Notez des films
Mon AlloCiné
    Maryline
    note moyenne
    2,3
    692 notes dont 120 critiques
    répartition des 120 critiques par note
    7 critiques
    21 critiques
    19 critiques
    26 critiques
    28 critiques
    19 critiques
    Votre avis sur Maryline ?

    120 critiques spectateurs

    benoitG80
    benoitG80

    Suivre son activité 2847 abonnés Lire ses 1 446 critiques

    3,0
    Publiée le 22 novembre 2017
    « Maryline », après un premier succès unanime qui m’aura par contre laissé mitigé, est donc le deuxième film de Guillaume Gallienne.
    Cette fois, son travail se veut sensible en privilégiant de beaux moments, mais tout en souffrant en parallèle d’un déséquilibre et de maladresses évidentes...
    Il semble en effet que l’actrice Adeline D’Hermy, dont la présence et le jeu séduisent franchement, ait été d’emblée mal dirigée, sa personnalité étant trop mal définie.
    À l’image de la Maryline à laquelle on pense évidemment, le réalisateur n’a pas offert à son héroïne le petit plus qui ferait la différence avec toutes les autres...
    Le petit truc magique ou magnétique qui expliquerait que cette jeune-femme est la perle rare, celle qu’il fallait dénicher à tout prix !
    Et ceci, pour que l’on comprenne la fascination qu’elle exerce sur ces hommes venus du cinéma ou du théâtre, car même son apparence physique ne suffit pas à elle seule, à l’expliquer.
    Maryline ne se montre déjà pas assez mordante, pas assez battante au point de ne pas être capable d’agir sur sa propre destinée...
    Trop de pleurs, trop de retrait et de mal être pour imaginer son réel désir de vouloir être actrice coûte que coûte, même si son problème personnel reste bien caché au début.
    De plus, de trop nombreuses ellipses nous baladent dans sa vie, ceci sans comprendre et sans jamais dévoiler, son intériorité qui n’est jamais ou à peine mise à nu !
    Son milieu d’origine est décrit de manière assez caricaturale et frustre, ce qui devient même gênant sur le fond.
    On comprend bien sûr que son addiction, et son problème lié à l’enfance sont une entrave et que d’être valorisée, va forcément la tirer vers le haut...
    Mais Guillaume Gallienne ne nous apprend rien à ce niveau d’autant plus que sa démonstration est faite sans finesse, avec des raccourcis préjudiciables à la bonne marche du film.
    Pour ne rien dévoiler sur l’héroïne pour autant, on dira cependant que son cheminement personnel pour guérir et avancer, manque donc de cohérence et de crédibilité...
    C’est sans doute lors de la deuxième partie, que l’histoire devient plus touchante, lorsque Maryline se révèle un peu, mais juste un petit peu, et que certains instants provoquent leurs petits effets salutaires afin de toucher enfin le spectateur !
    L’actrice offrait pourtant toute une palette diversifiée et intéressante dans son jeu, qui d’ailleurs interpelle et émeut assez souvent, mais dont le côté pleurnichard a été trop exploité en nuisant ainsi au fonctionnement du personnage.
    La fin, sorte de mise en abîme bienvenue, nous interpelle en nous plongeant adroitement dans le doute par rapport au devenir.
    Un film plutôt bancal, qui réserve cependant de bonnes surprises par ci par là, mais dont on aurait aimé plus de consistance et surtout plus de puissance...
    Charles R
    Charles R

    Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 410 critiques

    2,5
    Publiée le 8 décembre 2017
    Après "Guillaume et les garçons...", on attendait beaucoup du deuxième film de Guillaume Gallienne. Peut-être trop... Pas facile en effet de passer de l'adaptation d'un spectacle autobiographique à succès à la réalisation d'un film dont le sujet en apparence n'a plus rien à voir avec son créateur. Nous disons bien en apparence. Certes le cadre de vie rural de Maryline ne ressemble guère à la banlieue huppée de Neuilly où a grandi le comédien-réalisateur. Mais que veut-elle, cette jeune femme qui n'a jamais été gâtée du côté de la communication verbale ? Tout bonnement réussir dans le domaine de la comédie. Le cinéma puis le théâtre lui permettront ainsi de se réaliser et de s'extraire d'une micro-société peu favorable à l'expression de soi. Voilà qui ressemble vaguement au parcours de Guillaume Gallienne même si c'est l'inverse qui s'est produit pour ce dernier : le théâtre puis le cinéma. Le scénario illustre donc pleinement un thème qui est cher à l'auteur : la volonté de se dépasser et de s'extraire d'un milieu social par le recours à un art de la représentation. Toutefois, si le plan-séquence inaugural est impeccable - aussi énigmatique qu'éprouvant dans la tension qu'il propose -, il n'en va pas de même dans la description du milieu rural où la caricature se donne libre cours. Guillaume Gallienne adopte un point de vue méprisant et très superficiel où tous les traits sont grossis sans jamais convaincre. Et cette alternance de séquences tantôt réussies, tantôt médiocres voire vulgaires peut mettre mal à l'aise le spectateur. Heureusement qu'une actrice est là pour illuminer un film qui ne parvient jamais à trouver sa couleur adéquate : Vanessa Paradis, dont la prestation est fort convaincante. Avec ses airs et sa diction de Jeanne Moreau dans les années soixante, elle incarne à merveille l'actrice qui saura épauler la débutante timide et maladroite incarnée assez joliment par Adeline d'Hermy. Au demeurant, le film, sans être un ratage spectaculaire, ne réussit pas à convaincre. Trop de registres, trop d'écarts entre ce qui pourrait être une banale comédie réaliste et une volonté de perdre le spectateur dans un jeu de miroirs où la mise en abyme se fait progressivement reine. Il faut désormais compter avec un troisième film qui, nous l'espérons, saura retrouver la qualité d'inspiration de "Guillaume..." Mais peut-être faut-il aussi que GG retrouve sa veine strictement autobiographique qui a ouvert si magistralement sa carrière de cinéaste... Ou qu'il l'abandonne définitivement.
    Didier L
    Didier L

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 222 critiques

    1,5
    Publiée le 13 décembre 2017
    A part dévoiler l'existence d'une comédienne bourré de talent, Adeline d'Hermy, on ne voit pas ce qui a pu intéresser Guillaume Gallienne dans ce film inutile, épuisant et laborieux. On sent qu'il n'a jamais su choisir entre ses différentes passions (le théâtre, le cinéma, la litterature) et son film aboutit à un étrange mélange de tous ces arts particulièrement indigeste dont l'avant dernière scène du film en révèle toute la caricature. Son personnage principal semble subir les aléas de la vie sans avoir aucune influence sur eux et surtout sans donner l'impression d'y avoir réfléchi ou d'en avoir tiré les conséquences. Seul véritable moment de grâce : les 15 minutes de présence à l'écran de Vanessa Paradis et son interprétation émouvante de la chanson de générique.
    Audrey B.
    Audrey B.

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 34 critiques

    1,0
    Publiée le 18 décembre 2017
    Long et sans finalité je n ai pas compris l intérêt du film. J avais envie de partir avant la fin mais je suis restée pour être sure de mon point de vue. Bilan: mauvais.
    PaulGe G
    PaulGe G

    Suivre son activité 82 abonnés Lire ses 607 critiques

    3,5
    Publiée le 17 novembre 2017
    tres belle histoire ; le début un peu en long, c'est difficile de se défendre , elle en perd tous ses moyens, elle se fait avoir, mais dès que X Bauvois et Vanessa arrivent c'est la lumière qui apparait , la vie a de nouveau un sens. l'actrice est un soleil perpétuel . la mis en scène est à deux niveaux , le début traine, la fin est sublime c'est quand même un tres beau film et un superbe rôle de femme.
    Fred P
    Fred P

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 21 critiques

    5,0
    Publiée le 15 novembre 2017
    Ce film est une pur merveilleuse gallienne aime les femmes et ca se sent Adeline est juste merveilleuse dans ce rôle une belle découverte et Vanessa paradis juste magnifique elle donne tout
    Ce film film est une réussite
    Bravo
    LALALALALERE
    LALALALALERE

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 186 critiques

    0,5
    Publiée le 16 janvier 2018
    Où Guillaume Gallienne veut-il en venir ? Le trajet de son héroïne n'est pas clair, les ellipses ne permettent pas de reconstruire une logique. Le filmage télé et le peu d'empathie qu'on peut avoir pour le personnage principal nous amène à penser : à qui s'adresse ce film ? Aux potes de Gallienne à la comédie Française ? Car le public lui peine à comprendre quoi que ce soit, encore moins quand la fille quitte son bled natal pour se retrouver illico sur un tournage où on lui donne 10 jours d'acting et où elle fait grise mine... Gallienne a oublié la galère des acteurs pour trouver le moindre job. Même "Meilleur espoir féminin" c'était mieux. C'est dire...
    Elisabeth G.
    Elisabeth G.

