Notez des films
Mon AlloCiné
    Deauville 2009 : le Grand Prix pour "The Messenger"
    13 sept. 2009 à 19:46
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Le Grand Prix du 35e Festival du Cinéma Américain de Deauville a été attribué au long métrage "The Messenger" d'Oren Moverman.

    Après six jours de compétition, le jury présidé par le réalisateur Jean-Pierre Jeunet a livré son verdict. Le Grand Prix du 35e Festival du Cinéma Américain de Deauville a été attribué au long métrage The Messenger d'Oren Moverman, qui succède donc à The Visitor, primé l'an dernier. The Messenger, où l'histoire de Will Montgomery (Ben Foster), un jeune officier chargé d'une mission délicate : annoncer aux familles la nouvelle du décès d'un des leurs au combat. Celui-ci est formé par Anthony Stone (Woody Harrelson), un partenaire de travail avec qui les relations sont tendues...

    L'émotion d'Harrison Ford : le moment fort du festival

    Outre le Grand Prix, le Prix du Jury est revenu, ex-aequo, à Precious de Lee Daniels et Sin Nombre de Cary Fukunaga, alors que le Prix de la Critique Internationale a été attribué à The Messenger d'Oren Moverman et que le Prix de la Révélation Cartier a été décerné à Humpday de Lynn Shelton. Enfin, le Prix Michel d'Ornano, qui récompense un premier film français dans le but d'aider à sa reconnaissance, sa promotion et son exportation, a été attribué au film Qu'un seul tienne et les autres suivront, écrit et réalisé par Léa Fehner. Outre sa compétition, cette 35e édition aura été marquée par de beaux hommages rendus au trio comique des ZAZ (Zucker-Abrahams-Zucker), à Robin Wright Penn, Andy Garcia et Harrison Ford, invité d'honneur de la manifestation. L'émotion intense de ce dernier lors de la soirée qui lui était dédiée restera comme l'un des moments forts du festival.

    Laëtitia Forhan & Clément Cuyer
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • cinemagnolia
      Je suis très heureuse pour The Messenger, un très beau film sur la découverte de l'humanité avec un très grand Ben Foster et un incroyable plan-séquence... Je vous le conseille vivement, ainsi que Sin Nombre qui est également un beau film!
    • alastor78
      Mouai pour avoir vu Precious je trouve que le film ne mérite pas un prix, c'est too much tant dans le sujet que dans la mise en scène aux effets de style rapidement fatiguant.
    Voir les commentaires
    Back to Top