Mon compte
    I Am Greta
    Note moyenne
    2,1
    262 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur I Am Greta ?

    36 critiques spectateurs

    5
    11 critiques
    4
    9 critiques
    3
    6 critiques
    2
    3 critiques
    1
    3 critiques
    0
    4 critiques
    Trier par :
    Les plus utiles Les plus récentes Membres avec le plus de critiques Membres avec le plus d'abonnés
    Yetcha
    Yetcha

    799 abonnés 4 324 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 10 mars 2021
    Intéressant de voir la naissance du phénomène Greta Thunberg. J'ai toujours eu du mal à comprendre pourquoi les gens étaient aussi agressifs avec elle, qui ne fait que dénoncer des comportements suicidaires pour notre planète. Mais je pense juste que les gens n'aiment pas être pris la main dans le sac ni qu'on leur mette leurs erreurs sous le nez. Ce qui m'interroge par contre, c'est pourquoi dès le début de son mouvement, elle a été filmée, suivi, entouré... Si vraiment cela venait d'elle seule, pourquoi tant de focus sur le début du phénomène où il n'y avait encore rien du tout ? Intéressant.
    🎬 RENGER 📼
    🎬 RENGER 📼

    6 568 abonnés 7 329 critiques Suivre son activité

    2,0
    Publiée le 1 mars 2021
    Comme son titre l’indique, I am Greta (2021) est un documentaire retraçant le parcourt atypique et hors du commun de la jeune Greta Thunberg (qui a fêté ses 18ans en début d’année). Elle s’est d’abord fait connaître en Suède lorsqu’elle a débuté (à 15ans) la « Skolstrejk för klimatet » (la grève scolaire pour le climat) où chaque vendredi, elle venait manifester devant le parlement suédois contre l’inaction face au changements climatiques. Rapidement, les médias s’en sont fait l’écho et l’onde de choc s’est propagé. Elle devient rapidement la figure de proue de la nouvelle génération qui veut se battre pour un avenir meilleur, l’avenir de la planète.

    Greta n’est pas une enfant comme les autres. Diagnostiquée autiste (elle est atteinte du syndrome d’Asperger), très rapidement elle voue une obsession pour l’écologie et les changements climatiques. Elle acquiert rapidement une renommée internationale et fédère des millions de jeunes à travers le monde. Des manifestations voient le jour aux quatre coins du globe, ne laissant pas indifférents les hauts dirigeants et autres organisations. Si bien qu’elle se retrouve très vite invitée à participer à des sommets ou à des conférences climatiques, notamment à la COP24 de 2018 en Pologne voir même aux Nations Unies en 2019 à New York.

    Le réalisateur suédois Nathan Grossman s’est très rapidement intéressé à elle (au tout début de sa grève scolaire) pour au final, nous restituer un portrait très intéressant sur cette adolescente investie et passionnée. Le film nous permet de voir l’évolution de Greta, de ses débuts (avec sa grève solitaire à Stockholm) à son statut d’icône planétaire, aussi bien adulée que décriée (on parle très souvent de manipulation de la part de ses parents).

    Nathan Grossman la suit partout où elle va, de la Suède à la Pologne, du Danemark en passant par la France (sa rencontre avec Emmanuel Macron), de l’Angleterre en passant par l’Italie jusqu’aux États-Unis. La caméra est au plus près d’elle, de ses moments de doute, de faiblesse, de peur, de tristesse, d’émotion et de rire, le réalisateur dresse le portrait d’une fillette touchante, obnubilée voir passionnée par combat qu’elle mène (il n’y a qu’à voir son émouvant discours devant la commission européenne ou celui aux Nations Unies).

    Le film nous montre les bons côtés (ses différentes rencontres notamment) mais ne nous épargne pas le revers de la médaille d’une telle (sur)médiatisation. Adolescente mûre pour son âge, Greta en prend pour son grade aussi bien dans les médias que sur les réseaux sociaux, donnant lieu à des propos gerbatoires et honteux (on parle quand même d’une gamine de 15ans), notamment lorsque Bernard Chenebault (ex-président de l’association Les Amis du Palais de Tokyo) déclarait en 2019 "J'espère qu'un désaxé va l'abattre").

