Notez des films
Mon AlloCiné
    The Birth of a Nation
    Bande-annonce The Birth of a Nation
    11 janvier 2017 / 2h 00min / Biopic, Historique, Drame
    De Nate Parker
    Avec Nate Parker, Armie Hammer, Mark Boone Junior
    Nationalité américain
    Bande-annonce Ce film en VOD
    Presse
    2,7 30 critiques
    Spectateurs
    3,7 1362 notes dont 146 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Interdit aux moins de 12 ans
    Trente ans avant la guerre de Sécession, Nat Turner est un esclave cultivé et un prédicateur très écouté.
    Son propriétaire, Samuel Turner, qui connaît des difficultés financières, accepte une offre visant à utiliser les talents de prêcheur de Nat pour assujettir des esclaves indisciplinés. Après avoir été témoin des atrocités commises à l’encontre de ses camarades opprimés, et en avoir lui-même souffert avec son épouse, Nat conçoit un plan qui peut conduire son peuple vers la liberté…
    Distributeur Twentieth Century Fox France
    Récompenses 2 prix et 1 nomination
    Voir les infos techniques
    Année de production 2016
    Date de sortie DVD 01/09/2017
    Date de sortie Blu-ray 01/09/2017
    Date de sortie VOD 18/03/2017
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 10 anecdotes
    Budget -
    Langues Anglais
    Format production -
    Couleur Couleur
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 145522

    Regarder ce film

    En VOD
    à partir de (9.99 €)
    à partir de (3.99 €)
    Voir toutes les offres VOD
    Service proposé par
    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 6.48 €
    The Birth of a Nation
    The Birth of a Nation (DVD)
    neuf à partir de 6.69 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY
    The Birth of a Nation Bande-annonce VO 1:20
    The Birth of a Nation Bande-annonce VO
    409 084 vues

    Acteurs et actrices

    Nate Parker
    Rôle : Nat Turner
    Armie Hammer
    Rôle : Samuel Turner
    Mark Boone Junior
    Rôle : Reverend Walthall
    Colman Domingo
    Rôle : Hark
    Casting complet et équipe technique

    Critiques Presse

    • 20 Minutes
    • aVoir-aLire.com
    • Culturebox - France Télévisions
    • Femme Actuelle
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Figaro
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Parisien
    • Le Point
    • Studio Ciné Live
    • Télé 7 Jours
    • Bande à part
    • La Croix
    • Le Monde
    • Les Fiches du Cinéma
    • Ouest France
    • Paris Match
    • Première
    • Culturopoing.com
    • LCI
    • Marianne
    • VSD
    • Cahiers du Cinéma
    • Critikat.com
    • Les Inrockuptibles
    • L'Express
    • Libération
    • Positif
    • Studio Ciné Live
    • Télérama

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    30 articles de presse

    Critiques Spectateurs

    benoitG80
    benoitG80

    Suivre son activité 2529 abonnés Lire ses 1 410 critiques

    4,0
    Publiée le 14 janvier 2017
    "The Birth of a Nation" s'inscrit à la liste de ces films sur l'esclavage, toujours essentiels en dépit de leurs défauts respectifs, même si celui-ci prend assurément des libertés avec le personnage central de Nat, dont les actes sont situés trente ans avant la guerre de sécession ! Le prisme de la religion et toutes les réactions qui vont émaner de la part de cet esclave prêcheur, font ici tout l'intérêt de cette histoire même si ...
    Lire plus
    PaulGe G
    PaulGe G

    Suivre son activité 77 abonnés Lire ses 607 critiques

    4,5
    Publiée le 12 janvier 2017
    avec une mise en scène est délibérément lente et linéaire, le jeu des comédiens en est particulièrement intéressant . narration pleine de sang et de violence d'une des premières révoltes de noirs avant le guerre de cessession est une leçon d'histoire. l'Amérique est toujours poursuivi par cette période peu glorieuse. c'est un très grand film qui fait honneur au cinéma américain.
    Claudine G
    Claudine G

    Suivre son activité 73 abonnés Lire ses 393 critiques

    3,0
    Publiée le 12 janvier 2017
    Film qui ne laisse pas indifférent, à la fois émouvant de part la vie de ces esclaves, qui malgré des travaux pénibles et asservissants arrivent à rencontrer l'amour et fonder une famille. De plus ce mélange de foi prodigué par Nate afin d'aider ses congénères à l'obéissance et cette envie de révolte au plus profond de tout ce peuple font que l'on est pris dans l'engrenage et ceci dès le début du film. Bien interprété, avec des ...
    Lire plus
    Michel C.
    Michel C.

