Notez des films
Mon AlloCiné
    Utopia sur Amazon : que vaut la série qui parle de pandémie et de conspiration ?
    Par Maximilien Pierrette (@maxp26) — 30 oct. 2020 à 08:30
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Grâce à Gillian Flynn ("Gone Girl") et Amazon Prime Video, l'univers de la série "Utopia" est de retour sur petit écrans. Mais que vaut le remake américain de la pépite anglaise, disponible depuis ce 30 octobre en France ?

    Amazon Prime Video
    ÇA PARLE DE QUOI ?

    Depuis qu'un exemplaire original d'un énigmatique comic book est tombé entre leurs mains, des fans réalisent que les théories de conspiration évoquées dans la bande-dessinée sont réelles. Dès lors traqués sans répit par une mystérieuse organisation, ces jeunes gens, qui ne se connaissaient pas jusqu'alors, vont devoir se serrer les coudes pour survivre et utiliser à bon escient les données en leur possession... Pour sauver l'humanité ?

    Utopia (2020)
    Utopia (2020)
    Sortie le 25 septembre 2020 | 52min
    Série : Utopia (2020)
    Avec John Cusack, Ashleigh LaThrop, Dan Byrd, Desmin Borges, Christopher Denham
    Spectateurs
    3,3

    "Utopia", crée par Gillian Flynn - Disponible sur Amazon Prime Vidéo à partir du 30 octobre - Épisodes vus : 4 sur 8

    ÇA RESSEMBLE A QUOI ?
    Utopia (US) - saison 1 Bande-annonce (2) VO
    C'EST AVEC QUI ?

    Beaucoup de visages connus pour ce remake de la série anglaise du même nom, à commencer par celui de Sasha Lane, révélée par American Honey et vue récemment dans le reboot d'Hellboy, qui incarne ici la mystérieuse Jessica Hyde. A ses côtés, dans le camp des gentils, on retrouve Dan Byrd (le fils de Courteney Cox dans Cougar Town), Ashleigh LaThrop (The 100, The Handmaid's Tale) ou encore Desmin Borges (You're the Worst) dans la peau du conspirationniste Wilson Wilson. Sans oublier Jessica Rothe, star de la saga Happy Birthdead, qui prête ses traits à un personnage inédit.

    Face à eux, Rainn Wilson est un peu plus calme que le Dwright Schrute qu'il incarnait dans The Office pour prêter ses traits au scientifique Michael Stearns, Christopher Denham (Billions) joue un tueur pour le moins redoutable et l'ex-Homme Mystère de Gotham, Cory Michael Smith, gravite autour d'une figure controversée de l'industrie bio-alimentaire : Kevin Christie, interprété par John Cusack. Attendez-vous donc à croiser quelques têtes familières tout au long des huit épisodes que compte cette saison 1.

    Amazon Prime Video
    Que trament Kevin Christie (John Cusack) et son entourage ?
    ÇA VAUT LE COUP-D'ŒIL ?

    Si vous faites partie des sériephiles qui avaient découvert Utopia, la pépite anglaise de Dennis Kelly au moment de sa diffusion outre-Manche en 2013 (ou lorsqu'elle était visible sur Netflix puis myCANAL en France), la simple évocation de son nom risque de vous rappeler un mauvais souvenir : celui de cette annulation en fin de saison 2, faute d'audiences satisfaisantes, sans que la série ne connaisse une vraie fin. Disponible sur Amazon Prime Vidéo dans l'Hexagone depuis ce 30 octobre, cette nouvelle mouture pourra peut-être panser cette blessure. Mais sur le long terme, car il ne s'agit pas d'une suite mais d'un remake, chapeauté par Gillian Flynn, auteure des romans qui ont donné lieu à Sharp Objects et des longs métrages tels que Dark Places et - surtout - Gone GirlDavid Fincher devait d'ailleurs diriger cette série, avec Rooney Mara dans le rôle principal, lorsque le projet était destiné à HBO, mais celui-ci est tombé à l'eau.

    Pas pour longtemps donc, puisque revoici cet histoire de comic book prophétique qui sent bon la conspiration et la manipulation de masse, ce qui rend le remake paradoxalement plus pertinent que son modèle, en cette période de pandémie. Car l'intrigue tourne autour d'un comic book légendaire qui avait prédit quelques catastrophes sanitaires à venir (dont les virus Zika et Ebola), et de sa suite que tout le monde s'arrache lorsqu'il s'avère qu'elle existe, puisqu'elle contient peut-être l'avenir de la planète dans ses pages. En attendant que d'autres séries ne s'y attaquent plus frontalement, difficile de faire plus 2020 que celle-ci, devenue le porte-étendard des anti-masques, convaincus que le Covid-19 n'est qu'une invention des gouvernements pour mieux nous contrôler, aux États-Unis. Sans l'avoir cherché, puisque les épisodes ont été tournés bien avant, cet Utopia américain perd ainsi de son côté divertissant, et peut rebuter les néophytes qui découvriront l'univers imaginé par Dennis Kelly dans le contexte actuel.

