Mon compte
    Top Gun Maverick : Jennifer Connelly était déjà dans le film original... et vous ne l’aviez pas remarquée !
    27 mai 2022 à 06:00
    Yoann Sardet
    Enfant des 80’s / 90’s, biberonné à Cameron et Cie, il navigue dans ce cinéma avec passion, entre concept-movies et personnages stéréotypés.

    Oscarisée en 2002, Jennifer Connelly s’envole aux côtés de Tom Cruise dans "Top Gun Maverick", actuellement au cinéma. Si son personnage apparait pour la première fois dans cette suite, il était pourtant évoqué dans le film original.

    Du premier Top Gun en 1986, on garde évidemment en mémoire Kelly McGillis, alias "Charlie" Blackwood, instructrice auprès des pilotes de la Navy qui s'engage dans une liaison passionnée et torride avec Tom "Maverick" Cruise. On se souvient également d’une jeune Meg Ryan, qui n’avait pas encore bouleversé la romcom avec Quand Harry rencontre Sally ou Nuits blanches à Seattle. On oublie en revanche qu’un troisième personnage féminin était rapidement évoqué à deux reprises dans le film de Tony Scott.

    Top Gun
    Top Gun
    Sortie : 17 septembre 1986 | 1h 50min
    De Tony Scott
    Avec Tom Cruise, Kelly McGillis, Tom Skerritt, Val Kilmer, Anthony Edwards
    Presse
    2,8
    Spectateurs
    3,1
    louer ou acheter

    Convoqués dans le bureau du commandant "Stinger" (James Tolkan) au début du film, "Goose" et "Maverick" sont réprimandés pour avoir désobéi aux ordres et escorté jusqu’au porte-avions leur camarade "Cougar", en pleine crise de panique. "On vous a sanctionné. Vous avez été cassé trois fois en tant que chef de patrouille. Puni au sol deux fois, et à ma demande. Vous avez aussi un passif de cinq passages à très basse altitude au ras des tours de contrôle… et d’une fille d’amiral de surcroit."

    Paramount Pictures
    "Goose" et "Maverick" dans "Top Gun"

    "Penny Benjamin ?" lance alors "Goose" (Anthony Edwards) à son partenaire de vol. Plus tard dans le film, alors qu’ils retrouvent Carole, la compagne de "Goose" (Meg Ryan), dans un bar proche de la base militaire, celle-ci prend un malin plaisir à lui rappeler ses galipettes avec "la fille d’amiral" devant Charlie (Kelly McGillis). "Tu sais, c’est lui qui m’a dit comment tu t’étais mis sur orbite un soir avec Penny Benjamin… Eh oui, Goose me parle de toutes tes bonnes fortunes !"

    Paramount Pictures
    Kelly McGillis, Meg Ryan et Tom Cruise dans "Top Gun"

    C’est donc cette fameuse Penny Benjamin que Tom Cruise et l’équipe de production ont choisi d’intégrer dans le récit de Top Gun Maverick. En effet, selon le réalisateur Joseph Kosinski, il n’a jamais été envisagé de faire revenir "Charlie" ou Carole durant le processus d’écriture de la suite, qui intègre déjà "Iceman" (Val Kilmer) et le fils de "Goose" ("Rooster", campé par Miles Teller). "Je ne voulais pas que le film regarde constamment en arrière", explique le cinéaste à Insider.com. "C'était important d'introduire de nouveaux personnages".

    Et parmi eux, de nouveaux pilotes... et Penny Benjamin. "C’est un personnage dont nous avons entendu parler mais que nous n'avions jamais vu auparavant", indique le réalisateur*. "C'était une opportunité incroyable d'intégrer le personnage de Jennifer Connelly dans ce film". Âgée de 51 ans et de huit ans la cadette de Tom Cruise, la comédienne avait 15 ans au moment de la sortie de Top Gun. Révélée par Il était une fois en Amérique de Sergio Leone, elle s'illustre ensuite chez Dario Argento (Phenomena), Jim Henson (Labyrinthe), Dennis Hopper (Hot Spot), Joe Johnston (Rocketeer) ou Alex Proyas (Dark City), avant d’exploser grâce à Requiem for a Dream et surtout Un homme d’exception qui lui vaut l’Oscar de la Meilleure actrice dans un second rôle en 2002.

    AGENCE / BESTIMAGE
    Jennifer Connelly et son Oscar en 2002

    Mariée à Paul "Vision" Bettany, elle découvre avant lui l’univers Marvel en incarnant Betty Ross dans le Hulk de Ang Lee, avant d’intégrer le MCU en tant que voix de Karen dans Spider-Man Homecoming. Elle a joué par ailleurs dans la série Snowpiercer et devant les caméras de Walter Salles (Dark Water), Edward Zwick (Blood Diamond), Scott Derrickson (Le Jour où la Terre s'arrêta), Ron Howard (Le Dilemme), Darren Aronofsky (Noé), Robert Rodriguez (Alita: Battle Angel) ou Joseph Kosinski, qui l’avait dirigée dans le film de pompiers Line of Fire en 2017 avant de la retrouver sur Top Gun Maverick.

    Son personnage de Penny Benjamin, mère célibataire divorcée, patronne du bar The Hard Deck où se réunissent les pilotes de Top Gun et navigatrice hors-pair à ses heures perdues, est central dans le film. "Brillante, indépendante et heureuse", selon la comédienne*, elle incarne la vie et l’avenir qui pourraient attendre Maverick loin de la Navy. "Penny et Maverick ont eu une brève idylle lorsqu'ils étaient jeunes et ont ravivé leur relation à plusieurs reprises au fil des ans. Bien que les choses se terminent toujours à l'amiable, ils ont eu suffisamment de ruptures pour qu'elle soit déterminée à ne pas s'engager à nouveau. Mais on a l'impression que, pour la première fois, ils sont peut-être réapparus dans la vie de l'autre au bon moment".

    Backgrid USA / Bestimage
    Jennifer Connelly et Tom Cruise à l'avant-première de "Top Gun Maverick" le 4 mai 2022

    Réussies et tendres, en jouant notamment sur l’âge des deux personnages et de leurs interprètes et la notion de temps qui passe, les scènes entre les deux anciens amants les emmènent notamment en mer, où Penny prend la barre et dirige un Maverick néophyte, puis dans les airs où ce dernier l’embarque dans le propre P-51 Mustang Red Tail de Tom Cruise… piloté par Tom Cruise. En mer ou dans les cieux, c'est désormais accompagné que "Maverick" fixe l'horizon.

    Top Gun: Maverick
    Top Gun: Maverick
    Sortie : 25 mai 2022 | 2h 11min
    De Joseph Kosinski
    Avec Tom Cruise, Miles Teller, Jennifer Connelly, Jon Hamm, Glen Powell
    Presse
    3,6
    Spectateurs
    4,4
    Séances (963)

    Quant à Kelly McGillis, interrogée par Entertainment Tonight en 2019 au sujet du film, elle déclarait : "Je suis vieille et je suis grosse, j’ai un physique normal pour mon âge, et je ne crois pas que ce soit ce dont le film a besoin. Je préfère me sentir bien dans ma peau et avec mon âge plutôt qu'accorder de l’importance à toutes ces autres choses. (…) Maintenant, je ne vais pas me précipiter au cinéma pour voir le film, ni éviter les cinémas pour ne pas le voir. C’est juste que ce n’est pas dans mes priorités."

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top