Notez des films
Mon AlloCiné
    Ocean's 8
    note moyenne
    3,0
    6166 notes dont 323 critiques
    répartition des 323 critiques par note
    16 critiques
    51 critiques
    111 critiques
    89 critiques
    37 critiques
    19 critiques
    Votre avis sur Ocean's 8 ?

    323 critiques spectateurs

    Marc T.
    Marc T.

    Suivre son activité 158 abonnés Lire ses 542 critiques

    3,5
    Publiée le 17 avril 2019
    Casting féminin très solide et plein de charme, scénario aux grosses ficelles (en même temps toute la franchise des Ocean est basée là dessus) mais pas déplaisant du tout, fin sympathique, que demander de plus ? Franchement un bon divertissement, je n'ai pas boudé mon plaisir malgré une appréhension initiale.
    BlacKHorneT
    BlacKHorneT

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 142 critiques

    1,5
    Publiée le 19 juin 2018
    Nous avons un devoir : d'être les témoins de notre époque. Nous pourrons alors raconter comment toute une industrie cinématographique s'est bercée d'illusions ou comment les petits mensonges que l'on accepte deviennent des poules aux oeufs d'ors pour des producteurs avides de frics. L'illusion ? Je parle de mettre en avant des femmes -les fameux lendemains de l'affaire Weinstein- pour faire oublier le fait qu'au fond, elles ne pourront réussir en tant qu'actrices que si elles sont bonnes (pas le talent, hein). Ou comment éteindre un feu en donnant un peu à des actrices tout en les caricaturant encore un peu plus.

    Pour cela, on prend des sagas, marques ou franchises et on les féminise. Aucunes recherches scénaristiques derrière, juste on met des seins et on déroule le scénario tranquillement. Hollywood étant roi, on met de la couleur, des fesses, du maquillage et du rouge à lèvres (in-dis-pen-sa-ble) et on s'autorise même quelques kilos en trop (la concernée a des origines indiennes, ça permet de jouer la carte du multiculturalisme et de l'exotisme).

    Dernier en date ? La saga Ocean's. Donc comme il se doit, exit les mâles. Place aux vraies, aux seules et uniques femmes. Pif, paf, pouf, on nous sort une sort une soeur à Dany Ocean - qui est elle aussi une voleuse professionnelle - et pour être sûr que les quelques attardé.e.s du fond qui n'auraient pas compris, on récupère les deux no-names de l'ancienne équipe masculine et on leur accorde une scène [ vraiment moche l'écriture inclusive dans une phrase]. Générosité pour les uns, pitié pour les autres. Le débat est lancé.

    Parlons concret. Après une ouverture copiée-collée du premier, Ocean et sa partenaire blonde s'attellent à trouver leurs partenaires, qui excellent chacun dans un domaine. Ni une, ni deux, elles sont toutes prêtes pour l'aventure. Comme ce sont des filles, pas question d'aller voler des tableaux ou des billets de banque, tellement garçons. Ici, on vole des bijoux et des diamants. Ça frise le cliché sexiste. Parce que ce sont des filles, elles doivent nécessairement se concentrer sur des bijoux scintillants. Terrible. Je ne parle même pas du sexisme affichée de la cadette Ocean qui refuse qu'un porteur de testicule n'intègre son équipe. Même Dany, n'était pas aussi sexiste en son temps [alors même que Clooney et Damon passaient l'éponge sur les frasques de leur "ami", mais cela est un autre débat pour un autre jour].

    De nouveau, on a le droit à un scénario sans saveur accompagné d'une bande-sonore convenue, fade et assez creuse tandis que nos yeux sont agressés par les gros plans sur le trop plein de maquillage, de botox et de nez refait. Visuellement, c'est plutôt beau. Pas grand chose à dire sur ce terrain, l'ambiance est plutôt bien exploitée.

    De nouveau, lors des 5-10 dernières minutes, on le droit à la résolution des différents plans qui se juxtaposent. C'est convenu, assez déroutant et absolument pas crédible. Soit. La magie du cinéma, on va dire.

