Notez des films
Mon AlloCiné
    Un vrai bonhomme
    note moyenne
    4,0
    874 notes dont 85 critiques
    répartition des 85 critiques par note
    25 critiques
    34 critiques
    19 critiques
    7 critiques
    0 critique
    0 critique
    Votre avis sur Un vrai bonhomme ?

    85 critiques spectateurs

    poet75
    poet75

    Suivre son activité 220 abonnés Lire ses 701 critiques

    3,0
    Publiée le 8 janvier 2020
    Tom (Thomas Guy) est un adolescent sous influence : à ses côtés, son frère Léo ne cesse de lui prodiguer des conseils, sinon des ordres, sur ce qu’il doit dire et ce qu’il doit faire. À l’heure où Tom intègre un nouvel établissement scolaire, il peut compter sur son grand frère pour lui indiquer la route à suivre, faire le tri entre les garçons à éviter et ceux qui méritent d’être fréquentés, comment s’y prendre avec Clarisse, jeune fille pour le moins attirante, comment briller en sport, comment devenir un excellent danseur, etc. En somme, Léo est le mentor de Tom. Cela pourrait sembler presque banal si l’on n’avait affaire à un fantôme ! Car, deux ans plus tôt, le frère aîné de Tom a trouvé la mort au cours d’un accident de la route. Sous couvert d’une histoire d’adolescence très classique, il s’agit donc d’un film sur le deuil. En l’occurrence, il est question de ce qu’on appelle le travail de deuil. Or, pour Tom, l’absence du frère aîné paraît si insupportable qu’il le voit précisément partout, comme s’il était encore présent en chair et en os. Certes Tom peut compter sur ses parents, son père Vincent (Laurent Lucas) et, surtout, sa mère Ariane (Isabelle Carré) qui est enceinte. Mais le médecin lui prescrit toujours des médicaments à prendre pour apaiser ses tensions. On s’attache à ce garçon, c’est sûr, on est de son côté chaque fois qu’une bande de garçons du lycée trouve le moyen de le tourner en ridicule. Il y a, chez lui, une volonté de s’affirmer malgré les aléas. Et, bien sûr, on se demande comment il parviendra enfin à se défaire de l’influence, voire de l’emprise, de Léo, ce qui, bien évidemment, est une nécessité. Le film oscille entre scènes banales, déjà déclinées dans une multitude de « teen movies », et scènes marquées par la petite originalité qui sert de « pitch » à cette histoire. Nul besoin d’effets spéciaux : Léo apparaît à l’écran comme s’il était encore vivant, rien de plus. Il est celui qui a la charge d’apporter au film un brin d’originalité. Cela éveille la curiosité, sans nul doute, mais aussi la perplexité.
    AM11
    AM11

    Suivre son activité 3116 abonnés Lire ses 6 054 critiques

    3,5
    Publiée le 9 avril 2020
    "Un vrai bonhomme" évoque la difficulté des garçons à marcher sur les traces de leur grand frère, mais pas seulement, car c'est un film qui parle également de l'apprentissage de la vie, des conventions sociales imposées aux garçons qui doivent être forts et virils, et surtout de deuil. Chacun vit le deuil à sa manière et certains se raccrochent à ce qu'ils peuvent pour tenir le coup. C'est le cas de Tom qui spoiler: refuse de laisser partir son frère. On peut également dire l'inverse avec Léo qui veille sur lui ou du moins c'est ce que Tom aime se dire. En regardant le début du film, je craignais que Benjamin Parent fasse tout son film dans l'espoir de nous surprendre avec un twist final seulement, il révèle très rapidement spoiler: la véritable nature de la relation entre Tom et Léo . Une très bonne chose, car spoiler: la scène de l'accident ne laisse que peu de doute sur la façon dont ça s'est réellement terminé . En faisant cela, il donne à son film un petit côté fantastique très plaisant. spoiler: Léo est comme un ange gardien qui donne à Tom la force d'aller de l'avant, mais pas seulement.. . Le mélange des genres est efficace tandis que l'histoire est assez originale et bien équilibrée entre le drame familial et le teen movie. "Un vrai bonhomme" est plutôt une bonne surprise, un film à la fois attendrissant et touchant avec des acteurs convaincants.
    Jorik V
    Jorik V

