Notez des films
Mon AlloCiné
    La Dernière Folie de Claire Darling
    note moyenne
    2,9
    445 notes dont 64 critiques
    répartition des 64 critiques par note
    2 critiques
    12 critiques
    24 critiques
    18 critiques
    7 critiques
    1 critique
    Votre avis sur La Dernière Folie de Claire Darling ?

    64 critiques spectateurs

    PLR
    PLR

    Suivre son activité 124 abonnés Lire ses 970 critiques

    2,0
    Publiée le 7 février 2019
    Mélange du passé et du présent, flash-back à en donner le tournis, allégorie, onirisme et pourquoi pas une petite touche de fantastique pour terminer l’affaire, c’est tout ce que je n’aime pas au cinéma quand il n'y a que ça dans le scénario ! Tourner les pages d'un roman reposant sur de tels fils conducteurs, je ne dis pas mais au cinéma le résultat est le plus souvent ennuyeux et soporifique. La note donnée témoigne de mes goûts, de mes attentes. Elle ne signifie pas que les amateurs de ce genre de sujet ainsi traité (la vieillesse, les pertes de repères, la distanciation familiale, la mémoire immédiate qui défaille au profit des souvenirs enfouis) n’y trouveront pas leur bonheur.
    dominique P.
    dominique P.

    Suivre son activité 594 abonnés Lire ses 2 027 critiques

    3,5
    Publiée le 7 février 2019
    C'est un drame intimiste, familial très sensible et réussi. C'est touchant et émouvant bien que très triste dans l'ensemble. J'ai apprécié les passages du passé quand on voit les protagonistes plus jeunes. J'ai bien aimé.
    Cinephille
    Cinephille

    Suivre son activité 75 abonnés Lire ses 534 critiques

    2,0
    Publiée le 11 février 2019
    Trop d'explications trop de flashbacks trop d'objets trop de tout dans ce film lourd comme du plomb et qui ne laisse la place à aucune émotion. Deneuve fait le job (j'ai adoré lire au générique qu'elle avait une costumière et une habilleuse vu qu'elle porte la même robe tout le long du film ce qui est logique vu qu'il s'agit de sa dernière journée) mais ça ne suffit pas à rendre ce film captivant loin de là. Les rapports douloureux avec sa fille auraient pu faire un très beau sujet mais ça ne fonctionne pas. Tout nous tient à distance.
    tixou0
    tixou0

    Suivre son activité 359 abonnés Lire ses 1 783 critiques

    2,0
    Publiée le 28 février 2019
    Claire Darling (Catherine Deneuve - presque au naturel) n'a jamais pu recouvrer son équilibre émotionnel spoiler: , à la suite de la disparition (tragique autant que stupide) de son fils Martin, encore ado. Septuagénaire maintenant, c'est son équilibre mental qui est en (grave) question. Sur une journée (celle de la St-Jean), dans la charmante petite commune de Verderonne (Oise), va se jouer "La dernière folie de Claire Darling" : la fantasque vieille dame entreprend de vider une bonne partie de sa grande maison, et d'en vendre mobilier et objets de décoration - à vil prix et au tout-venant, spoiler: persuadée qu'elle est de vivre ses dernières heures... Mais une amie d'enfance de sa fille Marie (la propre fille de Deneuve, Chiara Mastroianni, dans le rôle), qui fait dans la brocante pro, prévient celle-ci..... Tragédie ? Comédie ?....Réalité, souvenirs et fantasme se mêlent en tout cas.... Et c'est là la limite de l'exercice, à l'écran, avec une cinéaste comme Julie Bertuccelli, plus convaincante comme documentariste, que comme auteur de fiction (surtout quand celle-ci s'inscrit délibérément dans le registre symbolique et onirique)..
    Gentilbordelais
    Gentilbordelais

    Suivre son activité 68 abonnés Lire ses 1 713 critiques

    1,5
    Publiée le 18 mai 2019
    l'adaptation d'un roman qui relate un drame familial où présent et passé se mélangent. ainsi, une façon de retracer l'histoire et de livrer au fur et à mesure quelques clés au spectateur. mais l'ensemble, assez terne, a des côtés abstraits ne permettant pas de s'immerger totalement dans le film. de même que retrouver C. Deneuve et C. Mastroianni ensemble était alléchant mais le résultat déçoit également.
    Loïck G.
    Loïck G.

