Notez des films
Mon AlloCiné
    Si vous aimez Broadchurch, Scandal et Murder, vous aimerez The Family
    Par Jean-Maxime Renault — 3 mars 2016 à 19:14
    FBwhatsapp facebook Tweet

    The Family, la nouvelle série événement de la chaîne américaine ABC, démarre ce soir aux Etats-Unis, tandis qu'aucune chaîne française n'a pour le moment annoncé son acquisition. Et il ne faudra pas la rater ! Vous êtes prévenus...

    ABC Studios

    De quoi ça parle ?

    Plus de dix ans après sa mort présumée, le fils d'une femme politique refait surface. Alors qu'il tente de retrouver ses marques au sein de sa famille, le bonheur de son retour laisse peu à peu place à la suspicion. Est-il vraiment qui il prétend être ? Que s'est-il vraiment passé lors de sa disparation ?

    Contrairement à la vague de séries et de téléfilms qui prennent pour point de départ la mort ou la disparition d'enfants (Broadchurch, The Missing, Ce soir je vais tuer l'assassin de mon fils, Disparue), sujet autrefois tabou à la télévision mais dont on semble avoir désormais fait le tour, The Family a choisi de se concentrer sur le retour d'un enfant et les répercussions d'un tel événement sur sa famille médiatique, et sur la nouvelle enquête qui en découle. On pourrait également rapprocher la thématique de la série à celle de Room, film tout juste récompensé aux Oscars dans lequel Joan Allen joue également. Il y est aussi question d'enlèvement puis de retour à la vie. Il sort chez nous le 9 Mars.

    Une créatrice de l'école Shonda Rhimes

    Jenna Bans, la créatrice et showrunner de The Family, fait partie de l'écurie Shonda Rhimes, même si la productrice star n'est pas impliquée dans ce nouveau projet. C'est avec elle qu'elle a démarré sa carrière sur Grey's Anatomy, dont elle a signé une poignée d'épisode après avoir travaillé brièvement sur Desperate Housewives et reçu au passage deux nominations aux Writers Guild of America Awards. C'est avec elle qu'elle a créé la série médicale Off The Map, arrêtée après une saison faute d'audiences suffisantes. Et c'est encore avec elle qu'elle a pris du galon en devenant productrice exécutive sur Scandal

    Ce n'est donc pas un hasard si la chaîne ABC a décidé de lancer la série au sein de son "TGIT", soirée habituellement réservée aux productions Rhimsiennes, en lieu et place de Scandal, après Grey's Anatomy et avant Murder ! Elles s'adressent toutes au même public, amateur de soaps à rebondissements. Dans sa construction, son écriture et même dans son ambiance, The Family s'inscrit parfaitement dans ce qui a fait le succès de ces shows, en particulier Scandal pour l'aspect politique et Murder pour le côté thriller.

    Elle y ajoute une dimension familiale, intimiste voire glauque parfois, basée avant tout sur l'émotion, qui n'est pas sans rappeler une certaine Broadchurch, qui a cartonné à travers le monde. C'est d'ailleurs du côté de chez nos amis Anglais que le réalisateur du pilote a été recruté. Paul McGuigan a en effet signé 4 épisodes de Sherlock.

    ABC Studios

     

    Un rôle en or pour la triplement nommée aux Oscars Joan Allen

    La discrète Joan Allen, nommée aux Oscars à trois reprises pour Nixon, Manipulations et La chasse aux sorcières sans jamais toutefois repartir avec la statuette, avait opéré un retour remarqué à la télévision dans la dernière saison de la série The Killing en 2014 après s'être illustrée dans la saga Jason Bourne. On se souvient également d'elle dans Hatchi ou Volte/Face mais aussi Pleasantville et Peggy Sue s'est mariée

    Dans The Family, elle incarne un rôle difficile, celui de la matriarche, femme politique accomplie mais mère meurtrie par la disparition de son enfant, dont on ne peut que douter de la sincérité lorsque l'on découvre que la supposée mort d'Adam a été capitale dans son élection et qu'elle se sert à nouveau de lui, grâce à son retour, face aux prochaines échéances. Joan Allen offre une prestation aussi émouvante qu'inquiétante, pleine de nuances, dès le premier épisode. Ses intéractions avec sa fille, interprétée par la découverte de The Newsroom Alison Pill, sont particuliièrement prometteuses.

    Ce qu'en pense la presse américaine...

    "La combinaison de politique locale et de famille en perdition pourrait paraître inappropriée au départ. Mais le show parvient rapidement à convaincre à partir du moment où les ambitions carriéristes de Claire sont poussées à l'extrême face au mystère qui entoure Adam (...) C'est une série plus savoureuse et plus soap qu'elle n'en a l'air, et c'est tant mieux." D'après le A.V. Club

    "Après deux heures, on peut dire que The Family démarre plutôt bien (...) Si la série ressemble à un drama de qualité, il est encore trop tôt pour dire s'il s'agit d'une proposition authentique et solide ou juste l'imposteur de plus d'une longue lignée." D'après Variety.

    "ABC la présente comme un thriller politique, il s'agit avant tout d'une série à supense, avec une méga tonne de frayeurs à son actif (...) Ce sont les personnages périphériques à la famille qui fonctionnent le mieux. Margot Bingham dans le rôle de la détective qui pensait avoir résolu l'affaire, Floriana Lima en journaliste qui suspecte que quelque chose cloche chez les Warren. Le meilleur étant Andrew McCarthy qui incarne le voisin emprisonné pour le meurtre du garçon (...) sa performanc est intense et inquiétante." D'après le Lincoln Journal Star.

    "Il y a tellement de choses qui clochent avec ce drama manipulateur et mal écrit que l'on ne sait pas par où commencer (...)" D'après le Hollywood Reporter

    Découvrez notre interview des acteurs principaux :

    L'équipe de "The Family" présente la série thriller

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top