Mon compte
    Penny Dreadful : tout ce qu'il faut savoir sur le spin-off City of Angels
    26 avr. 2020 à 18:00
    Maximilien Pierrette
    Journaliste cinéma - Tombé dans le cinéma quand il était petit, et devenu accro aux séries, fait ses propres cascades et navigue entre époques et genres, de la SF à la comédie (musicale ou non) en passant par le fantastique et l’animation. Il décortique aussi l’actu geek et héroïque dans FanZone.

    Quatre ans après la fin de la série, l'univers de "Penny Dreadful" fait son retour sur petit écran avec un spin-off appelé "City of Angels". Époque, personnages, castings, ambiance… Voici ce qu'il faut savoir sur le show écrit et créé par John Logan.

    Showtime

    ÇA COMMENCE QUAND ?

    Le dimanche 26 avril sur Showtime aux États-Unis, et dès le lendemain en France sur Canal+, qui diffusera les huit épisodes de la série en US+24, jusqu'à la mi-juin.

    ÇA SE PASSE OÙ ? ET QUAND ?

    L'intrigue de City of Angels débute en 1938, soient quarante-sept années après celle de Penny Dreadful qui, à l'exception d'un segment de la saison 3 au Nouveau-Mexique, se déroulait à Londres, en pleine époque victorienne. Le spin-off commencera quant à lui au cœur de l'âge d'or hollywoodien, pendant la première moitié du XXe siècle, et l'action se déroulera à Los Angeles, ce que le titre sous-entend grandement puisque la ville de Californie est également appelée "Cité des anges".

    ÇA PARLE DE QUOI ?

    Exit les grandes figures de la littérature horrifique (la créature de Frankenstein, Dorian Gray, Dracula…) ! La mort est, en revanche, toujours présente dans City of Angels, qui débute à une époque profondément imprégnée de tensions sociales et politiques, alors que la ville de Los Angeles est bouleversée par un crime effroyable. Au vu de la bande-annonce, le meurtre rappelle la célèbre affaire du Dahlia Noir, immortalisée par James Ellroy dans son roman homonyme, et l'enquête que vont mener le détective Tiago Vega et son partenaire Lewis Michener semble inspirée par l'univers de l'auteur. Avec davantage de surnaturel à en croire le synopsis qui parle "de rites sataniques, de légendes mexicaines et de dangereuses missions d'espionnage du Troisième Reich", ainsi que "de puissantes forces qui menacent de déchirer" les personnages principaux.

    C'EST AVEC QUI ?

    Découverte dans Les Tudor avant de s'illustrer dans Game of Thrones, sous les traits de Margaery Tyrell, la britannique Natalie Dormer s'offre de nouveaux costumes d'époque dans une ambiance où la mort rôde encore. A première vue, son personnage, Magda, semble tenir le même type de rôle qu'Eva Green dans Penny Dreadful, à ceci près qu'elle incarne une créature démoniaque capable de changer d'apparence, l'étincelle prête à mettre le feu aux poudres dans un monde au bord de l'embrasement.

    Vu récemment dans Modern Family et la saison 1 d'American Crime StoryNathan Lane sera le détective Lewis Michener tandis que Daniel Zovatto, qui s'est déjà frotté à l'horreur avec It Follows et Fear the Walking Dead, prêtera ses traits à son associé Tiago Vega, dont les origines mexicaines constitueront un frein et une source de tension au cours de son enquête. Kerry Bishe (Halt and Catch Fire), Thomas Kretschmann (Le Pianiste, Avengers 2), Lorenza Izzo (Green Inferno) et Adriana Barraza (Rambo V) complètent le casting dans lequel on retrouve un membre de Penny Dreadful.

    Showtime

    Interprète de la créature de Frankenstein (qui s'était ensuite baptisée John Clare, en référence au poète romantique anglais du même nom), Rory Kinnear est en effet de retour, sous les traits d'un personnnage appelé Peter Craft et que l'on nous présente comme un docteur lié à l'Allemagne nazie. A moins que ce ne soit lui l'espion évoqué dans le synopsis. S'agit-il du même protagoniste, immortel rappelons-le, qui aurait profité de ces quelques décennies pour changer de pays et de visage ? Ou bien d'un descendant ? Présent, seul, sur le dernier plan du final de Penny Dreadful, le comédien est celui qui fera le lien entre les deux séries, et reste maintenant à savoir comment. Et si City of Angels nous réservera quelques surprises en faisant apparaître quelques-uns de ses anciens partenaires, d'Eva Green à Timothy Dalton en passant par Josh Hartnett et Billie Piper.

    Derrière la caméra, on ne change en revanche pas une équipe qui gagne, et Showtime le prouve puisque la série sera encore écrite et chapeautée par John Logan (qui compte toujours Sam Mendes parmi ses producteurs délégués), tandis que le premier épisode sera mis en scène par Paco Cabezas, réalisateur du final de Penny Dreadful, qui aura la lourde tâche d'assurer la transition entre la série originelle, sombre et froide, et ce spin-off ensoleillé dans lequel il sera à nouveau question de croyances, de mythes et de folklore avec un aspect social plus poussé. Car la peur de l'autre et la réflexion sur la monstruosité tourneront notamment autour de la question du racisme, et nul doute que le récit ne manquera pas de faire référence à la société actuelle.

    "Penny Dreadful : City of Angels" est à voir sur Canal+ tous les lundis à partir du 27 avril et pendant huit semaines.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top