Mon compte
    Zoom sur… Laurent Lafitte
    5 nov. 2010 à 05:00

    Actuellement à l'affiche des "Petits mouchoirs" de Guillaume Canet, le film qui l’a révélé au grand public, Laurent Lafitte est un acteur éclectique qui a réussi à s’imposer grâce à un sourire ravageur, dissimulant une insolence corrosive. Découvrez un acteur dont on n’a pas fini d’entendre parler…

    Enfant de la télé
    Vous connaissez son visage, peut-être moins son nom... Laurent Lafitte est de ces acteurs charmeurs à qui tout semble réussir. Pourtant, rien n’a été facile pour celui qui, à 37 ans, vient juste d’obtenir un rôle d’importance au cinéma. Il faut dire qu’il n’a pas cherché à y percer à tout prix, lui qui est avant tout un homme de scène. Dès ses quinze ans, il sait qu'il travaillera dans le monde du spectacle... C’est la télévision qui lui offre sa chance : tout juste sorti du cours Florent et d’une formation au Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique, il débute dans quelques téléfilms, avant de décrocher à l'âge de vingt ans, le rôle de Juan, un dragueur invétéré secrètement amoureux de Linda (Vanessa Demouy) dans la série Classe Mannequin (1993). Classes qu’il fait également au théâtre, finissant par obtenir une première apparition au cinéma en 1997, dans Le Plaisir (et ses petits tracas) sous la direction de Nicolas Boukhrief. Dès l’année suivante, il obtient un rôle dans Belle Maman, avec Catherine Deneuve et Vincent Lindon. Sans forcer, il joue surtout avec son visage, plutôt impassible dans la plupart de ses rôles et mettant en avant son côté pince-sans-rire.



    Des apparitions aux seconds rôles
    Peu à peu, Laurent Lafitte se fait repérer des professionnels grâce à de petites apparitions. Il est Hubert, le fils du recteur dans Les Rivières Pourpres (2000) et joue un ambulancier dans Mais qui a tué Pamela Rose ? en 2003. Sans jamais abandonner le théâtre, il fait une incursion dans le drame, interprétant un gendarme collaborateur durant l’occupation nazie, dans Un secret de Claude Miller. En 2009, il est l’ami homosexuel de Jacques Weber dans Ensemble c'est trop, qui voit se déchirer le couple Baye/Arditi sous la direction de Léa Fazer. Cette dernière disait à son propos: "Laurent est un grand acteur qui fait beaucoup avec peu ! Ce rôle modeste, il l’a joué avec énormément de rigueur. Il a fait un travail tout en retenue, évitant la caricature". La même année, grâce à son one-man show acerbe au théâtre, qui recevra une récompense, Laurent Lafitte montre que derrière son sourire franc se cache un côté espiègle de grand enfant et que de belles dents, ça sert aussi à mordre ! Succès incontesté, son spectacle est produit par Dominique Farrugia, qui lui confie aussitôt un second rôle dans la comédie qu’il co-réalise L' Amour c'est mieux à deux. Dans ce film, il est le compagnon d’un temps de Virginie Efira, hilarant homme parfait, un peu trop amoureux de bricolage.



    La révélation grâce à Guillaume Canet
    Les deux hommes se sont rencontrés au cours Florent et aux dires de l’intéressé : "sans être véritablement un intime de Guillaume, on ne s’est jamais perdu de vue". C’est donc tout naturellement que le réalisateur lui confie une panouille dans Mon idole et Ne le dis à personne, ses premières réalisations. Par extension, lorsque l’ami de Guillaume, Gilles Lellouche, réalise son premier long-métrage, Narco, il offre un petit rôle à Laurent. Le film qui va tout changer arrive en 2010. Alors qu’il prépare Les Petits mouchoirs, le même Guillaume Canet envisage de tenir le rôle d’Antoine, que Laurent Lafitte décrit comme "un vieil adolescent mal dégrossi qui vient de se faire quitter par sa copine. Il n’a pas de boulot et n’arrive pas à se l’enlever de la tête". Trop occupé par la mise en scène, le cinéaste décide de confier le personnage d’Antoine à Laurent Lafitte. Impressionné par un tel casting ? "Non, mais très excité", répond le comédien, plus volontaire qu’intimidé. Il tient au final un rôle comique malgré lui, qui lui convient parfaitement.



    Et maintenant ?
    Aux côtés de Kad Merad dans la comédie musicale Rendez-vous, dont il a co-signé l’adaptation, Laurent Lafitte joue un coureur de jupons doté d'un look à la Clark Gable, dansant et chantant (plutôt bien!). Parallèlement, il reviendra au cinéma avec Une pure affaire, donnant la réplique au comédien belge François Damiens. Il sera ensuite le journaliste suivant le chef d’entreprise François-Xavier Demaison dans un faux documentaire intitulé Moi, Michel G, Milliardaire, Maître du monde. Charmeur et bourré de talent, surveillez bien ce Laurent Lafitte à qui une belle carrière est déjà promise … Vous ne pourrez pas dire qu’on ne vous l’avait pas dit!

    Portrait réalisé par Corentin Palanchini
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • DanyNiksha16
      En tout cas, j'attend de voir les petits mouchoirs pour me faire un avis concret sur Laurent Lafitte, après on verra ce que j'en penserais. Sinon on peut en voir que il a du talent mais je ne vais pas encore m'imposer dans ce genre de remarque tant que je n'aurais pas vu les petits mouchoirs.
    • sebame
      "le très talentueux"...?! que chacun garde son calme ! on va attendre encore un peu pour les superlatifs...
    • gask
      gerido a bien commenté je trouve.chaque personne a role bien spécifique.chaque personne a des problèmes bien personnel.cluzet ctune personne frustré et strésser et qui n'arrive pas a décrocher de son laffite a un role vraiment pas facile a jouer...en tous cas ce film c de la patate
    • Maillkeul
      Moi je l'ai trouvé bien sympathique dans les petits mouchoirs
    • Argentinou
      J'ai également été très déçu par sa prestation dans les Petits Mouchoirs !
    • malioth
      non il est pas mal! mais je ne suis pas convaincu qu'on le voit d'avantage dans les années à venir!
    • alain Ro
      De qui se moque-t-ton ? J'ai rarement vu une interpretation aussi mauvaise de la part d'un comédien.
    • Gerido
      J'ai beaucoup aimé sa prestation moi de mon coté.Il faut dire que chaque acteur a un role bien spécifique dans ce film qui permet de s'attacher a chacun d'eux, de part leurs histoires mais également leurs très bon jeux d'acteur.
    • Pixar_
      Mouais révélation je sais pas, en tous cas pour ma part j'ai préféré la prestation de François Cluzet et de Benoit Magimel dans le film de Canet.
    Voir les commentaires
    Back to Top