    Alors certes, tout n’est pas irréprochable dans sa bataille contre l’inaction face au changements climatiques (on pourra notamment faire référence à son trajet en voilier pour relier l’Angleterre à New York qui, sur le papier semble être une belle opération de comm’, mais qui n’en reste pas moins aberrant puisqu’il aura fallu expédier un nouvel équipage (par avion) et rapatrier les skippers du premier trajet par avion !), mais force est de constater que le combat que mène Greta est beau, juste et nécessaire.

    Après, le documentaire est loin d’être irréprochable et a tendance à brasser du vent inutilement (notamment la première partie et les innombrables trajets en voiture entre Greta et son père).

    ► http://bit.ly/CinephileNostalGeek ★ http://twitter.com/B_Renger ◄
    velocio
    velocio

    1 231 abonnés 3 071 critiques Suivre son activité

    2,5
    Publiée le 27 septembre 2021
    Avait-on besoin d'un documentaire sur Greta Thunberg ? La question, au minimum, mérite d'être posée. La réponse n'a rien d'évidente. En 2018, Le réalisateur suédois Nathan Grossman avait entendu parler d'une jeune lycéenne qui avait décidé d'entamer une grève scolaire pour le climat, et il avait vu là un bon sujet pour un court-métrage documentaire. Lorsque ce combat, au début totalement solitaire de la part de Greta, a pris une ampleur mondiale, le réalisateur était là, il a continué à suivre celle qui était devenue l'égérie de la lutte contre le réchauffement climatique et ce qui, au départ, devait être un court métrage est devenu un long métrage, présenté hors compétition à la Mostra de Venise 2020. Ce que nous montre Nathan Grossman de la vie de Greta Thunberg se termine en septembre 2019, il y a 2 ans. Dire qu'on n'apprend rien de nouveau sur l'adolescente, âgée aujourd'hui de 18 ans, serait mentir. Dire qu'on apprend beaucoup de choses serait exagéré. De même, dire qu'on n'apprend rien de nouveau sur l'urgence écologique serait mentir, mais dire qu'on apprend beaucoup de choses serait exagéré. En fait, le plus intéressant dans ce film, ce sont les comportements à son sujet des personnalités politiques, des chefs d'état, que ce soit pour la récupérer ou pour l'insulter : "Elle n'est qu'une gamine dépressive, extrêmement angoissée et très malheureuse", c'est une "bécasse égoïste, mal élevée et fanfaronne", "réveille toi, deviens adulte et boucle la", etc. Il sort actuellement un nombre important de documentaires consacrés à l'urgence écologique. "I am Greta" en fait partie, ce n'est pas le plus intéressant pour celles et ceux qui s'intéressent à ce sujet.
    CinÉmotion
    CinÉmotion

    160 abonnés 220 critiques Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 2 octobre 2021
    J'ai bien aimé ce documentaire, bien qu'on apprenne rien de véritablement nouveau, ni sur le cause défendue, ni sur Greta elle-même, ni sur la non action des gouverneurs et présidents des différents états. La seule vraie valeur ajoutée de ce film c'est de découvrir à quel point Greta est déstabilisée et plongée dans le mal-être en étant à cette place de crieuse d'alerte. Elle le dit elle-même, elle ne devrait pas avoir à tenir ce rôle, et qu'elle est "dépassée" par les évènements et l'ampleur de son propre mouvement. Et c'est vraiment cette ambiguïté et ce combat interne qui m'a semblé le plus intéressant de voir.
    J'espère vraiment que son combat va servir à quelque chose, car elle y laisse vraiment des plumes psychologiquement. J'ai bien aimé le passage où elle reprend le journaliste en précisément bien "qu'elle ne souffre pas du syndrome Asperger mais qu'elle est atteinte du syndrome Asperger". Sa souffrance, en revanche, est ailleurs et est bien visible à l'écran quand elle joue ce rôle de meneuse dans le combat contre la crise climatique. Est-ce responsable qu'un père mette à ce point en avant sa fille sur la scène mondiale, alors qu'elle est quelque peu instable/fragile d'un point de vue comportemental vis à vis de son autisme ?
    À la sortie du documentaire, j'avais vraiment deux grosses inquiétudes. Celle du danger de la non-action des états envers la crise climatique qui va nous frapper, et aussi celle sur la santé de Greta Thunberg si son énergie déployée de façon monumentale pour cette cause n'est pas traduit en actions concrètes dans les hautes sphères des états. Je n'ai vu que souffrance en elle dans ce documentaire, et c'est ça qui m'a vraiment interpellé et touché.
    Fabien S.
    Fabien S.

