Les Femmes du Bus 678
Les Femmes du Bus 678
Date de sortie (1h40min
Réalisé par
Avec , , plus
Genre Drame
Nationalité Égyptien
Presse   3,2 18 critiques
Spectateurs
  3,8 pour 824 notes dont 141 critiques
Mes amis
Mes amis |
Mes amis Découvrez l'avis de vos amis maintenant !
Mes amis
  pas d'avis de vos amis (pour l'instant)
Voir la bande-annonce
Se connecter sur mon AlloCiné
Tweet  
 

Synopsis et détails

Fayza, Seba et Nelly, trois femmes d’aujourd’hui, aux vies totalement différentes, s’unissent pour combattre le machisme impuni qui sévit au Caire dans les rues, dans les bus et dans leurs maisons. Déterminées, elles vont dorénavant humilier ceux qui les humiliaient. Devant l’ampleur du mouvement, l’atypique inspecteur Essam mène l’enquête. Qui sont ces mystérieuses femmes qui ébranlent une société basée sur la suprématie de l’homme ?

Titre original
678
Secrets de tournage
12 anecdotes
Récompenses
2 prix et 4 nominations
Box Office France
250 689 entrées
Distributeur
Pyramide Distribution
Budget
-
Année de production
2011
Date de reprise
-
Date de sortie VOD
-
Langue
Arabe
Date de sortie DVD
6 novembre 2012
Format de production
35 mm
Date de sortie Blu-ray
-
Format audio
-
Couleur
Couleur
Format de projection
1.85 : 1
Type de film
Long-métrage
N° de Visa
132285
Plus de détailFermer
Les Femmes du Bus 678

Les Femmes du Bus 678 (VOD)

Téléchargement définitif (VO) : 13,99 €

louer maintenant avec
  • Les Femmes du bus 678 (DVD)

    Les Femmes du bus 678 (DVD)
    Date de sortie: mardi 6 novembre 2012

    Logo partenaire neuf à partir de 5,99 €
    Acheter

Bande-annonce & extrait Les Femmes du Bus 678

Les Femmes du Bus 678 Bande-annonce VO
497 520 vues

Actrices et acteurs Les Femmes du Bus 678

  • Nahed El Sebaï

    Nahed El Sebaï

    Rôle : Nelly

  • Bushra Rozza

    Bushra Rozza

    Rôle : Fayza

  • Nelly Karim

    Nelly Karim

    Rôle : Seba

  • Omar El Saeed

    Omar El Saeed

    Rôle : Omar

Casting complet et équipe technique

Critiques Presse Les Femmes du Bus 678

Note moyenne :   3,2 pour 18 titres de presse.
  •   Studio Ciné Live
  •   La Croix
  •   Le Point
  •   L'Express
  •   Libération
  •   Marianne
  •   Télérama
  •   Elle
  •   Le Parisien
  •   Metro
  •   Ouest France
  •   Positif
  •   Première
  •   TéléCinéObs
  •   Cahiers du Cinéma
  •   Critikat.com
  •   Le Monde
  •   Les Fiches du Cinéma
18 critiques presse

Critiques Spectateurs Les Femmes du Bus 678

Critique positive la plus utile Par conrad7893
  4,0 - Très bien

un film courageux qui dévoile au monde entier la condition des femmes en égypte face au fléau des agressions, humiliations faites pas ces hommes de très bonnes actrices un film qui va de l'avant ... Lire la suite

Dernière critique la plus négative Par Kick69 le 06 décembre, 2013
  3,0 - Pas mal

Que dire de ce film ? C'est une grande claque dans la figure, un univers dont on soupçonne l'existence mais qui nous déprime une fois qu'on nous le dépeint avec réalisme. Ce film est poignant sous ... Lire la suite

VS
Toutes les critiques spectateurs
  • 16 critiques     11%
  • 64 critiques     45%
  • 52 critiques     37%
  • 5 critiques     4%
  • 2 critiques     1%
  • 2 critiques     1%
141 critiques spectateurs

Photos Les Femmes du Bus 678

12 photos

Secrets de tournage Les Femmes du Bus 678

Un parcours atypique
Secret de tournage sur Les Femmes du Bus 678

Après avoir suivi des études de commerce, Mohamed Diab décroche un premier emploi dans une banque au Caire. Féru de cinéma, le jeune banquier ne cesse d'inventer des sujets de films et de les raconter à ses clients dont certains appartiennent au milieu du cinéma. Vivement encouragé par l'un d'entre eux, Mohamed Diab quitte son métier pour sa passion et vend son premier script en 2004. Il écrit ain... Lire la suite

