Mon Allociné
Oncle Boonmee (celui qui se souvient de ses vies antérieures)
facebookTweet
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Oncle Boonmee (celui qui se souvient de ses vies antérieures)
Date de sortie 1 septembre 2010 (1h 53min)
Avec Thanapat Saisaymar, Jenjira Pongpas, Sakda Kaewbuadee plus
Genre Drame
Nationalités Français, Britannique, Espagnol, Thaïlandais, Allemand, Néerlandais
Bande-annonce Séances (2) Ce film en VOD
Presse 3,8 24 critiques
Spectateurs 2,2731 notes dont 208 critiques

Synopsis et détails

Les apparitions magiques de sa femme défunte et de son fils disparu depuis des années confirment à Oncle Boonmee que sa fin est proche. Dans son domaine apicole, entouré des siens, il se souvient alors de ses vies antérieures. Accompagné de sa famille, il traverse la jungle jusqu’à une grotte au sommet d’une colline, lieu de naissance de sa première vie.
De cette première vie, Oncle Boonmee ne se souvient de rien, s’il était animal ou végétal, homme ou femme ; mais il sait à présent qu’il est prêt à aborder la mort avec apaisement.
Titre original Lung Boonmee Raluek Chat
Distributeur Pyramide Distribution
Récompenses 1 prix et 5 nominations
Voir les infos techniques
Année de production 2010
Date de sortie DVD 16/02/2011
Date de sortie Blu-ray -
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 8 anecdotes
Box Office France 124 472 entrées
Budget -
Langues Thaï, Français
Format production 35 mm
Couleur Couleur
Format audio Dolby SR, Dolby Digital
Format de projection 1.85 : 1
N° de Visa -

Séances

VOD

DVD et Blu-Ray

Les séances par ville
Voir plus de villes
Pour visionner Oncle Boonmee (celui qui se souvient de ses vies antérieures) en VOD, louez, achetez ou abonnez-vous à une offre de l'un des services suivants.
Oncle Boonmee (celui qui se souvient de ses vies antérieures)
Définition standard
VO - VF
Ce film en VOD
  • Louer (2.99 €)
  • Acheter (9.99 €)
Oncle Boonmee (celui qui se souvient de ses vies antérieures)
Haute définition
VO
Ce film en VOD
  • Acheter (9.99 €)
  • Acheter (7.99 €)
  • Louer (3.99 €)
  • Louer (4.99 €)
Oncle Boonmee (celui qui se souvient de ses vies antérieures)
Haute définition
VO - VOSTFR
Disponible sur une Box Internet
Ce film en VOD
  • Louer (4.99 €)
  • Louer (4 €)
  • Louer (3 €)
  • Louer (3.99 €)
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par
Oncle Boonmee (celui qui se souvient de ses vies antérieures) (DVD)
Date de sortie : jeudi 1 mars 2012
neuf à partir de 13.90 €
Oncle Boonmee (celui qui se souvient de ses vies antérieures) - Edition Prestige à Tirage Limité (DVD)
Date de sortie : mercredi 16 février 2011
neuf à partir de 26.00 €
<strong>Oncle Boonmee (celui qui se souvient de ses vies antérieures)</strong> Bande-annonce VO 1:47
Oncle Boonmee (celui qui se souvient de ses vies antérieures) Bande-annonce VO
201 096 vues

Interviews, making-of et extraits

<strong>Apichatpong Weerasethakul</strong> Interview : Oncle Boonmee (celui qui se souvient de ses vies antérieures) 6:49
Apichatpong Weerasethakul Interview : Oncle Boonmee (celui qui se souvient de ses vies antérieures)
1 898 vues
<strong>Plein 2 Ciné</strong> N°78 - Les films du 26 mai 2010 5:43
Plein 2 Ciné N°78 - Les films du 26 mai 2010
41 849 vues
<strong>La Minute</strong> N°696 - Saturday 22 May 2010 5:10
La Minute N°696 - Saturday 22 May 2010
91 512 vues
4 vidéos

Acteurs et actrices

Thanapat Saisaymar
Thanapat Saisaymar
Rôle : Boonmee
Jenjira Pongpas
Jenjira Pongpas
Rôle : Jen
Sakda Kaewbuadee
Sakda Kaewbuadee
Rôle : Tong
Natthakarn Aphaiwonk
Natthakarn Aphaiwonk
Rôle : Huay
Casting complet et équipe technique

Critiques Presse

  • Studio Ciné Live
  • Metro
  • Télé 7 Jours
  • Positif
  • Libération
  • Critikat.com
  • Chronic'art.com
  • Les Inrockuptibles
  • Télérama
  • Paris Match
  • Marianne
  • Le Monde
  • Le Parisien
  • Le Journal du Dimanche
  • Première
  • Filmsactu
  • TéléCinéObs
  • Elle
  • Le Journal du Dimanche
  • Télérama
  • L'Ecran Fantastique
  • La Croix
  • Le Point
  • Studio Ciné Live
24 articles de presse