    Bref, absolument aucun intérêt.
    HawkMan
    HawkMan

    Suivre son activité 67 abonnés Lire ses 764 critiques

    2,0
    Publiée le 19 mai 2019
    Ocean 8 reprend les codes et la trame de Ocean's Eleven mais avec la magie en moins. Cette fois-ci, pour être dans l'air du temps, le casse est réalisé par un groupe uniquement composé de femmes avec la soeur de Danny Ocean en tête. En lui même, le casse est prenant à voir mais l'ensemble se révèle bien mou et le film est finalement long à regarder.
    Les acteurs ne sont pas très charismatiques malgré la présence de la magnifique Sandra Bullock.
    Bref : une suite à la saga Ocean's mais pas une grande réussite selon moi.
    RedArrow
    RedArrow

    Suivre son activité 843 abonnés Lire ses 1 196 critiques

    2,0
    Publiée le 13 juin 2018
    Malgré un troisième opus en perte de vitesse, assister aux coups orchestrés par Danny Ocean et sa bande de potes sous la houlette de Steven Soderbergh revenait invariablement à siroter une coupe d'un délicieux champagne : léger, frais, pétillant, toujours un sourire au coin des lèvres accompagnant la dégustation et même suffisamment d'ivresse in fine pour que l'on demande à ce qu'on nous serve un autre verre. À titre de comparaison, le visionnage de "Ocean's 8" reviendrait, lui, à boire une coupette de mauvais mousseux essayant de se faire passer pour une grande marque : les sourires seraient aussi rares que forcés pour cacher notre grimace et l'ivresse ne dissimulerait pas la sérieuse gueule de bois qui nous couperait l'envie d'y goûter à nouveau.

    Même si on regarde le procédé d'un oeil perplexe, rebooter une franchise en féminisant son casting n'est pas une si mauvaise idée en soi, ça peut être l'occasion d'y apporter un second souffle, bousculer les archaïsmes à dominante masculine ancrés dans une certaine idée du cinéma hollywoodien et être accompagné de nouvelles pistes susceptibles d'amener une saga dans des directions inédites... Bref, si ce n'est pas totalement opportuniste pour surfer sur un changement actuel d'ère des rapports hommes/femmes dans l'industrie cinématographique, la donne peut-être une variation intéressante. Mais si remplacer des acteurs par des actrices est le seul argument du produit final, juste... à quoi bon ? Car c'est justement le cas de ce "Ocean's 8" qui, hormis son casting féminin, n'a absolument rien d'autre à proposer de neuf sinon une photocopie des aventures de leurs équivalents masculins... en moins bien.
    Bon, là, la faute en revient principalement à Gary Ross essayant de singer en permanence les mimiques d'un Steven Soderbergh dont il ne possède pas une rognure d'ongle du talent et d'un scénario reprenant exactement étape par étape le même schéma de film de braquage du premier épisode de la trilogie masculine, la qualité et la décontraction fun en moins. C'est bien simple la partie du recrutement de l'équipe et celle des préparatifs n'inspirent que de l'ennui, les présentations avec chaque braqueuse hyper-stéréotypée donnent l'impression d'être totalement survolées, tant et si bien qu'à part celles incarnées par le trio Bullock/Blanchett/Bonham Carter, les autres n'ont simplement pas le tant d'exister (Dieu sait qu'on adore Mindy Kaling et Sarah Paulson mais si on ne leur donne quasiment rien à jouer, quel intérêt ? Quant à Rihanna, hormis sa savoureuse réplique sur son nom, la pauvre n'a pas non plus grand chose à se mettre sous la dent pour prouver ses talents d'actrices), seule Anne Hathaway arrache quelques sourires en s'amusant à jouer les divas superficielles. Soyons honnêtes, les films antérieurs mettaient eux aussi les plus grandes stars comme Clooney, Pitt ou Damon en avant mais les membres secondaires de la bande avaient des traits de caractère suffisamment marquants et des scènes fortes pour jouer leurs propres partitions au sein du groupe de braqueurs. Dans "Ocean's 8", ce ne sera jamais le cas et la façon mécanique dont s'enchainent les péripéties jusqu'au fameux vol (Ross formate complètement la "Soderbergh touch") ne parvient à nous faire croire ni aux individualités ni au collectif de ces braqueuses.