    Suivre son activité 671 abonnés Lire ses 1 302 critiques

    2,5
    Publiée le 20 mai 2020
    Le premier film de Benjamin Parent est sympathique mais il aurait davantage sa place sur un écran de télévision. Le genre de production qui colle parfaitement au cadre d’une soirée à thème dans la petite lucarne, avec débat en rapport à la fin. Bien plus que dans une salle de cinéma, tant tout cela est gentil et mignon mais manque cruellement d’ampleur. Hormis un petit rebondissement dans le premier tiers, toute cette histoire est hautement prévisible. Bien trop prévisible. Et de sa facture à son sujet en passant par son traitement, « Un vrai bonhomme » a tous les atours d’un téléfilm de semaine sur une grande chaîne plutôt qu’à un film digne de ce nom. Si Isabelle Carré et Laurent Lucas forment un couple de parents attachants et convaincants, ce sont les adolescents qui retiennent l’attention. Le personnage principal d’abord, incarné par le prometteur Thomas Guy, mais surtout Benjamin Voisin qui, en grand frère aidant, attire toute l’attention. Il a un charisme certain qui fait qu’on devrait réentendre parler de lui très vite. On peut saluer aussi une certaine délicatesse et finesse dans le traitement psychologique des protagonistes pas toujours d’actualité dans les films pour adolescents. C’est un mélange assez probant de récit d’apprentissage lycéen et de drame sur le deuil. Sur ce second versant c’est plutôt réussi et original avec l’intrusion d’un soupçon de fantastique. « Un vrai bonhomme » parvient même à être touchant dans certaines scènes sans aller dans un pathos de mauvais aloi. En revanche, au niveau côté initiatique au lycée c’est du vu et revu et le long-métrage enfile les poncifs dans la plupart des situations, éculées, et des dialogues, basiques. On a donc droit, entre autres, à la belle fille convoitée, au trio masculin de gros durs têtes à claques ou encore à l’humiliation au cours de sport. Il y a également les réactions et comportements de certains personnages adolescents qui sont tellement attendus et ressassés depuis que ce type de films existe (notamment dans les teen movies américains) qu’elles en deviennent ridicules. En somme, si « Un vrai bonhomme » est un premier essai louable, il ne marquera pas durablement les esprits. Entre comédie et drame, un sujet comme l’acceptation du deuil aurait peut-être mérité une approche plus dramatique plutôt que de se coupler à une inoffensive chronique lycéenne. Plus de critiques cinéma sur ma page Facebook Ciné Ma Passion.
    Hotinhere
    Hotinhere

    Suivre son activité 105 abonnés Lire ses 2 781 critiques

    3,0
    Publiée le 24 décembre 2020
    Un film à la fois drôle et touchant qui aborde le thème du deuil et de la quête de soi sous forme de comédie, porté par l'excellente interprétation de Benjamin Voisin. Dommage que la dernière partie sombre dans le pathos.
    Nico F
    Nico F

    Suivre son activité 66 abonnés Lire ses 574 critiques

    5,0
    Publiée le 11 avril 2020
    Une découverte .... et une grosse claque en pleine face ... 1h24 de grosse émotion .... film parfait et tellement juste .... interprétation magistrat le . Chef d'œuvre
    mem94mem
    mem94mem

    Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 474 critiques

    3,5
    Publiée le 16 janvier 2020
    Film particulièrement équilibré, mi drame, mi comédie et qui me paraît très prometteur. Personnages attachants, touchants, grâce à une direction d'acteurs pertinente. A voir sans attendre.
    Romain P
    Romain P

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 52 critiques

    4,5
    Publiée le 15 mai 2020
    un très beau film touchant et émouvant. les acteurs sont justes. ce film est une très belle surprise.
    elriad
    elriad

    Suivre son activité 174 abonnés Lire ses 1 457 critiques

    2,5
    Publiée le 30 juin 2020
    Gentillet, pavé de bonnes intentions, le procédé du frère disparu omniprésent finit par peser et manque cruellement de finesse pour appuyer le propos sur la difficulté du deuil et le manque de l'être absent. Les deux jeunes comédiens sont pourtant crédibles, mais la réalisation pataude donne des airs de téléfilm, ce qui est dommageable à la cohérence du propos.
    T-Tiff
    T-Tiff

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 977 critiques

    3,0
    Publiée le 12 décembre 2020
    "Un vrai bonhomme" est un teen-movie sympathique réalisé par Benjamin Parent qui signe ici son premier film en tant que réalisateur. Le film aborde plusieurs thématiques intéressantes, notamment le harcèlement scolaire, à travers une relation entre deux frères assez bien écrite. Benjamin Voisin vole un peu la vedette à son jeune frère dans le film, Thomas Guy. La question du deuil est également présente et traitée de manière assez touchante. On pourra toutefois regretter que le scénario dévoile un peu tôt un élément central du film. Également, l'aspect un peu fantastique, qui à mon sens, établit presque un côté schizophrène au personnage principal, ce qui ne semblait pas nécessaire. Quelques séquences sont aussi un peu trop grossières, comme la scène de la course ou même la scène finale qui en fait des caisses sans que ce ne soit vraiment crédible. Néanmoins, "Un vrai bonhomme" est un film français agréable à regarder.
    AlphaWolf
    AlphaWolf

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 523 critiques

    3,0
    Publiée le 19 avril 2020
    Il est clair que le film enfonce des portes ouvertes en s'appuyant sur des axes scénaristiques éculés, le tout sur fond de bons sentiments un peu nauséeux. Mais le rendu est finalement assez touchant car tout est traité avec beaucoup de douceur et de sensibilité, à tel point qu'on aurait pu croire à une œuvre autobiographique. L'excellent Thomas Guy est assurément à suivre.
    Michel C.
    Michel C.