L'affaire Noha Rushdi
Secret de tournage sur Les Femmes du Bus 678

Les Femmes du Bus 678 ne reprend que des faits réels. Tous les exemples de harcèlement sexuel montrés dans le film sont inspirés de témoignages d'agresseurs, recueillis par le réalisateur. Ce dernier s'est surtout inspiré de l'affaire Noha Rushdi en 2008, qui représente le premier procès pour harcèlement sexuel en Égypte. Victime agressée par un inconnu dans les rues égyptiennes, cette femme a été... Lire la suite

12 secrets de tournage

Dernières news Les Femmes du Bus 678

  • Ce soir à la télé : on mate "Paris, Texas", on zappe "Les Seigneurs"

    Ce soir à la télé : on mate "Paris, Texas", on zappe "Les Seigneurs"

    vendredi 30 août 2013 | News - Séries à la TV
     
     

    Vous ne savez pas quoi regarder ce soir ? Les membres de notre rédaction vous indiquent les films à voir ou ne pas voir. Au programme ce soi... Lire la suite

  • 1ères séances : "Prometheus" se taille la part du lion

    1ères séances : "Prometheus" se taille la part du lion

    mercredi 30 mai 2012 | News - Box Office

    "Prometheus", qui marque le retour de Ridley Scott à la SF 30 ans après "Blade Runner", effectue en toute logique le meilleur démarage paris...

  • "Les Femmes du bus 678" : rencontre avec le réalisateur Mohamed Diab

    "Les Femmes du bus 678" : rencontre avec le réalisateur Mohamed Diab

    mardi 29 mai 2012 | News - Interviews

    A l'occasion de la sortie du film égyptien "Les Femmes du bus 678", nous sommes allés à la rencontre de Mohamed Diab. Il partage sa première...

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Commentaires

  • Syoul33

    ps : j'ai supprimé le message en question concernant la folle lol, pour le faire moi même et pas la modération pour une énième fois ^^'

  • Syoul33

    Ben sincèrement je suis parfaitement d'accord avec tout ce que tu me dis, et ça, ça fait plaisir à lire. Ouais sur le coup de la colère je trouvais aucun arguments tellement que ça m'avait chauffé, je n'ai pas trouvé mes mots :s Mais t'as raison j'utiliserai la même arme qu'eux. Exactement tu l'as parfaitement dit, en gros certains de ces films sont censés faire comprendre que certains ne respectent pas leur religion en faisant des choses pareilles, et c'est là que certains veulent forcément mal l'interpréter en rabaissant la religion. Mais mon intervention était quand même déplacée, pas réfléchie, et vulgaire. Je vois un commentaire pareil, au lieu que quelqu'un signale, ben personne le fait au contraire je vois carrément un vote positif... Moi les convictions religieuses ou autre (athées etc) des gens c'est quelque chose que je respecte toujours à fond, pour moi c'est normal il n'y a pas de différence, et c'est pour ça que c'est blessant de voir un commentaire comme le sien aussi.

  • Syoul33

    Ceux qui parlent mal de l'Islam peuvent bien aller se faire foutre

  • Syoul33

    Bouffon de merde, va te faire enculer

  • ardeo

    Film nécessaire malheureusement assez inégal ! A voir tout de même !

  • angelabassompierre

    en voilà une histoire portée par des femmes, film d'art et d'essais, le machisme, les attouchements dans les transports quand c'est bondé, terrifiant!

  • William Tessier

    Ma critique du film ici => http://masemainecinema.wordpre...

  • Giuseppina Iacono

    LES FEMMES DU BUS 628
    ***Ceci est mon film j'ai demandé a faire ce film entant que médium comme tout mes films que vous avez déjà vue bien sur il faut me lire pour plongés dans les films médium mais je n'aie pas toujours eu le temps de me faire connaître et j'ai due attendre parfois pour écrire et je ne dis pas tout
    Voici je suis contre les religions entant que courageuse victime et entant que mé
    dium sachant que dieu n'existe que par la folie de ceux qui l'utilise pour de l'argent pour des viols et du pouvoir et des terres et surtout ils sont fous dangereux et sont riches et font des expériences certains diront d'eux des démons et comme je ne crois pas et je reste humaine je dis les fous mais il est vrais qu'ils sont d'une telle cruauté qu'ils rejoignent un animal dans la folie meurtrière
    pour le film je lutte contre les kidnappings d'enfants sous des pratiques occultes anciennes tels que les religions et les sciences nazismes qui font qu'un seul Cercle occulte Ses enfants sont mis sous hypnoses et sous des oppressions et doivent être dans un uniforme dit sacrés tels que les vêtements islamistes ou catholiques etc, la raison que la nous allons parlés des femmes islamistes moi je les appellent les FEMMES alors elles subissent tout ce que vous allez voir des abus d'attouchement et qu'elles ne doivent pas en parlait et savoir se défendre alors tout commence a d’aggravés parce que leurs familles ne savent entendre la vérité parce que dans leurs têtes si une femme est touché elle est accusés d'être elle même la provocatrice même sous leurs silences alors ses femmes sont jugés donc rejetés de leurs familles parce que ce n'est pas normal que leurs sœurs ou leurs filles soient touchés sait qu'elle a le diable au corps et plus bon dans la famille , et tout cela fait par les écritures et les stratégies des écritures et les imams et les fics etc, ses stratégies feront tombés la femme dans une douleurs ne savent plus ou d’adressés et surtout être piégés par non seulement un seul abuseurs parce que dans les villages ils ont déjà choisies qu'elles seront destines a être répudiés par les abus et cela va même plus haut voila le combat et se dire pourquoi la femme finit par tués ses abuseurs même si elles refusent parce qu'elles est seule de sa vie aux autres et comme moi elles auraient subies des viols et des viols durant toutes une vie et mais moi et d'autres mêmes en islam en Afrique dans le monde entier nous sommes depuis enfants dans le village et villes sélectionnes pour être violentés par ses fous qui sont le monde occulte noir riches et pauvres etc