    En réalité, il faudra attendre le casse proprement dit pour que "Ocean's 8" devienne enfin vraiment divertissant et que ses personnages gagnent en relief par la même occasion. Ce sera LE grand moment du film où, pour reprendre la métaphore alcoolisée des débuts, l'ivresse nous gagnera enfin. Ce ne sera pas réalisé sans défauts (toutes ces caméos luxueuses qui ne serviront absolument à rien sinon à gonfler artificiellement la valeur de ce qu'on nous présente) mais les huit voleuses trouveront là un moyen de s'exprimer à l'unisson tout en mettant leurs capacités propres à exécution et on commencera à réellement s'amuser à les voir passer à l'acte.
    Du moins, jusqu'à ce que la mécanique trop bien huilée reprenne ses droits pour sombrer dans une inévitable série de twists finaux qui, s'ils surprenaient toujours chez Soderbergh (et ce, même si on devinait leur présence) donnent, ici, l'impression d'un passage obligatoire que Ross fait patiner dans le vide à ne plus savoir quoi produire comme rebondissements.

    Au final, on aurait aimé au moins autant adorer ces braqueuses que leurs collègues masculins, vraiment, mais, lorsque le plus grand suspense du film devient de savoir si une ride va miraculeusement apparaître sur le visage tout lisse de Sandra Bullock, il devient clair que Gary Ross a loupé le coche en de nombreux points. Même notre admiration pour toutes ces actrices d'habitude géniales ne parvient pas à pallier les dégâts, c'est dire l'étendue du problème...
    Chris46
    Chris46

    Suivre son activité 341 abonnés Lire ses 978 critiques

    3,0
    Publiée le 13 juillet 2018
    " Ocean's Eight " 4ème volet de la saga " Ocean's " .

    C'est l'histoire de Debbie Ocean ( Sandra Bullock ) la sœur de Danny Ocean ( George Clooney ) qui a la même passion pour le braquage que son frère . Après avoir passer 5 ans en prison pour un braquage qui a mal tourner elle resort avec un nouveau plan en tête celui d'échafauder le plus gros braquage de sa vie . Mais pour réussir son coup il lui faut réunir une équipe de choc pour l'aider dans ce braquage ...