    Suivre son activité 54 abonnés Lire ses 701 critiques

    3,5
    Publiée le 13 janvier 2017
    Passionnant et difficile - voire extrêmement difficile. Les images fortes sont terribles, à l'image du destin terrible de ces millions d'esclaves.....Pourquoi vouloir toujours tout comparer... (Twelve years a slave) ? Ce film est très bien fait, des images magnifiques, une profondeur de champ qui donnent encore plus d'impact à la dureté des faits. Deux heures sans ennui, bien au contraire.....Heureusement qu'il y a ce genre de films pour nos ...
    Lire plus
    146 Critiques Spectateurs

    Photos

    41 Photos

    Secrets de tournage

    Qui est Nat Turner ?

    Le film relate l'histoire de Nat Turner, esclave afro-américain né en 1800 et mort pendu en 1831. L'homme avait conduit une révolte sanglante et extrêmement violente en août 1831. Turner est décrit à l'époque comme un criminel sanguinaire. Il sera capturé dans son comté de Southampton en Virginie, jugé et condamné à mort. Son action révolutionnaire a malheureusement mené les autorités à voter des lois encore plus restrictives envers les esclaves.

    Premier long

    The Birth of a Nation est le premier film réalisé par le comédien Nate Parker. Il a investi 100.000 dollars de son propre argent dans ce projet qui lui tient particulièrement à coeur. L'acteur souhaite en effet de le porter à l'écran depuis 2009, date à laquelle il a commencé à en écrire le script :"Ça a été un processus solitaire, il m’est même arrivé de penser que je n’en verrais jamais le bout, mais cela fait partie du prix à payer lorsqu’on v... Lire plus

    Un titre, deux mondes

    The Birth of a Nation a le même titre que le classique mis en scène en 1915 par D.W. Griffith, Naissance d'une nation. Nate Parker a souhaité utiliser le même titre afin de dénoncer la vision raciste du film de Griffith qui faisait notamment passer les membres du Ku Klux Klan pour des héros et les noirs pour des brutes sanguinaires."Nat Turner s’est mû en leader en dépit d’incroyables obstacles. Dans la culture populaire, l’esclavage estsouv... Lire plus
    10 Secrets de tournage

    Dernières news

    Sundance 2019 : le festival en 5 dates marquantes
    NEWS - Festivals
    jeudi 24 janvier 2019
    Ce soir à la télé : on mate "Danse avec les loups" et "La Mort aux trousses"
    NEWS - Films à la TV
    jeudi 27 décembre 2018
    Vous ne savez pas quoi regarder ce soir ? La Rédaction d'AlloCiné vous indique les films et séries à voir à la télé. Au programme...
    Best-of 2017 : le meilleur et le pire du cinéma !
    NEWS - Culture ciné
    vendredi 22 décembre 2017
    Revivez les temps forts de l'année cinéma, drôles, étonnants, tristes, gênants, à travers notre diaporama best-of. 2017 c'est...
    17 news sur ce film