  • SyphX-

    "Ce film est un combat quotidien pour préserver une justice correcte, ici à travers la suprématie des hommes. Peut-être l'un des plus beaux qu'on ait eu le droit de voir au cinéma ces dernières années." Teddy ★★★★★★★★☆☆ | Lire la critique complète sur LE BLOG DU CINÉMA : http://www.leblogducinema.com/...

  • Francine A.

    Bien loin de tout regard cinéphile, ce qui m'aura finalement le plus touchée, ce film a été conçu par un réalisateur et non pas par une réalisatrice.

  • AlexTorrance

    Un film touchant qui reflète l'état d'un pays tout entier (bien que les évènements relatés datent de l'avant-Moubarak, cela reste d'actualité comme le précise le message à la fin : les plaintes sont toujours peu nombreuses). Trois actrices excellentes. Ma critique : http://alex-torrance.over-blog...

  • tixou0

    Le destin croisé de trois Cairotes en butte au fléau national du "tripotage" sans risques dans la foule (ou les rues désertes - peu importe, ce qui compte c'est l'anonymat). Anonymat des attaques (souvent quotidiennes comme pour Fayza), complaisance des autorités, pratique "culturelle" ancestrale où les victimes se taisent par peur du scandale... De ce tableau de départ peu engageant Mohamed Diab sait tirer une matière romanesque et militante où les agneaux se rebellent enfin (et même violemment, dans le "Bus 678"). Portraits sensibles et réflexion positive, sans charge, ni surcharge : à découvrir et méditer assurément !

  • zenheat

    Bravo ! Actrices et acteurs magnifiques, mise en scène sobre mais pas chiante, que du bon... ^_^

  • Caro Line

    Un film incroyable que j'ai eu la chance de voir cet après midi et qui m'a remué les tripes! Le cinéma égyptien est très peu connu, et de façon plus globale ceux provenant des pays moins développés, alors que de véritables pépites s'y nichent!
    L'histoire du combat réel de ces femmes est fort de sens, authentique, on s'identifie à elle, à leur cause, à leur force...des acteurs au top, une bande son qui colle aux images, et un rythme bien soutenu...on en ressort chamboulé! A VOIR ET VITE!!

  • le-sportif33-2

    Ce n'est pas un film que j'irai voir au cinéma en tout cas, je le téléchargerai peut-être.

  • Malika B.

    Excellent film! Espérons que ce film fasse avancer les choses.

  • rehsa

    j'ai beaucoup aimé ce film, il est authentique, d'autant qu'il est tiré d'une histoire vraie. Le sujet est délicat mais bien traité, c'est très émouvant. On capte aussi l'ambiance du pays, je vous le conseille!

  • Yves Doyen

    Assurement l'un des meilleurs films de cette année, les personnages principaux, sont des femmes Egyptiennes venues d'horizon différent, qui n'auraient jamais du se rencontrer et qui se trouvent unies dans leur lutte contre le machisme qui sévit dans leur pays. Ce film est inspiré de faits réels et servit par de remarquable actrices et acteurs Egyptiens. J'ai aimé ce film et je le conseil.

  • Syoul33

    Enricol : Ce n'est pas drôle du tout si tu voulais que ça le soit... Avant de me juger et de jouer au petit malin, j'attends tes arguments...

  • dehaas84

    La Caire, 3 destins croisés. Il y a cette femme qui se rend à son travail, qui est discrètement mais régulièrement opportunée par des hommes qui profitent de la foule pour laisser traîner leurs mains. Il y a cette autre femme perdue dans un mouvement de foule, séparée de son compagnon et molestée. Il y a cette jeune fille qui ne se remet pas qu'un homme dans la rue ait tenté de la toucher brutalement. Mais en Egypte, on ne porte pas plainte pour harcèlement pour éviter la honte à la famille. On se tait et on endure. Jusqu'à l'explosion.