    Près de 11 ans après la sortie de " Ocean's Thirteen " le 3e volet de la saga " Ocean's " les producteurs décidèrent de relancer la franchise avec un quatrième opus consacrer à un nouveau braquage . Mais pour ce nouveau braquage adieu l'équipe de choc des 3 premiers films emmener par George Clooney alias Danny Ocean place à une nouvelle équipe composer pratiquement exclusivement de femmes emmener ce coup ci par Sandra Bullock qui joue la sœur de Danny Ocean . Ça c'est la nouvelle grande mode à Hollywood relancer une franchise mais par un casting féminin . Ils nous on déjà fait le coup avec " s.o.s fantômes " . Perso j'étais vraiment pas emballer par l'idée . Bon déjà qu'ils refasse un nouvelle opus de " ocean's " sa ne m'emballait pas des masses car j'avait la sensation qu'on avait vraiment fait le tour du sujet avec les 3 premiers films et que la franchise c'était vraiment essouffler . Le premier film était excellent . Un super film de braquage . Le second était assez décevant et le troisième était deja un peu plus sympathoche que le second mais pas grandiose non plus . On sentait vraiment avec le 2e et 3e opus qu'on arrivait déjà plus à renouveller la franchise et que l'idée de départ du premier opus commençait vraiment a s'essouffler avec ses deux suites . Ensuite remplacer le casting mythique des 3 premiers films sa me paraissait totalement improbable . Comment peut on remplacer un tel casting aussi classe , talentueux et charismatique ( George Clooney , Brad Pitt , Matt Damon , Andy Garcia ... ) pour les remplacer par un casting feminin . Je voit pas l'intérêt de refaire toutes les franchises en mettant des femmes à la place des hommes . Qu'est ce que sa apporte de plus ? Attention y'a rien de sexiste dans ce que je dit c'est juste que je voit pas où est l'intérêt . Ce serait d'ailleurs la même chose dans le sens inverse je verrait pas l'intérêt de remplacer un casting féminin par un casting masculin . Mais bon à Hollywood ils se sentent obliger de défendre la cause féministe n'importe comment . Et en ce moment ils ont décider de placer le plus d'actrices possible dans les films même si sa n'a pas forcément d'intérêt et que sa n'apporte pas grand chose au film en question . Alors oui il faut défendre la cause des femmes , je suis d'accord pour qu'elle est plus de présence à l'écran , qu'elle est des rôles plus importante à Hollywood et qu'elle soient au même niveau qu'un homme nottament au niveau des salaires ou il y a une énorme différences entre les deux mais ils s'y prennent très mal pour défendre cette cause la .Ce qu'ils font c'est vraiment pas la bonne méthode et sa risque d'avoir l'effet inverse de ce qu'ils souhaite c'est à dire un effet très négatif nottament sur les spectateurs que sa peut vite gonfler . Enfin bon je m'éloigne un peu du sujet . Revenons en au film .
    Finalement même si sa me gonflait tout ça j'ai fini par me laisser tenter par le film en me disant que sa pouvait être amusant et sympathique de voir commment des femmes allaient exécuter un braquage . Après tout l'idée pouvait être sympathique . Bon alors que vaut ce nouvelle opus de la saga " ocean's " ? Et ben c'est sympatoche et distrayant mais sa s'arrête là . Y'a franchement rien de bien mémorable ou de transcendant . Par moment sa sent le réchauffé avec le premier volet grâce à pas mal de similitudes

    spoiler:
    ( Sandra bullock en prison au début comme George Clooney dans le premier opus , Sandra Bullock qui reprend contact avec l'une de ses copines incarner par Cate Blanchett après sa sortie de prison pour l'aider dans un nouveau braquage comme George Clooney dans le premier volet qui reprenait contact avec Brad Pitt , Sandra Bullock et Cate Blanchett qui planifie leurs braquage et qui monte au fur et à mesure une équipe pour les aider comme George Clooney et Brad Pitt qui faisaient exactement la même chose dans le premier opus etc ... )



    . Ça a des airs de remake deguisé du premier opus ( " Ocean's Eleven " ) . Les remakes déguisés étant l'autre grande mode à Hollywood en ce moment ( Star Wars 7 , Jurassic World , Creed ... ) qui a pour principe de relancer une ancienne franchise avec une enième suite mais en reprenant quasi point par point tout ce qui a fait le succès du premier volet mais en le modernisant un peu et avec un nouveau casting pour faire style que c'est différent . On reprend le même schéma que le premier opus pour être sur que sa va plaire aux fans de la première heure et les attirer dans les salles mais on le modernise un peu pour attirer en même temps la nouvelle génération de spectateurs et pour montrer que c'est pas tout à fait pareil que le premier volet . Comme sa tu te fatigue pas trop à écrire un truc originale et tu est sur de toucher le jackpot à la fin . De la grande créativité quoi . Bon heureusement on fini par s'éloigner du premier volet pour nous offrir quelque chose d'assez différent au final . Fini les braquages de casino planifiée par Danny Ocean et sa bande comme on a pu le voir dans le premier et troisième volet c'est ce coup ci sa soeur Debbie incarner par Sandra Bullock qui va tenter de braquer un musée et d'y dérober un précieux collier d'une valeur inestimable . Bon la préparation du braquage et le braquage sont plutôt prenant , distrayant et interessant ( sa se laisse bien regarder ) mais on reste au final sur notre faim .

    spoiler:
    Au final le braquage se passe sans trop d'accroc et assez facilement


    . Bref sa manque un peu de suspense et de rebondissements . L'humour est également moins présente que dans les autres opus .