    496 abonnés 4 150 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 22 février 2021
    Un très bon documentaire sur Greta Thunberg . A nous faire réagir sur les enjeux climatiques et au réchauffement de notre planète.
    Coric Bernard
    Coric Bernard

    350 abonnés 544 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 5 décembre 2020
    Ce documentaire sur le destin atypique de Greta THUNBERG est intéressant à découvrir et je l'ai trouvé bien construit. Il ne peut pas être taxé de film de propagande car le réalisateur suédois évoque également les oppositions aux actions de cette jeune activiste en proie parfois à ses moments de doute. Pour réaliser ce documentaire, le réalisateur a suivi Greta pendant une année de juin 2018 où elle fait sa première grève devant le parlement de Stockholm jusqu'à son célèbre discours devant les membres de l'ONU à New York. Il décrit bien dans ce film la genèse de l'engagement de cette héroïque lanceuse d'alerte et sa grande détermination dans sa volonté de faire prendre conscience de l'urgence d'agir pour la planète.

    Bernard CORIC
    Suppositoire
    Suppositoire

    43 abonnés 60 critiques Suivre son activité

    0,5
    Publiée le 31 janvier 2021
    Je ne commenterai pas en détail, ça finira censuré comme la moitié de mes commentaires. Dès qu'un avis sort du consensuel tout en étant négatif, il semblerait qu'il ne soit pas apprécié.

    Mais sérieusement, pour l'avoir vu via une autre zone de diffusion, soit vous décidez de vous épargner le temps que prendrait le visionnage de cette énième propagande des bobos é-coco-logistes, soit vous décidez de le perdre pour vous fendre la gueule devant les arguments bidons voire mensongers, et à imaginer le niveau d'intoxication effrayant qu'il faut pour qu'un cerveau adulte sain puisse arriver à gober tout ça sans broncher.
    Pierre D.
    Pierre D.

    12 critiques Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 29 septembre 2021
    Présenter ce film comme un portrait de Greta est réducteur. C'est beaucoup plus intéressant que ça. Comme Citizen four sorti en 2014 et qui nous montrait la rencontre de Snowden avec les journalistes qui publieront ses documents, I AM GRETA nous montre le phénomène à sa naissance, quand personne ne peut imaginer l'ampleur que ça prendra. Je crois que ces deux films sont des cas uniques.
    C'est aussi la réponse la plus limpide à ses détracteurs qui veulent absolument qu'elle soit manipulée, qu'on lui écrit ses textes, et qu'une gamine de 15 ans ne peut pas avoir d'opinions. J'espère seulement que ce film sera vu par d'autres que les déjà convaincus.
    RAYENE M.
    RAYENE M.

    14 abonnés 304 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 15 octobre 2021
    Un superbe film documentaire de la jeune militante suédoise GRETA que je ne connaissais pas avant de le visionner.
    J'ai admiré l'obstination et la persévérance de la jeune fille à véhiculer ses idées toutes simples pour ralentir la détérioration de notre chère planète.
    Note spéciale pour son papa qui l'a soutenu et accompagné dans ses périples.
    Un bon film à voir.
    Joan V.
    Joan V.

    1 abonné 5 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 3 octobre 2021
    Incroyable de voir tant de gens dénigrer la prise de parole environnementale de cette jeune fille... Surtout ne changez rien, vous vivrez dans le même grand gaspillage universel que vos ainés. Vos enfants vous remercieront de leur laisser les miettes de notre planète...
    PadaT
    PadaT

    4 abonnés 58 critiques Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 26 septembre 2021
    Il est des films qui me touchent particulièrement parce qu'ils touchent à l'Humain : comprendre : ce qui l'anime, ce qui le met en mouvement, ce qui le met en difficulté.

