Notez des films
Mon AlloCiné
    Harley Quinn sur Toonami : que vaut la série animée DC Comics ?
    Par Maximilien Pierrette (@maxp26) — 15 oct. 2020 à 17:30
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Harley Quinn s'anime et débarque sur Toonami en France, avec sa propre série. Et le pilote donne le ton, avec beaucoup d'humour, de violence et de gros mots.

    DC Universe
    DE QUOI ÇA PARLE ?

    Harley Quinn a finalement rompu avec le Joker et s'efforce d'être à la hauteur pour régner sur Gotham City en se positionnant comme la crème des criminels.

    Harley Quinn
    Harley Quinn
    Sortie le 29 novembre 2019 | 30min
    Série : Harley Quinn
    Avec Kaley Cuoco, Lake Bell, Alan Tudyk, Tony Hale, Ron Funches
    Spectateurs
    4,0

    Diffusée sur Toonami à partir du 15 octobre - Épisodes vus : 1 sur 1

    ÇA RESSEMBLE À QUOI ?
    Harley Quinn - saison 1 Bande-annonce (3) VO
    C'EST AVEC QUI ?

    Après douze saisons passées aux côtés de geeks de The Big Bang TheoryKaley Cuoco reste dans l'univers des comic books puisque c'est elle qui prête sa voix à Harley Quinn dans la série. Entendue récemment dans Spider-Man New Generation puis Comme des bêtes 2, où elle incarne respectivement Vanessa Fisk et Chloé en VO, Lake Bell lui donne la réplique en tant que Poison Ivy, tandis qu'Alan Tudyk (alias Mr. Nobody dans Doom Patrol) double le Joker et Jim Rash de Community, brièvement aperçu dans Civil War, l'Homme-Mystère. Batman s'offre quant à lui le timbre de Diedrich Bader, qui sera prochainement Lex Luthor dans l'adaptation animée du comic book Red Son.

    ÇA VAUT LE COUP D'OEIL ?

    Le 11 septembre 1992, grâce à l'un des épisodes de Batman, le public américain faisait connaissance avec celle qui allait ensuite devenir une icône de l'univers DC Comics, alors qu'elle n'avait été crée que comme l'un des sbires interchangeables du Joker. Sauf qu'Harley Quinn est toujours là, et qu'elle a étendu son champ d'action aux comics books avant de faire ses premiers pas sur grand écran sous les traits de Margot Robbie, qui a fait son retour dans Birds of Prey, le 5 février dernier. En parallèle, la super-vilaine effectue un retour aux sources dans la toute première série animée de la plateforme DC Universe. À ceci près qu'elle en est la tête d'affiche.

    Et c'est justement ce dont parle ce pilote d'Harley Quinn, en nous montrant le début de son émancipation du Joker. Un thème que l'on retrouve dans Birds of Prey mais de façon un peu moins violente et riche en gros mots. Car il ne faut pas longtemps pour réaliser à quel point la série ne compte pas lésiner sur le gore et le langage fleuri : dès la scène d'ouverture, vol à main armée qui tourne au bain de sang jusqu'à l'intervention de Batman, le ton est donné et le show se range immédiatement dans la catégorie des cartoons pour adultes, dont les coups et punchlines sont appliqués avec la finesse de la masse que manie l'ex-psychiatre.

    DC Universe

    Efficace et amusante, Harley Quinn revêt très vite des allures de sale gosse qui ne respecte personne, qu'il s'agisse d'un Commissaire Gordon au bout du rouleau et dont la tasse ne semble pas contenir que du café, ou d'un Batman que la rumeur accuse de faire des choses pas très catholiques avec des chauve-souris. L'ensemble paraît pourtant plus profond que prévu, et semble à même d'approcher la personnalité complexe d'Harley Quinn de façon satisfaisante. Bien plus que dans Suicide Squad, qui donnait le sentiment de n'avoir rien compris à sa relation toxique avec le Joker, star des méchants de Gotham City davantage obsédé par lien qui l'unit à l'Homme Chauve-Souris que par l'amour aveugle que lui voue sa complice, et qui n'hésite pas à la mettre en danger.

    "Tu crois qu'on a peur de la gonzesse du Joker ?", "Tu est l'apéritif, je suis l'entrée", "Tu n'es pas le Joker" : en un peu moins de vingt-deux minutes, ce premier épisode va servir de prise de conscience pour Harley, entre répliques assassines et situations dans lesquelles elle est mise face à la réalité, après une année passée derrière les barreaux. Et ce grâce à son nouvel entourage, l'Homme-Mystère et sa nouvelle colocataire Poison Ivy en tête. Mais les choses changent petit-à-petit jusqu'au feu d'artifice final, où elle a troqué le costume dans lequel nous l'avions découverte pour un look proche de celui des comics books dont elle est la star (qui a également influencé Margot Robbie au cinéma), et prend son problème à bras-le-corps.

    DC Universe

    "Je suis encore en train de travailler là-dessus", précise-t-elle néanmoins à l'issue d'une scène particulièrement gore, comme pour teaser l'un des enjeux majeurs de la saison, au cours de laquelle elle compte bien prendre la place du Joker et devenir l'ennemie publique numéro 1 de Gotham. Au vu des promesses de ce pilote, il n'est pas difficile de se ranger de son côté, mais tout ceci demande bien sûr confirmation. Outre son éventuelle prise de pouvoir, il n'y a pas encore de fil rouge qui se dégage et il ne serait pas étonnant de voir des intrigues globalement indépendantes les unes des autres tout au long des six épisodes que comptera la saison 1.

    Affaire à suivre de très près donc, avec des guests de poids tels que Superman, Wonder Woman ou Lex Luthor (qui pourrait permettre à la méchante de rejoindre la célèbre Legion of Doom, pendant maléfique de la Justice League vu notamment dans la série Legends of Tomorrow). Car en plus d'être amusante et totalement barrée, Harley Quinn se présente l'adaptation que les fans espèrent depuis de nombreuses années. En sachant que la saison 2 a été diffusée en 2020, et que la 3 arrivera prochainement.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Might Guy
      J'ai toonami et c'est ce soir, alors pourquoi pas...
    Voir les commentaires
    Back to Top