    spoiler:
    Après le braquage il y a l'enquête policière pour savoir qui a dérober le collier et sa commençait à être interessant à suivre , on se disait comment elles vont s'en sortir avec l'enquêteur qui ne va pas lâcher le morceau pour trouver les coupables . De plus sa différait un peu des autres opus qui se terminait sur le braquage réussit . Mais une fois encore sa se résolu trop vite et trop facilement

    .
    . Bref sa aurait pu être un peu mieux exploiter tout ça . Finalement le côté " féminin " n'apporte rien au film . Je me suis dit qu'ils allaient essayer de jouer sur les atouts féminins de chacune pour tenter de réussir ce braquage sa aurait pu être intéressant mais au final pas vraiment . Dany Océan et sa bande auraient très bien pu faire ce braquage exactement de la même manière qu'elles . Ce qui montre une fois de plus qu'il n'y avait pas vraiment d'intérêt à remplacer le casting d'origine par un casting féminin . Le film ne bénéficie plus de la réalisation de Steven Soderbergh qui avait mis en scène les 3 premiers opus . On ne retrouve plus l'ambiance classe et glamour insuffler par le réalisateur Steven Soderbergh . C'est le réalisateur Gary Ross qui a pris la relève de Steven Soderbergh pour mettre en scène ce 4e opus . Sa réalisation n'est pas aussi classe que celle de Soderbergh mais sa reste tout de même très correct et efficace . C'est pas filmé avec les pieds quoi . Le film est porter par un bon casting avec à sa tête Sandra Bullock qui est plutôt pas mal dans le rôle de la sœur de Danny Océan qui est aussi déterminé que son frère à faire le casse du siècle . Elle va recruter une équipe pour réaliser son braquage composer entre autre de Cate Blanchett , Helena Bonhan Carter , Anne Hathaway et Rihanna . La plupart sont correct et plutôt crédible dans leurs rôles mais elle ne nous feront sûrement pas oublier le casting originale sa c'est certain . Le point noir du casting est la chanteuse Rihanna qui est également comédienne à ses heures depuis quelques temps . Son personnage est d'une transparence incroyable . Et c'est pas avec ses superbes talents d'actrices qu'elle va réussir à rendre le personnage intéressant . J'ai rien contre Rihanna ( je l'apprécie comme chanteuse ) mais elle est plus douer pour la musique que pour la comédie . Son personnage aurait été jouer par n'importe quelle actrice lambda sa aurait été pareil . Mais bon vu les producteurs ont préféré engager Rihanna plutôt que n'importe quelle actrice Lambda car la notoriété de Rihanna va forcément rameuté ses fans et les curieux dans les salles .

    Pour résumer " Ocean's Eight " est une suite distrayante qui passe le temps mais sans être transcandante et qui aurait pu être mieux exploiter .
    Leon D.
    Leon D.

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 40 critiques

    1,0
    Publiée le 24 juin 2018
    Fan de la saga Ocean, j'avais bon espoir de retrouver ce qui faisait le charme de ces films légers mais impeccablement réalisés, avec une belle complicité entre les acteurs (au demeurant très bons). Las, cet objet cinématographique ne comporte aucun suspense, aucune surprise, aucun rebondissement et est incarné par des actrices botoxées qui n'y croient pas plus que nous. C'est d'un ennui profond, c'est un film inutile et raté.
    Manuel P
    Manuel P

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 167 critiques

    1,5
    Publiée le 19 juin 2018
    Euh, le matraquage publicitaire et promotionnel m'a véritablement induit en erreur. Une décalque au féminin des versions précédentes avec des actrices bien peu inspirées, à commencer par Rihanna dont le talent d'actrice est plus que contestable. Et un final tout simplement ridicule et pas crédible du tout. L'un des premiers vrais navets de l'année en ce qui concerne les blockbusters...
    nessim2010
    nessim2010

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 184 critiques

    1,0
    Publiée le 13 juin 2018
    Je n’ai pas vu les trois premiers Ocean’s. J’aurai pu les voir la veille, mais j’en avais pas envie car je savais qu’ils allaient être biens meilleurs que ce nouveau volet. Pseudo suite mais considérée comme un reboot, ocean eight est une catastrophe.