Critiques Spectateurs

Vincent Galiano
Critique positive la plus utile

par Vincent Galiano, le 05/09/2010

4,0Très bien

Tout comme Noé (pour Enter the Void), Lynch (pour Inland Empire), Zhang Ke (Still Life) et d'autres artistes, Apichatpong... Lire la suite

Top of the World
Critique négative la plus utile

par Top of the World, le 22/09/2013

2,5Moyen

La Palme d'or au festival de Cannes 2010 a pour héros un apiculteur dont l'insuffisance rénale le condamne à une mort certaine.... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
8% 17 critiques 11% 22 critiques 13% 26 critiques 18% 37 critiques 20% 41 critiques 31% 65 critiques
208 Critiques Spectateurs

Photos

12 Photos

Secrets de tournage

Palme d'or 2010

Oncle Boonmee a remporté la prestigieuse Palme d'or du Festival de Cannes 2010. Tim Burton, président du jury, a préféré le film d'Apichatpong Weerasethakul au favori Des hommes et des dieux de Xavier Beauvois, qui a en outre remporté le Grand Prix du Festival.

Note d'intention

Le réalisateur d'Oncle Boonmee parle de la thématique centrale de son film : la réincarnation: "Mes films précédents tournaient déjà autour de cette possibilité de la multiplication des strates temporelles et des vies, et l’idée de réincarnation était déjà présente. Cette fois, c’est, de manière évidente, inspiré d’un homme qui peut convoquer ses différentes existences, donc je pense que cela requiert différentes formes, ou formats."
8 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2010, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 2010.

Commentaires

  • matthias A.

    Je ne pense pas que le film soit élitiste. Il fait référence aux origines du cinéma, parle de la peur de mourir, et du bonheur et de la chance de revoir les êtres proches qui nous ont quitté. Le film le montre de façon singulière mais pas inaccessible (à mon sens).

  • matthias A.

    Tim Burton n'a pas laissé indifférent en donnant la Palme d'Or à ce film. C'est un peu trop long à mon goût, un poil de complaisance dans l'étrangeté dans la dernière demi-heure, mais que c'est beau !!! On peut s'ennuyer par moments, mais impossible de ne pas reconnaître l'audace folle de cet ovni cinématographique.

  • Flauros

    La Palme d'or la plus sous-estimée de ces dernières années. On a pourtant pas fini de creuser ce chef d'oeuvre, et je dis ça sans la moindre ironie.

  • Jogun007

    Ne soyez pas renfermer dans des schémas simples. Qu'est ce qui rend un film nul ou trop lent, voir inintéressant ? Moi personnellement je me suis plus ennuyer dans un "cow-boy vs alien" que dans ce film. Reprendre un schéma narrative déjà connu, ça c'est de l'escroquerie intellectuelle.
    Il faut du changement. Cannes ne va pas commencer à favoriser un style qui se répète sans cesse. Ausinon, l'art n'a plus aucun sens.

    Je me demande si tu lis ce que tu écris dehaas84 car tu critique tellement le film comme si c'était de la m**** : Tu comprend réellement la notion d'artistique ? Car critiquer c'est bien mais ton argumentation ne tient pas la route. On dirait que tu t'attendais à du Ridley Scott ^^

