Mon compte
    Waterworld
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Waterworld" et de son tournage !

    Le plus gros naufrage cinématographique ?

    Waterworld a-t-il été un naufrage comme cela a été beaucoup écrit à sa sortie ? Si le film n’a pas eu le succès escompté, il n’a pas pour autant été le flop retentissant que certains ont décrit. Compte tenu du budget très élevé et très supérieur à celui initialement prévu ( 175 millions de dollars  au lieu de 100, sans compter le marketing et la distribution !), les ambitions étaient très fortes. Le blockbuster s’est classé n°1 à sa sortie aux Etats-Unis. Il n’a cependant pas connu une carrière éclatante, mais son succès honorable à l’international et sa sortie vidéo ont permis aux producteurs de récupérer la mise. Le film aurait remporté 264 millions de dollars. En France, Waterworld a réalisé 2,2 millions d’entrées, devenant le 6e plus gros succès de Kevin Costner dans l’Hexagone (Danse avec les loups, Robin des bois et Bodyguard occupent le podium).

    Un blockbuster du milieu ?

    Kevin Costner et Kevin Reynolds ont eu l’occasion depuis la sortie d’exprimer leur réel ressenti sur le film. Reynolds le considère comme un bon blockbuster pour l’été : « je ne pense pas que ce soit meilleur ou pire que la plupart des blockbusters d’été, il est quelque part au milieu. Oui, il y a des défauts, mais il s’en sort, comparé à d’autres gros films. » Selon Costner, c’est un film exotique et cool. Il reconnait également des défauts, mais « dans l’ensemble, c’est très inventif et cool ».

    La folie des grandeurs

    Waterworld était le film de tous les défis à sa sortie, avec son budget démesuré et sa surenchère d’effets spéciaux, accessoires et costumes. Selon les notes de production, 10 000 accessoires de tournage ont été nécessaires, dont 300 mitrailleuses, 100 arbalètes, 30 jet skis… Tourner entièrement sur l’eau, ou presque, était le plus grand défi et encore jamais fait au cinéma (voir plus bas). « Lorsque vous faites un film, vous cherchez toujours à faire quelque chose de différent, a expliqué Charles Gordon, l’un des producteurs. J’aimais l’idée que cela soit quelque chose que personne n’ait jamais fait ».

    Rumeurs et mauvaise presse

    La presse n’a pas été tendre avec le film, c’est le moins que l’on puisse dire. Avant même que le tournage n’arrive à son terme, rumeurs et nouvelles alarmantes étaient largement relayées. Outre une surdramatisation de la carrière du film (voir ci-dessus), il a notamment été raconté que Kevin Costner a demandé que sa calvitie naissante soit dissimulée, en retournant les scènes concernées ou en modifiant les plans grâce à des effets spéciaux. L’équipe aurait également eu recours aux effets spéciaux pour changer l’apparence des ouïes dans le cou de l’acteur vedette. D’autres rumeurs ont circulé concernant le nombre de réécriture du scénario, des accidents de tournage ou encore l’hébergement de Kevin Costner, bien trop luxueux en comparaison avec l’équipe technique. Difficile encore aujourd’hui de démêler le vrai du faux.  En revanche, la brouille entre le réalisateur et l’acteur était belle et bien réelle. Les deux hommes se sont néanmoins réconciliés depuis.

    La “guerre des Kevin”

    Kevin Costner et Kevin Reynolds se connaissaient bien avant d’entamer Waterworld. Ils ont collaboré à plusieurs reprises : Costner a tourné sous sa direction pour Une bringue d’enfer et Robin des bois. Costner a également produit Rapa Nui. Les deux Kevin s’étaient même liés d’amitié, mais celle-ci a volé en éclat sur le tournage du film. Tous deux avaient une vision divergente de Waterworld : Reynolds souhaitait un film d’action épique, tandis que Costner voulait que le côté héroïque et positif de son personnage soit mis en valeur. La brouille aurait éclaté au moment du montage. Reynolds a même quitté le projet avant la fin. La hache de guerre est à présent enterrée. Les deux Kevin se sont retrouvés notamment pour le commentaire audio de Robin des bois et pour un nouveau projet, Hatfields and McCoys, en 2012.

