Mon Allociné
A la merveille
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
A la merveille
Date de sortie 6 mars 2013 (1h 53min)
Avec Ben Affleck, Olga Kurylenko, Rachel McAdams plus
Genres Drame, Romance
Nationalité Américain
Bande-annonce Ce film en VOD
Presse 2,8 29 critiques
Spectateurs 2,51159 notes dont 257 critiques

Synopsis et détails

Même s’ils se sont connus sur le tard, la passion qu’ont vécue Neil et Marina à la Merveille - Le Mont-Saint-Michel - efface les années perdues. Neil est certain d’avoir trouvé la femme de sa vie. Belle, pleine d’humour, originaire d’Ukraine, Marina est divorcée et mère d’une fillette de 10 ans, Tatiana.
Désormais, le couple est installé dans l’Oklahoma. Leur relation s’est fragilisée : Marina se sent piégée. Dans cette petite communauté américaine, elle cherche conseil auprès d’un autre expatrié, un prêtre catholique nommé Quintana. L’homme a ses propres problèmes : il doute de sa vocation…
Marina décide de retourner en France avec sa fille. Neil se console avec Jane, une ancienne amie à laquelle il s’attache de plus en plus. Lorsqu’il apprend que rien ne va plus pour Marina, il se retrouve écartelé entre les deux femmes de sa vie. Le père Quintana continue à lutter pour retrouver la foi. Face à deux formes d’amour bien différentes, les deux hommes sont confrontés aux mêmes questions.
Titre original To the Wonder
Distributeur Metropolitan FilmExport
Récompenses 4 nominations
Voir les infos techniques
Année de production 2012
Date de sortie DVD 02/10/2013
Date de sortie Blu-ray 25/11/2013
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 13 anecdotes
Budget -
Langues Anglais, Français, Espagnol, Italien
Format production -
Couleur Couleur
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa 133208

Séances

VOD

DVD et Blu-Ray

Les séances par ville
Voir plus de villes
Pour visionner A la merveille en VOD, louez, achetez ou abonnez-vous à une offre de l'un des services suivants.
A la merveille
Haute définition
VO
Ce film en VOD
  • Acheter (9.99 €)
  • Acheter (7.99 €)
A la merveille
Définition standard
VOST
Disponible sur une Box Internet
Ce film en VOD
  • Louer (3 €)
  • Louer (4 €)
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par
A la merveille DVD (DVD)
Date de sortie : mercredi 2 octobre 2013
neuf à partir de 19.99 €
A la merveille (DVD)
Date de sortie : mercredi 2 octobre 2013
neuf à partir de 26.00 €
A la merveille Blu-Ray (Blu-ray)
Date de sortie : mercredi 2 octobre 2013
neuf à partir de 15.00 €
Voir toutes les offres DVD-BR

Interview, making-of et extrait

<strong>Olga Kurylenko, Rachel McAdams</strong> Interview 2: A la merveille 3:59
Olga Kurylenko, Rachel McAdams Interview 2: A la merveille
10 088 vues

Acteurs et actrices

Ben Affleck
Ben Affleck
Rôle : Neil
Olga Kurylenko
Olga Kurylenko
Rôle : Marina
Rachel McAdams
Rachel McAdams
Rôle : Jane
Javier Bardem
Javier Bardem
Rôle : Père Quintana
Casting complet et équipe technique

Critiques Presse

  • TF1 News
  • Transfuge
  • Positif
  • Première
  • Elle
  • TéléCinéObs
  • Chronic'art.com
  • Ecran Large
  • Le Journal du Dimanche
  • La Croix
  • Télé 7 Jours
  • Télérama
  • L'Humanité
  • CinemaTeaser
  • Ouest France
  • Le Nouvel Observateur
  • aVoir-aLire.com
  • Critikat.com
  • Elle
  • Libération
  • Le Monde
  • Cahiers du Cinéma
  • Les Fiches du Cinéma
  • Télérama
  • Studio Ciné Live
  • L'Express
  • Le Parisien
  • Les Inrockuptibles
  • Première
29 articles de presse

Critiques Spectateurs

tarmokeuf
Critique positive la plus utile

par tarmokeuf, le 05/04/2013

4,5Excellent

Je ne mets 4.5 étoiles à cette merveille que j'ai été voir deux fois que par que j'en avais mis 5 à Tree Of Life que j'ai... Lire la suite

elbandito
Critique négative la plus utile

par elbandito, le 01/05/2014

2,0Pas terrible

Une fresque amoureuse contemplative et épurée dont l’objectif est de montrer l’invisible, l’Amour. A l’instar d’un film publicitaire... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
12% 32 critiques 17% 43 critiques 16% 42 critiques 18% 47 critiques 23% 58 critiques 14% 35 critiques
257 Critiques Spectateurs

Photos

20 Photos

Secrets de tournage

Malick prolifique

The Tree of Life est sorti en mai 2011, A la merveille en mars 2013, soit deux ans plus tard. Il s'agit de l'écart le plus court entre deux films de Terrence Malick. Le plus long écart étant entre Les Moissons du ciel et La Ligne rouge (20 ans).

