Mon compte
    Décès de l'acteur Nino Manfredi
    4 juin 2004 à 11:55

    L'acteur comique italien Nino Manfredi est décédé ce vendredi 4 juin des suites d'un accident cérébral. Il était âgé de 83 ans.

    Nino Manfredi, le dernier grand acteur comique italien de sa génération, est décédé ce vendredi 4 juin à l'âge de 83 ans à Rome. Victime en juillet 2003 d'un accident cérébral, il avait souffert de nouvelles complications en décembre et son état de santé n'avait cessé de se dégrader. Laissant une impressionnante filmographie derrière lui, ce comédien, également scénariste et réalisateur, avait atteint une popularité identique à celle de ses compagnons d'armes Toto, Vittorio Gassman et Alberto Sordi.

    Des débuts de doubleur

    Né le 22 mars 1921 à Castro Dei Volsci, près de Rome, Nino Manfredi effectue ses premières armes sur scène en intégrant la troupe théâtrale de Vittorio Gassman, au Piccolo Theatro de Milan et de Rome. Devenu doubleur d'acteurs italiens et étrangers, il débute au cinéma en 1949 dans le drame Torna a Napoli avec un très modeste cachet. Après avoir tourné sous la direction de Mauro Bolognini dans Gli innamorati, présenté au Festival de Cannes en 1955, il obtient son premier grand rôle, celui de Nando, en 1959 dans L'Impiegato de Gianni Puccini, une comédie dont il a écrit le scénario.

    Un acteur passé à la réalisation

    Entamant une éblouissante carrière sous la houlette des illustres Dino Risi (Il Gaucho, 1965) et Ettore Scola (Nos héros réussiront-ils à retrouver leur ami mystérieusement disparu en Afrique ?, 1968 ; Nous nous sommes tant aimés, 1974), Nino Manfredi passe derrière la caméra en 1962 avec la réalisation de L'Avventura di un soldato, un des sketches du film Amours difficiles. Le comédien réitérera l'expérience à deux reprises : en 1970 avec la satire anticléricale Miracle à l'Italienne, primé comme meilleure première oeuvre au Festival de Cannes 1971, et en 1981 avec Nu de femme.

    Abonné aux personnages malchanceux

    Multipliant à l'écran les personnages malchanceux, pauvres victimes et ne parvenant guère à se révolter, Nino Manfredi incarne dans ce registre un homosexuel émouvant dans Une poule, un train et quelques monstres de Dino Risi, un émigré italien indésirable dans Pain et chocolat, Ours d'argent au Festival de Berlin 1974, ou encore le patriarche d'un bidonville romain dans Affreux, sales et méchants d'Ettore Scola. Parmi ses autres rôles marquants figure celui de Geppetto, le papa de Pinocchio, dans la version tournée par Luigi Comencini en 1971. Sollicité jusqu'à la fin de sa vie, il se montrait également très actif à la télévision en interprétant les séries Un commissaire à Rome (1993) et Linda et le brigadier (1997).

    Guillaume Martin avec AFP
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • Bensoussan
      Je ne connaissais pas la carrière de cet acteur mais je dois dire que le Pinocchio de Comencini m'a tenu éveillé jusque très tard lors de sa diffusion sur Arte. Un chef d'oeuvre. Le meilleur film réalisé sur Pinocchio. Cet acteur était époustouflant de justesse et d'émotion. Au revoir Monsieur Nino Manfredi. Et merci. Un grand Monsieur.
    • AlfredTeckel
      Le dernier des grands mousquetaires italiens du rire est parti, parti rejoindre au paradis de la comédie ses collègues Toto, Sordi et Gassman.C'est une époque qui s'achève, et elle était belle...
    Voir les commentaires
    Back to Top