Mon compte
    En roue libre avec Marina Foïs : comment tourner un film dans une voiture ?
    29 juin 2022 à 07:00
    Maximilien Pierrette
    Journaliste cinéma - Tombé dans le cinéma quand il était petit, et devenu accro aux séries, fait ses propres cascades et navigue entre époques et genres, de la SF à la comédie (musicale ou non) en passant par le fantastique et l’animation. Il décortique aussi l’actu geek et héroïque dans FanZone.

    Découvrez "En roue libre", premier long métrage réalisé par Didier Barcelo : un huis-clos en mouvement, qui réunit Marina Foïs et Benjamin Voisin dans une voiture, et à voir en salles à partir du 29 juin.

    C'est une histoire d'abord cocasse : à la suite d'une garde, Louise, infirmière, est prise d'une crise de panique et ne peut plus sortir de sa voiture. Et parce que la situation n'était pas assez compliquée pour elle, un jeune homme, Paul, vole son véhicule pour prendre la direction du Cap Ferret. Avec elle dedans. Ainsi commence En roue libre, à voir au cinéma dès le 29 juin.

    En roue libre
    En roue libre
    Sortie : 29 juin 2022 | 1h 29min
    De Didier Barcelo
    Avec Marina Foïs, Benjamin Voisin, Jean-Charles Clichet, Albert Delpy, Jean-Pierre Martins
    Presse
    3,4
    Spectateurs
    3,7
    Séances (48)

    Premier long métrage réalisé par Didier Barcelo, après le court The End, le film se situe au croisement du road movie et du buddy movie, avec ses deux personnages que tout oppose. Mais sous la forme d'un huis-clos. En mouvement. Un point de départ certes farfelu, mais qui trouve ses racines dans une histoire qui est arrivée à l'une de ses connaissances, chef de service dans un hopital psychiatrique, pendant "quelques heures seulement".

    "Elle s’était garée sur le bord de la route, sur le chemin de son travail, elle n’arrivait pas à en sortir", raconte le réalisateur et scénariste dans le dossier de presse. "Il se trouve qu’elle subissait un harcèlement dans sa vie professionnelle." Les causes de craquage de Louise (Marina Foïs) ne sont pas les mêmes, et elles seront révélées au fil du voyage. Mais il n'est pas impossible d'y voir, entre autres, une évocation de l'usure des soignants depuis le début de la crise du Covid.

    Face à l'actrice, attendue cet été à l'affiche d'As Bestas et L'Année du requin, on retrouve Benjamin Voisin (casté alors qu'il n'avait pas encore tourné Été 85 de François Ozon). Et une voiture, décor principal du film, que Didier Barcelo considère même comme le troisième personnage, à tel point que la choisir n'a pas été facile : "Par souci de réalisme, j’ai d’abord pensé à une petite voiture : une infirmière en province circulerait plutôt dans une Twingo ou une Clio que dans une Volvo."

    VOYAGE A TRAVERS L'ÉCRAN

    "Mais je me suis dit aussitôt que je n’avais aucune envie de tourner à l’intérieur d’une Twingo… Alors, cherchons une belle voiture, une voiture assez grande, vintage, photogénique et pas chère, en l’occurrence une Volvo 240 break. On avait écrit que c’était la voiture de son père." À en croire le metteur en scène, le choix s'est finalement révélé moins compliqué que le tournage.

    Il n'était en effet pas possible de tourner pendant que la voiture roulait, sous peine de devoir post-synchroniser tout le son à cause du bruit du moteur. La solution aurait alors pu être d'utiliser une "caméra car", c'est-à-dire sur une plateforme sur laquelle la voiture est posée. Mais "ce ne sont pas des conditions idéales, on est loin des comédiens", explique Didier Barcelo, qui a donc opté pour des intérieurs dialogués en studio, avec une technique de mur composé d'écrans LED pour représenter les extérieurs.

    Au final, comme Marina Foïs et Benjamin Voisin pendant le tournage, vous aurez vous aussi le sentiment de voyager grâce à un écran, dans les salles projettant En roue libre.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top