    Surtout que la mise en scène, bien que soignée, est un peu plus crue et réaliste que celle de son modèle, qui jouait sur des cadrages millimétrés, des effets de symétrie et des couleurs éclatantes pour accentuer son côté décalé. Cette nouvelle version est ainsi plus américaine dans sa forme, car moins stylisée, ce qui a notamment pour effet de rendre ses quelques éclats de violence plus brutaux, même si le remake lève le pied par rapport à son prédécesseur sur ce plan (la célèbre séquence de la cuillère est néanmoins toujours présente). Les fans pourraient d'ailleurs avoir un peu de mal à entrer dans les deux premiers épisodes car il est bien difficile de ne pas se prêter au jeu des comparaisons. Sachez donc que le show est globalement fidèle à celui diffusé sur Channel 4 entre 2013 et 2014, mais qu'il parvient à prendre quelques libertés par petites touches. Parfois sur des détails, comme la découverte du comic book qui lance l'histoire, ou le fait que c'est dans une convention que se rencontrent les héros. Dont une étonnante nouvelle venue, Samantha, incarnée par Jessica Rothe.

    Amazon Prime Video
    En voiture avec Jessica Hyde (Sasha Lane) !

    Mais qu'il s'agisse de la nouvelle version ou de l'originale, les deux Utopia ont un gros point fort en commun : le personnage de Jessica Hyde. Ici interprétée par Sasha Lane (révélée à Cannes grâce à American Honey), la jeune femme est ici plus violente et ambigüe, à l'image du monde actuel encore une fois, mais c'est toujours elle qui donne le tempo de cette aventure qu'elle élève dès sa première apparition et nous donne envie de la suivre dans son combat et son enquête sur le mystérieux Mr. Rabbit évoqué dans le comic book après tout le monde court (y compris des tueurs sans scrupules) ainsi que sur les agissements du puissant Kevin Christie (John Cusack), à travers qui la série se penche notamment sur les lobbies industriels.

    S'il a plus de chances de captiver ceux qui mettront pour la première fois un pied dans l'univers que ceux qui le connaissent déjà, ce remake vaut le coup-d'œil et n'a rien d'une copie honteuse, loin de là. L'originale est certes plus déjantée, décalée et étonnante, et les échos de cette version avec l'actualité nous rappellent avant tout à quel point l'œuvre de Dennis Kelly et ses scénaristes était visionnaire. Mais, non contente d'y aborder certains de ses thèmes fétiches comme les apparences et le poids du passé, Gillian Flynn s'en sort plutôt bien avec ses partenaires. Sa série est noire, prenante et rythmée, quoiqu'un peu tirée par les cheveux par instants, et peut plaire à tout le monde pour peu qu'on la décorrèle du contexte dans lequel elle sort. Et qui sait si elle ne réussira pas à offrir aux fans ce dont ils rêvent depuis six ans : une saison 3 et une fin.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • Hareng rouge
      les 2 sont complémentaires (et 8 episodes c est pas la more) C'est l'original avec tous ces codes mais remixé a une autre sauce, dis comme ca ca peut faire peur mais j ai trouvé que la narration était limite plus fluide que dans la saison 1 originelle, moins de baisse de rythme au milieu; et au niveau de l'ambiance aussi c est moins perché et mystique surement quand on a pas vu l'original, mais c est pas aseptisé pour autant on dirait un cartoon hyperviolent4/5
    • Bender Sydnay
      Pas mal mais fait très pâle figure à côté de la série UK et puis la musique est bien en dessous sur la version US
    • Maxime L.
      Autant pour moi, mes souvenirs sont plutôt vagues en ce qui concerne la série originale, il serait peut être temps que je me la refasse
    • Jordan Rigoses
      Non désolée attention spoil Dans la version UK A la fin de a 1 wilson est un traitre et a la fin du 2 wilson du MR RABIT
    • Maxime L.
      C'est clairement pas à jeter mais ça reste en dessous sur le plan visuel et au niveau de charisme des personnages (à mon sens). De plus, je me trompe peut être vu que j'ai vu la version UK il y a un moment mais il me semble que les deux saisons de la version anglaise sont ici résumées en une seule.En étant fan de la première version on est, je pense, forcément déçu par cette version américaine qui perd en originalité et en identité propre. On peut dire que le produit Americain, bien qu'intéressant, a plus tendance à se fondre dans la masse la ou la bouture anglaise se démarquait visuellement et sur plan du ton de ses consœurs. On a ici un résultat plus lisse, même si assez mature.Je conseille néanmoins cette série à ceux qui n'auraient pas vu la version anglaise (et même aux autres), pour le simple fait qu'elle promet une suite. Même si pour moi les deux saisons UK se suffisent presque à elles même. (Bien sûr je conseille aussi fortement de visionner Utopia UK, ne serais-ce que pour ses qualités de réalisation, son traitement des personnages et le pouvoir qu'elle a à maintenir le mystère).Je croise les doigts pour que la série US ne se perde pas dans la suite et pour qu'elle gagne en personnalité.
    • cedlaballll
      Alors quelqu'un fan de l'original a-t-il vu ce remake ? Résultat ?
    Voir les commentaires
    Back to Top