Mon AlloCiné
    Sweet Tooth sur Netflix : que vaut cette fable poétique produite par Robert Downey Jr. ?
    4 juin 2021 à 09:00
    Chaïma Tounsi-Chaïbdraa
    Chaïma Tounsi-Chaïbdraa
    -Journaliste streaming
    Elle avait attendu avec impatience l’arrivée de Netflix et s’était inscrite dans l’heure pour dévorer la première saison de Daredevil. Depuis, elle suit de près ce qui sort chaque semaine sur la plateforme pour se faire des soirées binge-watching et vous conseiller le meilleur des sorties streaming.

    Sweet Tooth débarque aujourd’hui sur Netflix ! Faut-il voir cette série familiale produite par Robert Downey Jr. ?

    De quoi ça parle ? 

    Plusieurs années après les mutations provoquées par le "Grand Effondrement", un hybride mi-garçon, mi-cerf se lie d'amitié, contre toute attente, avec un marginal solitaire. Ensemble, ils s'engagent dans une aventure extraordinaire à travers une planète ravagée – et dangereuse – en se demandant si la notion de foyer a encore un sens.

    Sweet Tooth, de Jim Mickle et Beth Schwartz, avec Christian Convery, Nonso Anozie, Adeel Akhtar. Épisodes vus : 2/8

    Sweet Tooth
    Sweet Tooth
    Sortie le 4 juin 2021 | 50min
    Série : Sweet Tooth
    Avec Christian Convery, Nonso Anozie, Adeel Akhtar, Aliza Vellani, Sarah Peirse
    Presse
    3,3
    Spectateurs
    4,0
    Voir sur Netflix
    C’est avec qui ?  

    Sweet Tooth est l’occasion de découvrir le jeune Christian Convery (Descendants 3) dans le rôle de Gus, le héros de la série. Il partage une formidable alchimie à l’écran avec Nonso Anozie (Game of Thrones, Zoo), qui prête ses traits à un survivant endeuillé par la mort de sa femme. On reconnaîtra aussi à l’écran Will Forte (The Last Man on Earth) et Dania Ramirez (Devious Maids).

    Ça vaut le coup d'œil ?  

    Deux mois après le succès Shadow and Bone, Netflix mise sur une autre production fantasy. La plateforme s’adresse ici à un public familial avec Sweet Tooth, une fable dans l’ère du temps dont l’action se déroule juste après une pandémie mondiale durant laquelle un virus mortel a décimé une partie de la population.

    De cette tragédie sont nés des bébés hybrides, mi-humain, mi-animaux. On ne sait pas s’il s’agit d’une mutation liée au virus, mais ces enfants sont traqués et recherchés. L’histoire est centrée sur Gus, un garçon de neuf ans qui vit en autarcie dans la forêt avec son père. Un événement inattendu va le mettre sur la route de Tommy, ancien joueur de football américain et marginal solitaire.

    Sweet Tooth est l’adaptation de romans graphiques peu connus en France, écrits par Jeff Lemire. Ce dernier y dépeint un monde post-apocalyptique verdoyant que la série arrive à transposer à l’écran (les équipes ont pu tourner en Nouvelle-Zélande en pleine pandémie).

    Visuellement, le travail est plutôt bien réalisé, même si le "look" des hybrides est parfois déstabilisant… voire étrange. Mais passé le premier épisode, on oublie vite cette particularité pour se concentrer sur l’histoire.

    Netflix / Aleksandar Letic
    Christian Convery prête ses traits à l'hybride Gus dans Sweet Tooth

    Le premier épisode, d’une durée de 50 minutes, présente l’intrigue mais manque terriblement d’action. Mais c’est un choix puisque la série est fidèle aux BD dans son ton, poétique et onirique. Sweet Tooth est particulièrement réussie dans sa narration, pensée comme un conte et racontée par la voix-off de James Brolin.

    La série devient une ôde à la nature et à la tolérance, et met en garde la plus jeune génération contre les dérives actuelles. Avec son optimisme débordant, Gus est un modèle à suivre pour les plus jeunes. Dans le fond, il fait penser à un héros Amblin des années 80.

    La série est produite par Robert Downey Jr et sa femme Susan Downey, et le couple a souhaité effacer le côté sombre des comics. Un choix judicieux qui permet de faire de Sweet Tooth un programme familial par excellence, et qui ne peut faire que du bien !

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Netflix : quelles sont les séries à voir en juin 2021 ?
    • Après Marvel, une série DC Comics pour Robert Downey Jr. !
    Commentaires
    • Sletton
      4ème paragraphe de Ça vaut le coup d'oeil ? :cette particularité pour se* concentrer sur l'histoire. 🙂
    • Red Devil
      Sans oublier le casting qui n’est pas toujours fidèle au comics afin de mieux satisfaire les progressistes de 2021....
    • Srikiki
      Tout à fait d'accord... c'est justement ce coté sombre qui fait l'histoire....
    • Blasi B
      j'allais dire exactement la même chose.... pourquoi faire dans l'original quand on peut en faire un produit, pardon je veux dire programme familial accessible au plus grand nombre. Dommage, je vois carrément le potentiel sombre d'une tel histoire (traqué des enfants mutant ... pas besoin d'en dire plus) et va falloir plutôt ce tenter la bd à mon avis (même si je regarderais par curiosité...)
    • Anthony B
      '' le couple a souhaité effacer le côté sombre des comics. Un choix judicieux qui permet de faire de Sweet Tooth un programme familial par excellence, et qui ne peut faire que du bien '' Je vois vraiment pas où est la bonne nouvelle d'aseptiser encore un produit de plus, c'est pas ce qu'il manque sur Netflix....
    Voir les commentaires
    Back to Top