    Authenticité : ne pas se mentir à soi ni à l'autre,
    Vulnérabilité : accueillir qui on est avec des peurs, ses doutes,
    Quête : accepter d'être touché, d'être au service de quelque chose de plus grand que soi et suivre sa voie

    Lorsqu'on regarde autour de soi, on observe parfois ce genre de personnes. Qui vont à contre courant. Chemin semé d'embuche, qui suscite autant de haîne que d'admiration. Ce sont des révélateurs de nos âmes.

    Nathan Grassan a su dévoiler de nombreuses facettes de Greta Thunberg, pour peu que l'on accepte d'accueillir sans jugement, sans pensées parasites, les paroles et les actes de celle-ci. Un courage admirable qui m'invite moi à ne surtout pas la laisser porter ce fardeau seule. Merci pour son travail d'immersion auprès d'une personne qui par son syndrome, a du mal avec la présence des autres.

    J'avais été profondément touché par Woman. De nouveau je suis touché. Qu'est-ce que j'aime voir cette humanité.
    elzevier
    elzevier

    3 abonnés 14 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 30 septembre 2021
    Haha, tous ces commentaires injurieux fait par ces vieux mâles en manque qui transpirent la haine me font bien rire. Bon ce film est pas un chef d'œuvre mais au moins il donne une petite lueur d'espoir dans les générations futur qui elle auront la dure tache de réparer la planète que leur auront laissé les générations précédentes.
    Nourigat Tony
    Nourigat Tony

    4 abonnés 86 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 17 mars 2021
    Très bon documentaire dans lequel on est au plus proche de Greta Thunberg depuis le début de son mouvement pour la protection de la terre et de l'environnement par voie de grève chaque vendredi et de sitting, jusqu'à sa traversée en voilier de la Suède à New york pour se rendre à une réunion de l'ONU. Ce documentaire m'a profondément ému, tant Greta est consciente, pleine de bon sens, intelligente et consciencieuse et dévouée à cette cause estimant que c'est le propre de l'être humain d'avertir ses semblables des dangers qui les guettent. Malheureusement nous savons tout cela depuis plus de 30 ans mais rien n'arrête les industriels, les hommes politiques menteurs voleurs et corrompus qui ne font que parler pour endormir les foules. Greta n'est pas comme disent à longueur de temps ces lâches détracteurs une attardé manipulé qui ne connait rien à ce qu'elle raconte, elle est brillante courageuse et forte et est heureusement soutenue par ses parents dont son père qui l'accompagne dans tous ces voyages et par de plus en plus de jeunes à travers le monde, la dernière marche comptant 7 millions de personnes. Greta dérange les mauvaises personnes et les personnes hauts placées véreuses, au point de recevoir des menaces de mort, menaces mises à exécution en inde contre des militants écologistes. Déprimant constat que ce sont toujours les mauvaises personnes qui dirigent et mènent le monde.
    Reynald B.
    Reynald B.

    Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 26 janvier 2022
    Superbe documentaire qui révèle la personnalité de Greta.Il ne suffira pas à faire taire les haineux qui la traitent comme si elle était elle même responsable du changement climatique. Le syndrome de Cassandre ça vous parle? Que dire de la lâcheté qui consiste à menacer une ado de viol, de mort ou de sévices divers (j’ai vu des horreurs - des mêmes - sur les réseaux sociaux qui mériteraient la correctionnelle, voir les assises pour incitation à la haine et harcèlement psychologique) et ce alors qu'elle ne fait qu’être une porte parole.

    Je passe sur l’ânerie qu’il s’agirait d’un « truc de bobos ». C’est nier le travail des centaines de scientifiques du GIEC. Mais il est évident que les climato-négationnistes n’ont pas envie de le lire ou n’en ont pas la capacité.

