Notez des films
Mon AlloCiné
    Les Chats persans
    note moyenne
    3,8
    945 notes dont 167 critiques
    répartition des 167 critiques par note
    48 critiques
    56 critiques
    25 critiques
    20 critiques
    10 critiques
    8 critiques
    Votre avis sur Les Chats persans ?

    167 critiques spectateurs

    Hotinhere
    Hotinhere

    Suivre son activité 68 abonnés Lire ses 2 547 critiques

    2,5
    Publiée le 23 mai 2013
    Un portrait décapant du milieu underground à Téhéran, tourné caméra à l'épaule, musicalement riche mais à la trame assez maigre.
    Angela Ki La
    Angela Ki La

    Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 586 critiques

    0,5
    Publiée le 26 janvier 2013
    Nul. Où est-ce qu’ils ont vus un film là-dedans ? Et qu’on en me parle pas du fait que c’est filmé en « caméra caché » en Iran, ou que les protagonistes ont risqués leur vie, c’est un faux argument. Ou alors, n’importe quel truc filmé sortie clandestinement de Corée du nord c’est un chef-d’œuvre aussi ? Non. Cela revient à juger non pas le film mais les conditions dans lesquelles il a été tourné. Sans mise en scène (voulu ou pas ?, je ne sais pas). On dirait un grand vidéo clip, sur tous les courants de la musique pop occidentale (rock, hard, folk, rap…) et surtout, pas de musique locale, ça ferait d’un genre. Comme dépliant touristique à l’attention des spectateurs européens, on ne fait pas mieux. Des clins d’œil foireux, comme : je suis jeune, et j’ai dans ma chambre un poster de Joy division, comme c’est original. C’est trop MTV made in Iran, ça manque de chair et d’implication. Le manque de moyens réels ou supposé n’explique pas tout, l’histoire j’y crois pas une seconde. Acteurs amateurs ou mauvais, fin pathétique.
    jfharo
    jfharo

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 1 232 critiques

    0,5
    Publiée le 3 janvier 2010
    Ni fait ni à faire ,un scénar bidon ,des acteurs de pacotilles ????,encore un film primé à Cannes on se demande pourquoi ????.
    Vinyleapolis
    Vinyleapolis

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 90 critiques

    5,0
    Publiée le 30 janvier 2014
    J'ai beaucoup aimé ce film. On découvre un autre Iran... Les personnages sont attachants et c'est très bien joué.
    🎬 RENGER 📼
    🎬 RENGER 📼

    Suivre son activité 2102 abonnés Lire ses 5 797 critiques

    2,5
    Publiée le 11 janvier 2010
    Bahman Ghobadi dénonce les manoeuvres totalitaires de son pays qui refuse de laisser les jeunes vivre librement. A travers ce film, on suit le parcourt de ces jeunes musiciens qui espèrent monter un groupe de musique underground. Mais les autorités Iraniennes sont d'un autre avis. Tel un docu-fictionnel, Les Chats persans (2009) délivre de très beaux moments, entachés hélas par une triste réalité, la sévérité du gouvernement.
    ffred
    ffred

    Suivre son activité 675 abonnés Lire ses 3 282 critiques

    2,5
    Publiée le 9 janvier 2010
    Quelques semaines après le très beau A propos d'Elly, voici une autre vision de la jeunesse iranienne. Cette fois une jeunesse passionnée de musique qui fait tout pour vivre cette passion, jusqu'à vouloir fuir le pays pour la vivre pleinement. Le film est en deçà des attentes que la bande-annonce pouvait laisser espérer. Le tout fait preuve d'une belle énergie mais le film tourne malheureusement un peu en rond. L'histoire se répète. Rechercher des musiciens, écouter des groupes, crapuhutages dans la ville ou les alentours, échapper à la police...la même scène reprise à l'infini. Le scénario fait preuve d'un certain manque d'imagination. Reste une mise en scène sympathique mettant en valeur de jeunes acteurs talentueux. La bande-son est est plutôt bonne. De belles images de Téhéran. Mais cela reste traité superficiellement à mon goût. Les personnages ne sont pas vraiment attachants et l'histoire pas vraiment passionnante même si elle est inspirée de faits réels. La fin est un peu confuse et on reste un peu sur sa faim. Au final un petit film annodin alors que ça aurait pu être beaucoup plus fort.
    velocio
    velocio

