualité des dessins : on dirait que bon nombre de personnages ont été coloriés à partir de modèles de dessins issus de cahier à coloriages, prêts à être dessinés dans les espaces à fond blanc délimités par les traits noirs. Cette impression commence par le personnage principal : j’ai nommé Hercule. Sinon ce métrage est servi par une pléiade de personnages truculents : Hadès et ses deux sous-fifres, Philoctete, ainsi que Pégase spoiler: qui ne manque pas de nous amuser de son rire lorsqu’il éteint la flammèche d’Hadès . Non seulement "Hercule" nous divertit efficacement tout au long de ses 90 minutes, mais en plus il nous instruit, du moins dans les grandes lignes. Et ce malgré la présence importante accordée aux nombreuses chansons, pour une fois utiles à l’histoire, et de surcroît entraînantes.
    Kalie
    Kalie

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 636 critiques

    3,5
    Publiée le 5 janvier 2013
    En s’inspirant de la mythologie grecque, les Studios Disney font preuve d’une certaine originalité par rapport à leurs productions antérieures. Inutile de chercher une quelconque fidélité historique, là n’est pas le but. J’ai bien aimé le décalage entre ces divinités, demi-dieux ou créatures fantastiques et les dialogues modernes accompagnés de réflexions anachroniques. Pareil pour les passages de gospel, très rythmés, chantés par les Muses. Les personnages du satyre, d’Hadès et de Megara (très attirante pour un dessin…) sont vraiment réussis. Dommage qu’Hercule soit aussi emprunté et Zeus d’une jovialité excessive. Les « gentils » sont plutôt fades comparés aux méchants. Visuellement les décors sont sublimes. On a parfois l’impression qu’ils sont peints. C’est plus inégal pour les personnages. Voilà le type même d’un bon Disney, ni plus, ni moins.
    fandecaoch
    fandecaoch

    Suivre son activité 442 abonnés Lire ses 1 507 critiques

    5,0
    Publiée le 5 avril 2013
    Hercules : Ce Disney, c’est toute mon enfance qui resurgi. Je l’avais adoré quand j’étais petit et je l’adore toujours autant plusieurs années après. Quel nostalgie ce Disney, moi qui adore la mythologie grecque (depuis God Of War en jeu vidéo ^^), ce dessin animé ne pouvait que me plaire. Et il se hisse aujourd’hui, au rang de mes Disney préféré tellement je l’adoré ce petit bijou des studios Disney. Déjà, parce que l’histoire ce passe pendant la mythologie grecque (avec les dieux, les titans, les zéro qui devient des héros ^^…) et tout ça remise en gout du jour avec beaucoup d’humour (de l’autodérision, des anachronismes, des clins œil…). Et vraiment, humour est très appréciable et un des point fort de ce dessin animé. Grâce à des répliques et des dialogues savoureux et hilarant, des personnages plus qu’attachants et très amusants à suivre. Et il y a aussi la touche Disney : les fameux chassons et musiques qui sont juste un pur bonheur à entendre. Elles sont toutes vraiment extra : entre les gospels (qui colle parfaitement a l’ambiance) : c’est un vrai régal pour les oreilles. Et puis, il y a ce coté épique, héroïque qui ressort de ce dessin animé (surtout a la fin), avec une belle histoire d’amour à la Disney et une belle morale a la fin : c’est ça la magie Disney et elle marche toujours autant. De plus, la qualité de l’animation est magnifique, à l’ancienne car ce n’était pas encore la technologie d’aujourd’hui. Mais ces animations on vraiment un charme particulier, et les décors sont magnifique et somptueux et l’ambiance (mythologie grecque) est vraiment très bien respecté et génial, surtout avec l’humour qui passe super bien. Et pour finir, coté casting des voix pour les français, on appréciera la super voix de Patrick Timsit qui colle parfaitement bien au personnage de Philoctète. Voila, une comédie épique divertissante comme il le faut. Voila, un Disney que j’ai fortement apprécié car il y a toute la magie qui fait le charme des Disney et même plus dans celui la : l’animation, l’histoire, les chansons, les personnages attachantes… Un classique Disney à voir absolument : un pur bonheur et un concentré de nostalgie pour les petits comme les grands.
    Alex*56*
    Alex*56*

