Mon compte
    Détective Conan La Fiancée de Shibuya : pourquoi ce héros est l'un des plus fascinants de l'animation japonaise ?
    18 mai 2022 à 07:00
    Vincent Formica
    Vincent Formica
    -Journaliste cinéma
    Comme de nombreux enfants des années 80, il découvre l'animation japonaise grâce au Club Dorothée. Nicky Larson, Dragon Ball Z... autant de séries qui l'initient à la japanimation. Après l'arrêt du célèbre programme, il continuera à se passionner pour les animes jusqu'à aujourd'hui.

    Détective Conan : La Fiancée de Shibuya débarque en salles le mercredi 18 mai. C'est l'occasion de revenir sur l'historique de ce personnage culte inspiré de Sherlock Holmes.

    Détective Conan, personnage culte créé par Gosho Aoyama en 1994, a débarqué au cinéma pour la première fois en France l'année dernière avec The Scarlet Bullet

    Cette année, le distributeur Eurozoom réitère l'opération en s'occupant de la sortie française du nouveau long-métrage de la saga : La Fiancée de Shibuya.

    Le récit nous entraîne à Tokyo. Le quartier de Shibuya bat son plein pour Halloween. La détective Sato est en robe de mariée devant un parterre d’invités, dont Conan bien sûr ! Soudain, un agresseur fait irruption dans la salle et le détective Takagi est blessé en tentant de protéger Sato.

    Detective Conan : La Fiancée de Shibuya
    Detective Conan : La Fiancée de Shibuya
    Sortie : 18 mai 2022 | 1h 50min
    De Susumu Mitsunaka
    Presse
    3,4
    Spectateurs
    3,9
    Séances (33)

    Il survit à son agression mais cette attaque ravive chez Sato le souvenir du détective Matsuda, dont elle était amoureuse, tué au cours d'attentats à la bombe il y a trois ans. Au même moment, l'auteur de ces attentats s'évade de prison. Coïncidence ?

    Pour venger son camarade de classe, le détective Furuya alias Toru Amuro part à la recherche du fugitif qui lui tend un piège. Conan retrouve Amuro avec une bombe autour du cou dans un abri souterrain.

    Amuro lui raconte que 3 ans plus tôt, ses camarades de l'académie de police ont rencontré à Shibuya "Plamya", un poseur de bombe. Une ombre inquiétante plane sur Conan et ses amis. Le carrefour des destins s’embrase, Halloween se transforme en parade enragée !

    DU MANGA À L'ANIME

    Le manga original, publié depuis janvier 1994, compte à ce jour 98 volumes. Au total, plus de 230 millions d'exemplaires ont été vendus dans le monde. Un véritable phénomène !

    L'oeuvre créée par Gosho Aoyama a été adaptée en série animée dès 1996. À ce jour, plus de 1000 épisodes ont été réalisés. Il existe également 25 films d'animation mettant en scène le petit détective.

    QUI EST CONAN EDOGAWA / SHINICHI ?

    Shinichi, 17 ans, est un footballeur hors pair ainsi qu’un fan invétéré de Sherlock Holmes. Son père est l’auteur de best-sellers Yusaku Kudô et sa mère l’ancienne actrice Yukiko Kudô.

    Tous deux lui ont légué l’excellent esprit de déduction qui lui a d’ores et déjà permis de résoudre un grand nombre d’affaires de meurtre.

    Depuis qu’il a été rajeuni par le poison que lui ont administré deux hommes en noir, Shinichi s’est mis en quête de leur organisation criminelle.

    Pour passer incognito, il s’est forgé une nouvelle identité en tant que Conan Edogawa, et habite désormais chez son amie Ran. Pour éviter d’éveiller les soupçons, Conan fréquente l’école primaire comme tous les enfants de son âge.

    UN HÉROS FASCINANT

    Avec ses camarades de classe Ayumi, Genta et Mitsuhiko, il fonde le club des Petits Detectives. Afin de ne pas mettre ses proches en danger, Shinichi se donne beaucoup de mal pour dissimuler sa véritable identité à son entourage.

    Seuls quelques confidents triés sur le volet, tels que le professeur Agasa, sont au courant de son étrange rajeunissement.

    Malgré sa fâcheuse situation, Shinichi continue de résoudre tous les crimes perpétrés dans son entourage et c’est peu dire qu’il a du pain sur la planche.

    LES INSPIRATIONS

    Détective Conan compile de nombreuses références, de Sherlock Holmes à Arsène Lupin en passant par Agathe Christie, Hercule Poirot ou Jules Maigret.

    Le prénom du héros lui-même est un clin d'oeil à l'auteur de Sherlock Holmes, Sir Arthur Conan Doyle. Son nom, Edogawa, vient du maître de la littérature policière japonaise, Ranpo Edogawa.

    À noter que le commissaire Juzo Megure est une référence à notre Jules Maigret national. Quant au professeur Agasa, il possède un patronyme inspiré par Agatha Christie.

    Par ailleurs, le restaurant où ce dernier aime manger se nomme le "Colombo", rappelant un certain policier bien connu des fans de polar. 

    2020 Gosho Aoyama/Detective Conan Comittee. All Rights Reserved.
    Conan Edogawa
    POURQUOI C'EST CULTE ?

    Pour Pierre-William Fregonese, auteur du livre L’énigme Détective Conan (paru aux éditions Pix’n Love), Conan "est avant tout une oeuvre chorale indescriptible, surprenante et originale, qui fonctionne à merveille depuis des décennies."