    Suivre son activité 148 abonnés Lire ses 1 119 critiques

    2,0
    Publiée le 5 février 2019
    De Julie Bertuccelli, en compagnie de Catherine Deneuve et de sa fille à l’écran comme dans la vie, Chiara Mastroianni, je m’attendais à un autre film plus évocateur du sujet.La disparition et l’oubli qui semblet soutenir péniblement le récit de cette vieille dame assurée de sa mort prochaine. A cet effet, elle brade littéralement pour presque rien toutes ses richesses et ses souvenirs. Sa fille qu’elle n’a pas revue depuis des lustres réapparaît et tente de mettre fin à la gabegie, en comprenant bien que c’est à sa propre histoire qu’elle va mettre un terme. Ce qui se comprend aisément, se voit à peine dans une mise en scène trop bien formatée. Chiara Mastroianni, est la plus à l’aise dans cet étrange décorum où se perd littéralement Alice Taglioni, qui interprète Marie en jeune maman. La nostalgie pathétique du récit et l’accumulation symbolique des métaphores-automates, rendent le film de plus en plus paresseux, voire ennuyeux. Pour en savoir plus : lheuredelasortie.com
    srechm
    srechm

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 67 critiques

    3,0
    Publiée le 8 février 2019
    Malgré un scénario un peu faible mais intelligent, c’est surtout un plaisir immense de voir la mère et la fille ensemble dans ce film intimiste sur l’amour que l’on peut porter sur les parents et nos enfants.
    Bernard M
    Bernard M

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 332 critiques

    3,0
    Publiée le 15 février 2019
    Cette" dernière folie de Claire Darling" va nous perdre dans de nombreux flash-back qui rendent le film touffu, confus et parfois ennuyeux. Pourtant l'idée de base est bonne et il en reste assez pour y trouver un intérêt: il est parfois poétique, féérique ou émouvant et Catherine Deneuve est merveilleuse dans ce rôle qui permet de sortir cette production d'une médiocrité regrettable.
    velocio
    velocio

    Suivre son activité 468 abonnés Lire ses 2 267 critiques

    2,5
    Publiée le 31 janvier 2019
    Passant et repassant du documentaire à la fiction et vice-versa, Julie Bertuccelli nous propose cette fois ci une fiction, adaptation de "Faith Bass Darling's Last Garage Sale ", roman de la texane Lynda Rutledge, paru en 2013. Un film tout à la fois sympathique, inabouti et inégal. Après un début très ennuyeux, on comprend que Claire Darling, une septuagénaire persuadée de l'imminence de son décès, est en train d'organiser un vide grenier au cours duquel elle bazarde tout son passé pour quelques bouchées de pain avec une idée derrière la tête : faire venir sa fille Marie, qu'elle n'a pas vue depuis des lustres. Souhait qui, grâce à Martine, une amie d'enfance de Marie, va se trouver exaucé. L'occasion pour ce film, dans lequel le procédé du flashback est très présent, de confronter le passé et le présent et, également, de se pencher sur les rapports fille/mère. Comme dans la vraie vie, c'est Chiara Mastroianni qui interprète le rôle de Marie, fille de Claire/Catherine Deneuve. Le film revenant donc souvent dans le passé, on apprécie l'effort effectué pour avoir des acteurs qui soient crédibles pour interpréter les personnages tels qu'ils étaient dans leur jeunesse. C'est particulièrement vrai pour Alice Taglioni jouant le rôle de Claire lorsqu'elle avait une petite quarantaine d'années, pour Colomba Giovanni et Mona Goinard, interprètes de Marie jeune et enfant, pour Lewine Weber jouant celui de Martine/Laure Calamy enfant et pour Amine Mejri jouant celui de Amir/Samir Guesmi enfant.
    poet75
    poet75