Bale VS Affleck

Christian Bale a d'abord été approché pour le rôle de Neil mais a finalement abandonné. Ben Affleck l'a remplacé.
13 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2012, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2012.

Commentaires

  • Top of the World

    Tu veux une médaille ?

  • Top of the World

    Je rejoins Julien A., ton raisonnement est d'un ridicule sans nom !

  • Julien A.

    Un avis passionné, très argumenté, sans stéréotypes (associer les intellectuels à des branleurs il fallait y penser) et qui plus est dans un français impeccable.
    Monsieur vous m'avez convaincu.

  • Maximemaxf

    Le dernier Malick à voir pour compléter la filmographie avant son futur "Knight of cups" qui devrait sortir cette année !
    Et malheureusement : je retrouve dans ce films les mêmes qualités et défauts que dans "The Tree of life".

    En clair, les acteurs font un travail impeccable, à part peut être Ben Affleck dont le jeu présente quelques failles par rapport au contexte qu'installe Malick. Niveau réalisation, c'est dans les eaux du metteur en scène, on n'en attend pas moins de sa part, le visuel est toujours aussi beau à voir même si le rapport avec la nature est ici bien moins présente que dans mes oeuvres préférés du réalisateur (entre autre : "Le nouveau monde", "Les moissons du Ciel" et "La Ligne rouge"), et la BO accompagne très bien l'imagerie du film.

    Néanmoins, les longueurs il y en a plein, mais vraiment plein, même autant que dans "The Tree of life" malgré sa durée d'une heure quarante huit sans le générique, j'en suis venu à me lasser à plusieurs reprises de ce que ce film racontait. Et le réalisateur a une manière... bien à lui (on va dire) de traiter les thématiques de ce film : le mariage, la foi, la religion mais pas de la meilleur manière on va dire. Et enfin, là ça relève purement de mon opinion personnel, je ne me sens pas du tout identifiable aux personnages et à leur vie que Malick projette à l'écran.

    2.5/5, mais je ne peux que vous encourager à le voir pour vous faire votre propre avis.

  • Maximemaxf

    Ok ça roue ;)

  • Syoul

    ok lol ben tu verras quand tu verras x) je te tiens au courant pour La Plage ;)

  • Maximemaxf

    Non, je dois d'abord voir le dernier Malick qu'il manque à ma liste, son septième film sortira peut être cette année donc je veux être à jour pour bien connaître son cinéma ;)
    Pour Harakiri (je suis tenté de faire un blague idiote avec la vache qui rit ^^"), ça ne se fera pas tout de suite, mais un jour surement ;)

  • Syoul

    ok ok je te comprend =) sinon, désolé hein je veux pas te prendre la tête mais tu l'a téléchargé Harakiri ?? mdrrrr tkt je vais les mater vite les films urgents que tu m'as dit ;) :)

  • Maximemaxf

    Pour "Les Moissons du ciel" : c'est la mort du personnage joué par Richard Gere qui est trop expéditif à mon goût ^^
    Mais à part ça, j'ai adoré ce film ;)

  • Syoul

    Non :s Il faut que je les vois surtout La Ligne Rouge et La Balade Sauvage ! Et c'est quoi ton petit détail pour Les Moissons du Ciel ^^ (pour moi c'est du perfect !! :p )

  • Maximemaxf

    Et tu n'as pas vu les 4 autres ? Après, pour "Les Moissons du Ciel", il en faut peu pour que je mette les 0.5 manquant pour la note maximal ^^

  • Syoul

    Ah oui et au fait exc use moi je crois que j'ai pas répondu à ta question tout à l'heure !! De Malick j'ai vu The Tree of Life et son chef d'oeuvre les Moissons du ciel !

  • Maximemaxf

    Je sais, je sais que je dois voir le dernier Malick en date, et là je ressort de mon tout premier Michael Mann avec Heat ^^

  • Syoul

    derien ^^ bah du coup tu vas le mater prochainement alors ou pas ? =P lool

  • Maximemaxf

    Désolé mais les liens Torrent, j'arrive pas avec ce truc ^^"
    Merci quand même.

  • Syoul

    Ok je te dirai ça prochainement. Et pour Harakiri, si t'as du mal à le trouver je peux t'envoyer un lien de torrent (720p) qui prend moins de 3Go

  • Maximemaxf

    Très bon choix, l'un comme l'autre valent le visionnage : le premier pour son message et le jeu de Dicaprio, l'autre pour la créativité des Wachowski ;)
    En général oui je télécharge et quand un film me plaît vraiment j'achète le DVD ou le Blu-Ray ensuite, je regardes très rarement en streaming :)

  • Syoul

    Ouais c'est vrai que tu m'en avais coinseillé pleins, je devrais faire une liste sur senscritique sérieux lol, pour retenir et tout.. Donc déjà La Plage va y passer si tu veux (ou Jupiter Ascendin, un des deux) pour commencer, rapidement, et oui mdr après je sais bien que t'es pas bête mais bon vaut mieux prévenir (pour la VO) pour être sûr que tu fasses pas la connerie, ce serait bien trop grave à mes yeux xD (tu télécharges ?)

