Mon compte
    Mort de Joe Turkel, Shining perd son inquiétant barman
    2 juil. 2022 à 09:00
    Isabelle Ratane
    Isabelle Ratane
    Basée à Londres et grande consommatrice de séries en streaming, elle aime découvrir et (surtout) faire découvrir les incontournables et les pépites des différentes plateformes (Netflix, Disney+, Prime Video...)

    Joe Turkel, l’acteur connu pour ses rôles dans "The Shining", "Blade Runner" ou encore "Les Sentiers de la gloire", est décédé ce lundi 27 juin en Californie, à l’âge de 94 ans.

    Warner Bros.

    L’acteur Joe Turkel est décédé à l’âge de 94 ans à l’hôpital St. John’s de Santa Monica, en Californie, a confirmé un représentant à Variety.

    Né à Brooklyn, le 15 juillet 1927, Joe Turkel a rejoint l’armée américaine à l’âge 17 ans et a servi en Europe pendant la Seconde Guerre mondiale. C’est après cela que le jeune homme déménage en Californie pour poursuivre une carrière d’acteur : il décroche son premier rôle au cinéma dans Graine de faubourg de Maxwell Shane, en 1948.

    UNE CARRIÈRE PROLIFIQUE

    Au cours des quatre décennies suivantes, Turkel n’a pas chômé. L’acteur possède en effet à son compteur plus de 100 crédits dans divers films et séries : une carrière exemplaire qui l’a amené à apparaître dans des films tels que Un Caïd (1965) de Bryan ForbesLa Canonnière du Yang-Tsé (1966) de Robert WiseL’Affaire Al Capone (1967) de Roger Corman, et son dernier long métrage Parasite (1990) de D.J. Webster. Il s’est également illustré dans trois des films du réalisateur Bert I. Gordon : "Tormented", "Jimmy et les pirates", deux long métrages sorti en 1960, ainsi que la comédie de science-fiction de 1965, Village of the Giants.

    Côté petit écran, on a pu apercevoir le comédien dans des séries telles que The Lone Ranger, The Life and Legend of Wyatt Earp, Les IncorruptiblesL’homme de fer ou encore Deux flics à Miami.  

    DES RÔLES EMBLÉMATIQUES

    Mais c’est surtout pour ses rôles dans trois des films de Stanley Kubrick que Joe Turkel s’est fait connaître : le premier long métrage du célèbre réalisateur, L’Ultime razzia (1956), puis Les Sentiers de la gloire (1980) et le légendaire Shining (1957) face à Jack Nicholson, dans lequel il a incarné le rôle souvent parodié de Lloyd, le barman fantomatique.

    Par la suite, il a également joué un rôle de premier plan – le créateur de répliques excentriques Eldon Tyrell – dans le Blade Runner original de 1982 de Ridley Scott, avec Harrison Ford. Son dernier projet, avant sa retraite, a d’ailleurs été de prêter sa voix à un jeu vidéo de la franchise en 1997. 

    Selon un représentant, avant sa mort, Joe Turkel a rédigé un mémoire intitulé “The Misery of Success” (“La misère du succès”), que sa famille prévoit de publier plus tard cette année. L’acteur iconique laisse dans le deuil ses deux fils, deux belles-filles et son frère David Turkel.

     
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top