Notez des films
Mon AlloCiné
    Ce soir à la télé : on mate "Sing Street" et "Le Prix du danger"
    Par La Rédaction — 16 oct. 2017 à 16:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Vous ne savez pas quoi regarder ce soir ? La Rédaction d'AlloCiné vous indique les films et séries à voir à la télé. Au programme : Gérard Lanvin dans une émission de télé mortelle, un jeune groupe de rock irlandais et True Grit, version originale.

    « Permis de mater »

    Le prix du danger d'Yves Boisset avec Gérard Lanvin, Michel Piccoli (Paris Première, 20h50) : "Moins populaire que son remake américain non avoué "Running Man", ce film d'anticipation reste malgré tout une des oeuvres les plus emblématiques du cinéma engagé d'Yves Boisset. Une haletante chasse à l'homme dans des décors urbains dépourvus d'âme et qui se double d'une réflexion sur les dérives d'une télé-réalité à venir. En cela, ce pamphlet est véritablement avant-gardiste. La course à l'audience et la violence faite spectacle sont en effet toujours d'actualité. Face à un Gérard Lanvin qui s'impose dans un rôle très physique, on retrouve un Michel Piccoli magistral en présentateur débordant de cynisme et qui n'a que faire de la morale." Guillaume Martin

     

    Sing Street de John Carney avec Ferdia Walsh-Peelo, Lucy Boynton (Canal + Cinéma, 20h50) : "Après Once et New York Melody, John Carney signe une nouvelle romance musicale. Cette fois, il nous fait remonter le temps et nous plonge dans le Dublin des années 80, à une époque où la pop, la new wave et le rock passent en boucle dans les walkmans des adolescents. C’est dans ce contexte qu’un lycéen se lance dans la musique et décide de monter un groupe afin de séduire la plus jolie fille du quartier. Si les vestes à épaulettes et les cheveux permanentés vous manquent, que vous aimez The Cure et Duran Duran et que vous êtes nostalgiques de votre premier amour,  Sing Street est le film parfait pour vous. Un feel-good movie rythmé par une excellente bande-originale et porté par un casting de jeunes acteurs tous plus attachants les uns que les autres." Emilie Schneider

     

    100 dollars pour un shérif d'Henry Hathaway avec John Wayne, Glen Campbell (Action, 20h50) : "La Prisonnière du désert, Rio Bravo... on aurait pu croire qu'un de ces films aurait permis au Duke de décrocher un Oscar mais c'est bien 100 dollars pour un shérif qui a valu à John Wayne la prestigieuse récompense. Ce western crépusculaire offre à l'acteur vieillissant un de ses derniers grands rôles et a été depuis revisité avec brio par les frères Coen." Clément Cusseau

    « Permis de parler »

    Et sinon, parmi tous les films qui passent ce soir, quel est votre favori ?

    Pour retrouver l’ensemble des programmes, accédez directement à la grille en cliquant ici.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • Black-Night
      MDR
    • Hareng rouge
      joyeux anniversaire!
    • Black-Night
      Au stade ! Mon annif est déjà passé depuis le 15 Août !
    • Hareng rouge
      à ton birthday?
    • Black-Night
      Moi j'tinvite au mien si tu veux ^^
    • Black-Night
      Haha !
    • Hareng rouge
      je sais pas, j'hésite
    • Black-Night
      Non ^^ Mais si tu m'invites je viens :) ^^
    • Hareng rouge
      t'y es déjà allé?
    • Black-Night
      Ok :) ^^ Le fameux stade de la Meinau !
    • Hareng rouge
      si, souvent même si j'ai pas pris d'abo, j'avais d'autres trucs à gérer
    • cloud29
      Merci pour la critique détaillée <3 alors que tout ce que je demandais c'était un avis global à savoir bon ou mauvais film ?. ;-)
    • Black-Night
      Sinon tu vas jamais au stade ?
    • Black-Night
      D'acc ^^
    • zen62
      Non, je ne regarde pas cette série qui ne donne pas envie de la suivre avec ce casting !
    • Elisariel
      Le site internet Sens Critique.Un autre univers pour les cinéphiles enragés (dans le bon sens du terme) où la parole est plus libre. Il y a aussi le fameux système de notation. Perso, les collègues Allocinéens m'ont poussé à m'y inscrire, alors que je n'aime pas du tout noter une œuvre (j'ai fini par m'y mettre). Par contre, on y trouve beaucoup d'infos sur le 7ème art, et il est simple d'utilisation quand on cherche un film, une série et lire ce qu'en pense les spectateurs/téléspectateurs sans irruption extérieure de type promo parasite...
    • Elisariel
      Ils ont incarnés ces personnages dans des films, alors que David Suchet et Jeremy Brett, c'était dans une série. Si tu n'as pas vu la série Sherlock Holmes (série britannique) avec Brett, je te le recommande vivement !Ustinov incarnant Poirot : Une merveille de culot, d'arrogance, d'humour à froid et d'intelligence !
    • jimbowie
      Je me souviens plus de Peter Cushing en Sherlock. Et Ustinov en Poirot
    • jimbowie
      C'est quoi SC ?
    • Elisariel
      Je ne suis pas gentille, donc voici ma critique :Toutes les questions que je me posais à la fin de Prometheus, un film injustement trainé dans la boue, je les ai trouvé dans Alien : Convenant. Première satisfaction.Contrairement à son aîné mal aimé, l'équipage est plus en retrait, esquissé seulement en quelques traits par Ridley Scott. Nous sommes surtout avec Daniels, très bien incarnée par Katherine Waterston, actrice sensible que je connais peu et qui semble avoir récupéré le talent du paternel : Sam, acteur talentueux de La déchirure, et avec le séduisant Michael Fassbender, troublant et ambigu à souhait, bien plus que dans Prometheus, c'est dire.Deuxième satisfaction : Le réalisateur garde sagement le rythme, les tonalités, la violence brute du premier opus et nous guide sur une planète piégeuse, à cause d'un commandant psychorigide, très bon Billy Crudup.On ne s'ennuie pas une seconde et surtout, maligne et excellente idée (troisième satisfaction), l'histoire nous fait passer du vaisseau spatial ultra technicisé et aseptisé à un univers résolument baroque, qui tient du cabinet de curiosités du 18ème siècle, éclairé par des appliques aux lumières diffuses sortant tout droit du 19ème siècle ! J'ai adoré. Le compositeur Wagner nous accompagne dans ce palais cauchemardesque, où règne la taxidermie, les parchemins aux dessins dignes d'un... Artiste de la Renaissance italienne... Je n'en dirais pas plus.Bon, l'intrigue est linéaire, mais le tempo soutenu, l'affolement grandissant des membres de l'équipage nous occupe largement l'esprit !En conclusion, j'ai aimé et j'attends avec impatience l'année 2019, très exactement 40 ans après Alien, le huitième passager.Tout un programme !PS : Rassurez-vous, la bestiole continue bien à baver ! Pendant un moment, j'ai douté ;-))Voilà, voilà ;-))
    Voir les commentaires
    Back to Top