    Le film touche à un des tabous de la société égyptiennes, comme l'avait fait précédemment le fait divers dont il est fortement inspiré. Concentré sur la réalité de la vie de ces femmes, le film n'est parfois pas loin d'un documentaire dans son traitement, et c'est probablement sa principale qualité : il sonne vrai. On croit et on partage la détresse de ses femmes, on est abasourdis avec elles par la lâcheté quotidienne des témoins, de leurs familles, des institutions. Autour d'elles, c'est presque le vide, le silence subi ou alors crée par des femmes qui ne parviennent pas à surmonter le traumatisme et s'en ouvrir à leurs proches. Pas de manichéisme pour autant, mais plutôt des portraits intéressants des hommes qui gravitent autour : parfois égoïstes, souvent maladroits, toujours désemparés.

    Mais derrière les faits réels, ce bus 678 vise haut en terme d'ambition artistique et n'y parvient pas toujours aussi bien. En entremêlant une enquête de police et en croisant les trajectoires comme dans un grand film choral, le film perd en authenticité sans pour autant gagner en efficacité, car la mécanique narrative tourne un peu à vide. Sentiment confirmé par quelques détours bien inutiles, en particulier par la famille du policier qui n'a pas grand chose à voir avec le reste.

    Critique complète :

  • Enricol

    Le sportif 33 devrait rester concentré sur le sport... Ca vole bas chez les machos...

  • Syoul33

    Sacrée pulsion quand même juste pour mettre une main aux fesses... ^^

  • beautifulfreak

    Il y aussi des bimbos en Egypte. Voici le synopsis d'un documentaire récent: "Le Caire, avec ses vingt millions, est l'épicentre d'un nouveau phénomène qui secoue le Moyen-Orient : la «bimbomania». Une nouvelle génération de stars plantureuses de la pop arabe a émergé en quelques années. Clips torrides, attitudes lascives font désormais débat dans un monde où le rigorisme religieux prend de l'ampleur". Comme quoi, toute répression génère son contre-poison (pour le pire et le meilleur)... Je leur déconseille quand même de prendre le bus 678, les hommes ne sont pas encore prêts à contrôler leurs pulsions. Mais le film de Mohammed Diab contribuera à faire avancer les mentalités.

  • Syoul33

    Aussi, j'y pense, quel titre de merde...

  • Syoul33

    Adrien Marty, après décryptage, je te réponds : Tu te plantes complètement, et arrêtez de toujours essayer d'anticiper les réactions des autres, ça devient lourd ça aussi, et c'est inutile !

  • Adrien Marty

    je ne compren pas les perconne si ce netais pas un musulman qui eurais fazis sa les com serais les méme le fillme est super bien fais i

  • Syoul33

    isabella b. : J'en étais sûr, si le film est mauvais c'est que c'est probablement un film politique... Contre. D'accord avec Rony M. et Mina L. !

  • annereporter94

    Romy M, tu as raison... la débilité est contagieuse... il me semble qu'elle t'a déjà contaminée...

  • Mina L.

    C'est ouf les préjugés sur les musulmans, les gens de banlieue...
    Il suffit que des petits bouffons fassent une connerie dans le métro ou avec les flics...les médias ne parlent que de ça et pareil pour les reportages à la con genre Zone Interdite....
    Du coup les gens s'imaginent qu'on vit dans un pays de merde qu'avec des barbus cinglés...
    Faut se calmer

  • Rony M.

    Moi Annereporter94, je souligne ta débilité.
    Que le film soit tourné par un musulman ou un catho ou un juif ? ça change quoi ? ça lui donne une caution quelconque ? ça veut dire que si c'était un non pratiquant, le film aurait été moins bien ???
    Quant au fait qu'il ne passe pas au MK2 BIBLIO, il est quand même programmé dans plus d'une centaine de salles en France, dont plus d'une dizaine, voire quinzaine de salles à Paris. Regarde un peu puls bas sur la page des sorties de la semaine, les films qui sont sur quelques salles....là tu pourras dire qu'on parle de cinéma pointu.
    Ca fait bien longtemps que le MK2 BIBLIO n'est plus une salle d'art et essai !
    Pour en revenir à un point de vue OBJECTIF et pas du jus de crâne SUBJECTIF d'interprétation sur le film, LES FEMMES DU BUS.....n'est pas déplaisant mais c'est pas du grand art....loin de là.

  • isabella b.

    J'ai vu le film. Sans rentrer dans toutes les considérations politico-sociales qui ne servent à rien.
    En tant que film de cinéma, c'est juste très moyen, voire mauvais.
    Après la grossièreté du marketing des sociétés qui exploitent le film, à vouloir proposer exactement la même affiche que celle de UNE SEPARATION, n'arrange rien.

  • annereporter94

    Il faut souligner que ce film a été tourné par un Musulman... c'est un film courageux et il est bien triste, par exemple, qu'un multiplexe "pointu' comme le MK2 Bibliotheque n'ait pas eu l'intelligence de le programmer, vu la médiocrité de certains films qu'il propose actuellement (parfois même dans deux salles!).