  • Maximemaxf

    Ce n'est même pas moyen, c'est limite insupportable pour ce que c'est :p
    J'étais sur que tu dirais de le voir en VO, à chaque fois qu'on parle d'un film japonais c'est le premier conseil qu'on me donne xD
    Ben, à part tout ceux que je t'ai donné + "Jupiter Ascendin" et le dernier Disney en date, je n'ais pas grand chose à te conseiller spécialement, sauf peut être "La Plage" de Danny Boyle :)

  • Syoul

    L'Empire des Sens, parait que c'est moyen oui, pas encore vu mais je pense pas que c'était le meilleur film pour commencer le cinéma japonais xD Franchement, essaie de voir Harakiri (1962 je répète !! pas le remake là lol), pas besoin de te dire que les films japonais ça se regarde absolument en VOST ! :p Tu vas voir, cette mise en scène, cette écriture... Vois le tu verras, conseille moi quelques films si tu veux mais vois rapidement Harakiri, il faut le voir ! J'te promet ^^ (et puis tu vas voir aussi à quel point les films de samouraïs ont inspiré les western ! C'était la même chose sauf qu'au lieu du flingue c'était le sabre !)

  • Maximemaxf

    En dehors de "The Tree of life", tu as vu lesquels de ses films :)
    Ces deux Spielberg là sont à voir, c'est impératif, quand à"High School Musical 3", ouais c'est celui-là ;)
    Le cinéma japonais, euh faut que je vois parce que j'ai voulu en essayer avec "L'empire des sens"... j'ai juste détesté à fond xD
    Mais après, je connais un ou deux titres parmi ceux que tu cites donc, wait and see ;)

  • Syoul

    Ah ok, pour Malick j'ai pas encore vu le reste de ses films.. Minority Report aucun souvenir, et Rencontre du 3ème type toujours pas vu ^^" Le plaisir coupable c'est High School j'suppose :p Et le reste pas encore vu non plus ! :s (très intéressé par Pi) Sinon moi j'ai découvert pas mal de pures chefs d'oeuvres dernièrement :p Surtout des chanbara comme Harakiri (1962, de Kobayashi), et aussi des films de Kurosawa (un réalisateur incroyable !) comme les 7 Samouraïs, Rashomon, Sanjuro, Yojimbo (le garde du corps) etc, mais vraiment tous des chefs d'oeuvres incroyables ! ^^ (c'est vraiment un bonheur le cinéma japonais d'antan, certains sont vraiment en avance sur leur temps c'est incroyable)

  • Maximemaxf

    Et bien, j'ai vu la presque intégralité de la filmographie de Malick, il ne me reste plus que le dernier en date à voir "A la merveille" :)
    Pour les autres : il y en a trois que j'ai particulièrement apprécié, un qui m'a un peu divisé (je crois que tu sais lequel ^^), par contre j'ai détesté "La Balade sauvage" ^^
    J'ai aussi visionné deux Spielberg : "Rencontre du troisième type" et "Minority Report", tout les deux superbes :)
    Je me suis aussi bien marré devant "Les trois mousquetaires" de Paul WS Anderson et le dernier "Highschool Musical", deux nanards sympa dont un plaisir coupable ainsi que "La Plage" de Danny Boyle, "Pi" d'Aronofsky et le très hilarant "Carnage" de Polanski :)
    Et en salle, j'ais vu quatre film dernièrement dont j'ai publié une critique : "Into The Wood", "Jupiter : le destin de l'univers", "Les Nouveaux Héros" et enfin cette belle daube de "50 Nuances d'arnaque" dont la critique est en ligne depuis ce matin xD

  • Syoul

    Ouais c'est ce qu'on m'a dit ^^" merci de l'info ! Sinon ça va ? =) Qu'est-ce que t'as vu de beau récemment ? lol

  • Maximemaxf

    Le dernier Malick à voir dans sa filmographie en attendant "Knight of cups" :)

  • ?ric O.

    Cher Guillaume 182, j'ai lu ta "critique spectateur" et je te comprends. Je n'ai pas encore écrit une "critique" d'À la Merveille, juste un commentaire ci-dessus (?ric O.) ; toutefois j'ai une "critique spectateur" pour la Ligne Rouge et une autre pour The Tree of Life, à l'intitulé "éric O.", qui devraient t'intéresser. Ta "critique" je l'ai trouvée sensible et sensée et pertinente, tu parles avec ton coeur. Merci pour lui (Malick) et bonne chance.

  • ?ric O.