    A l’eau

    Parmi les nombreuses difficultés rencontrées sur le tournage, les éléments naturels sont certainement ceux qui ont posé le plus de problèmes. Tourner sur l’eau en bateau a représenté de nombreux défis pour donner l’impression que les protagonistes étaient en pleine mer. Un atoll a été créé : une véritable ile artificielle sur laquelle les contraintes de tournage étaient particulièrement complexes. Il fallait notamment trouver un système de rotation de l’ile pour toujours tourner en direction de la mer. Cette manœuvre nécessitait 6 heures et 10 techniciens. Des intempéries s’en sont également mêlées, provoquant de gros dégâts sur le plateau. L’une des structures coula en raison des vagues et des vents forts. Tous ces facteurs réunis ont eu pour incidence de multiplier les nombres de tournage. Suite à cette expérience, le réalisateur a expliqué qu’il ne souhaitait plus jamais tourner sur l’eau.

    Une fin différente

    De nombreuses scènes ont été coupées de la version sortie en salles. Ainsi, au lieu de 2h10, la « director’s cut » dure pas moins de 3h ! Le film est plus épique et les personnages sont davantage creusés dans cette version longue. Surtout, la fin du film est sensiblement différente.

    - L’un des derniers plans montre que Dryland n’est autre que le mont Everest ! :
    - spoiler content

    Le réalisateur a par la suite révélé qu’il n’avait pas compris que cette séquence soit coupée de la fin de la version salle.

    Qu’est devenu la petite Enola ?

    Tina Majorino, la petite Enola, enfant star, apparue dans plusieurs films du début des années 90 (Pour l’amour d’une femme, Corrina, Corrina, André, mon meilleur copain…) a poursuivi une carrière d’actrice. Elle s’est fait un nom dans le domaine des séries, notamment dans Veronica Mars, Big Love et Grey’s Anatomy. A noter qu'Anna Paquin (La Leçon de piano, Jane Eyre…) a également été convoitée pour ce rôle.

    Casting pressenti

    Plusieurs noms ont circulé pour incarner le personnage du méchant Deacon : Gene Hackman, James Caan, ou encore Gary Oldman. Côté mise en scène, le premier choix des studios était Robert Zemeckis.

    Du film à attraction

    Waterworld est devenu une attraction dans les parcs Universal à Hollywood, au Japon et à Singapour. L’action du spectacle se déroule juste après la fin du film :

    - Hélène retourne vers l’atoll avec la preuve que Dryland existe. Elle est poursuivie par Deacon, qui a survécu. Mariner arrive, se bat contre Deacon et ramène Hélène à Dryland tandis que l’atoll explose. :
    - spoiler content

    Un remake à l’étude

    Waterworld pourrait avoir un remake à la télé ou au cinéma. Le projet a été évoqué en novembre 2012, date à laquelle la chaine Syfy a laissé entendre qu’elle était en train de négocier les droits.

    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Dune (2021)
    • Shang-Chi et la Légende des Dix Anneaux (2021)
    • Bac Nord (2020)
    • Boîte noire (2020)
    • Un Triomphe (2019)
    • L'Origine Du Monde (2020)
    • Délicieux (2021)
    • xXx (2002)
    • Les Méchants (2020)
    • Stillwater (2021)
    • Mourir peut attendre (2021)
    • Tout s’est bien passé (2021)
    • France (2020)
    • Pourris gâtés (2021)
    • Reminiscence (2021)
    • Serre Moi Fort (2020)
    • Respect (2020)
    • Drive My Car (2021)
    • La Proie d'une ombre (2021)
    • Free Guy (2021)
    Back to Top