  • Syoul33

    --- Ce message a été censuré parce qu'il ne correspondait pas à la Charte AlloCiné. ---

  • The Dark Clown

    pat d. ---> Pour toi les lieux de libertinages sont des lieux de mauvais goût immonde ??? Sait-tu au moins ce qu'est le libertinage ? :crazy:

  • bella n.

    les filles de ce film sont belles

  • annereporter94

    Merci Aigredouce... je ne savais pas par exemple que prendre le métro en France te destinait à te faire mettre la main au cul... mais toi tu dois avoir eu souvent l'occasion d'être ainsi maltraitée pour écrire des inepties comme tu en a écrites...

  • Aigredouce Wagner

    Ce film parle des femmes. J'ai vu l'affaire DSK , j'ai vu tous les faits divers de notre pays. Une femme violée ? procès de moralité de la victime apres l'avoir traité de menteuse. flic, juge, et surtout gens de la rue, les débats autour de ces questions vont vomir.

    Certes les femmes peuvent boire ou sortir ou je ne sais quoi mais à la premièere agression, viol et ou meurtre, on se demande, mais que faisait cette femme seule avec un autre homme, ou dehors, ou que sais je, alors que les stats prouvent que les viols se font le plus au domicile.

    Les occidentaux vont se rassurer en voyant ce film, perso, francais, je vois qu'un miroir grossier de ce qui se passe chez nous avec l'hypocrisie de laisser les femmes libres mais les culpabiliser à la première occase, on leur ouvre la porte pour mieux les violer.

    Cette année encore, une fille de 13 ans cartouchée par tous les cotés, se retrouve hospitalisée surement à cause d'une t.s, elle explique au corps médical pourquoi, les policiers font leur travail et le procureur accuse la gamine d'etre une chienne " les moeurs des adolescents sont déliquescentes ou un truc comme ca" résultat sursis pour le baiseur d'ado, et 2000e (pour la passe à la la base il proposait 20e la pipe), bref nettoyons devant notre porte

  • Movietheater-fan

    Un film extraordinaire avec un casting de qualité. Très drôle à certains moments et pourtant plutôt dramatique. A voir de toute urgence!

  • Nelly M.

    On est en pays arabe où la notion de déshonneur dans la communauté relève du sacré. Ce serait inspiré de faits réels qui ont fait légiférer juste avant la révolution égyptienne. Français et Françaises amputés depuis peu de ce garde-fou en tombent à la renverse, jusqu'à la prochaine... Le récit aux allures de documentaires est suffisamment romancé pour qu'on adhère, la première partie très alerte d'une femme à l'autre avec les recoupements d'usage. Beaucoup de coupures, une tension perceptible... A mi-parcours ça patine un peu toutefois, le poids des croyances invite à temporiser. Jusqu'à l'expérience de l'inspecteur, fort bien amenée par petits apports qui n'avaient l'air de rien... C'est un film faussement anecdotique qui pose la question du marquage collectif de l'individu obligé de sévir par en-dessous tant est prégnant le discours de la femme démoniaque par nature. Concernant le retour aux archaïsmes, il n'y a pas mieux en ce moment que la guerre des sexes, inépuisable en tous temps. Le cinéaste souligne bien que les femmes sont souvent retournées au malheur pour avoir avancé d'un pas et reculé de deux... Les autorités répugnent à traiter de l'intimité hormis celle des célébrités. Détermination ou alors justice soi-même en espérant que jamais son foyer ne soit touché... Honte aux transports en commun qui veulent des voyageurs debout l'un derrière l'autre dans des conduites acrobatiques avec les mains fébriles... Davantage de places assises mêmes serrées et l'aiguille féminine brandie côte-à-côte ou face-à-face devient un code social entendu !