    À la Merveille est tout simplement un chef d'oeuvre, déjà intemporel. Je ne cesse de le voir et le revoir chaque jour, cela pendant deux semaines. À partir de son troisième film, la Ligne Rouge, et jusqu'à celui-ci, tous ses films sont des thérapies. Terrence Malick est un humaniste, et même un humaniste chrétien, au bon sens du terme. C'est un cinéma de la grâce et il y faut une grâce venue du Ciel (même si on est athée) pour comprendre les films de Malick. Cela n'a rien à voir avec l'intelligence intellectuelle, plutôt l'intelligence émotionnelle (le fameux QE). Encore ceci : de grâce, il faut cesser de rapprocher Malick à Kubrick, il y a plus de différences criantes entre eux deux que de ressemblances. Le cinéma de Kubrick n'est pas du tout féminin, contrairement à celui de Malick. J'ai rarement vu une femme aimer les films de Kubrick. Je termine par cette note d'espérance à tous ceux et celles qui ont été déçus par ce film et par les autres de Malick : un jour ou l'autre vous les comprendrez et vous serez touchés par la grâce que nous communique Terrence Malick, et alors ce sera pour vous une véritable révélation. Gardez espoir... Terrence Malick est le plus grand cinéaste de tous les temps, et ses films sont les plus BEAUX de toute l'histoire du cinéma. Notamment la Ligne Rouge et The Tree of Life. "À la Merveille" est une pure merveille. Un jour, vous le comprendrez. Car sa "manière" sera reprise par de jeunes cinéastes, et ça a déjà commencé. Malick a tout simplement réinventé le cinéma et de nouveaux modes narratifs. Attendu qu'il s'agit là d'art, et comme tout art trop moderne nous laisse perplexe, le temps agit en votre faveur. Pour bien apprécier Malick, il faut laisser ses a-priori et ses préjugés aux vestiaires, suspendre tout jugement (la fameuse "épochè" philosophique), ouvrir son Attention, se laisser mener par la main, oser l'abandon. Quand on a trop d'oscillations en nous, on ne peut entrer dans l'univers de Malick. Mais une promesse est une promesse : un jour vous serez touchés par ses films et vous connaîtrez une révélation. Je m'en réjouis d'avance pour vous. Merci. Et merci à Terrence Malick. note : 5/5 ou 19,5/20
    P.S. : pour apprécier Malick, ce n'est pas au cinéma mais chez soi, via le DVD, car au cinéma on se laisse influencer et polluer par l'effet de groupe. Merci.

  • 0drey

    Soporifique, j'ai tenu à peine 20 minutes...

  • Rob_Zombies

    Le film m'a donné envie d'aller faire la vaisselle, c'est dire ... Plus sérieusement, je comprends qu'on puisse aimer, mais la symbiose pour moi ne s'est pas faite. Certes les paysages sont beaux, la lumière aussi et c'est une balade sensorielle, mais ça n'empêche que les dialogues qui se veulent poétiques ne le sont pas à mes yeux. C'est plat, c'est creux, le charme n'opère pas et on s'ennuie profondément.

  • andre k.

    Une vrai torture ! terrence malick devrait arrêter de faire chier le monde avec ces conneries de film poétique a la con et faire plutôt du porno sado maso !! oui parce que faut vraiment s'en vouloir pour ce taper cet merde !
    Bien sur pour les branleur (intellectuel ) sa doit être du pain béni !

  • Batfleck

    Ce n'est pas une grande réussite...

  • superboubouge

    Ma critique: http://blogaudessusducinema.ov...

  • brokensteph

    Ce n'est pas un film mais de la poésie...

  • brokensteph

    dans ce cas faut pas regarder ces films...

  • Lambique

    Pas trop mal, mais ça manque peut-être un peu de grandiose. Je veux dire que c'est un film contemplatif, donc pas vraiment d'action ou quoi, mais dans Tree of Life, par exemple, il y avait cet aspect cosmique, qui rendait le truc plus "grand". C'est un peu ce qui manque ici.
    Par contre Olga est toujours aussi jolie :D .

  • Jean-philippe N.

    Le genre de film qui donne envie de se trancher les veines avec une vieille lame émoussée et rouillée...

  • KeyserLecter

    Booooooooooring,get some rest Terrence.

  • Aliz?e D.

    Je ne sais que penser à propos de ce film. Je dois avouer m’être forcée à le voir en entier. Les acteurs jouent bien certes, mais l'ambiance ce n'est pas du tout ca.

  • Guillaume182

    Attention lilimurray avant de répondre il faut déjà apprendre à lire. A mon avis tu t'est trompé. Cela dit, je suis vraiment désolé que mon commentaire t'énerve autant. Et puis le cinéma n'est pas destiné aux intellectuels et je n'en suis pas hein, je suis juste un admirateur de la beauté. Et le cinéma de Malick c'est la beauté, la vérité de l'instant. Dans la vie on passe plus son temps perdu dans ses penser plutôt que dans l'action. Mais bon ce n'est pas grave tout le monde n'est pas prêt à apprécier. Cependant, je trouverai toujours aussi stupide ces gens comme krimo ci-dessous qui donne leurs avis en faisant une généralité. Si ce jugement fait de moi un intellectuel incompris, je crois que j'aurai tout entendu.
    et encore une fois je vais te dire réfléchis parce que tu a tort, tu parle de misogynie sans pouvoir expliquer pourquoi. Bravo!

  • krimo

    Terrence Malick nous fatigue avec son cinéma soporifique .. c'est toujours la même chose !

  • quetedugraal

    J'ai tenu 1 heure.

  • ecchie girl

    Ouai c'est particulier ça fait un peu trop PUB pour un parfum la mise en scène là... j'ai vraiment eu du mal à suivre tellement c'était soporifique à mourir. Bonne chance à ceux qui arriveront à aller au bout.

