Mon compte
    U.S. Marshals sur NRJ 12 : pourquoi Robert Downey Jr. a-t-il détesté faire ce film ?
    9 févr. 2021 à 18:00
    Laurent Schenck
    Laurent Schenck
    -Superviseur base de données
    Passionné par les films qui traitent de la criminalité au sens large, Laurent Schenck travaille sur la base de données cinéma du site. Ses missions sont les suivantes : la rédaction de biographies et secrets de tournage, l'enrichissement de castings/fiches techniques et la revue de presse.

    "U.S. Marshals" est diffusé ce soir sur NRJ12. A cette occasion, petit focus sur cette expérience douloureuse pour Robert Downey Jr., l'un des trois acteurs principaux de ce film d'action sorti en 1998.

    U.S. Marshals, sorti en 1998, est un spin-off du Fugitif, thriller haletant emmené par Harrison Ford. Le film a été un des grands succès de l'année 1993. Il a cartonné au box-office, récoltant 368 millions de dollars de recettes dans le monde pour un budget estimé à 44 millions.

    U.S. Marshals possède une intrigue similaire au film d'Andrew Davis puisqu'il est à nouveau question d'un innocent pourchassé par Tommy Lee Jones. Cette fois, c'est Wesley Snipes qui incarne le fugitif cherchant par tous les moyens à prouver son innocence.

    U.S. Marshals
    U.S. Marshals
    Sortie le 15 avril 1998 | 2h 11min
    De Stuart Baird
    Avec Tommy Lee Jones, Wesley Snipes, Joe Pantoliano, Robert Downey Jr., Daniel Roebuck
    Spectateurs
    3,0
    louer ou acheter

    LA PIRE EXPÉRIENCE DE TOURNAGE POUR DOWNEY JR.

    Robert Downey Jr., âgé de 32 ans au moment du tournage, joue le troisième personnage principal : l'agent spécial de la DSS John Royce. L'acteur, qui était à cette époque un consommateur régulier d'héroïne, avait confié peu de temps après la sortie du long métrage qu'il s'agissait de sa pire expérience de tournage :

    "C'est probablement le pire film d'action de tous les temps, et ce n'est vraiment pas bon pour le maintien d'une bonne condition mentale. Vous vivez une année horrible, vous êtes au bord du suicide, qu'est-ce qui, à votre avis, serait bénéfique pour vous ? Peut-être douze semaines en train de courir avec un flingue à la main ?", assénait le comédien, sans langue de bois !

    "Je pense que si vous parlez de ça à un guide spirituel, il vous dirait : 'Ça va vous tuer'. Je pensais qu'il me manquait quelque chose, et qu'il serait bien que je joue dans un film qui pourrait plaire à mes enfants. Mais l'expérience s'est avérée déprimante. Je préférerais même me réveiller en prison que de me réveiller une nouvelle fois sur le plateau d'U.S. Marshals", a-t-il ajouté, visiblement marqué par cette douloureuse expérience.

    Warner
    LA RÉDEMPTION DE L'HOMME DE FER

    Après la sortie d'U.S. Marshals, Robert Downey Jr. a passé environ un an derrière les barreaux. Il a purgé une peine dans la prison californienne de Corcoran pour une énième infraction liée aux stupéfiants. L'acteur était vraiment au fond du trou à l'époque. Il est finalement parvenu à arrêter la drogue au début des années 2000. La légende voudrait qu'il ait eu une révélation après avoir mangé un hamburger écoeurant. Il aurait été tellement mauvais que le comédien s'est dit qu'il ne ferait plus jamais de mal à son organisme en absorbant des substances nocives.

    En 2005, l'acteur se relançait au cinéma en donnant la réplique à Val Kilmer dans le buddy movie encensé par la critique Kiss kiss, bang bang. Trois ans plus tard, il était propulsé sur le devant de la scène grâce à Iron Man et ses 586 millions de dollars de recettes mondiales. La suite, on la connaît. Grâce au Marvel Cinematic Universe, le natif de New York est devenu l'un des acteurs les plus populaires et les mieux payés du monde.

    Si Le Fugitif avait bien fonctionné au box-office, U.S. Marshals a nettement moins bien marché puisqu'il n'a rapporté que 102 millions pour un budget de 60. Dans l'Hexagone, il atteint péniblement le score de 451.575 entrées. En comparaison, le film avec Harrison Ford a nettement surpassé son spin-off, attirant 3,5 millions de spectateurs.

    NOTRE TOP 5 DES FLICS À QUI ON NE LA FAIT PAS

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • Might Guy
      Probablement elle qui lui a préparé le burger en question ^^
    • meiyo
      Dans une interview, Robert Downey Jr a révélé que c'était sa femme et le Wing chun qui l'avaient aidé à arrêter la drogue.
    Voir les commentaires
    Back to Top