Mon AlloCiné
    Bernard Le Coq

    État civil

    Métier Acteur
    Pseudo

    Bernard Lecoq

    Nationalité Français
    Naissance 25 septembre 1950 (Le Blanc - Indre - France)
    Age 69 ans

    Biographie

    Bernard Le Coq s'inscrit à 15 ans dans une école d'art dramatique, le cours Claude Viriot à Paris. Apparu à l'écran en 1966 dans Les Grandes vacances, il est remarqué par Michel Boisrond, qui lui offre son premier vrai rôle dans La Leçon particulière. Le début des années 1970 est une période faste pour lui, il tourne bientôt avec Sautet (César et Rosalie), Lelouch (Mariage), ou encore Serge Korber dans Les Feux de la chandeleur présenté à Cannes en 1972.

    La décennie 70 est aussi celle du théâtre qui prend une place non négligeable dans sa carrière avec entre autres une pièce de Woody Allen Une Aspirine pour deux en 1976, mais aussi Mercredi trois-quarts en 1977, A la renverse en 1980, Trois fois rien et L'Étrangleur s'excite mis en scène par Jean Rochefort. C'est d'ailleurs durant la même année qu'il apparaît au générique de deux polars français: Pile ou face avec Michel Serrault et Philippe Noiret, et Trois hommes à abattre avec Alain Delon.

    Au début des années 90, Bernard Le Coq doit sa notoriété à ses prestations dans des séries télévisées à succès, comme Une famille formidable, dans lequel il forme, avec Anny Duperey, un couple très populaire. C'est après l'avoir vu dans le feuilleton Panique aux Caraïbes que Maurice Pialat décide de lui confier le personnage de Théo, le frère de Van Gogh, un rôle qui lui vaut une nomination au César du Meilleur second rôle, en 1992. L'année suivante, on le retrouve en espion manipulateur dans Les Patriotes. Il continue également à jouer dans des téléfilms calibrés pour le petit écran. Ainsi, en 1996, il interprète un détective dans un diptyque policier: Berjac: Coup de maître et Berjac: Coup de théâtre.

    Dès lors, Bernard Le Coq s'impose comme un des grands seconds rôles du cinéma français, incarnant avec délectation les hommes de pouvoir : lieutenant (Le Capitaine Conan) ou général (Joyeux Noël), inspecteur (Mon homme) ou directeur de prison (La Taule), producteur (Pourquoi (pas) le Brésil) ou rédacteur en chef (Caché). Sur un mode plus tendre, il campe un psychiatre dans Se souvenir des belles choses, une performance saluée par le César du meilleur second rôle en 2003. Poursuivant de ses assiduités Huppert (L'Ecole de la chair) et Deneuve (Au plus près du paradis), Le Coq, avec ses airs de notable, mais aussi une bonne dose d'ironie, avait tout pour séduire Chabrol, qui lui attribue deux rôles savoureux dans La Fleur du mal et La Demoiselle d'honneur en 2003. En 2007, il est à l'affiche d'un thriller, Vent mauvais et d'un drame historique, L'Occitanienne, dans lequel il tient le rôle du célèbre écrivain François-René de Chateaubriand. 4 ans plus tard, Xavier Durringer lui permet de jouer à nouveau les hommes illustres : dans La Conquête, il interprète l'ancien Président de la République, Jacques Chirac, aux côtés de Denis Podalydès / Nicolas Sarkozy.

    Ses premiers pas à l'écran

    Béru et ces dames
    Béru et ces dames
    1968
    La Leçon particulière
    La Leçon particulière
    1968
    Du soleil plein les yeux
    Du soleil plein les yeux
    1969
    Faites donc plaisir aux amis
    Faites donc plaisir aux amis
    1969

    Ses meilleurs films et séries

    Se souvenir des belles choses
    Se souvenir des belles choses
    2001
    César et Rosalie
    César et Rosalie
    1972

    Sa carrière en chiffres

    49
    Années de carrière
    2
    Récompenses
    121
    Films
    16
    Séries
    5
    Nominations
    25 M
    Entrées ciné

    Genres de prédilection

    Comédie : 41 %
    Drame : 35 %
    Comédie dramatique : 13 %
    Policier : 11 %

    Ses stats sur AlloCiné

    4
    Vidéos
    127
    Photos
    22
    News
    90
    Fans

    A tourné le plus avec

    Miguel Courtois Paternina
    Miguel Courtois Paternina
    3 films et 3 séries
    Qui m'Aime Me Suive! (2018), Caché (2005), Pourquoi (pas) le Brésil (2003), A nous deux (1979)
    Fanny Cottençon
    3 films et 1 série
    Les hommes et les femmes sont faits pour vivre heureux... mais pas ensemble (1995), Gros coeurs (1988), Tout le monde peut se tromper (1983), Histoire du Chevalier Des Grieux et de Manon Lescaut (1978)
    Eric Naggar
    3 films et 1 série
    Hippolyte Girardot
    3 films et 1 série
    Le Capital (2012), La Conquête (2011), L'Affaire Ben Barka (2008), Les Patriotes (1993)
    Jean Rochefort
    Jean Rochefort
    4 films
    Il faut tuer Birgitt Haas (1981), Le Diable dans la boîte (1977), Les Feux de la chandeleur (1972), La Liberté en croupe (1970)
    Pourquoi (pas) le Brésil (2003), Féroce (2001), Un Ange (1999), Van Gogh (1991)
    Tout le monde peut se tromper (1983), C'est dur pour tout le monde (1975), Le Concierge (1973)
    Alexandra Vandernoot
    1 film et 2 séries
    Innocente (2016), Une cible dans le dos (2009), Une famille formidable (1992)
    Micha Bayard
    3 films
    Thank you Satan (1988), Chaussette surprise (1978), La Honte de la famille (1969)
    Teco Celio
    2 films et 1 série
    Skate or Die (2007), Un Ange (1999), La Bastide blanche (1997)
    Pascal Elso
    3 séries
    Le Clan Pasquier (2007), Le Clan Pasquier (2007), Le Destin des Steenfort (1999)
    Antoine du Merle
    1 film et 2 séries
    Skate or Die (2007), Commissaire Cordier (2005), Une famille formidable (1992)
    Commentaires
    • cinema17
      Jusqu'où la tv est prête à aller dans le voyeurisme pour sauver une émission... Voici le trailer d'un court-métrage avec Bernard Le Coq http://www.youtube.com/watch?v...
    Voir les commentaires
    Back to Top