    Suivre son activité 70 abonnés Lire ses 727 critiques

    3,0
    Publiée le 18 novembre 2017
    Un deuxième film en forme de drame émouvant et parfois drôle qui ne convainc pas complètement malgré ses excellents comédiens.
    une critique plus détaillée et d'autres sur le-blog-d-elisabeth-g.blogspot.fr
    Angelina.J
    Angelina.J

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 265 critiques

    4,0
    Publiée le 20 novembre 2017
    deuxième film de Guillaume Gallienne, qi signe un film bouleversant, un hommage aux comédiennes, un portrait de femme, douce maheureuse paumée, dépressive vivante, blessée , belle sensible, avec une actrice de la Comédie Francaise que l'on découvre avec plaisir Adeline D'Hermy impressionnante magnifique elle illlumine l'écran une révélation. Gallienne filme tout en douceur en délicatesse juste prévenant, emouvant. Un second rôle pour Vanessa Paradis intéressant elle y est parfaite !!! Du Cinéma quoi!!
    Padami N.
    Padami N.

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 497 critiques

    3,5
    Publiée le 13 novembre 2017
    ce film n'est pas une comédie comme pourrait le laisser penser l'affiche. c'est une chronique sociale dans les années 70 d une femme qui veux devenir actrice ,chute dans l'alcoolisme après un tournage avec un réalisateur sadique.....et se relèvera peut-être après la rencontre de plusieurs cinéaste bienveillants. l'actrice omniprésente a du charisme ,les autres rôles assez court sont géniaux, l'histoire est belle avec beaucoup de silence mais la mise en scène est un trop théâtrale rendant moins réelles les émotions .
    Yves G.
    Yves G.

    Suivre son activité 577 abonnés Lire ses 2 255 critiques

    3,0
    Publiée le 20 novembre 2017
    Maryline, la vingtaine, quitte son petit village et monte à Paris faire l'actrice.

    Quatre ans après "Guillaume et les garçons à table !", on attendait avec impatience le deuxième film de Guillaume Gallienne. D'ailleurs, un public nombreux lui fait honneur depuis sa sortie, que ne décourage pas une critique pourtant très mitigée.

    J'avoue que le César du meilleur film 2014 m'avait inspiré quelques réserves. J'avais bien sûr ri au portrait grinçant d'une certaine bourgeoisie homophobe. Mais l'épilogue paradoxal du film, où Gallienne faisait sur scène l'aveu de son hétérosexualité, m'avait laissé un arrière-goût désagréable.

    Pour autant, la bande-annonce de "Maryline" m'avait mis l'eau à la bouche. On y découvre une inconnue, Adeline d'Hermy, que Gallienne est allé chercher parmi les sociétaires de la Comédie-française - et qui devrait logiquement décrocher le César du meilleur espoir féminin en mars prochain. Avec ses faux airs de Anouk Grinberg et de Marie Gillain, elle joue le rôle d'une jeune fille en mal de reconnaissance naviguant à vue entre petits rôles et grosses déconvenues.

    Le film est plus déconcertant, moins linéaire que la bande-annonce le laissait augurer. Après une première scène en province où l'on voit Maryline répandre non sans mal les cendres de son père dans le champ familial puis prendre le bus vers Paris, on la retrouve en plein tournage d'un film en costumes sous la férule d'un réalisateur allemand sadique (Werner Herzog ? Fritz Lang ?). Puis sans transition la voici alcoolique employée dans un centre de tri postal. Un réalisateur lui donne une seconde chance et la fait tourner à côté d'une star interprétée par Vanessa Paradis - qui jadis jouait des rôles de midinette et désormais des rôles de prima donna déchue.

    La mise en scène de Gallienne ne s'embarrasse pas de transitions. C'est son droit. Mais ces ellipses incessantes perdent le spectateur. Pire : elle prive le personnage de Maryline de toute cohérence et de toute crédibilité. On la voit ivre et bégayante et, la minute d'après, resplendissante et flamboyante. On peut être enthousiasmé par ce pur joyau qui brille de mille feux. J'aurais aimé l'être. Mais j'ai plus été désorienté que conquis.
    Alain D.
    Alain D.