    Suivre son activité 214 abonnés Lire ses 701 critiques

    3,0
    Publiée le 6 février 2019
    Il arrive que certains films séduisent, ne serait-ce qu’un peu, non pas tant du fait de leurs personnages que de leurs décors, voire de leurs accessoires. C’est, dans une certaine mesure, l’impression que l’on peut ressentir à la vision de ce film. Je ne veux pas dire que les personnages principaux ne dégagent aucun charme, au contraire. Catherine Deneuve, jouant le rôle-titre, et Chiara Mastroianni, jouant sa fille, ne peuvent qu’éveiller l’intérêt. Mère et fille dans le film comme elles le sont dans la vie, toutes deux confirment, bien évidemment, leurs talents respectifs. Mais on serait en peine de considérer ces rôles-ci comme essentiels dans leurs carrières. Claire Darling, donc, décide un beau jour, à la grande surprise de son voisinage, d’organiser un vide grenier dans sa propriété du village de Verderonne (Oise). Et ce n’est pas seulement dans le but de se débarrasser de quelques vieilleries poussiéreuses. En vérité, il s’agit de rien moins que de vider la maison de tous ses meubles et de tous ses objets. Claire Darling a non seulement décidé de tirer un trait sur son passé, mais elle affirme également que, puisqu’elle est en train de vivre le dernier jour de sa vie, elle peut sans regret brader tout ce qu’elle possède. Or il ne s’agit pas de bibelots, mais de meubles et d’objets de grande valeur, qu’elle cède néanmoins à des prix ridiculement bas. C’est précisément cet environnement et ces objets qui donnent au film un ton d’originalité et font une bonne partie de son charme. Parmi eux, on distingue tout particulièrement une collection d’automates tout à fait remarquables. Il va sans dire qu’au prix où ils sont vendus, les amateurs se les arrachent. C’est à ce moment qu’arrive la fille de Claire Darling qui, bien sûr, s’étonne de la conduite de sa mère. Qu’est-ce qui lui a pris ? Pourquoi affirme-t-elle que ce jour est le dernier de sa vie ? Petit à petit, en introduisant dans le film les personnages à d’autres moments de leur vie, la réalisatrice met en lumière la vérité. Un drame du passé a assombri à jamais la vie de Claire Darling. Je me garderais d’en dévoiler davantage, bien qu’il n’y ait rien de très original dans ce scénario. Je veux simplement, pour finir, déplorer le peu de crédibilité de certains personnages secondaires. C’est le cas du gendarme joué par Samir Guesmi et, plus encore, du prêtre que joue Johan Leysen. Un prêtre qu’on voit à deux âges de sa vie, très éloignés l’un de l’autre, ce qui laisse supposer qu’il est resté le curé de Verderonne pendant toutes ces années ! Un prêtre qui est dépeint de la manière la plus routinière qui soit, ce qui d’ailleurs irrite Claire Darling qui ne trouve rien de mieux que de lui demander un exorcisme ! Celui-ci refuse dans un premier temps, avant de s’exécuter : une scène le montre s’étant approché subrepticement de la maison, ayant revêtu une chasuble et tenant un goupillon avec lequel il l’asperge copieusement d’eau bénite ! S’il s’agissait d’une comédie, on serait en droit de rire un bon coup. Mais ce n’est pas le cas. La scène n’est pas drôle, elle est surtout extravagante.
    ANDRÉ T.
    ANDRÉ T.

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 393 critiques

    3,5
    Publiée le 21 janvier 2019
    Depuis qu’elle réalise des longs-métrages, je suis les films de Julie Bertuccelli (père réalisateur) et je lui trouve un univers particulier. Les évènements frôlent le fantastique (L’arbre, Claire Darling) et la communication tient une place centrale ( La cour de Babel, Dernières nouvelles du Cosmos). Julie Bertuccelli frôle souvent l’étrange, les forces de l’esprit, même si elle se réclame« incroyante » ….. Cet univers étrange, interpelle le spectateur…« objets inanimés, avez-vous donc une âme ? » Les objets « précieux », mis en vente brutalement, sans raison (?) par Claire Darling…qui manque de discernement, au point de faire rappliquer sa fille, éloignée depuis près de 20 ans! On est sous le charme d’un univers: château habité, meublé, cirque, feu d’artifice et plus encore, une tendresse infinie….
    islander29
    islander29

