Mon compte
    Cars : 17 détails cachés dans le film Pixar
    11 nov. 2020 à 19:00
    Thomas Imbert
    Thomas Imbert
    -Chef de rubrique - Infotainment
    De la Terre du Milieu aux confins de la galaxie Star Wars en passant par les jungles de Jurassic Park, il ne refuse jamais un petit voyage vers les plus grandes sagas du cinéma. Enfant des années 90, créateur des émissions Give Me Five et Big Fan Theory, il écrit pour AlloCiné depuis 2010.

    Retour sur cette vrombissante virée sur les routes américaines réalisée par les studios Pixar, et sur tous les easter eggs qui sont cachés à l'intérieur...

    95

    Le numéro qu'arbore le champion Flash McQueen sur sa carrosserie dans Cars (disponible sur Disney ) correspond à une date très spéciale pour les studios Pixar : l'année 1995, où est sorti Toy Story, leur tout premier long métrage.

    Lightyear

    Quant à ses pneus, ils portent la mention Lightyear, parodie de la célèbre marque Goodyear et clin d'oeil à un certain Buzz Lightyear. Un ranger de l'espace que l'on connaît tous très bien, et dont le nom en VF (Buzz l'Eclair) est aussi foudroyant que l'emblème de McQueen.

    86

    Chick Hicks, le rival de Flash, porte lui aussi un numéro hautement symbolique pour Pixar, puisque les célèbres studios ont été fondés en... 1986.

    Le lapin antilope

    Ce curieux animal bondissant, qui partageait l'affiche du court métrage Saute-mouton avec un petit agneau en première partie des Indestructibles, en 2004, a été reproduit sur la carrosserie d'un des camping-cars spectateurs de la Piston Cup. Par ailleurs, parmi les nombreux autocollants arborés par l'autobus baba cool Fillmore, les spectateurs les plus observateurs pourront apercevoir un sticker invitant les automobilistes à ralentir pour laisser passer... les lapins antilopes.

    Dinoco

    Cette marque fictive de carburant inventée par Pixar apparaissait déjà dès le premier Toy Story, lorsque la maman d'Andy s'arrêtait à une station-service pour faire le plein d'essence. Dans le monde automobile de Cars, forcément, elle est plus que jamais mise à l'honneur.

    La voiture Apple

    Parmi les concurrents de la Piston Cup se cache une voiture blanche, arborant le logo Apple sur son capot ainsi que le n°84, qui correspond à l'année de sortie du premier ordinateur MacIntosh. Il s'agit bien entendu d'un petit clin d'oeil à Steve Jobs, co-fondateur des studios Pixar aux côtés de John Lasseter et de Bob Iger.

    Drôles d'oiseaux...

    ... sur une ligne à haute tension. Comme dans le court métrage Pixar du même nom, ces quelques volatiles toujours perchés sur leur fil regardent tranquillement passer le camion Mack, transportant Flash McQueen jusqu'à Los Angeles.

    Un logo familier

    Le "i" qui apparaît sur la carrosserie de ce camion n'est autre que le logo des Indestructibles, sorti au cinéma un an avant Cars. Quant au "inc" inscrit juste à côté, il pourrait très bien s'agir d'une référence à Monstres & Cie (en VO, Monsters Inc.).

    Mini-coccinelles

    Dans l'univers automobile de Cars, même les insectes sont des voitures ! Les quelques moucherons qui virevoltent près des néons de Radiator Springs sont donc évidemment... des coccinelles. Un adorable clin d'oeil au célèbre modèle de la marque Volkswagen, et à l'inoubliable Choupette, vrombissante héroïne de plusieurs longs métrages Disney.

    Schwarzy

    Ce Hummer californien (et politicien) qui apparaît brièvement dans le film lorsque Flash McQueen est porté disparu est une référence appuyée à Arnold Schwarzenegger, gouverneur de Californie à l'époque, et notamment connu pour rouler... en Hummer.

    A113

    Que serait un long métrage Pixar sans un petit clin d'oeil à la fameuse salle de classe qui a accueilli tous les vétérans du studio ? Dans Cars, le célèbre code A113 apparaît donc à deux reprises : sur le devant de ce train, qui manque d'écraser McQueen au début du film, et sur la plaque d'immatriculation rouillée de Martin la Dépanneuse.

    44.5-10.8

    Une dernière plaque d'immatriculation pour la route ! Celle de Luigi, propriétaire italien d'un magasin de pneus à Radiator Springs, et dont le code correspond aux coordonnées (latitude et longitude) de la principale usine Ferrari, en Italie.

    Bonhomme de neige

    Pensionnaire d'une petite boule à neige dans le court métrage Knick Knack, réalisé par les studios Pixar en 1989, ce petit bonhomme semble avoir emménagé dans une demeure plus spacieuse, exposée dans le magasin de souvenirs de Lizzie.

    La camionnette Pizza Planet

    Comment cet emblème à quatre roues des studios Pixar aurait-il pu manquer son traditionnel easter egg dans un film comme Cars ? On peut ainsi apercevoir la camionnette Pizza Planet au début du long métrage, près d'une station-essence, lorsque Mack quitte la ville, puis à la fin, aux portes du stade qui accueille la finale de la Piston Cup.

    Emeryville

    Foyer des studios Pixar en Californie, cette petite ville nichée dans la banlieue de San Francisco semble avoir également accueilli la finale de la Piston Cup.

    Michael Schumacher

    C'est le célèbre pilote allemand en personne qui a prêté sa voix à cette rutilante Ferrari, venue faire changer ses pneus chez Luigi à la fin du film.

    Cars Story

    Pendant le générique de fin de Cars, les habitants de Radiator Springs se réunissent le temps d'une séance de cinéma en plein air pour découvrir des versions "voiturisées" des premiers longs métrages Pixar : Toy Story1001 Pattes et Monstres & Cie.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top