    Suivre son activité 221 abonnés Lire ses 289 critiques

    5,0
    Publiée le 12 juillet 2013
    Un remarquable Disney ! Peut être même l'un des meilleurs . Tout les personnages sont excellents , en particulier Hades et son humour... diabolique. Et que dire de la BO de ce film d'animation qui aura marqué mon enfance , comme "Zéro en héros" musique super entrainante , ou encore "Il me reste un espoir" lors d'une séance d'entrainement culte . Toutes ces créatures mythiques comme l'Hydre , avec des graphisme pour l'époque superbement bien fait ! Enfin bref ce Hercule vogue sur l'aventure , l'amour , l'humour et l'émotion ! Je vous le conseil vivement !
    Papy J
    Papy J

    Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 36 critiques

    4,5
    Publiée le 25 janvier 2016
    Hercule ! 35ieme film d'animation Disney ainsi que la seule tentative d'adaptation d'une mythologie ! Alors qu'il y a beaucoup de références à l'épopée d'Héraclès que nous appelons Hercule comme ses douze travaux, il y a hélas de nombreuse liberté que nos cher Grecs n'ont pas du tout apprécié. J'adore les mythologie de toutes cultures et celle de la Grèce est ma préféré donc entendre des noms et voir des objets venant des mythes grecs est un pur bonheur mais contrairement aux grecs, je n'en veux pas à Disney d'avoir pris des libertés pour l'histoire. Et puis, il fallait quand même simplifier car la vraie légende est ultra compliquée et assez crade,si je peux dire. Ce film est un peu une modernisation du mythe en faisant référence à des objets de notre quotidien tout en restant dans l'époque de l'Antiquité. Hercule : D'abord, bravo à Emmanuel Garijo pour donner une voix aigue à Herc jeune puis une plus grave une fois futur héros, ça donne un sentiment d'évolution à la fois physiquement et mentalement. Hercule est enfant du puissant Zeus (Dieu des dieux) et de sa femme Héra (déesse du mariage spoiler: ainsi que la soeur de Zeus ! Quand je vous disais que c'était crade ). Devenu mortel tout en gardant sa force divine. Il va donc vivre une adolescence solitaire car rejeté car ne peut controler sa force. Il doit mener une quête d'identité mais aussi de valeur et pour ça, il doit prouver à tous qu'il est un héros. Philoctète : Satyre et entraineur de héros ! Déjà, c'est faux car c'est le centaure Chiron qui est le véritable entraineur ainsi que celui de Jason et d'Achille. Je soupçonne de l'avoir remplacé pour un plus petit personnage pouvant apporter des situations nettement plus drôle qu'un sage prenant tout aux sérieux. Puis bon, on garde le contexte d'une créature mi-bête et mi-humaine. Niveau humour, il gère bien surtout au niveau jeu de mot qui font direct référence aux mythe (ex : la talon d'Achille). Mais malgré son fort caractère, il a un rêve : celui de voir un héros, entrainé par lui, dans les étoiles ! Megara : Si on se réfère à la mythologie, Hercule épouse Meg avant les douzes travaux mais comme ces derniers sont fait durant le film, ça crée un anachronisme...que je vais vite passer car on s'en fiche pas mal. On peut la croire froide et sans coeur ayant un grosse rancoeur envers les hommes mais quand on sait sa tragédie (digne d'un tragédie