    Il y a probablement trois raisons d’avoir fait ce film. La première était de rebooté la saga car elle avait bien marché est elle doit probablement être bien, la seconde est qu’ils avaient écrit le film et que ça devait beaucoup ressembler à du Ocean’s alors ils ont gardé le nom. La troisième, et la plus évidente, c’est qu’il voulait faire un film entièrement féminin, avec des femmes pour le féminisme #onestdesfemmesonpeutfaireunfilmavecdesfemmessansleshommes.
    C’est une idée totalement stupides et on peut même parlé de sexisme inversé. Entre le fait qu’il n’y a que des femmes dans le groupe (un nouveau groupe mixte serait une bien meilleure idée), le fait que les hommes dans le film sont soit des blaireaux, soit des méchants et on peut même parler du fait que le test de Bechdel inversé n’a pas été respecté. Donc, c’est bien beau de se plaindre mais faire la même chose dans l’autre sens, c’est le même délit. Mais bon, oublions ce détail et parlons du film en lui même.

    Rien ne va. Les actrices sont plus que mauvaises (pas une pour rattraper l’autre) les décors, y a pas ; les musiques, y a pas ; l’humour, y a pas (et pourtant, ils ont essayé d’en faire) ; le scénario, y a pas !!! Le nombre d’incohérences scénaristique est hallucinant, ça en devient même drôle (ou triste) et bien évidemment un braquage avec 75% de technologie n’a aucun intérêt. Ouah, vous savait utiliser un ordinateur, quel plan ! Tout est beaucoup trop facile, elles réussissent tout sans aucun soucis, rien est difficile.
    De plus, c’est interminable, il ne se passe absolument rien de spectaculaire, rien d’interessant, rien du tout, tout simplement.

    Je vais quand même voir les trois premiers océans (qui m’ont l’air vachement mieux que cette catastrophe) est je vous conseille de ne pas voir ce film et même oublier qu’il existe.
    zorro50
    zorro50

    Suivre son activité 88 abonnés Lire ses 247 critiques

    2,0
    Publiée le 16 juin 2018
    On a voulu être "tendance" et faire un remake féminisé des films "Ocean's 11, 12, 13" mais franchement, cette équipe n'est pas crédible. On voudrait nous faire croire que c'est dans le cerveau frivole et superficiel du personnage qu'incarne Sandra Bullock, qu' aurait pu germer une idée géniale de casse ciselé au poil près ! Tout est calculé, millimétré, anticipé dans les plus petits détails y compris les impondérables ! A mon sens, ce film est de la science-fiction. De plus, même si cela ne gêne personne apparemment, le propos est totalement immoral et malhonnête, à moins que voler les riches ne soit pas condamnable !
    Jacques C.
    Jacques C.

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 3 critiques

    0,5
    Publiée le 13 juin 2018
    Après avoir vu tous les Oceans j'ai décidé logiquement de regarder Oceans 8 le nouveau film Oceans au casting exclusivement féminin pour voir ce qu'il apportait de nouveau à l'histoire. Grave erreur. C'est l'histoire de Debbie Oceans soeur de Danny Oceans (Debbie/Danny noms similaires #QuelleRéferenceSubtile) qui sort de prison, elle monte une équipe pour faire un braquage. Sauf que j'ai l'impression d'avoir déjà vu ce film ... Et c'est justement Ocean's Eleven : Danny Ocean's qui sort de prison et qui monte une équipe pour faire un braquage. Même en faisant omerta sur ce calque scénaristique, on voit quand même que ce film sert juste a faire du pognon sur une licence terminée il y a quand même 11 ans les mecs faudrait tourner la page ... et surtout sert à faire la parité des sexes dans le cinéma, ce qui est son principal argument marketing. Oui selon moi ce film met en scène des femmes pour mettre en scène des femmes et ce, sans aucune valeur ajoutée. Ce film sonne tellement artificiel et surjoué et n'apporte rien de plus que ce que présentait parfaitement le premier opus de la série. Pour un film sensé être féministe avec une femme en co-réalisateur, Ocean's 8 réussit quand même à reprendre tous les clichés de la femme moyenne qui ne pense qu'à être belle. Tout au long de ces très longues et ennuyeuses 110 minutes de film, les actrices ne font que se pomponer, s'appliquer du vernis, voler des bijoux et pas de l'argent parce que c'est connu les femmes adorent les bijoux ^^ ; elles vont à des défilés, achètent des robes etc ... Je n'ai pas aimé ce film qui est d'un vide scénaristique profond, ça n'a rien à raconter de plus que oceans 11 en plus d'être superficiel et agaçant.
    tony-76
    tony-76