  • dehaas84

    Dubitatif. Enervé. Gêné. Il y a beaucoup de mots qui peuvent résumer ce qu’on peut ressentir après avoir subi cette épreuve. Il est toujours étonnant de ressortir d’une séance en se demandant bien si on ne s’est pas trompé de salle, avec une très forte envie de crier à l’escroquerie intellectuelle. Je ne me souviens pas avoir été aussi blasé depuis Inland Empire qui avait pourtant mis la barre très haut en terme d’arnaque artistique…
    Quand le héros d’un film meurt et que l’on en éprouve un infini soulagement, ce n’est déjà pas très bon signe. Il faut aussi dire que l’agonie a été longue, pénible, et d’un désintérêt total. Tout commence pourtant bien. La première scène est silencieuse, lente, magnifique : un buffle, une forêt, la nuit, des animaux qui bougent, la magie opère, la poésie prend. Puis à partir de là, plus rien. Ou presque : un vieil homme va mourir, il revoit certains passages de sa vie à travers des fantômes qui viennent lui rendre visite. Puis il se rend dans une grotte pour mourir, le tout à vitesse réelle.
    J’ai beaucoup lu que le film risquait d’être déconcertant, dur à pénétrer. Dont acte : je n’ai strictement rien compris. Les images de la jungle ne sont pas spécialement belles, les personnages ne sont pas intéressants et l’ensemble baigne dans une lenteur ouatée qui touche tout, y compris les acteurs qui débitent leurs dialogues d’un éternel ton monocorde qui entretient l'effet puissamment soporifique de l'objet. Un film ne doit pas forcément avoir des rails et tout expliquer pour être passionnant, il peut même être totalement incompréhensible au premier abord et projeter un mystère, un univers, des images magnifiques, des scènes marquantes. (pour ceux qui en doutent, voyez ou revoyez Mulholland Drive). Rien de cela ici : la jungle n’est filmée que rarement, on y rentre peu et on ne voit pas le bestiaire fantastique et onirique auquel on pouvait s’attendre. La fameuse scène de l’orgasme par poisson-chat interposé a quelque chose d’incongru, de surprenant et de poétique mais elle est complètement perdue au milieu du film et sans aucun lien avec le reste. Vous n’êtes pas la pour comprendre ou ressentir des choses, vous êtes là pour admirer le délire…et si vous n’admirez pas, circulez y a rien à voir.
    Tout cela est donc d’une lenteur et d’un calme tellement inhabituels dans le cinéma contemporain qu'on peut vaguement percevoir un certain charme, mais l’effet est surtout un ennui abyssal et un très désagréable sentiment d’être totalement à l’extérieur de l’œuvre. On peut voir un film et ne pas l’aimer, tout en comprenant qu’il peut plaire ou toucher des gens. Ici, on ne comprend pas ce qui peut avoir de l’intérêt, jusqu’à cet interminable prologue, tout aussi incompréhensible que le reste dans le cadre d’un appartement en ville partagé entre la douche et les fantômes.
    On se console en ce disant que ce n’est pas tous les ans qu’on a la chance de voir une Palme d’Or complètement nulle. Et on en vient à se demander si, éreintés par leurs deux semaines cannoises, les critiques ont encensé ce film juste parce qu'il leur a permis de faire un petit somme très agréable de deux heures...

    Critique complète :

  • cinecolorsmylife

    Je trouve le réalisateur et sa démarche intéressants (que l'on ai ou pas aimé le film) : http://www.allocine.fr/film/fi...

  • cinecolorsmylife

    Je me suis moi aussi demandé, comme pas mal de monde apparemment, si j'aurait mieux apprécié et compris ce film en connaissant mieux la culture thaïlandaise ... Et bien après avoir demandé son avis à une thaïlandaise, qui n'a réussi à voir le film que dans une salle parisienne après l'avoir cherché en Thaïlande où le film paraissait totalement inconnu : le film n'est pas du tout plus accessible avec une culture thaïlandaise.
    Pour ma part, j'ai trouvé intéressant la réflexion que le film peut apporter sur l'image après la mort (dont le réalisateur parle dans une interview pour l'AFCAE) : à travers le cinéma on garde une image "vivante" des personnes après leur mort. Le réalisateur a ainsi immortalisé une partie du tournage lui-même lorsque l'on voit des photos des jeunes qui y ont participé entre les deux parties. Et même si certains on pu trouver la lenteur du film ennuyeuse ou trop étrange (la moitié de la salle où j'étais est parti après la scène du lac avec la princesse et le poisson chat ...), je pense que l'on peut y trouver quelque chose d'envoûtant et intéressant que l'on trouve finalement rarement au cinéma. Après, pour être tout à fait sincère, je n'ai pas non plus été charmée ou passionnée par ce film.

  • mimi_de_nc

    Ce film met en avant mon manque de culture :
    - Asiatique et sa symbolique propre ;
    - Cinématographique avec ses images esthétiquement pauvres en regard à ce que nous sommes habitués à avoir.
    - Dogmatique à propos de la vie après la mort.
    Il est possible que ce film puisse être compris et apprécié par des personnes possédant une très grande culture. Ce n'est pas mon cas. Nous sommes en plein dans un sujet chaud : L'art est-il réservé à l'élite ? Si c'est le cas, SVP, faites vos films tous seuls dans votre coin et ne nous faites pas perdre notre temps.

  • moijaimelecinema

    je n'ai pas du tout été réceptive à la deuxième partie, après la mort de l'oncle, et je me pose encore beaucoup de question sur celle-ci. Mais toute la première partie est magnifique: esthétiquement c'est magique, on est presque "converti" et on aimerai croire comme les personnages que les êtres proches disparus peuvent revenir vers nous sous de forme nouvelle. J'ai le souvenir, que je me sentais rassurée à cette idée après avoir vu le film. Mais certes, le film prend le temps: le temps d'être, de pense... Et quand je compare aux sites de discussion d'autres pays, je me rend compte de la suffisance des français! Et oui! La lenteur est une des caractéristiques de la culture et des films asiatiques d'auteur (mais pas que) et c'est un paramètre à prendre absolument en compte quand on va voir ce genre de film, donc à mon humble avis, les gens qui se contentent de dire: "trop long!"... n'apportent rien à rien. c'est à peine si on peut appeler ça un commentaire ou un avis!