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Commentaires

    • Roneïda S.
      Et la fin aussi c’est vraiment pas pour les gosses
    • Vincenzo T.
      Perso mon histoire a commencé en 1989, avant cela je n'ai eu aucune influence néfaste ou bénéfique. Je suis bien plus qu'une couleur de peau et vous aussi je présume.
    • Vincenzo T.
      Le film tend à vouloir lutter contre toute forme d'injustice et d'intolérance.
    • Vincenzo T.
      La guerre de sécession n'a jamais éclaté pour les yeux bleues des esclaves noirs, ce sont des raisons purement économique et autonomiste. L'abolition de l'esclavage n'a été invoqué que pour s'accorder les faveurs des lobbys pro abolitionnistes et de leurs réseaux .
    • Vincenzo T.
      Ya rien à assumer, nous étions pas là pour agir en bien, donc nous n'avons-pas à assumer ce qui s'est passé de mal. Maintenant on est en 2018 l'esclavagisme n'est plus présent dans notre société, mais ailleurs, encore 36 millions d'esclaves. Maintenant si tu veux encore chouiner et faire des reproches à des personnes qui n'ont jamais eu d'esclave, une chose que tu n'a pas vécu (être esclave) bah perd ton temps, et reste dans le passé.
    • Vincenzo T.
      La traite esclavagiste par les turk et arabo-musulman.
    • Vincenzo T.
      Et Case Départ tu l'oublis ^^ Sinon sérieusement il y a eut un film français ( ou téléfilm) sur Toussaint l'ouverture.
    • MGM-ranger
      La victoire en chantant, Indigènes c'est pas des films français ?
    • nicodemus2
      le premier birth of a nation est un monument du cinema meme si son message est raciste. Mais c'est un film qui a changé la facon de mettre en scène et de filmer. Meme si tu n'aimes pas son message tu ne pourras jamais changer l'histoire du cinéma. De plus oui c'est plus interressant historiquement car c'est un témoignage de l'évolution et de la construction d'un mouvement extremiste, comme les documents vidéos et les films de propagandes nazis. Ce sont des témoins de notre histoire et permettent de voir comment les pires dérivent prennent de l'ampleur et de l'importance par différents moyens pour essayer de rassembler à leurs causes la population
    • felson
      Bien plus intéressant historiquement... sans doute parce que le 'vrai' Birth of a Nation présente les membres du Ku Klux Klan comme des héros? Et tu trouves vraiment 'bien-pensant' de montrer des esclaves noirs qui se révoltent et tuent des Blancs en masse?
    • stallonefan62
      Biopic dramatique qui ne peut laisser indifférent !! Comment ce genre de choses ait pu arriver ?? Certaines scènes sont vraiment choquantes et horribles !! Même si ce n'est pas la 1ère fois que la traite des noirs est montré à l'écran, ce film fait son effet avec une mise en scène efficace mais un peu long 3.5/5
    • felson
      Merci. Donc pour toi, tourner la page signifie vivre dans l'oubli, le silence et le mensonge. Je te citerai donc une citation d'un auteur français, Didier Daeninckx: En oubliant le passé, on se condamne à le revivre. Il faut tourner la page sur le calvaire des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale aussi? Je ne pense pas. La preuve, plein de films ont déjà été faits dessus et on continue à en faire. Je parie que ça ne te dérange pas du tout.
    • felson
      C'est la violence qui règne dans ce monde et tu comptes régler ça en imposant un point de vue unique et partisan? Ce serait donc aux Blancs uniquement de faire des films sur l'esclavage et uniquement eux? LOOOLDans ce cas, autant dire qu'il ne faut pas faire de film du tout. Ce sujet est trop tabou, la preuve, écoute-toi, écoute ta honte parler. Je te rappelle - ou je t'apprends - que pas un seul cinéaste français ne s'est risqué à faire un seul film sur l'esclavage. Et combien d'Américains? Deux ou trois? Comme Spielberg, avec 'Amistad', cette catastrophe, ce fim mensonger, politiquement correct et bien-pensant, qui ose nous faire croire qu'à cette époque, les Noirs avaient droit à des procès équitables? Mort de rire.Et donc, si on suit ton raisonnement, la couleur de peau n'a rien à voir dans l'esclavage (??) pire, il n'y a même pas de mal dans l'esclavage, par contre il y en a dans le fait de faire des films sur ce sujet? Tu essayes de nous embrouiller pour mieux maquiller ta honte et ton mépris des Noirs. Va dormir.
    • felson
      C'est toi qui te prends pour Einstein, toujours à la ramener avec le QI des uns et des autres. Comme le tien n'a qu'un chiffre, y a pas photo. Evite donc même de te comparer à moi, l'esclavagiste civilisé. Sache quand même que c'est chez toi que les insectes sont mis sur le marché et que la zoophilie n'est pas illégale, y a même des films dessus. Ta civilisation de dingos, on s'en passera.
    • felson
      L'automobile, ce truc polluant, à l'origine du changement climatique... c'est ça qui ferait 'avancer'? Les voitures, les avions, ça provoque des millions de morts chaque année. Tes vaccins pour des virus mortels que vous avez créés vous-mêmes? Bientôt la technologie et les robots nous remplaceront, tu appelles ça un progrès?? Les ponts? lol De toute façon on s'en fout de tout ça l'esclavagiste. Si ça pète, c'est pas ça qui va empêcher toutes vos bombes de nous tomber sur le coin de la figure et de détruire toute ta belle civilisation. Et si c'est pas les bombes, ce sera vos virus ou vos gaz polluants qui auront notre peau. Certains experts disent qu'il reste à notre planète 80 ans à vivre. La faute à qui??
    • felson
      Je ne souffre pas du tout. Mes commentaires sont trop vrais, tellement que tu t'amuses à les faire supprimer par tes potes blancs sur ce site lol A chaque fois que ça arrive, je me marre. Je compte bien continuer.
    • Mario B.
      ce ne sont pas les Noirs qui ont inventé la bombe H, la nitro, les armes à feu Haha, je te le fais pas dire. Les ponts, la roue, l'automobile, les vaccins, l’ingénierie aéronautique, les ordinateurs, et la totalité des inventions qui ont fait avancer la civilisation non plus... Tu m'étonnes !Adieu Giant Coucou.
    • Mario B.
      Entre Einstein et toi il doit y avoir 130 points de QI d'écart lol. Ne te lance jamais dans les comparaisons, tu y perdrais toujours. Bouffer des insectes et violer des chèvres ça ne constitue pas une civilisation.
    • Mario B.
      Tu peux recopier coller les mêmes commentaire ad nauseum, je m'en cogne lol. Mais je suis content de savoir que pendant que je fête Noël, toi tu souffres et veut faire chialer sur ta grand mère. C'est hilarant. Souffre en silence.
    • felson
      Mais oui Pierrot, l'esclavage a duré des siècles, pas trois heures lol Quoi, t'étais même pas au courant? Et ça vient jouer Einstein ici. Le KFC? LOL Ca n'existait pas à l'époque, charlot. Même pas pour la racaille esclavagiste dont tu fais partie.
    Voir les commentaires
    Back to Top