  • beautifulfreak

    Ah cher pat d. qui se vautre dans la comparaison qui n'a pas lieu d'être dès que l'on dénonce le fanatisme et le machisme musulmans - qui est une réalité (mais pas la seule heureusement, car il y a des combattants pour la liberté dans ces pays qui ne veulent pas laisser l'obscurantisme perdurer) , au nom d'un gauchisme plus que tolérant qui lui fera peut-être soutenir ceux qui "niquent la France" dans des chansons ou des bouquins et en sont fiers. Bien entendu critiquer le machisme et l'intolérance religieuse de ces pays, cela équivaut à passer pour un raciste et un intolérant, alors que c'est du simple bon sens. Je connais des magrehbins, des arabes, des iraniens, qui en ont plus qu'assez qu'on les amalgame à une religion qui se voile la face (enfin, surtout les faces féminines) et certains ont dû fuir leur pays car ils étaient victimes du fanatisme ou des préjugés familiaux liés à la religion. Il est plus facile d'être tourné vers le passé en cherchant à fustiger l'occident dans un réflexe d'autoculpabilité plutôt que de songer à construire l'avenir en essayant de résoudre les problèmes. Ensuite je vois que mon exemple des cheveux rouges a été réduit à une absurdité: bien sûr que cela ne symbolise pas la liberté d'expression, mais je suis bien content que les gens puissent parler et se vêtir comme ils le veulent dans un pays laïc et qu'il y ait des tribunaux démocratiques pour les défendre (même mal). Quant au libertinage je ne parlais pas des clubs, mais de la possibilité pour une femme moderne de s'habiller comme elle l'entend et de sortir avec qui elle veut, et même d'avoir un mode de vie "sex, drug and rock n'roll" si c'est son choix, sans se faire traiter de bitch qui doit renter dans le droit chemin parce que des messieurs frustrés et hypocrites l'ont décidé. Et s'il fallait choisir entre vivre aux U.S.A (même si c'est loin d'être un pays impeccable) ou en Iran (par exemple), mon choix serait vite fait. Et ma phrase soi-disant "nauséabonde" (au nom de quel principe???), bien des femmes serait heureuses de la prononcer sous des régimes moins tolérants. Il suffit de se renseigner, les victimes de l'obscurantisme et du machisme hypocrite sont nombreuses. Et je précise que ma vision de la culture occidentale n'est pas façonnée par la télé (vu que je n'en ai pas) et que je suis le premier à en critiquer les incohérences. Par contre il m'arrive de voir des films du moyen- orient qui dénoncent certains faits de société, et il me semble que ce ne sont pas des films produits par des agents de la CIA infiltrés.

  • pat d.

    et la comment par : nous sommes en 2012, en 1960, soit une petite cinquantaine d'années, tout cela n'était pas possible. Quant aux femmes en politique, je crois que c'est le premier gouvernement où il y a une parité (faut il encore voir les ministères attribués aux femmes.....Ministère de la tétine et du biberon et autres)...., le libertinage est-ce une liberté ? Certes à une époque, pousser la porte de lieux libertins pouvaient avoir une essence contestataire et engagée. Aujourd'hui, je ne crois pas que pour aller dans des clubs de mauvais goûts immondes qui profitent de l'exploitation de jeunes étudiantes étrangères sans moyen....tout cela soit un hommage vibrant à la femme.
    Quant à réduire la culture de pays à "des barbus obscurantistes qui empêcheraient votre fille de se teindre les cheveux en rouge", je crois que votre exemple se passe de commentaire. Croyez-vous que les collèges strictes anglais, américains et autres grandes écoles françaises le tolère ?
    Après quand à cette idée que la liberté d'expression des gens se situent dans le droit de se peindre en rouge une mèche de cheveux, porter un jeans troué ou rouler dans une grosse berline qui pollue mais symbolise la fameuse "liberté"....vous devriez débrancher votre téléviseur parfois.
    Bref, je dirai aux specimens comme vous, de parfois cesser de penser que la culture occidentale moderne est le mètre référence de tout (et surtout de rien).

  • boubba d.

    ça bastone ici ! :D

  • pat d.

    Message en deux parties et à lire de bas en haut :

    Cher "beautilfulfroluquet", grand enseignant de l'ordre et de la morale.
    Alors comment dire, je reprends votre phrase nauséabonde : " les femmes peuvent actuellement faire les études qu'elles souhaitent, s'exprimer et s'habiller librement, faire du rock ou de la politique, être boxeuses ou chefs d'entreprises, boire de l'alcool et mener une vie de libertinage ou être lesbiennes, sans que cela soit perçu comme un signe de décadence ou de de déliquescence morale comme cela serait le cas dans la plupart des sociétés musulmanes."

  • beautifulfreak

    pat d., je connais l'histoire et la place des femmes dans nos pays. Et les violences conjugales existent certes dans les pays occidentaux, mais les femmes peuvent actuellement faire les études qu'elles souhaitent, s'exprimer et s'habiller librement, faire du rock ou de la politique, être boxeuses ou chefs d'entreprises, boire de l'alcool et mener une vie de libertinage ou être lesbiennes, sans que cela soit perçu comme un signe de décadence ou de de déliquescence morale comme cela serait le cas dans la plupart des sociétés musulmanes. Si ma fille voulait se teindre les cheveux en rouge pour aller à l'école, aucun barbu obscurantiste à la sexualité frustrée ne viendrait l'en empêcher. Alors ne parlons pas d'ignorance ou de préjugés quand il s'agit de liberté d'expression et du fait d'avoir le choix.

  • nad a.

    pat.a, je suis en parfait accord avec votre message précédant, je pense avoir mal compris les raisons pour lesquelles vous n'avez pas aimé ce film, d'où mon indignation. J'ai aimé ce film pour son message, car je suis egyptienne et cette situation me touche de très prêt. Quand à la réalisation du fillm, les dialogues ou le jeu des acteurs chacun à un avis propre (se que je n'avais pas déjà manqué
    de préciser auparavant).