  • Cornetot

    Ca prouve quel idiot tu es :)

  • nafissatou N.

    J' ai tenu 14 minutes.

  • Cine vu


    Le film est dans le mouvement perpétuel des émotions. Les mots restent en second plan.
    Terence Malick favorise les gestes et les actes. Sans explication. Je me souviens de "Ballade sauvage" où la passion était à l'état brut, mais où le récit était semblable, quasi sans parole.

    Même si l'image est sublime, le film est très long et totalement nébuleux.

  • Hunnam29

    Etant inconditionnel de Malick, j'ai trouvé ce film exceptionnel.

    Ceci dit, en le comparant à ses précédents films, ce dernier est peut être le "moins" abouti.
    Peut être est-ce dû au très faible écart entre la sortie de "Tree of Life" et de celui-ci ?

    En général Malick se fait rare, là il a enchaîné 2 films en 2 ans. Peut être que cela explique l'impression d'assister à un film légèrement moins abouti que les autres (je parle du fond, car la forme du film est parfaite en tout point : les images sont toujours aussi sublimes). Le projet est aussi certainement moins ambitieux que tous les autres.

    En tout cas ça reste du très très grand cinéma, c'est indéniable.
    La grande force du film est que l'interprétation de celui-ci est hyper personnelle et qu'il est fort possible de le percevoir de manière différente au fil des années, avec plus de vécu (concernant les relations amoureuses surtout...).
    Je lui mettrais un 4,5/5.

  • lilimurray

    Oh tiens, je retombe sur ces commentaires... Apparemment on m'a répondu, tant pis si c'est trop tard mais sache, Guillaume 182, que c'est pas la peine de te prendre pour un grand intellectuel parce que tu as aimé ce film et de me traiter plus ou moins de débile parce que je n'ai pas les mêmes goûts que toi et que j'ai pas su apprécier l'oeuvre ô si intellectuelle et mystique de ce réalisateur...
    Je crois que les goûts et les couleurs ça ne se discute pas, non ? Ce n'est pas parce que j'ai trouvé ce film niais, misogyne et à mourir d'ennui que "je ne comprends pas" son film. Devine quoi, on peut comprendre un film et le détester.

    Je déteste ces pseudo intellectuels qui se prennent pour des élites du cinéma et se prennent de haut à chier sur les autres, c'est navrant. Enfin bref, je te laisse raconter n'importe quoi tout en pensant sûrement que je suis une petite fan de Twilight et que tu es plus intelligent que tout le monde puisque tu as pu comprendre ce film ?

    Au passage, je n'avais pas aimé The Tree of Life, et vu aucun autre film de ce réalisateur, donc je n'ai pas eu de période d'admiration pour lui, alors tes présupposés à deux balles de gens qui suivent le côté "chic et intelligent" et ensuite "crachent dessus parce que c'est la nouvelle mode", tu peux te les garder. L'arrogance...

  • Syoul33

    Intéressé.

  • angelabassompierre

    le personnage phare est la jeune femme et son aventure tourmentée, d'abord un homme puis un autre homme, elle est entre son monde et la réalité, ça paraît
    une suite de morceaux de vie nous donnant des décors très différents, le Mont Saint michel, de le voir comme y être c'est 2 secondes avant le générique de fin et des pans de plans.
    assez atypique et intriguant mais ça reste un film intimiste lent qui nous met dans l'idée de talonner un personnage du tout début à la fin. La romance et l'amour, c'est ténu, peu sûr,
    pourtant
    de beaux gros plans sur les actrices, sur leur être et ce qui se tricote, un film intérieur.

  • tedsifflera3fois

    Après des images d’une beauté inouïe, The Tree of Life se terminait sur un trip mystique assez embarrassant. A la merveille est entièrement tendu entre ces deux pôles : si on oublie les segments avec Javier Bardem, on assiste au jeu universel de l’amour, déchiré comme le film entre le toc et l’illumination, sans cesse en construction, sans cesse en destruction. Ma critique en googlant : "ted sifflera 3 fois à la merveille"

  • 7eme critique

    Philosophie et poésie autour de l'amour, plus particulièrement du couple. Malick utilise les mêmes codes que son précédent long-métrage, voix off enivrante, plans soignés, sentiments perçus avec efficacité, mais n'arrivera néanmoins pas à la cheville du monstre sacré "The tree of life". Axé principalement sur la relation de couple, on suit l'évolution de ces amants qui vivent le parfait bonheur pour en arriver jusqu'à ce destin qui nous guette tous (ou presque) de nos jours. Olga Kurylenko est somptueuse et captive à (la) merveille le spectateur par la grâce et la douceur qu'elle dégage. Une expérience moins forte et moins spirituelle que son prédécesseur, mais toujours aussi charmante dans sa poésie. 3,5/5

  • AttackTheGasStation1

    L'une de mes plus belles expériences cinématographiques. "To the wonder" est un enchantement. Ce film est la vie. A voir en Vost.

  • cin?a75

    Film poétique mais tellement ennuyeux et pessimiste ... A oublier très vite !

  • S?bastien Coueffic

    merveilleux. Malick est artiste.