  • Flauros

    tekolw13@ : Je n'ai pas vu le film, mais je suis d'accord avec toi sur l'argumentation. Si vous avez détesté le film, expliquez pourquoi !

  • DameFrance

    c'est très bien

  • teklow13

    Pourquoi ? Quels arguments ?

  • fratcho

    De très loin la plus mauvaise palme d'or de ces 20 dernières années...

  • BlackFureur

    Burton est vraiment fou pour remettre une palme a ce film......

  • Delicatessen101195

    Je ne pense pas pouvoir dire que je n'ai pas aimé car, pour pour bien comprendre ce film, il faut à mon avis connaître un minimum la culture de ce pays,mais cependant je me suis ennuyée car je n'ai pas compris grand chose.

  • dehaas84

    Comme prévu, on adore ou on déteste... et j'ai détesté !!
    Lent mais sans contenu, d'une vacuité incroyable et surtout avec une volonté de laisser le spectateur à l'extérieur. Pas vu une arnaque cinématographique de ce niveau depuis Inland Empire...

    Critique complète : http://dh84.over-blog.com/arti...

  • teklow13

    Manque d'éclairage
    :??:

    tout est sombre et même parfois flou
    Et ?

    et pourtant j'adore Ozu
    Quel rapport ?

    pas de musique
    Et ?

    J'avoue encore une fois avoir du mal à lire de tels arguments qui n'en sont pas.

  • Chocolat78

    J'aime les films d'auteur ... mais là, c'est trop. Trop lent, trop abstrait, trop incompréhensible. Il faut sans doute se torturer l'esprit, mais il faut surtout arrêter de dire que c'est parce qu'on n'y comprend rien que c'est de l'art ! Une princesse avec des problèmes dermatologiques pénétrée par un poisson-chat qui parle ... au secours !!!

  • darlalula

    Je ne me suis jamais autant ennuyé au cinéma. Manque d'éclairage, tout est sombre et même parfois flou, très lent (et pourtant j'adore Ozu), pas de musique, pas d'émotions. Dés les premiers plans, on voit le caméraman dans la vitre de la voiture. Les plans sont interminables et quelquefois incohérents.
    2 ou 3 petites phrases qui peuvent donner à réfléchir, c'est peu sur 1H53 de film. Impossible de savoir a qui il s'identifiait dans ses vies antérieures???
    Je ne comprends pas le prix attribué à Cannes?

  • Lilith Lo

    Un film intéressant, cela va sans dire. Mais un film vraiment? En tout cas, ça m'a donné envie d'écrire quelques lignes à son sujet ici :

  • karnimata

    Pour beaucoup, la difficulté sera de coller à la limpidité de ce film, à la puissance de déploiement de son imaginaire. Inutile de saborder l'archaisme de ses effets spéciaux. Si on a "Avatar", il devient nécessaire d'avoir un contrepoint esthétique au déploiement délirant de la technologie. "Oncle Boonmee", par son statisme, sa tranquillité contemplative, laisse venir dans ses plans, avec un naturel confondant, des fantômes, sans irruption, sans frottement malaisé. C'est un film d'accueil, où les convives, qu'on n'aurait pas vus depuis longtemps, sont de nouveau bienvenus à la table des vivants.
    www.attractions-visuelles.over...

  • teklow13

    ... ?

  • Nelly M.

    Il faut se caler dans son fauteuil, fondu dans la pénombre, faire corps avec la nature moite de cette contrée préservée. Arrêter de penser... L'eau, les pas dans la végétation, le très lent déplacement de caméra vers dieu sait quelle curiosité fait le reste... Apichatpong Weerasethakul, surnommé "Joe" ou "le David Lynch thaïlandais", aurait beaucoup puisé chez l'Américain Bruce Baillie ("Castro Street"), la passion des tunnels tourmentés ouvrant sur le soleil leur est sans nul doute commune. Rien n'interdit de se croire chez Pink Floyd non plus... C 'est toujours beau, féérique par moments. On se croit dans un conte une bonne partie des deux heures. L'animisme majoritaire jure un peu toutefois avec les éclats de mondialisation, comme le paradis et l'enfer... Mais à regarder de plus près la production précédente, on n'a pas fini d'entendre parler de ce plasticien qui fait des films dévoilant la Thaïlande actuelle. Il gagnerait à être plus partageur, qu'on y comprenne quelque chose en prime à l'envoûtement... "L'Etat du monde" (pour la partie qui le concerne) semblerait plus engagé. "Syndromes at a century" et "Blissfully yours" tout aussi enchanteurs que celui-ci en moins hallucinogène. A suivre !

