Mon compte
    Un si grand soleil : "Ce n’est pas la production qui m’a demandé de partir, c’est moi", Élisabeth Margoni (Maryline) explique les raisons de son départ
    17 août 2022 à 12:15
    Jennifer Radier
    Jennifer Radier
    -Journaliste séries
    Chaque soir elle voyage entre Sète, Calvières et Montpellier depuis son canapé. Demain nous appartient, Ici tout commence et Un si grand soleil n’ont presque plus de secrets pour elle.

    Élisabeth Margoni quitte "Un si grand soleil". Alors que son dernier épisode sera diffusé vendredi soir sur France 2, l’interprète de la pétillante Maryline revient pour nous sur les raisons de son départ.

    Allociné : Après plusieurs mois d’absence dans Un si grand soleil, Marilyne revient plus rayonnante que jamais dans les bras de Paul (François-Éric Gendron). Que pouvez-vous dire sur cette romance ?

    Élisabeth Margoni : Maryline a rencontré Paul dans un supermarché. Sa carte bleue n’a pas fonctionné donc Paul l’a dépannée. Ils ont échangé leurs numéros de téléphone et se sont vus deux voire trois mois avant que leur histoire soit dévoilée à l’écran.

    Au départ, Gary (Alban Aumard) n’est pas très emballé à l’idée que sa mère ait retrouvé l’amour mais va finalement être rapidement séduit par Paul…

    Le fait que Paul ait un hôtel au Maroc plaît beaucoup à Gary. Comme il manage un camping, il va vouloir lui donner quelques conseils. Il va donc s’incruster et venir au Maroc avec eux. Mais Maryline va le virer pour vivre tranquillement. Elle adore son fils mais en a assez de laver son linge et de réparer ses bêtises. Pour elle, il est grand temps de couper le cordon.

    Un Si Grand Soleil
    Un Si Grand Soleil
    Sortie : 27 août 2018 | 26 min
    Série : Un Si Grand Soleil
    Avec Fred Bianconi, Manuel Blanc, Bertrand Farge
    Presse
    2,8
    Spectateurs
    1,7
    Voir sur Salto

    Pour mettre de la distance avec son fils mais également vivre pleinement son histoire avec Paul, Maryline va quitter définitivement Montpellier pour s’installer au Maroc. Était-ce une volonté de votre part de quitter la série ?

    Ce n’est pas la production qui m’a demandé de partir, c’est moi. Je suis partie parce que je vis en Bretagne à côté de Paimpol et le tournage d’Un si grand soleil est à Montpellier. Je faisais dix heures de voyage, parfois pour une scène et cinq répliques, ce qui était franchement épuisant. Ils ont très bien compris. D’ailleurs, ils m’ont fait un très beau final complètement inespéré avec un beau fiancé en plus (rires).

    Vous êtes donc satisfaite de la sortie qui a été réservée à Maryline ?

    Ah oui, oui, oui, c’est super ! Ils m’ont dit "on va te faire un final éblouissant" et ils n’ont pas menti (rires).

    Vous avez tourné au Maroc pour les besoins de cette intrigue. Comment s’est passé ce tournage en dehors des studios montpelliérains ?

    C’était très sympa. On était dans un endroit magnifique. Vous verrez, il y a de très beaux paysages. À la base, c’est un spot de kitesurf. Vous allez voir, comme on dit en Bretagne, "on ne sent pas le moisi", on est très très aéré (rires).

    De quoi compliquer le travail pour l’opérateur du son, d’autant plus qu’il fallait quand même jouer des saynètes d’amour dans un vent terrible. En même temps, on a quand même bien profité de l’endroit et beaucoup rigolé. C’était une très belle expérience.

    S’agissait-il de vos toutes dernières scènes de tournage ?

    J’ai tourné quelques scènes à Montpellier mais les adieux de Maryline se font à Dakhla. Cela dit, la production a laissé une porte ouverte pour que Maryline puisse revenir. On verra comment évolue la série.

    J’imagine que votre ultime journée de tournage a été émouvante ?

    Ce qui a été très émouvant, c’est ma dernière scène avec Alban Aumard (l’interprète de Gary, ndlr). On avait du mal. On a vraiment pleuré parce que ça fait quatre ans qu’on joue ensemble. On s’entend très bien. À Dakhla, il a été génial. Il m’a aidé dans les sables et dans le vent. C’est un mec absolument formidable. Un merveilleux acteur et puis un homme vraiment superbe dans la vie.

    Les autres, je les ai adorés aussi. Tous les colocs, ma petite Jennifer Dubourg (l’interprète de Davia, ndlr), Malik Elakehal El Miliani (Bilal), Folco Marchi (Ludo)... C’était génial de tourner avec eux. On était vraiment une troupe qui s’entendait bien. C’était facile. Jamais un mot plus haut que l’autre. Et puis, il y avait du cœur dans tout ce qu’on faisait.

    Vous savez ce que va devenir la coloc avec le départ de Maryline ?

    Je pense qu’elle va disparaître mais il faut demander aux auteurs. Ça aurait été bien que Gary ouvre un club de jeux (rires).

    Est-ce qu’il y a un souvenir ou une intrigue en particulier que vous garderez en mémoire ?

    J’ai aimé tous les Noëls qu’on a fêtés à la coloc. Finalement, j’ai aimé tourner beaucoup de choses et j’ai beaucoup aimé ce personnage. Je dois dire que j’y ai mis pas mal de moi (rires). J’en ai fait vraiment une baby-boomeuse, soixante-huitarde. J’ai vraiment tout aimé faire.

    Avez-vous d’autres projets en dehors d’Un si grand soleil ?

    Je vais tourner dans un film de Benoît Cohen qui s’appelle "Ma France". Il a écrit un livre intitulé Mohammad, ma mère et moi. C’est une histoire vraie. Je vais jouer la copine de Fanny Ardant.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top