  • Nine_30

    J'ai vu en son temps le palmipède doré, j'ai nommé "the tree of life" qui fut pour moi un interminable pensum. Je me rappelle qu'à un moment, devant les images projetées sur l'écran, nous avons cru nous être trompés de salle ! Ce film m'a à jamais découragée de voir les oeuvres de Terrence Malick. Ce n'est pas pour moi. Terrence et moi nous ne nous comprenons pas ;-)

  • Christoblog

    T'es rance Mallick.
    Ma critique en googlant "Christoblog a la merveille"

  • Tomcinema

    Guillaume 182 et Blaste, j'aurais bien ajouté à votre masturbation intellectuelle mais finalement j'ai opté pour d'autres sites plus efficaces, moins condescendants et où on s'écoute moins "écrire".
    La pellicule finale rend un magnifique album photo mais un bien piètre film.

  • dehaas84

    Le TGV, Paris et le mont saint Michel.
    On se ballade, on s'aime, on parle en voix off, on se questionne sur la vie, l'amour, les petites fleurs et Dieu. Bienvenue chez un Terence Malick qui a définitivement largué les amarres le raccrochant au monde réel, au cinéma structuré, à la narration.

    Plus qu'un film, une expérience sensorielle, tentative d'approcher la beauté et l'humain dans sa forme la plus pure. De manière radicale, sans concession ni facilité. Et naturellement, un projet qui ne peut que diviser, se prêter à la moquerie. Un OVNI d'une liberté stupéfiante, où chaque plan se veut une oeuvre d'art, où la lumière et la musique ont souvent beaucoup plus d'importance que les dialogues. Quelque chose de nécessairement expérimental, voir presque mineur par moment, loin des immenses chef d'œuvres de son auteur. Mais faut-il pour autant refuser le voyage ?

    Des personnages ? Non, des ombres, des visages, des sourires des yeux. Des décors ? Non, des lieux parfois anonymes, parfois connus, merveilleusement éclairés, à l'intérieur des maisons d'Oklahoma comme sur les plages normandes. Une histoire ? Non, des sentiments, des peurs, des rancœurs, de l'amour.

    Critique complète : http://dh84.over-blog.com/arti...

  • Guillaume182

    Wooo calme toi amigo et bah dis donc tu sais que ça va me prendre un bon moment pour me remettre de ce que tu viens de me dire.
    Tu as des problèmes?
    Je te ferai remarquer mon cher, que finalement tu est précisément ce que tu décris, ok tu n'écris pas un pavé, mais toutes ces lignes pour finalement dire "je t'emmerde" je ne trouve pas ça très saint.
    De nos jours les frustrés perdent leurs temps sur le net.
    Concernant mon orthographe tu fais bien de le souligner, mais personne ne fait des efforts ici hein tintin.
    Mon commentaire "Ironique" sauf quand je demande de la modération et en aucun cas méchant était destiné à lilimurray, je n'ai même pas lu le tien et je ne le ferai pas d'ailleurs parce que c'est vraiment trop chiant ta manière d'écrire "m'emplit du plus parfumé des bonheurs" ahaha . Ton mépris m'enchante je vais de ce pas tiré les oreilles aux incultes alors. C'est vrai moi j'ai fait des études pourquoi les autres sont si bêtes hein! On aurait pu te payé une éducation quand même plutôt que des cours.

  • Polly6789

    Faut il aller voir A la Merveille. Réponse ici: http://perleounavet.tumblr.com...

  • anioche

    Je suis très déçue par ce film et je me suis ennuyée prodigieusement. Le cinéma ne doit il pas divertir, faire réfléchir aussi, mais surtout faire oublier le temps qui passe, et être un instant privilégié. Avec ce film, on regarde sa montre toutes les 5 mn. Terrence Malick délire totalement, se fait peut-être plaisir, mais oublie complètement le spectateur. En outre, ce pessimisme outrancier ne fait que renforcer le sentiment de malaise. Passez votre chemin !

  • Blaste

    ta condescendance m'emplit du plus parfumé des bonheurs. :) je me permets donc d'user des mêmes armes (mais non sans une certaine candeur putassière, c'est ma marque de fabrique). je me permets ainsi encore de mettre en exergue une de mes phrases introductives : "je suis totalement passé à côté de [ce film]", afin de souligner donc que le reste n'est que du développement d'opinion, autrement plus connu sous le nom d'argumentation. la discussion vaut peut-être mieux que l'insulte, tu ne crois pas, "pauvre con" ? (je ne t'insulte pas, je cite une figure d'autorité, en l'occurrence un ancien président) des illettrés passant probablement des heures (je suppute) à écrire des pavés pour insulter plutôt que pour échanger des idées, c'est fascinant et symptomatique de la connerie fondamentale de l'humanité postmoderne. et tu parles de se "modérer"... je te conseille bien cordialement d'appréhender le juste sens - et l'orthographe - des mots en ouvrant un bon dictionnaire - et un Bescherelle - avant de pamphléter à vide. puis d'apprendre à lire (pas simplement regarder : lire). :) "Vraiment, c'est un sacré divertissement tout ce qu'on peut lire sur le net", en effet. :) pour répondre enfin de manière constructive (attention, ça pique) à la question, "Tu connais l'histoire d'adam et eve elle est misogyne aussi ?", je pense que oui, en effet, les sociétés dites "civilisées", occidentales, ont été fondées sur des relans d'intolérance violents et répugnants, dont le sexisme, il suffit de cataloguer les arguments et valeurs défendus par des intégristes conservatistes et traditionnalistes sur le pas de notre porte (les catholiques intégristes et leurs compagnons de droite, pour ne pas les nommer) pour s'en convaincre. :) ;) qui plus est, pour en revenir cinéma (Dieu sait si art et société sont liés, mais là n'est pas l'essentiel du fond), l'idée du sexisme dans le cinéma de Terrence Malick n'est pas nouvelle, elle a pointé dès "Badlands", soit, pour ta noble information, son premier long métrage. :) je ne suis pas le seul à soutenir cette hypothèse, je m'inscris donc dans un système différent de celui dans lequel tu t'inclus plus ou moins volontairement (celui de la polémique et de l'inculture généralisée, je me permets), c'est d'ailleurs peut-être à quelqu'un d'autre que moi que tu répondais... si tel est le cas, je ne m'excuse pas. :) ;) des bisous.