  • titi75

    quel ennui, il ne se passe rien et les personnages nont pas lair surprisde dialoguer avec des fantomes..?..enfin on voit des sequences debarquées de nulle part (la femme dans la fantome qui se fait faire un cunnilingus par un poisson rat)...

  • Fra64

    [quote]Les cahiers du cinéma n'ont pas notés ce film ? C'est pourtant le genre de la maison mdrrr[/quote]

    Delorme: ****
    Tessé: ****
    Lepastier: ****
    Malausa: ****
    Azalbert: ****

    Carton plein !

  • groil-groil

    hé ben si tu as peur, tu ne vas pas le voir, et on en parle plus.

  • vieillemalo

    j'ai peur que ce soit d'un ennui mortel .

  • teklow13

    [quote]ça m'a rappelé "l'enfant" des freres dardenne[/quote]
    Quel est le rapport ?

    [quote]je n'y ai même pas trouvé la poésie habituelle du cinéma asiatique[/quote]
    C'est très réducteur ça non ?

    [quote]meme la lumière était terne[/quote]
    :??:

  • niu niu

    ...apres "le ruban blanc",du mal à comprendre le choix du jury....franchement,un film ennuyeux,long...ça m'a rappelé "l'enfant" des freres dardenne,je n'avais pas compris non plus...je n'y ai même pas trouvé la poésie habituelle du cinéma asiatique...meme la lumière était terne...

  • cinephile45

    Franchement je ne suis jamais convaincu par les films de Cannes et celui-ci ne me tente vraiment pas

  • SadMafioso

    Les Cahiers ne mettent jamais de notes, seulement des critiques.

    La palme d'or est la meilleure chose qui aurait pu arriver à ce grand film, pour sa distribution (celles de ses prochains films également) et pour, enfin, la reconnaissance d'un cinéaste vraiment singulier et important (à quand une palme pour Kiyoshi Kurosawa).

    Ce qui fait la grande étrangeté de ce film est son traitement naturel de l'extraordinaire, de l'ambiance, des décors, de tout ce qui passe devant nos yeux. Et il faut les garder grands fermés pour bien s'immerger dans ce bain végétal dénué du moindre effet numérique (à une époque où le 3D Relief est omniprésent, ça fait du bien). Le film aborde la mort avec la sérennité des grands sages, c'est juste sublime à voir. On pourrait simplement le vivre comme une expérience sensorielle zen et enchanteresse mais on sent bien que c'est plus que celà, le réduire à un trip, lynchien ou pas, serait trop facile.
    Oncle Boonmee, c'est un peu l'anti-inception parfait, l'antidote au gros mal de crâne ressenti à la vision de ce blockbuster pêtant largement plus haut que son cul. Merci Apichatpongounet.

  • arnaud1972

    organique, métaphysique et poétique, un film-ovni parfois irritant (les photos d'ados avec le singe???) mais d'une très grande beauté formelle...

  • cssportos21

    Les cahiers du cinéma n'ont pas notés ce film ? C'est pourtant le genre de la maison mdrrr

  • groil-groil

    Déjà, les bienfaits de la Palme : 117 salles en France, contre 3 pour son film précédent.
    Après, le film joue à l'UGC, ce qui me semble complètement fou.
    Ensuite, pire encore, la salle est aux 2/3 pleine.
    Mieux, seulement 11 personnes sont parties pendant la séance, ce qui est relativement peu. Alors bon, les gens après semblaient paumés, voire n'avaient pas aimé, mais au moins ils l'ont vu nom de Dieu ! ils ont vu ce que c'était que du cinéma, chose qui n'arrive jamais chez eux...

