Mon compte
    5 choses à savoir sur Message from the King, l'avant Black Panther pour Chadwick Boseman
    10 mai 2017 à 05:30
    Laurent Schenck
    Laurent Schenck
    -Superviseur base de données
    Passionné par les films qui traitent de la criminalité au sens large, Laurent Schenck travaille sur la base de données cinéma du site. Ses missions sont les suivantes : la rédaction de biographies et secrets de tournage, l'enrichissement de castings/fiches techniques et la revue de presse.

    A l'occasion de la sortie de "Message from the King" de Fabrice Du Welz ("Calvaire"), voici cinq choses à savoir sur ce thriller brutal dans lequel Chadwick Boseman cherche par tous les moyens à élucider la mort de sa soeur.

    Message from the King de Fabrice Du Welz

    Avec Chadwick Boseman, Luke Evans, Teresa Palmer...

    De quoi ça parle ? En provenance de Cape Town, Jacob King débarque à Los Angeles à la recherche de sa sœur disparue. Avec un billet retour pour l’Afrique du Sud sept jours plus tard, et 600 dollars en poche.
    Au bout de 24 heures, il découvre que sa sœur est morte dans des circonstances étranges… 

    1. CHADWICK BOSEMAN SE PREPARE POUR "BLACK PANTHER"

    Chadwick Boseman était déjà attaché au projet quand Fabrice Du Welz a été choisi pour en être le réalisateur et c'est même lui qui a "validé" le cinéaste auprès des producteurs. "Je crois que Chadwick a abordé le tournage de Message from the King comme une sorte de préparation physique à son personnage de T’Challa dans Black Panther. Mais plus que ça, Chadwick a donné beaucoup de lui-même et nous avons préparé le personnage avec beaucoup de passion et d’attention...", précise Du Welz.

    The Jokers / Les Bookmakers
    Chadwick Boseman

    2. S'IMPREGNER DE LA VILLE DE LOS ANGELES

    Message from the King est le premier film en langue anglaise de Fabrice Du Welz. Lorsqu'il s'est rendu à Los Angeles, qu'il connaissait peu, le metteur en scène a passé de nombreux mois en repérages à parcourir la ville avec une fascination grandissante. "C’est une ville résolument moderne où le pire côtoie le meilleur. C’est un assemblage incroyable de quartiers, de communautés et de cultures. L.A., c’est Blade Runner. J’ai passé beaucoup de temps à errer, les yeux grands ouverts. Avec la production, nous nous sommes très vite entendus et nos visions convergeaient. Aujourd’hui, j’aime passionnément Los Angeles où j’ai passé 18 mois. Ses contrastes, sa fureur et son odeur m’ont profondément marqué", se rappelle-t-il.

    3. EN SAVOIR LE PLUS POSSIBLE SUR LE PERSONNAGE DE KING

    Pour préparer son rôle, Chadwick Boseman s’est rendu en Afrique du Sud pour en apprendre autant que possible sur le monde de King, son personnage. Le comédien se rappelle : "J’ai fait des recherches… J’ai passé du temps au Cap, je me suis fait une idée de la vie là-bas, des townships, des différentes parties de la ville, de la police, des gangs. J’ai emmagasiné tout ce que je pouvais". A son retour, Boseman a échangé avec les scénaristes et utilisé ses expériences de voyage pour affiner son personnage.

     

    4. CONVAINCRE LES PRODUCTEURS

    Fabrice Du Welz a dû convaincre les producteurs que les coûts et les risques présentés par un tournage en pellicule valaient la peine. "Je fais complètement confiance au 35 mm. Pour être tout à fait honnête, je n’aime pas le numérique. Pas du tout. La pellicule offre un meilleur contraste, elle est toujours mieux pour le noir et blanc, surtout pour filmer la peau, tous les détails. L’image est plus sensuelle, la lumière et les couleurs plus riches, plus nuancées", confie la directrice de la photographie Monika Lenczewska.

    5. LUKE EVANS DANS LA PEAU D'UN MECHANT SADIQUE

    Comme il l'a fait dans Fast & Furious 6 via le personnage de Owen Shaw et celui de Gaston dans La Belle et la Bête, Luke Evans incarne dans Message from the King à nouveau un méchant. L'acteur s'est ainsi glissé dans la peau de Wentworth, un sociopathe très charmant, mesuré et cool... En apparence. Fabrice du Welz explique à son sujet : "Wentworth est un serpent froid, méthodique et sadique. Il n’a aucune humanité en lui. Il ne souhaite que le pire. Pour lui, aucune rédemption n’est possible."

    Voir tous les secrets de tournage de "Message from the King"

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top