  • Guillaume182

    Misogyne selon toi? Tu connais l'histoire d'adam et eve elle est misogyne aussi? la prochaine fois que je vois une femme faire la cuisine dans un film je penserai à ton commentaire. J'adore aller sur ce site parce-que il y a pleins de gens qui rivalisent d'imagination quand il s'agit de parler de quelque chose qu'ils ne comprennent pas, alors du coup ça donne pleins de trucs absurdes, totalement hilarant. On aime pas alors on dit bah c'est chiant, pourquoi il film des oiseaux? C'est misogyne parce qu'il faut bien dire quelque chose.
    Si seulement tu avais vraiment regarder le film.
    Je suis très content que le film ne plaise pas au plus grand nombre, mais vraiment je pense que tous ces gens devraient modérés leurs propos.
    C'est comme tous ces gens qui ont toujours dit qu'ils adoraient ses films parce que ça faisait chic et intelligent et maintenant ils crachent dessus parce que c'est la nouvelle mode. Vraiment c'est un sacré divertissement tout ce qu'on peut lire sur le net.

  • lilimurray

    Ce qui m'a beaucoup choquée c'est l'image de la femme dans le film... La femme délicate et sentimentale qui court sans arrêt dans les champs, qui pleurniche, qui reste à la maison pendant que le mari est au boulot... ça m'a donné envie de gerber. En plus de l'envie de dormir...

  • Blaste

    malgré la relative admiration que je porte aux cinq premiers films de Malick, je suis totalement passé à côté de celui-ci, j'ai été amèrement déçu. j'ai voulu aller le voir en salle pour dépasser l'appréhension que j'avais eu à la vision de la bande-annonce, comme pour Django Unchained, mais, à l'image de l'étron de Tarantino, bien mal m'en a pris : le film se comprend, dans sa totale globalité, en cinq minutes, montre en main. ce n'est pas un film sur l'amour, c'est un film sur l'impossibilité d'être de l'amour. la vie n'est que déception, solitude et souffrance. déjà, on a envie de lui rétorquer un cynique "amen", mais passons, ce n'est que le début, on se dit que ça va avancer. c'est là tout le problème : le film ne fait en réalité que du surplace théorique et philosophique pendant un chouïa moins de 2h (mais, comme déjà souligné précédemment, on a l'impression que ça dure 3 heures, on a envie de s'arracher les cheveux ou de manger le fauteuil de devant tellement les séquences s'accumulent et qu'on prie pour qu'arrive le générique de fin). vannes ironiques mises à part, je distinguerai le point de vue formel du contenu scénaristique (méthode stupide, mais c'est pour faire au plus simple). du simple point de vue de la mise en scène, Malick passe 2 heures à se recycler. je n'emploie pas le mot au hasard, puisqu'il réutilise des plans de son Tree Of Life. ça n'a plus aucune originalité et plus aucune saveur tellement c'est réchauffé micro-ondé et que, du coup, pour moi, à ce niveau, ça relève plus de la consanguinité que du recyclage, niveau résultat. Malick n'a fait avec ce film que de la complaisance formaliste de pacotille, très bas de gamme : il se regarde filmer, il se regarde éclairer, il se regarde monter... seul regret : qu'il ne se soit pas plus regarder diriger ses acteurs, ça aurait pu rendre l'ensemble plus agréable (le personnage de la gamine, Tatiana Chiline, est pour moi le personnage le plus mal écrit et le plus insupportable de ce début d'année). pendant 2 heures, on pense à Hou Hsiao-Hsien, on pense à Godard, car voix-off murmurée déceptive, car gros plans sur deux mains qui se saisissent (image à la connotation lourde comme un cachalot), car courte focale à fond les ballons qui fait des jolis tableaux... seulement, la beauté plastique ne fait pas tout. bien au contraire. du côté du scénario, donc, ça se prend encore une fois pour Godard, ou pour un néoréaliste à tendance surréaliste (croisé du hippie de base) : ça prétend filmer l'ennui, seulement, ça tombe dans les mêmes panneaux que le petit Jean-Luc, puisque déjà cité : c'est tellement redondant que la moitié en devient clairement pesante et inutile (le personnage de Javier Bardem ne fait que parasiter le film, on voit mal le lien qu'il entretient avec les personnages centraux - même s'il en a bien un, je le conçois, mais trop ténu -, de même que celui de Romina Mondello, vulgaire tant son extravagance hautaine jure avec le reste). de même, ce film n'échappe malheureusement pas, de mon point de vue, à la misogynie la plus commune : le personnage de Olga Kurylenko rampe aux pieds de son mari infidèle comme une hallucinée moyen-âgeuse (y a vraiment un plan où elle va embrasser les chaussures de son mec en train de la quitter, c'est consternant...), et, si les hommes ont un métier ou une profession (de foi), les femmes passent leurs journées totalement désœuvrées, dans leur jardin à arroser la pelouse ou à la maison à arpenter le parquet bien lustré (mais le plan de travail de la cuisine aménagée est mal essuyé, cherchez l'erreur !), à méditer vainement sur la vacuité métaphysique de leur existence médiocre... si on pense à Godard, également, c'est parce que cette histoire d'amour que Malick a voulu mettre en scène est d'un classicisme tel que la mise en scène proprement "malickienne" ne lui correspond plus du tout, y a un tel décalage que tout ça semble terriblement hors-sujet. sans parler de la musique, dans laquelle le film surnage jusqu'à la noyade, c'est insupportable et contre-productif. les références, pour moi, sont beaucoup trop appuyées, aussi bien cinématographiques que picturales ou bibliques (le plan de Olga Kurylenko qui s'en va prendre l'avion, littéralement la lumière au bout du tunnel, est pitoyable de chez lamentable). certains plans m'ont fait franchement ricaner tellement je les trouve affligeants de puérilité, car, en résumé, ce film manque pour moi cruellement de maturité : Malick faisait des films tous les 10 ans, forcément que ça avait le temps de mûrir... désormais, il veut enchaîner : ce n'est pas sans conséquences, malheureusement.

