Notez des films
Mon AlloCiné
    100% bio sur France 3 : que vaut la nouvelle comédie du réalisateur de Camping ?
    Par Julia Fernandez — 5 janv. 2021 à 19:13
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Ce soir à 21h05, France 3 diffuse "100% bio", nouvelle comédie de Fabien Onteniente ("All Inclusive"). L'histoire du clash des cultures entre un charcutier basque et son gendre vegan et parisien, alors que sa fille doit lui annoncer sa grossesse...

    Alain Guizard - FTV - Troisième Œil Story & La Chaussette Rouge
    De quoi ça parle ?

    Marie, une sage-femme de 30 ans, apprend qu’elle est enceinte de son copain, kiné dans le 11ème arrondissement de Paris. Elle décide aussitôt de filer au Pays Basque pour annoncer la nouvelle à son père, Gabi, un charcutier basque avec qui elle est brouillée depuis un an. Thomas, qui n’a jamais été présenté à sa belle-famille, décide de saisir l’occasion pour lui faire une surprise et arrive sans prévenir dans le village familial. Problème : Thomas est vegan ! Charcutier basque contre vegan parisien, lequel convertira l’autre à son régime alimentaire ? Pour le bien de Marie et des Moreno, père et gendre arriveront-ils à cohabiter sans s’entretuer ?

    Ça ressemble à quoi ?

    C'est avec qui ?

    Après Camping 3 et All InclusiveFabien Onteniente revient sur le petit écran avec 100% bio, une comédie sur le choc des coutumes et traditions en plein coeur du Pays Basque. Didier Bourdon (Beaux-parents) y incarne Gabi, un charcutier bougon et endeuillé qui refuse de vendre sa charcuterie désertée par les clients. Dans le rôle de sa soeur, Catherine Jacob (Hortense) joue une femme rongée par la solitude et vivant dans l'ombre de son frère intraitable. Face à eux, Lolita Chammah (Moi, maman, ma mère et moi) joue Marie, la fille de la fratrie Moreno partie vivre à Paris où elle a rencontré Thomas, incarné par Nicolas Bridet (Réunions). Enfin, Olivier Barthélémy (J'ai deux amours) et Thomas Goldberg (Profilage) jouent les eux frères de Marie restés au pays, l'un devenu surfeur et l'autre fêtard à temps plein.

    Ça vaut le coup d'oeil ?
    Parisien contre basque, pro-vegan contre vendeur de barbaque... Sur le thème bien familier du choc des cultures et de la tradition qui refuse la modernité, 100% bio propose une comédie familiale dans la veine des films de Philippe de Chauveron. Ici, ce n'est pas la religion ni la couleur de peau du gendre qui pose problème au patriarche arquebouté sur ses principes à coup de vieux dictons, mais bien... son végétalisme ! En effet, Thomas est vegan, c'est-à-dire "végétarien, mais en pire" comme le résume l'un des frères de Marie. Il ne consomme ni n'utilise aucun produit issu de l'animal. Forcément, face à un charcutier de père en fils, ça coince.
    Délaissant alors totalement le personnage de Marie (sur lequel se concentre la première partie du film, portée avec légèreté et malice par Lolita Chammah), le film se focalise ensuite sur le combat de coqs que vont se livrer les deux hommes, chacun essayant de rallier l'autre à sa cause. Dégustation de pieds de cochon, de graines et d'algues fermentées, en passant par les fêtes de village et la voiture électrique qui donne des coups de châtaigne, tout y passe avec plus ou moins de finesse. Certains gags, qui abordent pourtant des problématiques intéressantes comme une approche antispéciste de la souffrance animale lors de la saignée d'un porc, tournent leur sujet au ridicule. Il y a pourtant un message de fond pertinent sous cet abattage un peu gras, que ce soit le parallèle à établir entre la production artisanale et le "consommer local" avec le mode de vie vegan, tous deux plus respectueux de l'environnement.
    Mais 100% bio n'est pas ici pour nous faire une leçon sur l'éco-responsabilité et nos habitudes alimentaires (quoique). Le film parvient malgré tout à livrer un message sincère sur la nécessité d'accepter le changement, et de s'intéresser à un autre environnement que le nôtre. Une vieille recette, mais qui fonctionne ici joliment lorsque le réalisateur s'attarde sur les paysages et traditions du pays basque ou encore le caractère pudique de ses habitants, comme lorsque Hortensia (Catherine Jacob) refuse de laisser s'installer des petits silences à table. Le téléfilm réussit également à toucher lorsqu'il évoque le deuil qui plane au-dessus de Gabi, ou encore sur la peur de son fils Peio de lui annoncer son coming-out. Une intrigue hélas encore une fois reléguée au second plan dans une comédie qui, en s'adressant à un large public, oeuvre pour un progressisme discret mais persévérant.

    100% bio, ce soir à 21h05 sur France 3 et en avant-première sur France.tv 

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Gozer
      lol
    • cyril b.
      moi ils m'ont censure ça un jour ???, alors arrivé là.......
    • demencia
      C'est tellement vrai !!!!!
    • Gozer
      quelques ironies et un peu d'humour dans nos comQuand ils sont pas censurés...
    • meiyo
      Meilleur que Camping, principalement grâce à la prestation de Didier Bourdon mais effectivement un peu plus d'humour aurait été bienvenu.
    • demencia
      Oui , effectivement ,A.C nous balance souvent des articles ridicules , franchouillards au possible et toujours dans le bon sens . Perso, j'en laisse plus que je n'en prends ! Remarques que cela permet quelques ironies et un peu d'humour dans nos com .
    • Baby Groot
      5 millions de français ont regardé cette énorme daube hier soir, on voit le niveau de la culture dans ce pays.
    • Splendiiiiide
      Jugement évidemment subjectif. Et proportionnellement aux nombres de sorties, on est peut être pas loin des USA.
    • ouadou
      difficile cette année de critiquer avec 10 films ? moi j'ai adoré PLAY en 2020 ... qui l'eut cru , cette petite comédie avec Boublil est , en fait, une pépite pleine de nostalgie à la manière d'un Klapsich des années 90
    • demencia
      Depuis un moment , il n'y a pas beaucoup de bonnes choses .
    • demencia
      je suis d'accord , mais depuis un moment ...on les collectionne !
    • ouadou
      un film c'est pas Le cinéma Françaiset en plus c'est un téléfilm
    • Splendiiiiide
      Le cinéma français c'est pas que des purges hein, faut pas tout mettre dans le même panier.
    • Daugnac
      le téléfilm est à moitié bon .un peu plus de scènes comiques et un peu plus rires de la part des acteurs nous aurait fait du bien ainsi qu'au téléfilm.
    • demencia
      Le cinéma français en est vraiment réduit à ça ???? j'avais des doutes depuis longtemps , mais là .....
    • selenie
      Faut être bien payer pour signer un article aussi dithyrambique... Enfin presque, on lit entre les lignes que le rédacteur de cette pseudo-article a dû être dur à écrire !!!
    Voir les commentaires
    Back to Top