grec) on peut comprendre ses actes et avoir suffisamment pitié pour elle lorsqu'elle passera l'arme à gauche. Je crois qu'elle détient le record de la plus longue fausse mort car pour donner un côté épique comme bon mythe, Herc va aller au plus profond des enfers pour secourir son aimée. Si ça c'est pas un acte d'amour sincère et en plus un acte héroïque, que la foudre s'abat sur moi ! Hadès : Dieu des Enfers ! Disney nous a offert une panoplie de méchant cruel, sournois, diabolique, hystérique et drôle mais Hadès, à chaque apparition c'est son moment ! C'est son One Man Show (encore une sorte de référence à notre époque apparenté à du théatre comme à l'Antiquité) ! Soit il est calme et enchaine des phrases avec des expressions faciales géniales, soit il pète un cable pour savourer une fureur torride. Dans les deux cas, c'est le rire assuré !! Il surpasse de loin la bouffonnerie de Crochet et la gaminerie de Petit Jean. En plus, il a des mimiques extras avec ses doigts que c'en ai fantastique. Dominique Collignon-Maurin nous offre une interprétation inoubliable. Et pour plus de fun et de fou rire garanti, rajoutons Peine et Panique (tous deux doublé par Eric Métayer) qui manqueront pas de faire sortir notre désopilant Hadès de ses gonds. Ca fait plaisir de voir tous les autres dieux sous un design disneyen, on peut même s'amuser à reconnaitre qui est qui. Zeus avec la voix de Benoit Allemane est un plaisir à écouter. Le message du film s'appuie sur la véritable valeur des héros. Il y a eu des dizaines de héros grecs qui ont prouvé leur valeur par leur intelligence, leur force mais ici, c'est avant tout la force du coeur qui est la quintessence des héros. Car c'est l'amour qui est à l'origine de toute aventure ! Disney a même gardé l'idée de Destin qui est un peu le fil rouge de l'intrigue. Faut le dire, mais un grand nombre de mythe ont été créé sous la bannière du destin et je dois dire que fait du bien que c'est pas le héros qui soit au courant de sa destinée lui laissant ainsi une certaine liberté. Animation: Excellent comme à son habitude mais je voudrais vous parler du chara-design qui ne se permet quasi aucune ligne droite. Tous les personnages sont dessinés avec des formes courbes donnant un style unique mais aussi faisant référence aux peintures sur vase qui gardent aussi ces courbes. En plus, le film est rythmé par ces peintures ce qui accentue cette illusion de découvrir l'histoire à travers ces dessins. Et bien sur, une petite révolution 3D est du voyage avec le morphing en l'utilisant pour animer les nuages de l'Olympe leur donnant une sorte d'aura divine et l'animation de l'Hydre dans un super combat ! En parlant de nuages, ils jouent une symbolique. Au début et à la fin, ils sont dorés car à ces moments Hercule est un dieu. Etant mortel, il ne voit que des nuages normaux comme tout le monde. Et lorsque Hadès domine le jeu, tout devient sombre et les gros cumulonimbus deviennent comme une fumée noire qui pollue le Mont. Et oui, il y a une confontation entre les nuages de la terre et du ciel et la fumée des ténèbres. Et pour justifier cela, Hadès a un cercle de fumée au bout de sa toge et comme il maitrise le feu, le feu produit