    Suivre son activité 235 abonnés Lire ses 2 411 critiques

    4,0
    Publiée le 26 novembre 2018
    Déconseillé aux amateurs d'effets spéciaux de blockbusters ou de gags potaches de comédies américaines, ce film ravira les amateurs de belle photographie en quête d'émotion. Écrit et réalisé par Guillaume Gallienne, ce Drame d'une grande sensibilité nous offre un démarrage magistral truffé de scènes intenses, d'un réalisme et d'une précision redoutables. Sur des images d'une grande beauté, il nous distille ensuite un scénario empli de délicatesse avec de belles rencontres.
    Coté casting, nous sommes également comblés avec une superbe prestation d'Adeline D'Hermy qui incarne le rôle titre de Maryline. Un rôle écrit par Guillaume Gallienne où l'a actrice, sociétaire de la Comédie-Française, peut exprimer une grande palette d'émotions : humilité, force, amour, violence, révolte ... Elle est très bien entourée par une magnifique Vanessa Paradis (l'actrice), l'élégant Eric Ruf (François Louis le scénariste de Théâtre), le talent d'Alice Pol toujours aussi efficace ...
    Un film magique et profond jusqu'au final avec une chute fantastique et émouvante.
    Critik D
    Critik D

    Suivre son activité 118 abonnés Lire ses 1 103 critiques

    4,0
    Publiée le 20 novembre 2017
    Maryline est un très beau personnage, elle expose sa vie personnelle et sa vie d'actrice, ses rencontres, qui l'a font grandir et son mal être. On comprend au fil du film ce que porte ce personnage de part son histoire. La symbolique de son prénom, les désirs de son père et de sa mère, l'admiration d'un village, la désillusion des réalisateurs,... Maryline est une jeune femme en colère. Pour son second film, Guillaume Gallienne expose une histoire qui lui a été conté, dans un schéma bien différent de son premier film. Même si une nouvelle fois, le désir des parents est à nouveau exposé. J'ai fortement apprécié la scène finale, qui nous surprend. J'ai découvert ici Adeline D'Hermy que j'ai adoré. Finalement elle n'a rien à dire, tout passe par son visage, sa beauté, cette simplicité. J'étais sceptique, mais Guillaume Gallienne m'a séduite une seconde fois.
    poet75
    poet75

    Suivre son activité 223 abonnés Lire ses 701 critiques

    4,0
    Publiée le 20 novembre 2017
    Autant le premier film de Guillaume Gallienne (« Les garçons et Guillaume, à table ! » en 2013) m’avait agacé et pas du tout convaincu, autant je me suis laissé séduire par « Maryline » ! Pourtant, ce n’est pas un film facile et on est même en droit de le trouver déroutant. Pour raconter son histoire, le réalisateur n’a pas craint de multiplier les ellipses, prenant le risque de perdre en chemin des spectateurs. Pour ce qui me concerne, au contraire, j’ai déjà eu plusieurs l’occasion de dire combien j’aime qu’un cinéaste laisse de l’espace aux spectateurs : c’est à eux de combler les manques en les imaginant !
    Et puis, tout de même, c’est un beau portrait de femme que nous propose Guillaume Gallienne, tout en révélant une superbe actrice (Adeline d’Hermy). Elle joue Maryline, une jeune fille quittant son petit village de province afin de devenir actrice précisément. Elle le sera, en effet, non seulement au cinéma, mais au théâtre en tant que comédienne. Mais elle le sera après avoir surmonté de redoutables inhibitions. Elle semble souffrir du même mal que celui qui frappe parfois les écrivains, le « writer’s block » dont parle le belge Simon Leys dans un des chapitres du « Bonheur des Petits Poissons » (Livre de Poche no 31288). Dans le cas de Marylin, il s’agit de quelque chose qu’on pourrait désigner par « actress’ block » : une paralysie qui l’empêche et de jouer et de prononcer un mot.
    Ce mal mystérieux n’est pas franchement expliqué par le réalisateur, et c’est tant mieux. Maryline garde sa part de mystère. Mais elle fait des rencontres et certaines d’entre elles paraissent déterminantes pour sa guérison. La plus belle de toutes prend le visage de Vanessa Paradis : c’est elle qui, imposant à un réalisateur et à son équipe de rester seule avec Maryline, trouve des mots qui conviennent. Et cette dernière fait son chemin, parvenant à une consécration et à une récompense inattendues lors d’une superbe scène finale dans un restaurant, tandis que se fait entendre l’une des plus belles chansons de Léo Ferré (« Cette Blessure ») admirablement chantée par Vanessa Paradis.
    labellejardinière
    labellejardinière

    Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 266 critiques

    0,5
    Publiée le 22 mars 2018
    Fausse compassion, fausse maïeutique, laborieux, mal construit, mal monté, mal joué (surtout par le "rôle-titre" - jamais sincère, jamais naturelle).
    Un monument d'enflure stylistique, aussi creux qu'ampoulé. Rarement visionné (en tout cas récemment) quelque chose d'aussi inintéressant, et sec.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top