  • anini14

    Un film qui est... juste à mourir d'ennuie!!!

  • SyphX-

    "Comme si on prenait un très beau coeur rouge en papier et qu’il s’embrase petit à petit, devenant de plus en plus fragile, pour ne devenir que cendres." Teddy ★★★★★★★★★★ | Lire la critique complète du film sur LE BLOG DU CINÉMA : http://www.leblogducinema.com/...

  • klypso

    Magnifique "album photo" avec une très belle poésie ... mais interminable ... =/

  • hitchcock22

    Complexe, déroutant voire énervant, plus expérimental que Tree of Life dans un sens (très, très peu de dialogues, on voit la direction que prend Malick et qui s'affirme de plus en plus > l'image, le sensoriel, tout devrait passer par l'image), je comprends pourquoi les critiques (presse & spectateurs) sont encore plus négatives que pour ce dernier film (quoique : voire Positif). Cependant, A la Merveille est dans un autre sens plus abordable car l'intrigue (ou plutôt réflexion, comme dans TOF) est plus linéaire. Mais finalement, ce qui fait la grande différence : le spectateur est énormément mis à contribution, c'est à lui de ressentir, interpréter, comprendre; et trouver ses propres solutions, ses réponses, ses questionnements ... Voilà pourquoi on peut réellement aimer ou littéralement haïr un film pareil. Nous ne sommes pas "guidés" par le réalisateur, enfin, il met en place le jeu si je puis dire, mais personne ne formera le même puzzle avec les pistes qu'il aura laissées. Et c'est peut-être cela la grande force (ou grande faiblesse ? Chacun son avis ...) de son cinéma, c'est à dire, savoir donner une réelle place au spectateur dans on oeuvre, ne jamais l'oublier, l'exploiter à bon escient, comprendre que chaque personne qui entre dans une salle obscure est intelligente et mérite d'être sollicitée à chaque instant, étant capable de faire le lien avec sa propre expérience, sa propre sensibilité ... L'expérimentation est présente dans chaque art, autant "casse-gueule" que propice au chef d'oeuvre, et nécessaire afin de trouver de nouvelles manières de faire, évoluer (en cela un mauvais film n'est donc jamais totalement inutile car permet de discerner les vrais trajets à emprunter pour faire progresser un art). Quoiqu'il en soit, et pour en revenir à Terrence Malick, toute opinion est toujours acceptable, même souhaitable pour construire la réflexion. Dans mon cas, j'adhère complètement à ses films, par-ce que j'y trouve mon compte, et aussi par envie de croire que son travail, aussi laborieux soit-il, restera toujours aussi singulier et permettra peut-être de trouver de nouvelles voies pour faire du cinéma (et continuer à montrer l'infini potentiel de ce que l'on peut faire en travaillant sur un film), le faire évoluer en somme ...

  • Miltiade

    « A la merveille » prouve une nouvelle fois encore que Terrence Malick est le plus grand filmeur contemporain ! On ressort de la salle avec un léger tournis, encore porté par le mouvement de ces images extraordinaires...
    http://ertemel.blogspot.fr/201...

Voir les commentaires