Notez des films
Mon AlloCiné
    Effets secondaires sur France 4 : saviez-vous que Soderbergh a auditionné Lindsay Lohan pour le rôle principal ?
    Par La Rédaction — 17 sept. 2017 à 22:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    A l'occasion de la diffusion d'"Effets Secondaires" ce soir sur France 4, voici cinq choses à savoir sur ce thriller vertigineux de Steven Soderbergh emmené par Rooney Mara, Jude Law, Channing Tatum et Catherine Zeta-Jones.

    Effets secondaires de Steven Soderbergh

    Avec Rooney Mara, Channing Tatum, Jude Law...

    De quoi ça parle ? Jon Banks est un psychiatre ambitieux. Quand une jeune femme, Emilie, le consulte pour dépression, il lui prescrit un nouveau médicament. Lorsque la police trouve Emilie couverte de sang, un couteau à la main, le cadavre de son mari à ses pieds, sans aucun souvenir de ce qui s’est passé, la réputation du docteur Banks est compromise…

    1. UN SPECIALISTE DU MILIEU MEDICAL

    Scott Z. Burns a eu l'idée d'écrire le scénario d'Effets secondaires au début des années 2000, alors qu'il était scénariste pour la série télévisée médicale Wonderland. Cherchant à écrire un thriller atypique, il a collaboré avec le producteur Sasha Bardey, qui était à cette époque directeur adjoint du service psychiatrique d'un hôpital que le scénariste avait visité. Burns avait un temps envisagé de réaliser lui-même Effets secondaires, avant de finalement confier les rênes à Steven Soderbergh ; celui-ci s'est inspiré d'un court métrage de quatre minutes, Side Effects May Include, écrit et réalisé en 2008 par Shad Clark.

    Open Road Films
    Channing Tatum et Rooney Mara

    2. LA METHODE SODERBERGH

    Un montage était effectué par Steven Soderbergh après chaque journée de tournage, ce qui permettait au réalisateur de connaître immédiatement la direction que prenait le film. Le producteur Lorenzo di Bonaventura raconte : "Nous voyions tous les jours des choses que nous n'aurions normalement vu que quatre ou cinq semaines après le tournage. C'est un gros avantage car Soderbergh a ainsi l'occasion de vérifier très vite si les choix qu'il a fait donnent le résultat escompté. Il peut calibrer les performances presque instantanément."

    3. LINDSAY LOHAN REFUSEE PAR LES PRODUCTEURS

    Steven Soderbergh souhaitait donner le rôle principal d'Effets secondaires à Lindsay Lohan, qui a même auditionné trois fois. Mais les producteurs ont préféré choisir Rooney Mara du fait des problèmes judiciaires de la tête d'affiche de Lolita malgré moi. Le fait que le cinéaste comptait à l'origine caster Lohan n'est pas surprenant, puisqu'il avait déjà fait des choix inattendus de ce type dans Girlfriend Experience avec l'actrice pornographique Sasha Grey et Piégée avec la combattante Gina Carano. A noter aussi que nombreuses comédiennes, dont Emily Blunt, Amanda Seyfried, Michelle Williams ou Blake Lively, ont été plus ou moins envisagées pour interpréter Emilie. 

    Entertainment One Films
    Catherine Zeta-Jones, Jude Law

    4. JUDE LAW SO BRITISH ET CHANNING TATUM EN CONTRE-EMPLOI

    Steven Soderbergh a proposé à Jude Law le rôle du Dr. Banks au moment où ils venaient de terminer le tournage de Contagion. Le réalisateur a décidé de conserver l'accent britannique de l'acteur, pour le distinguer à la fois des autres protagonistes de l'histoire, tous américains, et du lieu-même de l'intrigue, la ville de New York. Channing Tatum trouve également dans Effets secondaires un rôle à contre-emploi. C'est un choix de Soderbergh, qui dirige l'acteur pour la troisième fois. Leur collaboration a donc été très différente et s'est avant tout portée sur la voix de Tatum : "Je voulais qu'il parle différemment et il a travaillé très dur avec un répétiteur pour trouver une élocution plus saccadée, plus énoncée. Si vous comparez avec sa voix dans Magic Mike, notre précédent film ensemble, il parle très différemment", déclare le réalisateur.

    5. ATMOSPHERE NEW-YORKAISE ET DECORS NATURELS

    Steven Soderbergh a beaucoup regardé les films Liaison fatale (1988) et Klute (1972) avant le tournage d'Effets secondaires. Même si leurs sujets sont très différents, il voulait s'en inspirer pour leur atmosphère new-yorkaise. Le réalisateur a également privilégié les décors naturels pour accroitre le réalisme de son film : "J'ai décidé que l'important, c'était que les lieux semblent naturels dans le film. Il n'y a pas de montage. Je ne vais pas là où l'un de mes personnages n'a pas été", explique-t-il. Le tournage dans un centre psychiatrique encore en activité, similaire à une prison, au milieu de véritables patients, a marqué les esprits de l'équipe et des acteurs.

    Voir tous les secrets de tournage de "Effets secondaires"

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Premières images de Godless, la série de Steven Soderbergh pour Netflix
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top