Notez des films
Mon AlloCiné
    Mort de Gary Kurtz, le producteur des premiers Star Wars
    Par Clément Cusseau (@ClayMancuso) — 24 sept. 2018 à 17:08
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Producteur des premiers films de George Lucas, dont "American Graffiti" et "Star Wars", Gary Kurtz est décédé à l'âge de 78 ans.

    D.R.
    Il n'avait pas la renommée d'un Harrison Ford ou d'un George Lucas, mais il aura pourtant joué un rôle tout aussi important dans le succès des films Star Wars. Le producteur Gary Kurtz est décédé ce dimanche 23 septembre des suites d'une longue maladie. Il était âgé de 78 ans.

    Âgé d'une vingtaine d'années, il fait ses premiers pas au cinéma au début des années 60 en enchaînant les tournages de films à des postes divers : directeur de production (Voyage sur la planète préhistorique), ingénieur du son (Blood Bath), cadreur (The Shooting) et même monteur (The Hostage)… Après un passage chez les marines de 1965 à 1969, il retrouve le chemin des plateaux de cinéma et se spécialise dans le domaine de la production.

    En 1973, il fait la rencontre d'un cinéaste californien, George Lucas. Auréolé du succès de son premier film THX 1138, le jeune prodige lui présente alors le scénario d'American Graffiti que Gary Kurtz accepte de produire. Le triomphe est au rendez-vous et permet au duo d'obtenir de décrocher une nomination pour l'Oscar du Meilleur film cette année-là.

    Star Wars : tous les films et les séries dans l'ordre chronologique

    Forts de ce succès, les deux hommes se retrouvent pour un projet d'une toute autre ampleur : Star Wars. La production du film n'est pas de tout repos, et le budget ne cesse d'être dépassé, laissant craindre une catastrophe industrielle à sa sortie. Mais il n'en est rien, puisque le film bat tous les records au box-office, donnant ainsi naissance à une franchise cinématographique sans précédent mais également à un empire financier lucratif.

    La mise en chantier de la suite L'Empire contre-attaque marque l'ultime collaboration entre George Lucas et son producteur, brouillés en raison de relations professionnelles chaotiques. Installé à Londres avec sa famille, Gary Kurtz se fait alors beaucoup plus rare au cinéma, ne produisant plus au cours de sa carrière que deux autres films : Dark Crystal en 1982 et Oz, un monde extraordinaire (1985), unique réalisation du légendaire chef monteur Walter Murch.
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • BestPseudoEver
      Un producteur avec des cojones dans une époque où les prod prenaient des risques.Contrairement à aujourd'hui où c'est une équipe marketing qui choisit les films à produire et qui utilise des algorithmes pour écrire des scénarios.
    • highlander1984
      Article vraiment ridicule. D'abord la photo en noir et blanc avec un collage de A new Hope de 1997, c'est d'une ridicule.Ensuite, pas UN MOT, sur sa carriere. Sur le fait qu'il a fait Coppola avec Le Parrain et Lucas avec American Graffiti.C'est avec le succes colossal d'American Graffitii qui l'a rendu millardaire et qui a fait que Star Wars et Le Parrain existe aujourd'hui.La fin est beaucoup plus triste, l'enorme flop de la suite du magicien d'Oz par Disney et surtout... Slipstream qui coulera sa carriere et celle du realisateur visionnaire de Tron.Pas un mot sur Slipstream, un film de SF avec Mark Hamill et Bill Paxton qui a ete l'Anti Star Wars a sa sortie et a tué la carriere au cinéma de Mark Hamill, le realisateur de Tron n'a plus realisé aucun film et Gary Kurtz a fini ruiné par ce film et abandonné par Coppola et Lucas.
    • Bacta142 (bis)
      Du tien aussi du coup.
    • Casimir27
      Ton raisonnement ne tient pas. Je préfère de loin Labyrinthe ET la première trilogie...
    • seke
      Attention il y avait aussi beaucoup de suites et/ou navets dans les années 70/80.Et il restait encore beaucoup de choses à inventer aussi.Et on n'a jamais eu autant de films différents de nos jours.Mais que personne ne se déplace, c'est une autre histoire
    • FilmsetSeries87
      R.I.P. et merci.
    • -César-
      Oui, ce que tu dis la est plus juste, dans ton autre com tu descends Lucas en faisant de ton avis sur les épisodes 1 à 3 une généralité. Je trouve cela dommage d'argumenter de cette façon .
    • Gcm B.
      je ne crache sur rien, un film c'est une vision mise en image par une somme de talent. Un grand réalisateur sans un grand producteur ni grand techniciens ni grand acteurs ne fera pas un grand film. Un chef d'oeuvre est souvent un miracle. Je dirait la même chose avec Die Hard par exemple. Seulement Gary Kurtz a cru en Star Wars (c'est Coppolla qui a cru en Lucas) et c'est lui qui a canalisé la fantaisie de Lucas pour en tirer le meilleur
    • Gcm B.
      Mais je parle pour moi, et comme tout les avis ne se valent pas, le tien je m'en passe volontier
    • Noob Saibot
      Totalement d'accord !
    • Bob Arctor
      Parle pour toi, on est des centaines de millions à aimer la prélogie.Et si Labyrinthe n'est en effet pas terrible, Dark Crystal est complètement surestimé et pas beaucoup mieux.
    • Housecoat
      Deux productions Jim Henson. L'une est devenu culte, l'autre est retenu pour le service trois-pièces de David Bowie ^^
    • Bob Arctor
      Qu'il repose en paix. Le cinéma mondial lui doit une fière chandelle pour avoir cru en Georges Lucas.
    • Housecoat
      Sans lui, Star Wars n'aurait peut-être jamais existé. Qu'il repose en paix et qu'il soit plus reconnu. :'(
    • BestPseudoEver
      Rick McCallum, producteur de la prélogie est un très bon producteur, de la vieille école, comme Gary Kurtz.C'est surtout Lucas qui c'est emmêlé les pinceaux dans son écriture, dans sa réalisation et dans sa conception.
    • tueurnain
      L'influence ce producteur sur les choix fait par Lucas sur Star Wars ne sera jamais assez connu.RIP….
    • -César-
      Ouais ok super avis, parle pour toi pas pour les autres, c'est pesant des qu'on parle de SW qu'il y a des mecs qui se sentent obliger de cracher soit sur Lucas soit sur la dernière trilogie ! Changez de disque et tout ira mieux 😉.
    • Gcm B.
      Adieu BossPour bien voir l'apport de ce mec sur Star Wars, faut comparer Dark Crystal (dont il est le producteur) et Labyrinthe (dont G. Lucas est le producteur) et vous comprendrez pourquoi on aime la première trilogie et pourquoi la seconde (épisode 1,2,3) est une catastrophe (vu qu'il n'est pas là).
    • The Prestige
      Merci à lui d'avoir cru en Georges Lucas.
    • BestPseudoEver
      Un producteur avec des cojones dans une époque où les prod prenaient des risques.Contrairement à aujourd'hui où c'est une équipe marketing qui choisit les films à produire et qui utilise des algorithmes pour écrire des scénarios.
    Voir les commentaires
    Back to Top