    Suivre son activité 358 abonnés Lire ses 1 905 critiques

    2,5
    Publiée le 25 mai 2019
    Ce n'est pas du cinéma que j'aime….J'ai senti que les actrices principalement, n'étaient pas à leur place...faute peut être à un scénario CONFUS (trop de flashbacks d'un intérêt tout relatif, qui n'apporte pas grand chose au scénario, juste un peu (ça tient en deux lignes)bref ça s'étale un peu sans vraiment de substance, sur une idée scénaristique simple, que la réalisatrice a tout simplement cherché à meubler;;;et cela se sent….( en gros, une femme âgée (Catherine Deneuve, fait un vide grenier de sa maison, parce qu'lle sent qu'elle va mourir sans la journée)….Il y a des seconds rôles ( Clara Mastroianni, Alice Tagliani, enfant ou maman, à différentes époques), mais des rôles qui ne sont pas vraiment exploités….On voudrait que ce soit poétique, cela ne l'est pas vraiment, on voudrait que ce soit dramatique (pas vraiment non plus),...On pourra in fine, reprocher le manque de complexité dans la mise en scène, dans la direction d'acteurs, dans le scénario, bref pour moi, un cinéma qui manque d'inspiration… A vous de voir…..
    Vincent L
    Vincent L

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 19 critiques

    2,0
    Publiée le 11 février 2019
    un film assez mauvais dans l'ensemble, comédiens mal dirigés et statiques, effets oniriques culcul la praline et parfois fantastiques, notamment la scène finale ridicule. Celle qui s'en sort n'est pas celle que j'attendais - la grande Catherine - mais la ravissante Alice Taglioni à l'allure Hitchcockienne. Digne d'une Grâce Kelly ou Tipi Hedren aussi bien dans les looks super classes et chicissimmes (bravo à la costumière) que dans des scènes légères ou dramatiques. Il faudrait faire un collage de toutes ses apparitions dans le film pour comprendre sa présence à l'écran. Suis tombé sous le charme, pourtant...
    zorro50
    zorro50

    Suivre son activité 84 abonnés Lire ses 247 critiques

    4,0
    Publiée le 7 février 2019
    Il faut avoir le cœur bien accroché et un moral d’acier à toutes épreuves pour endurer ce film qui parle de la vie, de la mort, du temps qui passe inexorablement, du vieillissement, de la perte des facultés vitales, des joies enfouies du passé qui ne reviendront jamais, des blessures et des deuils qu’on a subis et qui ne cicatriseront jamais. C’est un bilan horrible sur l’existence, mais hélas, c’est la triste réalité !
    Ernesto D.
    Ernesto D.

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 59 critiques

    3,0
    Publiée le 10 février 2019
    "La dernière folie de Claire Darling" reste une oeuvre ambiguë et exigeante . Ambiguë dans la forme , exigeante dans sa conception . Une vieille dame , remarquablement jouée par une Catherine Deneuve habitée ( au sens propre comme au sens figurée ) , décide un matin de faire un vide-grenier dans sa maison cossue de la grande banlieue parisienne , car elle est persuadée qu'elle va mourir le soir même . Par ce geste aussi surprenant qu' incongru elle veut faire table rase de son passé ( qu'on devine riche et foisonnant ) et convoque ( dans sa tête ) les fantômes de son existence , en tout cas ceux qui ont compté ( en bien et en mal ) pour elle , afin de pouvoir "partir" en ayant réglé ses comptes avec sa famille et notamment son ex-mari . On se retrouve alors dans un univers Kafkien où la paranoïa se mêle à la réalité , laissant parfois en route le spectateur pourtant très concentrés . Les flash-back sont incessants et nécessaires pour mieux comprendre la psychose de Claire mais l'abus ne fait qu’alourdir la narration au point de perdre en route , parfois , le spectateur . Le choix de faire jouer sa propre fille et une excellente idée tant les 2 comédiennes sont en osmose . Mais ce "carrousel des maléfices" a ses limites . Petit à petit on se lasse de cet atmosphère et ce mélange de genres ou rien n'est réglé . La scène final reste aussi énigmatique que la folie de Claire et ne nous a
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top