    Bon, le film : c'est sans doute le film le plus simple de Joe, c'est d'une limpidité rare. Tout est simple, sans double sens. d'une beauté pure et d'une pureté belle.
    C'est un film d'une profonde tristesse, mais d'un apaisement dans la tristesse.
    C'est un film sur la mort, sur comment s'y préparer quand on va mourir et comment s'y préparer lorsqu'on accompagne quelqu'un qui va mourir. En Thaïlande, on convoque les siens, qu'ils soient encore vivants ou déjà morts, et on fait le chemin avec eux. Au fond d'une grotte sombre, où ceux qui en ressortiront vivants sont munis d'une lampe torche pour pouvoir faire le chemin inverse. Ceux qui y resteront s'enfoncent doucement dans la noire et profonde obscurité, avec le plus de sérénité possible, car on sait qu'on va y retrouver les siens.
    D'ailleurs, il y a quelque chose de très beau dans le titre anglais qui est absent du titre français, c'est le mot "Recall". En France, on nous a mis le mot "Souvient" et ça tend à dire que les morts qu'oncle Boonmee fait revivre ne sont là que par le souvenir, ils n'existent que dans l'imagination. Le mot "Recall" parle aussi de ce souvenir, mais ça veut surtout dire "Rappelle", au sens de "Réactiver", de "refaire vivre".
    Oncle Boonmee n'est donc pas celui qui se souvient de ses morts, c'est celui qui les fait revivre, qui les ramène à la vie pour effectuer le voyage vers la mort avec eux, car c'est plus facile quand on n'est pas seul.
    La fin du film, très belle, comme le reste, mais plus terrestre, moins évanescente, montre 3 personnes dans une chambre, la belle-soeur de Boonmee, le jeune moine et la gamine.
    D'un coup, dans un plan très Lynchien (à ce propos tout le film rappelle incroyablement Lynch, c'est une sorte de "Lost Highway" ambient), on voit la femme et le moine se dédoubler. Ils se regardent eux-mêmes puis sortent au restaurant alors que leurs doubles restent devant la télé. Et là, de se demander : mais pourquoi la gamine ne se dédouble pas ? C'est tout simple, elle est si jeune qu'elle n'a pas encore conscience de la mort. La vielle femme connait très bien la mort, elle l'a affrontée plusieurs fois. Le moine est un religieux, il est en connexion permanente avec l'au-delà. Mais la gamine ne sait pas. Elle ignore que son corps se séparera en deux un jour et qu'une partie d'elle continuera à vivre lorsqu'elle sera morte, sous la forme d'un fantôme qui cohabitera, avec douceur et élégance, avec le monde des vivants.

  • fu67

    Heureusement qu'il y a un titre au film pour que l'on puisse se douter de ce qu'il se passe... J'ai quand même l'impression désagréable de n'avoir rien compris.

  • spider1990

    c'était sur que les critiques allaient être mitigé je le sentais depuis 2 mois. comme je déteste ce film.

  • bewyder


    [quote]Espérons, qu'elle servira aussi à mieux faire connaître le cinéma thaï qui est de très grande qualité. La Thaïlande est parmi les grands pays cinématographiques de la planète ![/quote]
    Mouais restons mesurés...il a surtout fallu entre autres qu'un real ayant acquis, du moins développé, son goût pour l'expérimental principalement au Etats-Unis sorte un peu des sentiers connus. Le ciné thaï reste encore dans l'ensemble très stéréotypé, même si nouvelle vague thaï (expérimental, horreur,...), toussa...
    Tropical Malady n'a pas eu une grosse distribution en Thaïlande je crois.

  • bewyder


    [quote]Mais comme il y a de longues séquences qui semblent n'avoir aucun lien entre elles, même si certaines sont répétitives (scènes dans la jungle)[/quote]
    Je pense que je vais aller le voir mais j'ai franchement une envie très mesurée, surtout si ce sont des séquences semblables à celles de Tropical Malady.

  • claireballini1

    Weerasethakul jette toutes les légendes de son enfance dans un grand sac, il les mélange, les met bout à bout et en fait un film, dont la cohérence s'appuie uniquement sur un regard à la fois naïf et ironique. Belle alchimie !

  • bradley86

    J'ai vu ce film hier soir. Pour ma part, je me suis un peu ennuyé pendant la séance car les scènes sont très longues dans le film. Ce que je trouve drôle, c'est que si je n'avais pas lu le titre du film avant d'aller le voir, je n'aurai strictement rien compris au film!
    J'ai quand même du aller sur le net pour comprendre deux ou trois choses que je n'avais pas compris pendant le film.
    Ceci est mon ressenti, à vous de voir le film!

  • Brady20

    Un petit bijou de finesse, de sensibilité ! Enfin une Palme de d'or qui n'est pas consensuelle ... une petite prise de risque de la part d'un Jury non seulement remarquable mais tout simplement cinéphile. Merci pour ces 2 heures de bonheur !

  • SO.so

    Pur chef-d'oeuvre d'émerveillement, ce film est touché par la grâce du mystère. Plus ouverte et rythmée que "Tropical Malady" et "Blissfully yours" (à mon goût), la dernière création d'Apichatpong Weerasethakul n'en est pas moins troublante. Chaque plan est une merveille du septième art. Joe filme en virtuose la jungle thailandaise et ses apparitions sont magiques. A voir absolument en septembre, si l'on ne veut pas louper une très belle expérience cinématographique. Je remercie le "festival Paris cinéma" de m'avoir donné l'occasion de visionner un nouveau film de Joe, ainsi qu'un réalisateur (presque) inconnu en France, Sadao Yamanaka. Son film "Pauvres humains, ballons de papier" est tout simplement génial. Autre belle surprise du festival : "Der Raüber" de Benjamin Heisenberg qui devrait obtenir un prix mérité.

  • spider1990

    les effets sonores ne sont pas très épatants. J'ai passé 2 mois sur 4 ans en Indonésie c'est pareille

  • groil-groil

    ça se voit que c'est à faible budget.