de la fumée. Décors : Comme pour Notre-Dame, c'est immense ! Rien que le domaine des dieux, fait entièrement de nuage, est un signe de ce gigantisme. La ville de Thèbes ainsi que le temple de Zeus sont détaillés, réalistes et monstrueusement grands que c'en est beau à regarder et on remarque que ce sont les seul endroit à être droit donnant un contraste entre les limites des hommes et les courbes libres des endroits divins. Même l'intro est tellement réaliste qu'on dirait un musée. Les vases en terres cuites font vrai et on ressent à merveille l'effet de marbre. Pour l'enfer, c'est le même bilan avec une architecture fait de squelette et de décoration gothique. Et les Titans donnent encore plus ce semblant d'énormité en plus d'avoir de chouette design. Musique : Haut les trompettes pour donner des airs divins et héroiques splendides. Mais le principal thème musical est le gospel ! Un style de musique complètement anachronique pour l'époque mais comme se film se fiche du respect temporel, autant mettre un rythme des plus percutant. Le Gospel pur : On commence direct avec le gospel avec 5 des 9 muses dont chacune fait référence à des thèmes Disney (Poésie, Histoire, Comdéie, Tragédie et Danse qu'on peut associer à Musique) pour nous raconter l'origine du monde qui a été changé pour placé l'enjeu. Le Monde qui est le mien : C'est juste l'envie d'Hercule de découvrir qu'il est vraiment. Il me reste un Espoir: Chanson de Phil qui a l'apparence d'un training montage à la Rocky (avec une référence à Karaté Kid). Alors qu'Herc rate tout au début, Phil continue à l'entrainer car il croit en son espoir, il croit en son disciple. De Zéro à Héro : Chanson phare du film où on met à l'honneur la monté de la célébrité d'Hercule qui combat monstre après monstre (dont certains sont ceux des Douzes Travaux) et devient encore plus populaire. Tout ça accompagner d'un bon montage sous un gospel entrainant ! Jamais je n'avouerais : Chanson de Megara sur son hésitation amoureuse avec les muses qui veulent lui faire entendre la raison de son coeur. On peut comprendre ce genre d'hésitation quand on se fait trahir par l'amour de sa vie pour qui on lui donnerait son ame. Coincidence, Hercule va même vouloir se sacrifier pour rendre son ame, montrant qu'il était la bonne touche. Une étoile est née : Tout est dis dans le titre, c'est l'accomplissement de sa quête à Hercule, Meg et surtout Phil. Et on finit comme on a commencé : Gospel ! Emotions : Pour une fois, l'humour emporte plus sur la joie car on arrête pas de rire entre les crises de colères d'Hadès, les jeux de mots comme "médailles d'or des jouets olympiques" et les bourdes du duo de diablotins, on est servit. Et un peu de tristesse avec le sacrifice temporaire de Meg. Avis Personnel : Fan des mythologies, c'est un bonheur d'entendre des noms comme Argonautes, voir un cyclope ou un centaure (avec la voix de Marc Alfos), jouer à qui est-ce avec la foule de dieu et assister à des combats titanesques. Conclusion : Après avoir dompté le Cerbère, dernier de ses travaux, Hercule devint un vrai héros aux yeux des Hommes, des Dieux et de Disney !!
    Ramm-MeinLieberKritiker-Stein
    Ramm-MeinLieberKritiker-Stein