    Suivre son activité 840 abonnés Lire ses 1 410 critiques

    3,0
    Publiée le 17 juin 2018
    C'est dans les gênes ! Ces derniers temps, le paysage cinématographique américain tente de faire renaître certaines sagas mondiales comme Jurassic World ou Star Wars VII en s'adressant uniquement à du fan-service, parce que c'est ce que représente Ocean's 8. Un film purement marketing faisant plaisir à ses fans... Quatrième volet de Ocean's ou premier spin-off de la franchise, Ocean's 8 est un cinéma hollywoodien au féminin. On s'aperçoit également, que les femmes prennent pas mal de places dans le cinéma américain, possédant des prestations plus importantes et il y en a eu certains : la nouvelle version minable de Gostbusters, le succès triomphant de Wonder Woman chez DC Comics ou encore la comédie peu inspirante qu'était Night Rough... Et bientôt sur nos agendas le prometteur Widows de Steve McQueen ! Avec Ocean's 8, le public assiste à un nouveau casse pour une nouvelle équipe ayant pour objectif de dérober des bijoux d'une grande valeur. C'est donc Gary Ross (The Hunger Games) qui remplace le spécialiste des casses à savoir Steven Soderbergh (Ocean's 11, 12 et 13) ! Ross possède une réalisation assez efficace dans l'ensemble mais n'atteint pas les plans variés de Soderbergh... Ocean's 8 s'inspire énormément de l'ancienne franchise en se servant des mêmes stratégies
    spoiler:
    (recrutement de l'équipe, élaboration du plan, coup de bluff vers la fin...)

    qui, au passage, fonctionne toujours, mais n'étonnent plus beaucoup dans cette nouvelle monture... A croire qu'il s'agit d'un reboot de l'original
    spoiler:
    (même début de présentation en prison, retrouvaille de son associé, une affaire de vengeance en faisant en même temps le casse).

    Malgré tout, Ocean's 8 réussit à nous divertir grâce à un bon rythme au sein de l'histoire et à un casting de femmes très charmant ! Sandra Bullock possède un certain charisme pour interpréter un personnage captivant comme celui de Debbie Ocean, et
    spoiler:
    nous fait rappeler sans cesse, son frère Danny (George Clooney), soit disant mort, ici.

    Cate Blanchett incarne probablement le personnage le moins attachant du lot,
    spoiler:
    puiqu'elle nous fait une copie de Brad Pitt des anciens Ocean's !

    Anne Hathaway ressort, quant à elle, du lot grâce à un rôle d'actrice narcissique qui lui colle à la peau. Helena Bonham Carter - la Bellatrix Lestrange des HP- est comme un poisson dans l'eau sous les traits d'une designer maladroite et une Rihanna en hackeuse possédant des dreadlocks (elle change de style comme dans son apparition séduisante dans Valérian). Sympa de découvrir James Corden sous les traits d'un inspecteur,
    spoiler:
    mais n'arrivant qu'en fin de partie...

    Pour retrouver
    spoiler:
    Matt Damon et Brad Pitt en caméo, voyez ou revoyez Deadpool 2 !

