Mon compte
    PODCAST - Cannes 2021 Jour 11 : nouveau cinéma, premières marches et dernières interviews
    17 juil. 2021 à 11:15
    Cannes 2021 par AlloCiné
    Cannes 2021 par AlloCiné
    -Journalistes
    Du 6 au 17 juillet 2021, nos expert(e)s passionné(e)s replongent au cœur de la folie cannoise. Responsable éditoriale : Laetitia Ratane Journalistes : Brigitte Baronnet / Mégane Choquet / Thomas Desroches / Maximilien Pierrette Vidéo : Ando Raminoson / Arthur Tourneret

    Retour sur notre avant-dernière journée cannoise, entre découverte des nouvelles salles de la ville, ultimes rencontres autour d'un micro ou d'un dictaphone, et surtout une toute première montée des marches, forcément inoubliable.

    N'hésitez pas à partager, noter, commenter l'émission et suivre le fil de "Spotlight" sur les plateformes de podcasts. Elle est disponible sur Deezer, Spotify, Apple Podcasts :

    • Spotify
    • Apple Podcasts
    • Deezer
    • Soundcloud

    Brigitte Baronnet (@BBaronnet)

    Les interviews de festival, c'est aussi l'occasion de faire parfois un petit pas de côté, et rencontrer par exemple un talent qu'on connaissait en dehors du cinéma. Interviewer par exemple la romancière Christine Angot pour Un beau soleil intérieur de Claire Denis, ou cette année, le compositeur électro Rone. Le musicien dévoilait à Cannes sa seconde bande-originale de film, en l'occurrence pour le film Les Olympiades de Jacques Audiard. Rone a récemment remporté un César pour sa toute première BO de long métrage, pour La Nuit venue de Frédéric Farrucci.

    Mégane Choquet (@MeganeChoquet)

    Pour rattraper certains films manqués la veille ou l’avant-veille, le Festival de Cannes propose des séances dans les salles Aurore, Screen X et IMAX du Cineum. Il faut prendre un bus pour s’y rendre en une vingtaine de minutes mais le trajet vaut vraiment la peine. Les salles de ce récent lieu de cinéma sont très design, l’écran et le son sont fabuleux et les sièges extrêmement confortables. Je n’irais pas tous les jours pendant un festival parce que ce n’est pas toujours facile à caler dans un planning serré mais pour des séances de rattrapage, c’est vraiment top.

    Thomas Desroches (@ThomDsrs)

    C'est bientôt la fin du festival et le tout dernier film en compétition, Les Intranquilles de Joachim Lafosse, a été présenté. Pour cet événement, j'ai eu la chance de participer à la projection officielle et de monter les marches. Une sensation très étrange et surréaliste pour moi puisque, jusqu'à maintenant, j'avais toujours regardé les autres les monter, à la télévision et même sur place. J'ai également découvert l'immensité du Grand Théâtre Lumière, ses rangées de sièges qui n'en finissent pas et son ambiance unique - des applaudissements à chaque logo de production au début du film et à chaque apparition du nom d'un acteur. C'est un souvenir que je n'oublierai pas.

    Maximilien Pierrette (@maxp26)

    Les Sparks. Adam Driver. Marion Cotillard. Arthur Harari. Luana Bajrami. Tom McCarthy. Camille Cottin. Abigail Breslin. Matt Damon. Eskil Vogt. Justin Chon. Kirill Serebrennikov. Sean Baker. Mathieu Amalric. Vicky Krieps. Ce Festival de Cannes n'est pas encore terminé, mais il s'agit d'ores et déjà d'une belle édition en matière d'interviews. Entre stars mondiales et révélations, talents dont j'aime suivre l'ascension et rencontres tant attendues, nombreuses ont été les raisons de me réjouir. Et c'est peu dire que j'ai terminé cette session en beauté. Et avec classe, grâce à Lee Byung-hun, dont vous avez pu apercevoir le charisme dans A Bittersweet LifeJ'ai rencontré le diable ou des films américains tels que Les 7 mercenaires. Un acteur que je n'imaginais pas spécialement faire le déplacement en France avec le film-catastrophe Emergency Declaration, mais si. L'occasion de revenir avec lui sur quelques étapes clés de sa carrière, avec notamment son point de vue sur les différences entre les tournages hollywoodiens et coréens. A lire quand le long métrage sortira dans nos contrées.

    Yoann Sardet (@SardetY)

    A Cannes, boulot oblige, on râle sur un retard, une file d'attente qui n'avance pas assez vite ou sur une projection manquée. En oubliant (trop) vite le privilège que représente une accréditation (ou "accred" dans le jargon de festivalier). Pendant ce temps, aux abords du Palais des Festivals, des festivaliers non-professionnels tentent inlassablement leur chance, jour après jour, parfois en smoking ou en robe de soirée sous le soleil de la Croisette, pour tenter de mettre la main sur une invitation et accéder au Graal du cinéphile : voir un film à Cannes. Cette passion totale est admirable. Inspirante aussi. Alors continuez. Ne lâchez rien. Et un jour, peut-être, on se retrouvera dans la file des "accred".

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top