  • pat d.

    Chère Nad a.
    Je crois que d'abord chaque spectateur a le droit d'avoir son propre jugement sur le film qu'il voit.
    Je ne remets pas en cause le droit de la femme en Egypte et dans le monde entier d'ailleurs.
    J'évoque simplement le fait que ce film est mauvais et que l'utilisation de ce sujet délicat maltraité est dramatique d'un point de vue cinématographique.
    Quant à dire que mon jugement est creux, je vous laisse le soin d'envoyer un courrier aux critiques des Cahiers du cinéma, de Le Monde et autres pour leur dire qu'ils sont également creux.
    Pour finir, je dirai qu'il est toujours admirable de recevoir des longs messages qui se réclament de défendre le droit des gens quand son propre discours fait preuve d'une rare intolérance vis à vis du goût des spectateurs.
    Pour "Beautifulfreak" et son raccourci sur les pays musulmans, je crois qu'il faudrait retourner à l'école au cours d'histoire, voire en maternel, pour se rendre compte de la place laissée aux femmes dans la société occidentale il y a moins d'un siècle. Pour mémoire, le droit de vote des femmes n'est pas si vieux chez nous, le droit d'avortement non plus,...les différences de salaires sont encore présentes ....je rappelle par ailleurs qu'en France, une femme meure tous les 3 jours des violences conjugales...alors les considérations sur les pays musulmans, construites sur l'ignorance, nous allons nous en passer.

  • nad a.

    pour ceux qui parlent de copie en comparant l'affiche avec "une séparation", sachez que "les femmes du bus 678" est sortie avant en egypte. Ensuite, Pat d. (si vous ne vous êtes pas reconnu) que "se prendre une main derrière le dos" est peu être anodin pour vous, mais qu'il y a encore dans ce monde des femmes qui ont un honneur et qui aimeraient qu'on les respectes. Enfin le sens de ce film va beaucoup plus loin que le simple harcèlement ; il décrit la situation générale de femmes qui se taisent tout le temps à cause des pressions sociales (ça sa a un intérêt je pense) et encourage les femmes à ce réveiller et à ce battre pour leur droit. Bien sûre un film ne peut jamais faire l'unanimité sur le plan artisitique/divertissement mais du moins essayez d'avoir un jugement moins "creux".

  • beautifulfreak

    pat d. a trop écouté les indigènes de la république et il ne sait plus avoir de sens critique. Bien sûr que le machisme est omniprésent dans le monde, mais les pays musulmans ne sont pas des modèles en matière de respect de la femme, que l'on ne vienne pas me dire le contraire. C'est un phénomène lié à la culture, à la religion et aux frustrations et contradictions qu'elle engendre.

  • Berangere D.

    Je l'ai vu en avant-première. C'est vraiment très décevant.
    Quant aux discussions sur le forum : le film est à l'image de son affiche. Mais les spectateurs ne sont pas dupes avec les copies médiocres des chef-d'oeuvres.

  • Respect71

    Une heure assis à côté d'une jolie femme semble durer une minute. Une minute assis sur un four brûlant semble durer une heure. C'est ça la relativité...

    je changerai quelque peu la citation de Albert Einstein : Une heure assis à côté d'une jolie femme semble durer une minute. Une minute assis à regarder "Les femmes du Bus 678 " semble durer une heure

  • Jacques D.

    un petit film...pas d'intérêt particulier, je suis déçu. Mais en regardant c'est vrai que l'affiche ressemble à celle d'Une Séparation :)

  • Wallace Mimite

    Moi ça me fait penser à un téléfilm des années 60 :)
    Si le film était si bon....pourquoi n'était-il pas dans une sélection à Berlin ? Cannes ? Venise ?

  • Freddy Kruggy

    Y en a qui ont des actions dans le film ou quoi ?
    ça sens les bidons !

  • MIRALB

    Réponse à Pat d : bien sûr que le harcèlement et autre mépris envers les femmes ne se passent pas que dans les pays musulmans ! Par contre, naïvement, je pensais que "l'avantage" pour les femmes de porter le voile était que les hommes les respectaient - tout du moins c'est ce qu'ils disent lors des interviews lorsqu'ils parlent de leurs soeurs (au sens large) voilées.

  • CliftonT

    A l'heure où même ici, du moins jusqu'en septembre, il n'existe plus de loi contre le harcèlement sexuel, où le droit des femmes régresse dans tous les pays, le combat de ces femmes contre le machisme ne peut que nous toucher, bon c'est pas l'avis de pat d. mais en même temps réduire ce film à la condition arabo-musulmane de son réalisateur et bien c'est comment dire : un peu réducteur, non?
    Non vraiment je conseille, un bon moment de cinéma au profit d'un vrai sujet de société.