    :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

    FAN-TAS-TIQUE ! :D

  • SOIZE50

    j'aime les films difficiles et oniriques mais celui-ci remporte ... la palme (facile !!) on s'accroche, on scrute l'écran mais le dernier 1/4 d'heure... ????? A voir pour essayer de comprendre pourquoi le jury de Cannes lui a donné la Palme d'Or ????

  • spider1990

    quelle ennuie il ne mérite pas la palme d'or. Il y en a plein qui sont partis, mais je suis resté jusqu'à la fin. ça se voit que c'est à faible budget. Mais l'histoire est sans aucun intérêt

  • spider1990

    Il est en avant première en juillet au festival du cinéma comme l'année dernière pour le ruban blanc

  • SadMafioso

    Je ne l'ai pas encore vu mais j'ai déjà vu deux films de Joe: "Blissfully Yours" et "Syndromes and a century" (dont on peu voir un extrait là :) et je dois dire que c'est un cinéma que je trouve somptueux, totalement hypnotique pour qui sait apprécier les douceurs thaï (emmerdant diront les autres). On pourrait presque rapprocher son univers de certains films de David Lynch pour l'expérience avant-tout sensitive, mais dans une version "zen". Je ne suis pas du tout dérangé par la "lenteur" de ses films comme je ne suis pas dérangé par la "lenteur" de certains cinéastes que j'aime beaucoup: Gus Van Sant, Tarkovski, Béla Tarr ou encore Hou Hsio-hsien.

    Si j'ai bien compris, son dernier film est une histoire de réincarnations et d'apparitions spectrales inspirées par la religion boudhiste et celà prend la forme d'un long rêve hallucinatoire où Joe mélange un peu une mise en scène classique avec des installations avant-gardistes. Oais, dit comme ça, c'est sûr que ça va pas plaire à grand monde mais quant à moi c'est le film que j'attends le plus. D'ailleurs, certains critiques auxquels j'accorde mon crédit ont été émerveillés par le film:

  • Lenalee23

    bien dit http://www.allocine.fr/membre-... teklow !!!!!
    teklow respect
    c'est tout a fait debile de baser la qualité d'un film sur son accessibilité ou sur son succés.

    Les émissions tv déteignent sur les gens
    Maintenant il n'est pas rare de voir des gens refusé de voir un film parce qu'il n'est pas bankable

    L'ARGENT NE FAIT PAS LA QUALITé DU FILM !!!!!
    BOUFFON

  • teklow13

    Bref, je ne vois pas l'intérêt d'un tel film. A mon avis, il n'est ni grand public (c'est le moins qu'on puisse dire) ni promis à un succès assuré malgré sa Palme.

    Parce que l'interêt d'un film doit se résumer à son accessibilité pour le public et à sa réussite au box office ? Si c'est ça, c'est bien triste.

  • teklow13

    Que dire ...Le genre de post ou c'est le lecteur qui devrait être payé pour subir 5 secondes de douleur oculaire. Bref un commentaire à très très vite oublier ( chose que le public ne se privera pas de faire évidemment )

  • Deboutilfaitnuit

    Etrange la BA. Faudra voir ce que donne le film.

  • eliettesaada

    Je suppose qu'il faut quelques connaissances de la culture et de la politique en Thaïlande pour décrypter le (ou les) sens contenus dans ce film. Personnellement je n'ai rien compris, même si j'ai trouvé de beaux moments. Mais comme il y a de longues séquences qui semblent n'avoir aucun lien entre elles, même si certaines sont répétitives (scènes dans la jungle), si on ne s'ennuie pas, ça finit par être comique. Bref, je ne vois pas l'intérêt d'un tel film. A mon avis, il n'est ni grand public (c'est le moins qu'on puisse dire) ni promis à un succès assuré malgré sa Palme.

  • Jane-Doe

    Mon dieu la bande annonce! Ca ne donne absolument pas envie d'aller le voir.

  • -Vinz-

    Pas de distributeur français annoncé encore...
    Même si avec la palme, cela ne devrait tardé! :p

  • Olmo


    [quote]Oncle Boonmee souffre d'une insuffisance rénale. Comme il pratique avec passion le yoga, il est très conscient de son corps. Il sait qu'il va mourir dans 48 heures. Il appelle ses parents éloignés et leur demande de le ramener de l'hôpital pour qu'il puisse mourir à la maison[/quote]

    Autant jusque là on dirait un mauvais mélodrame (français).

    [quote]Là-bas ils sont accueillis par le fantôme de sa défunte épouse, qui est réapparue pour s'occuper de lui. Son fils mort revient aussi de la jungle sous la forme d'un singe. Le fils s'est accouplé avec une créature connue sous le nom de "fantôme singe" et a vécu avec elle dans les arbres pendant 15 ans.[/quote]

    Autant là ça devient intriguant.