    Néanmoins, nous avons des apparitions de stars plaisantes avec
    spoiler:
    Katie Holmes, Olivia Munn, Dakota Fanning ou encore Commom et pleins d'autres,

    assistant au Met Gala, l’événement de l'année. Les costumes et décors de cet endroit s'avère très agréables à regarder ! L'aspect humoristique du film se veut honorable mais pas totalement excellent comparé à la trilogie de Soderbergh. Une bande son composée par Daniel Pemberton (du récent Molly's Game) qui capte notre attention, lors des revirements... A noter que la finale de Ocean's 8 s'avère
    spoiler:
    un brin facile, faisant deviner à l'avance ce qui va se produire et peut être avons-nous droit à la prochaine suite des aventures de Debbie et de sa bande (dans les Ocean's 9 et Ocean's 10 ?).

    Enfin, Ocean's 8 est un divertissement de bonne facture faisant monter les femmes sur la marche du podium. Il manquait cependant, un léger manque d'audace par rapport aux hommes de Danny ! Ocean's 11 restera indétrônable !
    tisma
    tisma

    Suivre son activité 103 abonnés Lire ses 1 285 critiques

    4,0
    Publiée le 13 juin 2018
    Un film branché et captivant par sa pléiade d'actrice et l'originalité de son histoire. On suit les 8 personnages, toutes différentes les unes et des autres et on suit avec intérêt les plans des filles pour le vol. Mention spécial pour Helena Bonham Carter qui par son jeu, nous fait rire et aimer son personnage ! Mais, malgrés les courtes scènes du début qui nous empeche de rentrer correctement dans l'histoire, une fois le vol commencer, on suit avec attention et avec envie ce film réalisé avec brio ! Bravo les filles !
    kiki3364
    kiki3364

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 198 critiques

    4,5
    Publiée le 13 juin 2018
    Ayant apprécié sans plus les opus précédents, et l’idée d’un reboot 100% féminin me paraissant judicieuse et innovante, je suis allé à la rencontre de Ocean8.
    Ce film me paraît plus doux, plus juste que les précédents. Le casting 100% féminin apporte réellement quelque chose, rend le film encore plus excitant ! La fraîcheur et l’énergie de Anne Hataway m’a beaucoup plu, elle est celle qui apporte le plus au film, même si toutes sont géniales.
    Je ressors de la séance en ayant envie d’être un grand criminel, de partir à l’assaut d’objets rares et convoités... enfin bon, Ocean8 a donc réussi le pari de plaire, d’innover tout en restant dans le thème.
    Un cambriolage lors du Met Gala, soit l’un des événements les plus attendus chaque année est très bien pensée puisque nous pouvons apercevoir des visages connus tout du long et c’est plutôt sympa.
    Concernant le scénario, rien à redire, on comprend tout (ce qui est rare dans mon cas concernant les films du genre) tout se suite, on suit le déroulement du plan, et on a envie de savoir comment ça va se passer.
    Bien que prévisible, j’ai vraiment passé un bon moment et franchement, ces femmes sont badass!
    Jonathan P
    Jonathan P

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 386 critiques

    0,5
    Publiée le 15 juin 2018
    Voilà un braquage, qui fera date comme étant l'un des plus médiocres que vous verrez au cinéma. Sans surprise, la déception et la paresse prédominent devant une pareille catastrophe. Écrit à la truelle, ce nouveau film de Gary Ross est aussi le plus mauvais de sa filmographie, réalisateur à qui l'on doit déjà "Pur Sang, la légende de Seabiscuit" en 2003, mais aussi "Hunger Games" premier volet du nom en 2012, puis plus résument "Free State Of Jones". Ocean's 8, se veut être un spin-off de la formidable saga de Steven Soderbergh, cette fois-ci adieu George Clooney dans le rôle de Danny Ocean, bonjour Debbie Ocean sœur du formidable et talentueux braqueur. Voilà, pour ce qui est des liens de parenté avec la saga que Soderbergh a si rondement menée. Le reste est un ....Boulevardducinema.com
    dominique P.
    dominique P.

    Suivre son activité 641 abonnés Lire ses 2 027 critiques

    5,0
    Publiée le 13 juin 2018
    Exactement dans la même veine que les précédents Oceans.
    On peut dire que c'est une suite tout simplement.
    On retrouve la même logique, le même rythme, le même tempo, la même classe, le même chic, le même suspense etc...
    J'ai adoré.
    Sandra Bullock est formidable.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top