Mon AlloCiné
    Vincenzo sur Netflix : c'est quoi cette série sud-coréenne épique sur la mafia ?
    Par Thomas Desroches (@ThomDsrs) — 10 mai 2021 à 18:30

    Disponible sur Netflix, la série "Vincenzo" suit les mésaventures d'un jeune avocat redoutable adopté depuis son jeune âge par une famille puissante de la mafia italienne.

    "Soigner le mal par le mal". Telle est la devise de Vincenzo, héros brillant et sans peur qui prête son nom à la série créée par Park Jae-bum, connu pour son drame Quiz from God et The Fiery Priest, disponible sur Netflix. La plateforme poursuit  donc son acquisition des fictions sud-coréennes avec ce nouveau thriller, devenu un véritable carton dans son pays d'origine où il était diffusé à la télévision. Désormais, le géant du streaming en propose l'intégralité, à savoir pas moins de 20 épisodes d'une durée d'1h20 chacun en moyenne. Un format particulièrement lourd, mais qui traduit toute l'ambition de la série.

    Vincenzo
    Vincenzo
    Sortie le 20 février 2021 | 60min
    Série : Vincenzo
    Avec Joong-ki Song, Jeon Yeo-bin, Taec-yeon Ok, Han-chul Jo, Yeong-hwa Seo
    Spectateurs
    3,9
    Voir sur Netflix

    L'histoire suit Park Joo-hyung, un jeune coréen adopté dès l'âge de huit ans par une puissante famille de la mafia italienne, les Cassano. Renommé Vincenzo, le garçon devient avocat et le bras droit de Don Fabio, le patriarche. Lorsque ce dernier décède, le fils biologique, Fabio, est bien décidé à ne laisser aucune place à son frère adoptif. De nouveau orphelin, Vincenzo fuit à Séoul.

    Il retrouve ses racines, mais fait également face à de nouveaux ennuis : une étrange agence immobilière a pris possession d'un bâtiment où il avait aidé un magnat chinois à cacher de l'or. Pour récupérer son dû, il va devoir faire appel à ses compétences.

    Netflix

    Dès ses premières minutes, durant lesquelles Vincenzo réalise l'un des derniers souhaits de son père en rendant une visite peu amicale à un mafieux italien, il est évident que la série pioche dans les nombreux codes des films d'action hollywoodiens. Le héros (Song Joong-ki), vêtu d'un costume taillé sur mesure, renvoie parfois à l'image iconique de James Bond ou celle des personnages incarnés par Jason Statham pour son tempérament imperturbable. 

    Loin de se prendre trop au sérieux, Vincenzo oscille entre la comédie et le thriller d'espionnage brut. Avec ses scènes au ralenti et sa musique intense omniprésente, la mise en scène ne fait pas dans la dentelle, mais garde toute son efficacité pour offrir le divertissement que les amateurs du genre viennent chercher. En Corée du Sud, la série a fait une audience record pour la diffusion de son dernier épisode. Un petit phénomène.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Space Sweepers sur Netflix : c'est quoi ce space opera sud-coréen ?
    • The Call sur Netflix : c’est quoi ce terrifiant thriller sud-coréen ?
    Commentaires
    • bart berthet
      Vest excellent. Je vis en Asie et ici c’est un phénomène continental. C’est un drame mais ponctué de loufoquerie et de burlesque. C’est presque du théâtre. Les dialogues et l’intrigue tiennent très bien debout, la photographie est superbe. C’est grandiose mais ça se prend pas au sérieux. C’est drôle et léger. Quant à la photographie elle est superbe. Bravo. L’état coréen a investie et subventionne l’art en Corée et sa paye. C’est l’un des rares pays qui peut encore le faire et qui comprend l’intérêt pour rayonner à l’international. Ça redore l’image du pays, le fait connaître et nous plonge dans une nouvelle culture. Ils savent mettre le paquet, c’est plein de bon sens et on comprends à quel point, la culture asiatique est riche, source d’enseignement. C’est aussi un voyage anthropologique. Bravo!
    Voir les commentaires
    Back to Top