    Pour l'écrivain, si l'oeuvre a eu un tel succès, c'est grâce à "des dizaines de personnages attachants et uniques en leur genre accompagnent tour à tour l’habile Conan Edogawa pour résoudre des enquêtes plus complexes les unes que les autres, et comprendre des mécanismes fous. Des histoires touchantes, des histoires sanglantes, des histoires drôles."

    Selon l'écrivain, Détective Conan, sous son apparence légère, "propose pourtant une vraie réflexion sur la société, ses dérives et ses non-dits. Contrairement à de nombreux classiques du genre policier, Gosho Aoyama s’intéresse autant au mobile, à sa déconstruction, puis à l’ultime repentance qu’aux stratagèmes meurtriers.

    Détective Conan
    Détective Conan
    Sortie : 8 janvier 1996 | 22 min
    Série : Détective Conan
    Spectateurs
    3,1
    Streaming

    Au moment de la phase de la résolution finale, qui n’a rien à envier aux grandes heures d’un Sherlock Holmes ou d’un Hercule Poirot, les criminels se rendent souvent compte que leur mobile n’était pas bon, suffisant ou même avéré. Nous entrons dans les failles de la psychologie humaine, celle qui pousse à l’irréparable ; la rédemption est toujours en suspens dans cette oeuvre profondément humaine."

    En effet, Détective Conan est un vrai phénomène international. Il s'agit du 5ème manga le plus vendu au monde avec 230 millions d’exemplaires. Le volume 97 a même surpassé le hit Demon Slayer en 2019.

    "Il est présent dans la vie des Japonais, toutes tranches d’âge confondues. L’oeuvre est entrée dans la culture visuelle de l’Archipel, et connaît un succès dans de nombreux pays d’Asie et d’Europe. Si Détective Conan est un monument au Japon, c’est aussi une série à succès en France, le pays du commissaire Jules Maigret, et du gentleman-cambrioleur Arsène Lupin. Finalement Détective Conan, c’est plus qu’un simple manga policier, C’est surtout une grande famille", conclut Pierre-William Fregonese.

    L'ampleur du phénomène ne s'arrête évidemment pas au manga. Tous les films sortis au Japon figurent au Top 3 annuel du box-office domestique ! Autre chiffre remarquable : les films Conan sont présents 8 fois dans le Top 50 des animés les plus rentables à travers le monde, surpassant notamment One Piece (4 fois) ou Dragon Ball (3 fois).

    LA FIANCÉE DE SHIBUYA, 25EME FILM DE LA FRANCHISE

    Après Chika Nagaoka pour The Scarlett Bullet, c'est au tour de Susumu Mitsunaka de prendre les commandes d'un film Conan. Le cinéaste était absolument ravi qu'on lui priopose de prendre les rênes d'un tel projet.

    "Je me suis d’abord demandé "pourquoi moi ?!". Au début, je n’avais pas d’idée précise de ce que je voulais faire, mais en avançant sur ce projet, j’ai pensé que ce serait bien si j’arrivais à donner une nouvelle dimension à Conan et aux personnages.

    Et puis, envisionnant des films plus récents, je me suis rendu compte à quel point ces derniers n’étaient plus destinés aux enfants, mais aux adultes", précise-il dans le dossier de presse du film.

    Pour le metteur en scène, la plus grande difficulté a consisté à apprendre l’histoire dans ses grandes lignes, car plus de cent tomes du manga ont déjà été publiés.

    "J’ai travaillé, regardé les films, mais je ne voulais pas non plus trop en faire, je voulais pouvoir aussi donner ma vision sans être inutilement influencé. Il fallait aussi que le film puisse être vu par tous, même ceux qui ne connaissaient pas l’univers de Détective Conan auparavant."

    LE CRÉATEUR TRÈS IMPLIQUÉ

    L'auteur du manga original, Gosho Aoyama, s'est beaucoup impliqué dans le projet, comme le confirme le réalisateur.

    "Au cours de nos brainstorming, j’ai pu constater qu’il était très efficace pour trouver de nouvelles idées. Un jour, nous avions du mal à trouver une bonne idée pour l’une des scènes du film. Il a suffi que monsieur Aoyama se creuse un peu la tête pour que nous puissions voir le bout du tunnel", révèle-t-il.

    Lors d’une réunion précédente, Aoyama avait été décidé que Takagi et Sato seraient les personnages principaux et qu’il y aurait en tout cinq membres de l’école de police. Ensuite, lors d’un autre échange de points de vue, plusieurs idées ont vu le jour.

    "Nous nous sommes dit : "dans ce cas, l’histoire devrait se dérouler à Shibuya,non ?". Puis j’ai dit : "Une foule immense, à Shibuya… ça se passera au moment d’Halloween, alors ?". Ce à quoi monsieur Aoyama a répondu : "Excellente idée ! Adoptée !". Cela a donné naissance à une scène très difficile à réaliser... Sur ce coup-là, je m’en suis beaucoup voulu d’avoir trop parlé", a confié le cinéaste avec humour.

    D'après Susumu Mitsunaka, Gosho Aoyama s'est aussi investi en vérifiant le story-board, apportant de nombreux changements aux dialogues des personnages.

    "Il avait déjà modifié certains dialogues à l’étape du scénario. J’ai compris qu’il était énormément attaché à ses personnages et qu’il en prenait un soin fou. J’ai été très content d’entendre monsieur Aoyama me déclarer à plusieurs reprises : "ça, c’est intéressant !", ou bien "excellent !"", s'enthousiasme le cinéaste.

    La série Détective Conan est disponible sur ADN.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top