Mon compte
    César 2003 : le palmarès
    22 févr. 2003 à 23:33

    Découvrez le palmarès complet de l'édition 2003 des César. "Le Pianiste" de Roman Polanski sort grand vainqueur de la soirée avec sept récompenses.

    Le Pianiste de Roman Polanski, grand vainqueur des 28èmes César. Avec sept récompenses, dont celles, majeures, de Meilleur Film, Meilleur Réalisateur et Meilleur acteur pour Adrien Brody, le long métrage a marqué de son empreinte la cérémonie. Palme d'Or du dernier Festival de Cannes et cité à sept reprises pour les prochains Oscars, Le Pianiste est plébiscité par les professionnels du septième art. Grand déçu de la soirée : 8 femmes. Le long métrage de François Ozon, pourtant le plus nommé de ces 28èmes César avec 12 citations, ne remporte aucune récompense malgré un large succès en salles. Isabelle Carré s'adjuge le César de la Meilleure actrice pour son émouvante prestation dans Se souvenir des belles choses. Le long métrage de Zabou Breitman est la jolie surprise de cette soirée avec deux autres distinctions : Meilleur première oeuvre de fiction et Meilleur acteur dans un second rôle pour Bernard Le Coq. Le César de la Meilleure actrice dans un second rôle revient à Karin Viard pour son rôle dans Embrassez qui vous voudrez. Quant aux César du Meilleur espoir masculin et féminin, ils sont respectivement décernés à Jean-Paul Rouve et Cécile de France pour Monsieur Batignole et L' Auberge espagnole. Costa-Gavras et Jean-Claude Grumberg, pour Amen, reçoivent le César du Meilleur scénario original. Enfin, les César du Meilleur Film étranger et du Meilleur Film de l'Union Européenne reviennent à Bowling for Columbine de Michael Moore et Parle avec elle de Pedro Almodovar. De cette 28ème Nuit des César présidée par Géraldine Pailhas, on retiendra surtout la vive émotion ressentie en début de cérémonie lors de l'hommage rendu au producteur Daniel Toscan du Plantier, Directeur de l'Académie des Arts et Techniques du Cinéma disparu le 11 février dernier. Autres moments forts de la cérémonie : les César d'honneur décernés à Meryl Streep, Spike Lee et Bernadette Lafont ainsi que l'hommage rendu au cinéaste Maurice Pialat. L'américain Michael Moore, dont le Bowling for Columbine s'est vu remettre le César du Meilleur Film étranger, s'est quant à lui distingué en remerciant vivement le gouvernement français pour sa position actuelle dans le conflit américano-irakien. Le palmarès complet des 28èmes César : Meilleur film de l'année : Le Pianiste de Roman Polanski Meilleur acteur : Adrien Brody dans Le Pianiste Meilleure actrice : Isabelle Carré dans Se souvenir des belles choses Meilleur acteur dans un second rôle : Bernard Le Coq dans Se souvenir des belles choses Meilleure actrice dans un second rôle : Karin Viard dans Embrassez qui vous voudrez Meilleur espoir masculin : Jean-Paul Rouve dans Monsieur Batignole Meilleur espoir féminin : Cécile de France dans L'Auberge espagnole Meilleur réalisateur : Roman Polanski pour Le Pianiste Meilleure première oeuvre de fiction : Se souvenir des belles choses de Zabou Breitman Meilleur scénario original ou adaptation : Costa-Gavras, Jean-Claude Grumberg pour Amen Meilleur film étranger : Bowling for Columbine de Michael Moore Meilleur film de l'Union Européenne : Parle avec elle de Pedro Almodovar Meilleure musique écrite pour un film : Wojciech Kilar pour Le Pianiste Meilleure photographie : Pawel Edelman pour Le Pianiste Meilleur décor : Allan Starski pour Le Pianiste Meilleur son : Jean-Marie Blondel, Gerard Hardy, Dean Humphreys pour Le Pianiste Meilleur montage : Nicolas Philibert pour Etre et avoir Meilleurs costumes : Philippe Guillotel, Tanino Liberatore, Florence Sadaune pour Astérix et Obélix : mission Cléopâtre Meilleur court métrage : Peau de vache de Gerard Hustache-Mathieu César d'honneur : Meryl Streep Spike LeeBernadette Lafont Clément Cuyer

    Le site officiel des César

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top