  • Princess Mecanique

    Moi perso je vais voir des films que pour leur affiche.... mais qu'est ce qu'il faut pas entendre! qu'est ce qu'on s'en fout qu'elle ressemble à celle de Une Separation ou je ne sais quoi....?! sérieux quoi! Un bon film reste un bon film! et en ce qu mei concerne "Les Femmes du Bus 678"... est UN EXCELLENT FILM...j'aimerai bien qu'il ai + de 1er films aussi maitrisé ( pour les raccourci facile: le réal d'Une séparation en était à son 5eme ou 6eme...) donc on compare pas l'incomparable juste histoire de balance des coms' sur Allocine... au pire y'a facebook pour la Subjectivité< LES FEMMES DU BUS 678 A VOIR ABSOLUMENT, de 16 à 77 ans!

  • Enricol

    maiis c'est qui ce pat d. pour écrire des choses pareilles... bien sûr que ça se passe partout dans le monde mais le réalisateur est égyptien et il parle d'un problème qui se passe en Egypte dans son pays. Et si Pat lisait quelques intw de ce réal, il est le premier à dire que ça se passe partout dans le monde... comment peut-on parler d'un sujet creux alors que c'est un sujet brulant et révoltant. Franchement, vaudrait mieux être sourd que d'entendre des choses pareilles...

  • pat d.

    Parce qu'il y a que dans les pays arabo musulmans que les femmes se prennent des mains au derrière dans le bus ??
    Le sujet du film est assez creux et à part réjouir quelques occidentaux ayant déjà bien trop souvent une vision très réductrice des "pays arabo musulmans" comme certains les citent....
    Je ne vois vraiment pas l'intérêt du film....

  • bruno31

    à voir absolument ! de la même trempe et dans le même esprit de dénonciation de la condition féminime dans les pays arabo musulmans; aux armes citoyennes: sortez vos cutters !

  • Freddy Kruggy

    J'avoue sur l'affiche !! la loose !

  • pat d.

    C'est vraiment pas terrible...c'est comme CANADA DRY... ça sent le "Une Séparation", l'affiche est pompée sur "Une Séparation" (y en a qui nous prennent vraiment pour des ...), l'un c'était l'ours de Berlin, là c'est le Prix de Montpellier (avec tout le respect que j'ai pour ce festival)...BREF : C'est un bon téléfilm et la critique du journal LE MONDE est plus que juste là-dessus :
    "Trop de typologie, trop de pédagogie, trop de mélo, trop de hasards factices, trop de pathos, trop d'outrances de jeu. Or, comme chacun sait, qui trop embrasse mal étreint."

  • Marty M.

    Un vrai chef-d'oeuvre. Ma critique

  • LittleRaspberry

    Il a l'air génial !!!

  • usul76

    Sujet : le harcèlement sexuel, on dirait bien qu'en France le problème n'existe plus...

  • Adrien Marty

    tres beau filme

  • jean-marie SIOUSARRAM

    Mon grand favori pour l'Antigone d'Or du festival Cinemed de Montpellier. Un grand film féministe et réaliste sur l'Egypte contemporaine traité avec beaucoup d'humour et de savoir faire comme "Une séparation".

  • Josse-e

    Vu en AP au cinemed de Montpellier, je peux affirmer que ce film est excellent. Il traîne peut-être un peu trop en longueur vers la fin mais il reste superbe. Beaucoup d'émotions pour une réalité bien triste. A ne pas rater...

Toutes les actus Ciné
Dwayne Johnson en Shazam : c'est (presque) fait !
Dwayne Johnson en Shazam : c'est (presque) fait !
Tweet  
 
Affiche Astérix - Le Domaine des Dieux : Idéfix à la chasse aux sangliers !
Affiche Astérix - Le Domaine des Dieux : Idéfix à la chasse aux sangliers !
Tweet  
 
Destination : Lune
Destination : Lune
Tweet  
 
Green Lantern : découvrez la bande-annonce "honnête" du film !
Green Lantern : découvrez la bande-annonce "honnête" du film !
Tweet  
 
Toutes les actus cinéma
Ce film dans d'autres pays
Forum

Discutez et débattez autour de "Les Femmes du Bus 678" dans nos forums:

Tous les sujets à propos de ce film
Tags
Top Bandes-annonces
Toutes les bandes-annonces
L'info Ciné
  • Kate Winslet et Josh Brolin : Couple torride et fascinant de Last Days of Summer
  • Rachel Bilson enceinte : Le sexe de son bébé avec Hayden Christensen révélé
  • Alex Angulo : Mort de l'ami de Pedro Almodovar dans un accident de voiture
  • Selena Gomez, sexy, scintillante et décolletée, électrise Ischia
  • Box-office US : La ''Sex Tape'' de Cameron Diaz n'est pas un succès...