    Suivre son activité 95 abonnés Lire ses 278 critiques

    4,0
    Publiée le 4 décembre 2012
    Hercule est un très bon film, on pourrait même l'appeler un classique de Disney. Bien qu'il soit un peu vieux comme film, c'est toujours un plaisir de regarder ce très beau dessin-animé. Il y'a de très bonnes idées et de bons personnages (dont certain qui existe en vrai dans la mythologie). En tout cas un film à voir absolument.
    this is my movies
    this is my movies

    Suivre son activité 163 abonnés Lire ses 1 944 critiques

    4,0
    Publiée le 8 octobre 2016
    (...) Alors bien sûr, les entorses au mythe sont nombreuses et en grand amateur de mythologie grecque, ces aberrations sont parfois trop criantes. En même temps, difficile d'ignorer les contraintes d'une production Disney et plus généralement américaine. Il n'est pas du tout envisageable de faire d'Hercule un enfant issu d'un adultère et notre héros devient donc l'enfant légitime de Zeus et Héra. La chronologie et les héros sont mélangés et les 12 Travaux d'Hercule sont rapidement évoqués (pas tous qui plus est) tandis que le tout est grossièrement assembler pour former une histoire plus classique. Alors pourquoi est-ce que j'aime ce film ? Soyons réaliste, aucune adaptation Disney n'a jamais réussi à conserver les tourments, les complexités, les spécificités parfois des contes qu'il se réapproprie. C'est le prix d'une adaptation et parfois, c'est payant, d'autres fois on se retrouve devant totalement autre chose et je dois dire que là, c'est le cas... en apparence. Musker, Clements et leur équipe de scénaristes (le scénario d'un film d'animation Disney est généralement signé par une quinzaine de personnes) profitent de l'occasion pour y greffer beaucoup de références à la mythologie grecque mais aussi à la pop culture, des références impossible à capter par les enfants et donc plus destinées aux parents, tout en respectant de manière plus franche cette même mythologie. Contrairement aux produits modernes ("300", "Les Immortels", "Hercule", "Le choc des Titans"), les Dieux de l'Olympe sont représentés comme des être vraiment immortels, on ressent bien la puissance de leurs pouvoirs et on a droit à quelques scènes vraiment épiques qui respectent plutôt bien les mythes adaptés. Le polythéisme n'est pas traité comme un simple folklore voire une hérésie mais comme une composante essentielle de la vie des Grecs. Alors, ça peut paraître pas grand chose mais c'est déjà énorme vu ce à quoi nous avons droit aujourd'hui. (...) Le film est donc autant une comédie qu'un film d'action épique avec quelques séquences proprement bluffantes. Le début enchaîne les gags et les aventures, Philoctète est campé par un Danny DeVito qui inspirera également la silhouette du personnage aux animateurs et son trio avec Hercule et Pégase est un vrai régal. Les scènes d'action sont assez incroyables et véritablement spectaculaires entre un affrontement magistral face à l'hydre puis un autre plus titanesque face aux fameux Titans et qui réserve bon nombre de plans sidérants. L'animation assistée par ordinateur avait été entamée par le duo sur "La petite sirène" via la séquence de la tempête, elle devient ici encore plus présente et l'accomplissement technique est vraiment bluffant, sans pour autant que la prouesse technique prenne le pas sur l'importance de la scène d'un point de vue narratif. Ensuite, le scénario est assez bien vu et développe bien quelques thèmes inhabituels. (...) Au final, c'est un film d'animation un peu fou, brillant techniquement, comportant de très nombreux plans (certains durent moins d'une seconde et confère au film un rythme assez incroyable) mais je trouve qu'il lui manque quelques séquences musicales fortes et Alan Menken ne fait pas vraiment preuve de beaucoup d'inspiration avec sa partition. En soi, "Hercule" reste encore un des Disney les plus drôles et les originaux du studio. La critique complète ici
    Eselce
    Eselce

    Suivre son activité 66 abonnés Lire ses 395 critiques

    4,5
    Publiée le 23 août 2015
    Excellent ! L'histoire d'Hercule, version Disney. Les personnages sont top au niveau dessin et personnalité. Les doublages français sont parfaits et curieusement, en dehors du "bouc", j'ai préféré les méchants, qui sont beaucoup plus amusants, surtout le dieu des enfers, Hadès ^^
    Alexarod
    Alexarod

    Suivre son activité 53 abonnés Lire ses 1 084 critiques

    1,5
    Publiée le 9 juillet 2014
    Ah les légendes, surtout celle d’Hercule, mythique, génial, j’adorais, plus que les dinosaures, mais Disney est arrivé, certes tard (trop ?) mais en plus pas de la bonne façon. Franchement quelqu’un trouve que le plus grand héros grec est bien traité avec du gospel et une culture afro américaine ? Un rapport dans tout ça ? J’ai beau chercher je ne vois pas, alors que ça va si bien dans « La princesse et la grenouille »… Bref le changement pour le changement ça n’amène généralement rien de bon, on ne fait pas exception ici. Comme si ça ne suffisait pas on a le droit à une couche sévère d’émancipation de la femme, ou comment Disney essaie de se rattraper du passé misogyne et macho de son créateur (Blanche Neige a été assez critiquée en cela). Donc ici la femme devient retorse, méchante, calculatrice et traître, je ne sais pas si je ne la préférais pas en bonniche finalement. Pour le reste rien d’extra non plus : une trame trop usitée, des chansons très moyennes, une musique un peu meilleure mais qui n’atteint pas des sommets non plus, des dialogues passables, une animation bien faite (le côté géométrique des persos, comme on les représentait en ces temps là c’est bien trouvé), des décors qui respectent bien l’époque, un rythme médiocre et trop de longueurs. Par contre un méchant pas mal, sur qui repose tout l’humour, et au look imprévu. Rien d’inoubliable en somme, et pas mal de choses évitables, Disney se plante à trop tenter de se rattraper, trop de politiquement correct c’est chiant.
    Emmanuel D.
    Emmanuel D.

    Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 175 critiques

    4,0
    Publiée le 21 mai 2013
    Un des derniers disneys vraiment très bons (suivi de Mulan et de Tarzan) avant la vague des suites plus ou moins médiocres, Hercule nous fait voyager en pleine mythologie grecque truffée de références culturelles. Le fils de Zeus est vite enlevé par le méchant Hadès (son oncle donc !), à qui les Moires ont raconté qu'il empêcherait les Titans de se venger de Zeus lors du prochain alignement des planètes. Devenu mortel à cause du breuvage de Peine et Panic, il va devoir prouver à son père qu'il est un vrai héros en maîtrisant sa force pour aider ses semblables. Disney a pris quelques libertés avec le mythe original : Alcmène n'est plus la véritable mère d'Hercule (Héra dans le film), mais seulement sa mère nourricière. Dans la légende, celle-ci est abusée et séduite par Zeus, qui a pris l'apparence de son mari ; Amphytrion et Alcmène le recueillent en fait sur Terre après que les sbires d'Hadès l'ont enlevé. A l'aide de son coach Philoctète, Hercule va suivre un entraînement intensif et effectuer un certain nombre de tache pour le bien de tous. Il affronte notamment plusieurs créatures : un centaure qui s'en prenait à la belle Megara, une hydre aux têtes qui se multiplient (un de ses douze travaux dans la mythologie), un cyclope bien grassouillet (référence à L’Odyssée dans laquelle Ulysse perce l’œil du Polyhème avec un morceau de bois incandescent), sans oublier les Titans qui surgissent malgré tout vers la fin. Les Titans ne semblent d'ailleurs pas être ceux de la mythologie grecque, à part peut-être celui de pierre et celui de de vent, qui peuvent être assimilés à Gaïa et Ouranos (les deux autres sont de feu et de glace, en référence aux quatre éléments de le nature). Ce disney mise beaucoup sur l'humour, omniprésent mais toujours bien dosé, seuls certains passages peuvent être moyens, comme les chansons des Muses. Hadès fait d'ailleurs partie des meilleurs méchants de tout Disney, avec ses blagues toutes les cinq secondes (n'oubliez pas de me rappeler de vous pulvériser après mon rendez-vous) et ses pics de colère affûtant la flamme qu'il a sur sa tête. Son design est d'ailleurs très original, on n'imaginait pourtant pas vraiment Hadès aussi beau parleur et avec des épaules aussi carrée ; c'est assez dommage par contre qu'Hercule le neutralise aussi facilement à la fin. Pour le reste, les personnages sont globalement réussis, l'histoire reste sérieuse malgré l'humour qui prend beaucoup de place, l'animation est très agréable. Le plus grand hic vient peut-être des chansons, qui sont tout juste sympathiques, mais on a eu amplement mieux dans d'autres disneys, là aucune n'est vraiment marquante. Règle numéro 1 : regardez-le si vous ne l'avez jamais vu !
    pierrre s.
    pierrre s.

    Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 858 critiques

    3,5
    Publiée le 18 avril 2019
    Avec Le Roi Lion, et, Bernard et Bianca, Hercules est le Disney de mon enfance. Quel plaisir de revoir Hadès (doublé avec génie par Dominique Collignon-Maurin) Phil, et tout les personnages loufoques de ce film! Petit bémol, l'extrême naïveté du personnage principal et une musique un peu trop présente.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top