Mon compte
    Marvel : Christian Bale a trouvé ce tournage "monotone"
    6 oct. 2022 à 12:45
    Maximilien Pierrette
    Batman ou Flash. Le nouveau reboot de Spider-Man. Des X-Men marginalisés. L’évolution du personnage de Captain America. L’architecture complexe du Marvel Cinematic Universe. Les tentatives indé. Les super-héros du grand et du petit écran n’ont aucun secret pour lui. Ou presque.

    Attendu à l'affiche de "Amsterdam", le 1er novembre en France, Christian Bale est revenu sur le tournage de "Thor - Love and Thunder", dont il était le grand méchant. Et notamment sur l'usage des fonds verts, expérience qu'il a peu appréciée.

    En pleine promotion d'Amsterdam, sa troisième collaboration avec David O. Russell qui sortira le 1er novembre dans nos salles, Christian Bale a parlé de… Thor - Love and Thunder. Le dernier film Marvel en date, dans lequel il incarnait le grand méchant Gorr, surnommé le Boucher des Dieux.

    Thor: Love And Thunder
    Thor: Love And Thunder
    Sortie : 13 juillet 2022 | 1h 59min
    De Taika Waititi
    Avec Chris Hemsworth, Natalie Portman, Christian Bale
    Presse
    2,6
    Spectateurs
    2,4
    louer ou acheter

    Une arrivée dans le Marvel Cinematic Universe qui en avait surpris plus d'un, dans la mesure où le comédien reste pour beaucoup l'un des meilleurs Batman vus sur grand écran, grâce à la trilogie mise en scène par Christopher Nolan. Dans un portrait réalisé par GQ, Christian Bale avoue être fan du Thor Ragnarok de Taika Waititi, et que c'est ce qui a motivé son choix. Sans savoir, à l'époque, que le tournage serait décevant.

    En cause : les fonds verts. "C'est la première fois que je faisais ça", raconte l'acteur oscarisé pour son rôle dans Fighter. "C'est pour moi la définition de la monotonie. Vous avez de bonnes personnes. Des acteurs qui ont bien plus d'expérience que moi en la matière. Mais pouvez-vous différencier un jour de l'autre ? Non. Absolument pas. Vous n'avez aucune idée de ce que vous devez faire."

    "Je ne parvenais pas à différencier un plateau de l'autre. On me disait pourtant 'Mais tu es sur le Plateau 3', en précisant que c'était le bleu et que moi j'étais sur le 7, qui était bleu." Des plaintes qui font écho à celles de comédiens tels qu'Ewan McGregor pendant et après la prélogie Star Wars. Et les acteurs ont aussi en commun d'avoir pu tester la technologie du Volume, avec ses écrans LED sur lesquels est projeté le décor de la scène tournée.

    Vous n'avez aucune idée de ce que vous devez faire

    Ewan McGregor en a bénéficié sur la série Obi-Wan Kenobi, et Christian Bale dans quelques scènes de Thor - Love and Thunder, dont l'ouverture dans l'oasis. Mais pas assez à son goût, d'où sa plainte à ranger aux côtés de celles de Chris Hemsworth, qui s'était dit lassé par la saga avant que Taika Waititi ne la re-dynamise, et d'Idris Elba, qui avait qualifié de "torture" les reshoots du Monde des ténèbres.

    Sans aller aussi loin, Christian Bale a aussi mentionné le fait que le personnage de Gorr n'était pas un personnage qu'il pouvait aborder avec la célèbre Méthode, principes de jeu dont il est l'un des adeptes, au même titre que Robert De NiroNicolas Cage ou Angelina Jolie, et qui consiste notamment à puiser dans ses propres affects afin de créer de l'émotion, et être le plus juste possible.

    "Faire ceci aurait été pitoyable. [Difficile de rester dans le personnage] tout en ayant besoin d'aide pour mettre et retirer mes fausses dents, expliquant que j'avais un ongle cassé ou trébuchant sur ma tunique." Attendu dans Amsterdam, puis le thriller d'époque The Pale Blue Eye, le 6 janvier sur Netflix, Christian Bale ne refera peut-être pas de blockbuster de sitôt.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top