Mon compte
    Luc Besson accusé de viol : le non-lieu confirmé en appel dans l'affaire Sand Van Roy
    24 mai 2022 à 15:00
    Vincent Formica
    Vincent Formica
    -Journaliste cinéma
    Bercé dès son plus jeune âge par le cinéma du Nouvel Hollywood, Vincent découvre très tôt les œuvres de Martin Scorsese, Coppola, De Palma ou Steven Spielberg. Grâce à ces parrains du cinéma, il va apprendre à aimer profondément le 7ème art, se forgeant une cinéphilie éclectique.

    La cour d'appel de Paris a confirmé l'ordonnance de non-lieu concernant les accusations de viol contre Luc Besson.

    Bestimage

    En mai 2018, la comédienne Sand Van Roy avait déposé plainte contre Luc Besson, accusant le réalisateur de viol et d'agression sexuelle.

    Quelques temps plus tard, après une confrontation entre les deux partis, le parquet de Paris classait l'affaire sans suite. Nous étions alors en février 2019. Le tribunal avait jugé que "l'infraction dénoncée n'avait pas pu être caractérisée".

    L'actrice a ensuite déposé une nouvelle plainte avec saisine d'une juge d'instruction, relançant l'enquête. Deux ans plus tard, en décembre 2021, un non-lieu a été prononcé en faveur de Luc Besson, invoquant "l'absence de tout élément matériel venant étayer les déclarations de la plaignante".

    Selon Me Antoine Gitton, avocat de Sand Van Roy, cette ordonnance de non-lieu est contestable :

    "Luc Besson n'a jamais été confronté aux preuves matérielles qui l'accablent, par exemple au constat photographique réalisé aux unités médico-judiciaires le jour des faits, des coups et blessures sur le corps de la partie civile qui accrédite le viol relaté par celle-ci et contredit frontalement les déclarations de Luc Besson", martelait-il avant de prendre la décision de faire appel du jugement.

    Le producteur et metteur en scène avait vivement nié ces accusations, évoquant une relation extra-conjugale légère, agréable et mutuellement consentie. "Je n'ai jamais contraint physiquement ou moralement une femme à quoi que ce soit", assurait-il en octobre 2019.

    LE NON-LIEU CONFIRMÉ EN APPEL

    Aujourd'hui, le 24 mai 2022, la cour d'appel de Paris a confirmé l'ordonnance de non-lieu prononcé en décembre dernier, rapporte Le Figaro.

    "La cour a confirmé l'innocence de mon client. Une dizaine d'initiatives procédurales de Mme Van Roy se sont toutes conclues de la même manière. Luc Besson regrette ces quatre années perdues", a déclaré son avocat, Me Thierry Marembert, après l'énoncé du délibéré.

    POURVOI EN CASSATION

    Me Antoine Gitton, avocat de Sand Van Roy (avec Me Francis Szpiner), a lancé un pourvoi en cassation immédiat.

    "C'était un sordide fait divers et ça devient une affaire d'Etat, qu'on va traiter comme telle. Je n'ai pas vu de justice, là, uniquement un simulacre de justice de petite vertu. Nous promettons de donner à cette petite justice une leçon de vertu", a-t-il dénoncé à l'issue du non-lieu.

    De son côté, Luc Besson s'est remis au travail, produisant le film d'horreur Arthur Malédiction. Il a également réalisé la comédie romantique June and John avant de se lancer dans DogMan, long-métrage avec Caleb Landry Jones dans le rôle principal.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top