    Suivre son activité 467 abonnés Lire ses 2 265 critiques

    1,0
    Publiée le 3 janvier 2010
    Je n'aime pas ça, mais je suis obligé de débiner un film courageux, sympa, tout ce que vous voulez, mais qui m'a vite ennuyé ! En fait, depuis le début, ce film, je ne le sentais pas ! Déjà à Cannes, je l'avais évité. Présenté dans la sélection "Un certain Regard", ce film y a obtenu un prix spécial du Jury. Puis, il y a 10 jours, au dernier moment, je n'étais pas allé le voir. Et puis là, j'ai craqué ! Et bien, j'aurais mieux fait de rester à la maison. Certes, on y apprend des choses intéressantes sur l'Iran. Certes, malgré la séquence rap et la séquence techno, les musiques qu'on entend sont plutôt de bonne facture. En fait, le problème que j'ai rencontré est purement cinématographique. Je sais bien que le film a été réalisé dans des conditions très difficiles mais cette tournée des lieux underground dans lesquels se construit la musique rock en Iran fait très artificielle, les dialogues sonnent faux et puis, et puis surtout, la façon d'accompagner les séquences musicales par une succession de plans dont aucun ne dépasse la seconde m'a vite été insupportable. Reste, malgré tout, le côté documentaire !
    Attila de Blois
    Attila de Blois

    Suivre son activité 258 abonnés Lire ses 3 101 critiques

    3,5
    Publiée le 20 juillet 2013
    Exposant le quotidien de musiciens en Iran désirant quitter le pays pour se produire à l'internationale, "Les chats persans" brosse un portrait de la société iranienne à travers ses vices (loi liberticides, corruption de la police, drogue,...) sans oublier néanmoins les points positifs comme la solidarité, l'amour de la musique et une volonté de cette jeunesse de s'opposer à un régime autoritaire. Pour développer ces thèmes, Bahman Ghobadi choisit une approche légère avec une touche d'humour mais sait aussi se faire sèrieux comme nous le prouve la fin. A travers des mini-clips musicaux s'encastrant parfaitement dans l'intrigue, le réalisateur nous expose la scène underground persane (rock indé, rock folk, musique traditionnelle, blues, métal,...); une scène de qualité mais peu connue. "Les chats persans" font incontestablement partie de ces films qui nous font voyager et passer un agréable moment.
    norman06
    norman06

    Suivre son activité 107 abonnés Lire ses 1 324 critiques

    3,0
    Publiée le 24 décembre 2009
    On louera le sens de la rupture de ton chez un cinéaste jusqu’à présent cantonné au registre dramatique. Aux niveaux visuel et sonore, l’œuvre regorge d’une belle énergie (montage captant la fuite incessante de personnages craignant d’être démasqués, flous enveloppants accentuant la sensation d’oppression et de terreur). Même si certains passages n’évitent pas le pêché mignon de l’esthétique vidéo clip et de la compilation de morceaux couvrant les différentes mouvances musicales, on ne saurait rester insensible à cette hymne à la jeunesse et à l’Art, véritable pavé dans la mare de l’obscurantisme et de l’intolérance.
    Maqroll
    Maqroll

    Suivre son activité 85 abonnés Lire ses 1 123 critiques

    2,5
    Publiée le 14 janvier 2010
    Un film qui a eu un gros succès d’estime, sûrement car il expose de très bons sentiments. Un groupe de jeunes s’obstine à vouloir faire de la musique moderne (rap, rock) en Iran, et, comme on peut le deviner, par la faute d’un régime totalitaire, c’est très compliqué (et c’est un euphémisme !) Malheureusement, on ne décolle guère de cette donnée de départ et le récit devient vie monotone, malgré - paradoxe - une mise en scène nerveuse et efficace. Mais c’est bien la seule qualité de ce film, finalement un peu décevant et qui montre que les bonnes intentions ne suffisent pas toujours…
    John Henry
    John Henry

    Suivre son activité 81 abonnés Lire ses 638 critiques

    4,0
    Publiée le 16 septembre 2010
    Du grand Cinéma.. Un film coup de poing !
    Flying_Dutch
    Flying_Dutch

    Suivre son activité 53 abonnés Lire ses 770 critiques

    4,0
    Publiée le 26 septembre 2011
    Filmé clandestinement, Les Chats Persans est assurément une oeuvre très rock n'roll qui incarne les aspérités d'une génération bâillonnée dans un pays où la liberté d'expression et l'art sont vus comme des ennemis. Au delà d'une approche documentaire et d'une interprétation très juste, le film est doté d'une bande son incroyablement riche, crée par les musiciens et groupes du film qui jouent leur propre rôle (dans une fiction cependant). La conclusion est certes pessimiste mais reflète bien cette quête désespérée d'une échappatoire qui malheureusement aboutit difficilement dans un tel pays.
    Cluny
    Cluny

    Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 593 critiques

    3,5
    Publiée le 19 octobre 2012
    Pour le régime islamique iranien, la musique est impure puisqu’elle procure gaieté et joie. Alors, quand il s’agit de monter un groupe d’indie rock, on imagine bien toutes les difficultés auxquelles les apprentis musiciens peuvent être confrontés. D’ailleurs, au début du film, Negar et Ashkan sortent de prison, et la plupart des musiciens qu’ils rencontrent ont eu maille à partir avec les nombreuses polices du régime. Du coup, la musique se joue dans les caves, sur les toits, dans les étables ou les immeubles en construction, et la formidable énergie doublée d’une envie de liberté que dégagent ces musiciens s’oppose au carcan des autorisations délivrées au compte-goutte en vertu de règlements absurdes, comme celui qui interdit une chanteuse soliste mais autorise trois choristes. On comprend mieux pourquoi le livre de chevet de Négar est La Métamorphose… Bahman Ghobadi nous permet de découvrir un des aspects du bouillonnement de la vie culturelle underground à Téhéran, celui de ces nombreux groupes qui se développent dans tous les styles : hard rock, blues, rap ou world music. Mais il aborde aussi une question qui le travaille depuis deux ans, et l’échec de son précédent projet, « 60 seconds about us » : la problématique de savoir s’il est encore possible de créer en Iran, et donc la question de l’exil. Après les premières années du régime des mollahs où n’étaient autorisés que des films de propagande, le système de la censure s’est sophistiqué en imposant un code islamique interdisant de montrer une femme non voilée ou maquillée, des contacts physiques entre hommes et femmes ou des personnages portant une cravate. Progressivement, les cinéastes ont réussi à contourner ce code, et dans des films comme "Hors Jeu" de Jafar Panahi ou "A propos d’Elly" d’Asghar Fahradi, les personnages, et notamment les personnages féminins, montraient une liberté de comportement bien éloignée du dogme religieux. Le pouvoir a manifesté alors une certaine ambigüité, autorisant ces films à aller récolter les prix dans les grands festivals, mais limitant leur sortie à quelques salles en Iran. Afin de ne plus avoir à finasser avec la censure, et parce qu’il savait que ce serait son dernier film iranien, Bahman Ghobadi a choisi de tourner "Les Chats persans" dans la clandestinité, jouant à cache-cache avec la police comme les héros de son film. Tourné en numérique et sans éclairage, son film présente une forme éclatée, entre documentaire, fiction et clip, commençant dans une tonalité réaliste prononcée pour se finir dans une dramatisation symbolisée par un dernier plan de Negar, filmée pour la première fois tête nue, comme une annonce de ce qu'il pourra filmer en exil. http://www.critiquesclunysiennes.com
    floramon
    floramon

    Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 1 073 critiques

    3,5
    Publiée le 4 avril 2017
    Bon film iranien qui dénonce bien les lois de cette société, le film est fait avec humour, il y a énormément d'auto dérision, après j'ai trouvé que le film était quand même long mais il reste intéressant à regarder
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 5002 abonnés Lire ses 10 364 critiques

    3,0
    Publiée le 28 février 2012
    On n'a tous plus ou moins une vision prèconçue de l'Iran pourtant le grand pays est tout autre dans le film de Bahman Ghobadi! D'une modernitè souvent ètonnante, construit sur une sorte de contradiction qui frôle parfois la schizophrènie, "Les chats persants" nous raconte la dèmarche de Ashkan et Negar, deux jeunes musiciens qui dècident de monter un groupe! Le problème, c'est que nous sommes à Tèhèran, où tout ce qui peut ressembler de près ou de loin à la musique occidentale dècadente est totalement prohibèe! Pour nos deux artistes, la seule solution c'est se produire en Europe mais pour cela, il faut de l'argent et des passeports! Tournè clandestinement, "Les chats persants" illustre bien la volontè de rèsistance, d'une jeunesse iranienne qui devait se soulever quelques mois plus tard lors de la rèèlection truquèe du prèsident Ahmadinejad! Un propos intolèrable pour le règime Ademola, terrifiè pour ses moins de trente ans, qui reprèsente 70% de la population du pays! Ce qui explique pourquoi "Les chats persants" valu à Bahman Ghobadi de devoir prendre la route de l'exil dès le retour de la prèsentation de son film à Cannes! A noter l'excellente B.O dont la chanson formidable "Dieu rèveille toi, j'ai à te parler" qui en dit long sur son pays...
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top