    Suivre son activité 68 abonnés Lire ses 792 critiques

    4,0
    Publiée le 12 janvier 2020
    Un vrai Bonhomme : un vrai coup de coeur ! Que cette réalisation montre le désordre et la douloureuse construction de l'adolescence lorsque tout n'est pas rose.... Jamais pathos, juste précis et humble. Bien entendu, il faut de bons acteurs, ici, tous sont en harmonie, y compris Isabelle Carré. Le jeune Tom (Thomas Guy) est magnifique. Rarement vu une si belle réalisation pour rendre crédible la "présence" du grand frère.. C'est vraiment bien fait. J'ai apprécié un certain calme aussi, un scénario complètement actuel. Le seul manque pour moi, concerne le côté musical, pas beaucoup sollicité. Sans doute pour accentuer les traits psychologiques et dramatiques. Très belle surprise !! **
    DaeHanMinGuk
    DaeHanMinGuk

    Suivre son activité 69 abonnés Lire ses 1 847 critiques

    3,5
    Publiée le 14 mai 2020
    Encore un premier film français de grande qualité ! Le scénario est puissant sur la perte d’un frère à l’adolescence et la difficile construction qui s’en suit. D’ailleurs, le scénariste-réalisateur, Benjamin Parent, est aussi le scénariste de « Mon Inconnue », le meilleur film français que j’ai vu en 2019, et ceci explique peut-être cela. On repense par moment à des films comme « L’Amour ne s’achète pas » (Can’t Buy Me Love, 1988) ou « Une amie qui vous veut du bien » (Secret Admirer, 1986) mais ce film est moins drôle et plus profond. Le casting est à la hauteur aussi bien chez les adolescents (Benjamin Voisin, héros également de « La dernière vie de Simon » l’autre bonne surprise française de ce début d’année, mais aussi Thomas Guy, Nils Othenin-Girard et Tasnim Jamlaoui que je découvrais) que chez les parents (avec les toujours parfaits Laurent Lucas et Isabelle Carré).
    Roobie
    Roobie

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 82 critiques

    4,5
    Publiée le 28 avril 2020
    Un vrai bonhomme, c'est avant tout un vrai beau film qui va droit à l'essentiel. Une superbe histoire de deuil fraternel, ou celui qui reste matérialise le souvenir de son frère pour l'aider à avancer dans la vie. Y'a vraiment de joli moment dans ce long métrage, beaucoup d'émotions servies par des acteurs bien en place, le rythme est parfait et le meilleur indicateur de ce fait est qu'il nous laisse un peu sur notre faim. J'aurai aimé avoir un petit épilogue, mais c'est pas grâve, ça me laisse la porte ouverte pour décider du destin de certains persos :)
    David B.
    David B.

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 495 critiques

    3,5
    Publiée le 6 juillet 2020
    L'émouvante histoire d'un deuil qui dure, engluée dans une sorte de déni, auquel le jeune protagoniste finira par sortir. C'est juste, bien joué et ouvre vers la possibilité de la poursuite de la vie...
    Dois-Je Aller le voir ?
    Dois-Je Aller le voir ?

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 1 120 critiques

    3,5
    Publiée le 26 décembre 2020
    J’ai trouvé que c’était un bon film. J’ai bien aimé la façon dont l’histoire est introduite. C’est simple et efficace car on arrive à cerner facilement les protagonistes. Le décor est planté pour un scénario qui sera bien construit. Thomas Guy et Benjamin Voisin m’ont totalement convaincu. On avait pu voir le premier en second rôle dans L’HEURE DE LA SORTIE (2019). Il incarne bien la fragilité de son personnage. Quant à Benjamin Voisin, il s’est révélé au grand public en 2020 avec ETÉ 85 en Juillet. Autant je n’avais pas aimé sa prestation dans ce dernier, en revanche là je l’ai trouvé très bon. Ces deux jeunes acteurs arrivent à donner vie à Tom et Léo. Leur relation nocive est prenante. Elle va permettre d’aborder certains thèmes très intéressants. Sans vous spoil, je peux tout de même vous dire qu’on est centré sur le travail sur soi de Tom. Il subit une épreuve avec ce nouvel environnement, et il va devoir trouver les cartes pour s’en sortir seul, sans faire appel à son frère. L’influence néfaste de Léo est à relativiser par la dépendance de Tom envers lui. Un équilibre que j’ai aimé. Pour agrémenter cette histoire, le casting secondaire est très bien choisi. Les parents en les personnes de Isabelle Carré et Laurent Lucas installent le cadre. Les étudiants vont eux rajouter les difficultés sociales en amitié, en amour mais aussi en haine comme avec Nils Othenin-Girard, Tasnim Jamlaoui et Guillaume Arnault. Malheureusement, le film est trop court (1h28). On sent que tout va trop vite et que cela manque de développement. Tout le potentiel de cette forte histoire n’est pas exploité.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top