Mon compte
    Clem : le rebondissement final de la saison 11 expliqué par la productrice de la série [SPOILERS]
    3 mai 2021 à 22:00
    Jérémie Dunand
    Jérémie Dunand
    -Chef de rubrique télé / Journaliste
    Passionné de séries en tous genres, mais aussi d'horreur et de teen movies, Jérémie Dunand a été biberonné aux séries ados et aux slashers des années 90, de Buffy à Scream, en passant par Dawson. Chef de rubrique télé, il écrit aujourd'hui principalement sur les séries et unitaires français.

    Dans les derniers épisodes de la saison 11 de "Clem", diffusés ce soir sur TF1, Valentin (Thomas Chomel) apprend qu'il n'est pas le père biologique de Jules. La productrice de la série, Vanessa Clément, explique les raisons de ce twist scénaristique.

    Christophe Lartige/Merlin Productions/TF1

    La saison 11 de Clem, qui s'achève ce soir sur TF1, n'aura pas lésiné sur les rebondissements et les surprises. Entre l'annonce de la grossesse de Clara (Marion Seclin), le triangle amoureux assez inattendu entre Adrian (Agustin Galiana), Alma (Emmanuelle Bouaziz), et Amélie (Karina Testa), l'idylle naissante entre Clem (Lucie Lucas) et Matthieu (Loup-Denis Elion), ou encore la révélation du lien de parenté entre ce dernier et Izia (Lily Nambininsoa).

    Clem
    Clem
    Sortie le 22 février 2010 | 52min
    Série : Clem
    Avec Lucie Lucas, Agustin Galiana, Agustin Galiana, Carole Richert, Élodie Fontan
    Spectateurs
    3,1
    Voir sur Disney+

    Mais le plus gros twist de cette onzième fournée inédite nous a sans aucun doute été offert à la toute fin de l'épisode 5, diffusé ce soir à 21h05 sur la Une. Après avoir retrouvé Clara, qui avait pris la fuite avec Jules, Valentin (Thomas Chomel) apprend finalement de la bouche de son ex qu'il n'est pas le père biologique du bébé.

    Une annonce qui fait évidemment l'effet d'une bombe pour Valentin mais qui, heureusement pour les fans qui s'étaient investis dans cette intrigue et dans la création du lien émotionnel entre l'adolescent de 17 ans et son fils, ne va rien changer pour Valentin qui va tout faire, soutenu par sa famille, pour obtenir la garde de Jules. Et va y parvenir.

    Et comme nous l'a expliqué Vanessa Clément, la productrice artistique de Clem, ce retournement de situation final n'a rien d'un twist artificiel, visant simplement à créer l'effet de surprise, mais s'inscrit au contraire totalement dans la thématique de cette saison 11, reflétée par le titre du dernier épisode, "Famille de coeur".

    Christophe Lartige/Merlin Productions/TF1

    "Pendant toute la saison, on parle beaucoup de la création de ce lien paternel entre Valentin et son bébé. De la question de l’adoption, de la question de l’abandon. Qu’est-ce que c’est qu’être père, qu’être mère, que de faire famille ?", confie Vanessa Clément. "Et il nous semblait que c’était un peu une évidence de devoir conclure qu’évidemment ce qui compte ce n’est pas les liens du sang, mais les liens du cœur. Les engagements qu’on prend vis-à-vis des autres. Et ça, ça fait vraiment partie de l’ADN de la série et des valeurs fortes qu’on a envie de porter avec Clem".

    En effet, quoi que puisse en dire la génétique, Valentin est bel et bien le père de Jules. Celui qui va l'élever et le verra grandir. Et cette prise de responsabilité par un père aussi jeune s'impose sans aucun doute comme l'une des très belles idées de cette saison 11. "Un père qui n’est pas le père biologique de son fils et qui décide d’en prendre à 17 ans la responsabilité, ça nous semblait être un geste encore plus héroïque", déclare la productrice artistique de Clem.

    Avant d'ajouter que la conclusion de cette nouvelle salve d'épisode ouvre évidemment le champ des possibles pour la suite et pour une éventuelle saison 12, qui n'a pas encore été commandée par la chaîne mais qui pourrait évidemment, on l'imagine, suivre les premiers pas de Valentin dans sa vie d'adulte, en tant que père et en tant qu'étudiant.

    "Tout est possible pour l’avenir des personnages. On a la sensation qu’on ouvre vraiment le champ des possibles à la fin de cette saison 11. Et ça c’est précieux. On est très content et très fier d’arriver à ça au bout de 11 saisons. D’arriver encore à se réinventer sans avoir jamais l’impression de se répéter".

    Thomas Chomel nous parle de la saison 11 de Clem, du tournage "pas évident" avec un bébé, et de ses passions dans la vie :

    Clem : la saison 11, le tournage avec un bébé, ses passions... Thomas Chomel se confie

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top