Mon compte
    "Chloë Grace Moretz est l’actrice la plus vraie et la plus forte" : rencontre avec l'équipe de Périphériques les mondes de Flynne sur Prime Video
    25 oct. 2022 à 17:50
    Emmanuel Itier
    Emmanuel Itier
    -Correspondant
    Basé à Los Angeles, Emmanuel Itier accompagne AlloCiné sur les sorties américaines, en assurant interviews/junkets et couverture d’événements US.

    AlloCiné a rencontré une partie de l’équipe de Périphérique, les mondes de Flynne, nouvelle série SF à découvrir chaque semaine sur Prime Video.

    amazon prime video

    Qu’est ce qui vous a convaincu de faire partie de Périphériques ? Aviez-vous lu le livre de William Gibson ?

    Lisa Joy (la productrice) : Quand j’ai lu le livre de William Gibson, j'ai tout de suite compris qu’il fallait l’adapter en série. Il est tellement riche en idées et en visuels que ce ne fut pas facile. J’espère vraiment que nous allons vous transporter dans un futur comme vous ne l’avez jamais imaginé.

    Chloë Grace Moretz : Quelle opportunité de mettre en images ce roman choc ! Difficile de refuser de travailler avec Lisa Joy de Westworld comme productrice !

    Jack Reynor : Gibson est le père de la littérature cyberpunk et ça a suffi à me motiver. J’étais également un fan du travail de Lisa sur Westworld. Tout ceci a contribué à mon enthousiasme.

    Vincenzo Natali (réalisateur) : J’avais tenté il y a longtemps d’adapter le roman Neuromancer de William Gibson. Ça n'avait pas abouti mais j’ai sympathisé avec Gibson qui m’a ensuite envoyé son livre Périphériques. J’ai tout de suite vu que cela pouvait devenir une série, plus qu’un film, étant donné la richesse du monde décrit. Je travaillais à ce moment-là avec Lisa Joy sur Westworld. Je lui en ai parlé et elle a tout de suite accepté d’y participer. Nous avons ensuite eu le soutien financier d’Amazon.

    Périphériques, les mondes de Flynne
    Périphériques, les mondes de Flynne
    Sortie : 21 octobre 2022 | 70 min
    Série : Périphériques, les mondes de Flynne
    Avec Chloë Grace Moretz, Gary Carr, Jack Reynor
    Presse
    3,2
    Spectateurs
    4,1
    Voir sur Prime Video

    Julian Moore-Cook : J’étais un grand fan de la série Westworld. J’ai donc tout de suite accepté grâce à Lisa Joy. Je ne connaissais pas William Gibson mais j’ai été captivé par la lecture du script et je suis vraiment heureux du résultat.

    JJ Feild : Quand on m’a approché avec l’idée de rejoindre Chloë Moretz dans cette série, j'ai tout de suite signé mon contrat, sans aucune hésitation. Je connaissais bien l'œuvre de Gibson, notamment son roman Neuromancer. J’adore cette vision futuriste qu’il a de notre humanité. C’est parfois effrayant et c’est toujours fascinant.

    T’Nia Miller : J’étais une grande fan de Westworld et du travail de Lisa Joy. C’était donc impossible de ne pas dire “oui” à cette aventure. Mon personnage de Cherise est tellement fascinant et complexe que ce fut une motivation supplémentaire. Je n’avais pas lu le livre mais le script a été suffisant pour me convaincre de la richesse et du bon timing de cette série.

    Pourquoi le choix de Chloë Moretz dans le rôle principal ?

    Lisa Joy : Elle était pour nous l’actrice la plus vraie et la plus forte que nous puissions avoir. Elle a même laissé cours à son accent du sud. Elle rayonne d’une énergie incroyable et en plus c’est une vraie gameuse. Nous n’avons pas hésité une seconde quand l’idée nous est venue de la choisir.

    Quels sont les thèmes abordés, de quoi parle vraiment cette série ?

    Lisa Joy : Pour moi, c’est sur la quête du “moi”. Qui sommes-nous vraiment, quel est le sens de notre vie, trouver notre place dans la société. Il est tellement facile de se perdre et de ne jamais se trouver.

    Chloë Grace Moretz : Malgré cette vision sombre du futur décrite dans notre série, c’est aussi un projet qui porte en lui l’espoir d’un futur meilleur. C’est intéressant de voir que nos protagonistes utilisent les leçons du futur pour changer leur présent.

    Jack Reynor : C’est un regard sur un futur dystopique. C’est d’ailleurs ce que l’on peut voir dans pas mal de séries télévisées en ce moment. C’est certain qu’il y a une certaine noirceur qui en ressort. Ce qui diffère avec notre série c’est ce groupe de jeunes gens qui vont rallier leurs forces pour changer ce futur pour le meilleur.

    prime video
    Jack Reynor joue le frère de Chloë Grace Moretz

    Vincenzo Natali : Je pense que le livre est une sorte de satire de la société dans laquelle nous vivons. Le timing est parfait car nous pouvons voir que c’est une vision plausible de ce qui nous attend. C’est une série pleine d’humanisme qui délivre le message d’espoir que nous, humains, trouverons le moyen de survivre dans ce monde agité et en transformation permanente.

    JJ Feild : C’est comme un miroir dans lequel nous pouvons nous regarder et voir où nous en sommes et où nous allons. Le futur est terrifiant s’il ressemble à celui imaginé par Gibson. Malgré tout, je crois que cette série montre que l’on pourra s’en sortir si nous savons garder le sens de la famille, si nous savons porter secours. Si l’humanité arrive à s’unir, alors le futur nous est assuré !

    Est-ce que le futur vous fait peur ? Est-ce que nous allons disparaître dans le metaverse ?

    Lisa Joy : Je pense que la technologie actuelle peut paraître effrayante mais que de toute façon nous ne pouvons pas arrêter l’évolution de la technologie et de ce monde que l’on appelle le “metaverse”. D’un côté je pense que cela peut paraître effrayant mais en même temps je veux croire que nous saurons nous adapter à cette évolution. En ce moment nous sommes dans une période de transition assez inconfortable où les réseaux sociaux, le metaverse, semblent nous manipuler et devenir toxiques. C’est l’ironie d’être “sociable” sans l’être vraiment puisque nous vivons par écrans interposés. Je pense qu’au fur et à mesure nous arriverons à vivre en harmonie avec ces technologies. Je veux rester optimiste.

    Jack Reynor : J’ai foi dans le futur. J’espère notamment que nombre de choses seront faites pour changer l’environnement de notre planète. Vu l’instabilité politique et économique, je peux comprendre l’angoisse de notre jeunesse qui ne sait plus en quoi croire. D’autant que les médias ne sont pas là pour nous rassurer. J’espère que nous arriverons à trouver une plus grande stabilité afin d’aller dans une direction plus positive et constructive.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top