Mon compte
    Mort de Johnny Hallyday, idole du rock'n roll français

    L'acteur et chanteur Johnny Hallyday est mort cette nuit à l'âge de 74 ans. Il avait tourné dans plus de 30 films, notamment sous la direction de Jean-Luc Godard ("Détective") ou Claude Lelouch ("L'Aventure c'est l'aventure").

    Pathé Distribution

    Le chanteur et comédien Johnny Hallyday est décédé dans la nuit du mardi 5 au mercredi 6 décembre 2017 à l'âge de 74 ans. Il avait annoncé en mars dernier lutter contre un cancer. L'annonce de sa mort a été faite par son épouse, Laeticia, peu avant 3 heures du matin.

    "Johnny Hallyday est parti. J'écris ces mots sans y croire. Et pourtant c'est bien cela. Mon homme n'est plus. Il nous quitte cette nuit comme il aura vécu tout au long de sa vie, avec courage et dignité", a annoncé son épouse, rapporte Le Parisien. Star de la chanson française, il a plusieurs fois tourné sous la direction de Claude Lelouch, mais aussi pour Johnny To, Costa-Gavras ou Jean-Luc Godard.

    Des débuts à 12 ans

    De son vrai nom Jean-Philippe Smet, Johnny Hallyday, véritable légende de la chanson française, débute sa carrière cinématographique en 1955 avec une toute petite apparition dans Les Diaboliques, à l'âge de douze ans. Profitant de son succès naissant dans la musique, il apparaît ensuite, adolescent, dans le film à sketchs Les Parisiennes, puis dans Cherchez l'idole et D'ou viens-tu Johnny ?, deux comédies musicales, la seconde entièrement basée sur son nouveau statut d'icône de la chanson. C'est en 1967, avec le film A tout casser, dont il compose la bande-originale, que Johnny Hallyday révèle pour la première fois de véritables dons pour la comédie. Aptitudes malheureusement mises en retrait devant le succès phénoménal qu'il rencontre dans la musique. Ses apparitions sur grand écran ne se résument alors souvent qu'à des clins d'oeil, le Français incarnant son propre rôle de chanteur-vedette.

    D.R.

    Incursion chez Godard

    Désireux de prouver ses talents devant la caméra, Johnny Hallyday voit se présenter une superbe opportunité en 1985, date à laquelle il interprète un organisateur de combats de boxe dans Detective de Jean-Luc Godard. Sa carrière d'acteur connaît alors un vif regain, puisqu'il enchaîne avec Conseil de famille de Costa-Gavras. Après une période creuse, Hallyday, jusqu'alors plutôt cantonné aux films policiers, s'essaie à la comédie avec La Gamine (1991), où il joue un rebelle au coeur tendre. Accaparé par une carrière musicale très dense dont le succès ne s'est jamais démenti, Johnny Hallyday met en retrait le cinéma dans les années 90. Mais, très attiré par le grand écran, il repart de plus belle à l'assaut du septième art à la fin de la décennie : il incarne un torero à la retraite (Pourquoi pas moi?, 1999), joue de son image en campant une vieille gloire du rock désabusée (Love me, 2000), et interprète en 2002 un braqueur rebelle dans L' Homme du train de Patrice Leconte, où il côtoie Jean Rochefort.

    Jean Claude LOTHER / LES PRODUCTIONS DU TRESOR – PATHE PRODUCTION – M6 FILMS – APPALOOSA CINEMA – CANEO FILMS

    Du recul sur son statut d'idôle

    Depuis, on revoit régulièrement Johnny Hallyday au cinéma, en particulier dans des comédies comme Wanted, où il cotoie Harvey Keitel, Gérard Depardieu et Renaud, ou encore Quartier VIP, où il incarne un maton. En 2005, il joue avec son statut d'idôle avec la comédie Jean-Philippe : aux côtés de Fabrice Luchini, il incarne Jean-Philippe Smet (son véritable nom) dans un monde où Johnny Hallyday n'existe pas. Après avoir fait une apparition au générique de La Panthère Rose 2, Johnny Hallyday est en 2009 la vedette du thriller Vengeance de Johnnie To, présenté en compétition à Cannes, et dans lequel il campe un ancien tueur à gages qui reprend du service.

    Celui que l'on appelle simplement "Johnny" tourne ensuite deux fois pour Claude Lelouch : une première fois dans la comédie dramatique Salaud, on t'aime., aux côtés de Sandrine Bonnaire et Eddy Mitchell, puis dans le film choral Chacun sa vie, dans lequel il fait preuve d'autodérision en donnant la réplique à ses propres sosies. Son rôle dans Rock'n Roll de Guillaume Canet est aussi particulièrement remarqué ; Johnny était drôle, et il le faisait savoir.

    Johnny Hallyday dans "Salaud, on t'aime" de son ami Claude Lelouch :

     

    Salaud, on t'aime (2014) - Claude Lelouch

    Un photographe de guerre et père absent, qui s'est plus occupé de son appareil photo que de ses 4 filles, coule des jours heureux dans les Alpes avec sa nouvelle compagne. Il va voir sa vie basculer le jour où son meilleur ami va tenter de le réconcilier avec sa famille en leur racontant un gros mensonge.

    Vengeance (2009) - Johnny To

    Un père vient à Hong Kong pour venger sa fille, victime de tueurs à gages. Sur son passeport est marqué "cuisinier". 20 ans plus tôt, il était un tueur professionnel. Un Johnny Hallyday monolithique comme jamais.

    Jean-Philippe (2005) - Laurent Tuel

    Fabrice est un fan absolu de Johnny Hallyday mais un jour, il se réveille dans une réalité différente, un monde parallèle où Johnny n'existe pas. Il se met alors à la recherche du Jean-Philippe Smet de ce monde alternatif pour ressusciter son idole, réveiller le "Johnny" qui sommeille en Jean-Philippe.

    L'Homme du train (2002) - Patrice Leconte

    Un mystérieux étranger descend d'un train et fait son apparition dans une petite ville. Il fait la rencontre d'un professeur de français à la retraite qui lui propose de prendre un verre d'eau chez lui. Ils vont se rendre compte que l'un aurait voulu avoir la vie de l'autre.

    Détective (1985) - Jean-Luc Godard

    Au cours d'un match de boxe, le meurtre d'un Prince déclenche un étrange ballet entre la mafia et la police. Dans un grand hôtel parisien, près de la gare St-Lazare, deux flics enquêtent sur la mort prématurée du Prince. Dans les couloirs, tel un labyrinthe, des personnages cherchent leur chemin. Et leurs histoires se croisent par instants.

    L'Aventure c'est l'aventure (1973) - Claude Lelouch

    Johnny Hallyday joue son propre rôle, enlevé par un groupe notamment constitué de Lino Ventura, Aldo Maccione, Jacques Brel et Charles Denner.

    D'où viens-tu Johnny ? (1963) - Noël Howard

    Johnny, jeune musicien rêveur, a maille à partir avec un gang de revendeurs de drogue. Un film surfant sur la vague des "Elvis Presley's Movies".

    Les diaboliques (1955) - Henri-Georges Clouzot

    Johnny Hallyday, 12 ans, joue un élève.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top