  • MoviesCn

    Ca fait pas de mal de changer d'horizons un peu :)

  • laloO_06

    Un film affreux ou j'ai failli m'endormir a maintes reprises... Je ne pensais pas qu'un film aussi nul pouvait avoir la palme d'or...
    Et puis je ne vois rien de magnifique ni de poétique lorsque [spoiler]la princesse se fait sodomiser par le poisson-chat[/spoiler]....

  • BenLCDC

    On voit le fan d'oss 117 ;) où me trompe-je ? Et pour mon avis en ce qui concerne la Palme d'Or : très satisfait, changer d'horyzon ne fait pas de mal

    PS : je fais que le rabacher mais bon, Blissfully Yours de AW est génial

  • Nelfox5

    Citation:
    De plus, ils ne parlent pas Français !.

    Sacrés philosophes, toujours le mot pour rire.

  • Blofeld


    [quote]weerasethakul fait un cinéma particulier mais pas du tout inintéressant, mais vaut mieux être cinéphile pour voir un de ces films, c'est pas du cinéma grand public comme on dit [/quote]

    J'ai l'impression de lire les Inrock'. "Vaut mieux être cinéphile pour le voir", détends-toi papy!! c'est juste un type qui raconte la fin de la vie d'un homme. Ce qui vous éblouie c'est le fait que ça se passe en Extrême-Orient, ah ce coin du monde qui se trouve bien au delà de ce que nos JT puissent atteindre. De plus, ils ne parlent pas Français !. Eh ben je suis passionné de philosophie orientale, mais j'avoue que quand c'est présenté comme ça, ça me donne pas du tout envie. C'est simple: il y a (peut-être) un fond, mais la forme est nulle.

  • Kraham

    :lol:

  • Kraham

    Sympa le doublon. :lol:
    Ca fonctionne super bien ces sujets "Commentaire sur". :wahoo:

  • Kraham

    "Un plan fixe de 30 secondes..."
    C'est vrai que c'est ETERNEL hein...

    Et sinon à part Michael Bay t'as des passions dans la vie ? Style le cinéma ?

  • Kraham


    [quote] Certains plans fixes durent jusqu'à 30 secondes où l'on voit...[/quote]

    Ouaaaaah trop long quoi. :cry: :cry: :crazy:

    Et puis "navet, navet"... :sleep:
    Un peu de sens de la mesure ne fait jamais de mal, quelle étroitesse d'esprit sans dec...
    Tout ça pour le plaisir de détraquer une Palme d'Or et de se prendre pour plus élitiste que l'élite.

  • Aria2

    1h30 ?! J'ai cru que ce film en durait le double (voire le triple !) tellement il est long et plat. Certains plans fixes durent jusqu'à 30 secondes où l'on voit... un arbre, ou un buffle, bref rien de remarquable... Les plans s'enchainent sans que l'on ne comprenne les liens entre eux, et seules certaines très belles images sauvent ce film de la qualification de navet.

  • Nelfox5

    Agréablement surpris de voir que le jury de Tim Burton ait osé décerner l'or à Apichatpong, à son cinéma sans compromis, délicat et engagé, à l'opposé du climat démagogique actuel. Une palme résolument politique.

  • Krokodebil

    j'ai adoré ce film que j'ai trouvé trop court ^^' Tellement beau et poétique, original et mystique... Une belle expérience chamanique !

  • phoenix1979

    Vu a Canne, que dire ...Le genre de film ou c'est le spectateurs qui devrait être payé pour subir 1h30 de douleur oculaire.
    Bref une Palme d'or a très très vite oublier ( chose que le publique ne se privera pas de faire évidemment )

  • tinacyo

    malgré un palme d'or, aprsè avoir vu la bande annonce, je n'ai pas envie d'y aller le voir, pas mon genre de film

  • NormanBates3

    Les critiques du figaro en matière de cinéma sont un peu de la merde en fait

  • Tyrannosaurus

    :hot: J'avoue ne pas avoir été autant conquis que je ne l'aurais voulu devant Tropical Malady, mais c'est vraiment le cinéma que j'aime, donc je suis vraiment content!
    ça change des dernières palmes molassones de ces dernières années!

  • toxigen42

    navet,navet

  • spider1990

    Le figaro n'est pas un grand journal.

  • spider1990

    palme d'or

  • toxigen42

    navet,critique comme pitoyable emmerdant pr le figaro

  • phibu

    je viens de le voir en compet à cannes...nullissime!

  • zaouizacharie1

    Pas assez glamour pour etre palme d'or.A mon humble avis,ca sera le Grand Prix.Cette récompense correspondra plus à Weerasethakul.

Voir les commentaires