    Dire que c’est le énième documentaire sur Greta est tout autant de mauvaise foi, j’en connais au maximum 4 on est très loin du compte pour parler de « n » ! De plus, Nathan Grossmann avait commencé son documentaire bien avant les autres puisqu’il était là le dès le premier jour. Cette gamine avait attiré son attention et il l’avait filmée d’abord sans conviction, ce n’est qu’après qu’il compris que c’était le début d’une page d’histoire.

    Autre argument fallacieux : Parler de Greta éviterait ou empêcherait d’évoquer les vrais problèmes du changement climatique. Oui tout comme parler de Martin Luther King empêchait de de ses concentrer des droits sociaux aux États-Unis et de Nelson Mandela sur l’Apartheid en Afrique du Sud !

    L’intérêt du film est de montrer Greta dans sa vie quotidienne et sa vie de militante. Elle est autiste et est capable d’avoir appris tous les rapports sur le climat par cœur ! Son père ne la « manipule » pas, il essaie difficilement de la suivre. Sa mère n’écrit pas ses discours comme j’ai lu ailleurs, Greta est bien plus compétente qu’eux sur le sujet .

    Le documentaire évoque aussi la genèse du mouvement qu’elle a initié. Ceux qui parlent de « propagande » ne l'ont manifestement pas vu.
    Cette très jeune femme a réussi là ou les partis écologistes, les hommes politiques et les ONG avaient échoués. Elle a mis le changement climatique dans toutes les têtes, elle a mobilisé toute une génération celle née dans ce millénaire. Avant la crise de la pandémie Il y eu des vendredis avec plusieurs millions de jeunes mobilisés sur tous les continents (sauf l’Antarctique dit elle en souriant). Elle sait qu’elle incarne ce mouvement, parce qu’elle l’a déclenché toute seule, mais elle ne veut pas être un leader, des dizaines d’autres Greta se sont levées partout dans le monde (ce mouvement est très féminin, c’est aussi une de ses particularités inédites. Et il y en a qui disent encore qu’elle n’a rien fait ?

    Pour traiter cette crise climatique les homme politiques, et une grande partie des gens, savent maintenant ce qu’il faut faire, les scientifiques leur ont donné les solutions. Ce n’est pas une adolescente qui va sortir une baguette magique et tout résoudre d’un coup !

    La menace de la pandémie éloignée, ce mouvement va reprendre de plus belle. Pour l’instant, ils ne font qu’une grève scolaire, mais il est clair que ce n’est qu’une étape.
    Ils veulent faire pression sur les élites pour qu’elles régissent enfin, et sur les générations précédentes pour qu’il adoptent un mode de vie plus sobre. Car ce ce sont ces jeunes qui seront les plus concernés.

    Ce film est très bien fait. Dans l’interview du DVD le réalisateur explique ses choix (filmer à la hauteur de Greta, les champs, contrechamps) on voit les doutes et les difficultés de Greta, sa formidable capacité de résilience. Ceux qui croient qu’elle va laisser tomber ne savent pas ce qu’est un autiste Asperger et sa propension aux intérêts particuliers. (j’en ai un à la maison)

    Sans tout spoiler, pour traverser l’Atlantique Nord dans un voilier de course comme elle l’a fait, sans aucun confort dans les éléments déchaînés et une belle démonstration de son courage et de son abnégation.

    Bref, Greta agace les schnoques (malheureusement pas tous vieux, le temps ne fait à l’affaire, je vais avoir 64 ans) qui n’apprécient de se faire mettre le nez dans leur caca par une petite fille.

    2 commentaires sur 3 que j’ai lu ici « rament » entre la haine et la mauvaise foi. Ça en dit long sur notre monde où la « liberté » (de gaspiller et de tout saloper) des uns menace la survie de tous !

    Sur la pochette du DVD, il y a un QR Code qui permet de télécharger un dossier pédagogique en pdf sur le réchauffement climatique très bien fait, dans la continuité de la mission que s’est donnée Greta : alerter, informer et mobiliser.
    Coraline B
    Coraline B

    2 abonnés 8 critiques Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 25 septembre 2021
    Un excellent documentaire sur un personnage intéressant et l'immense cause qu'elle défend pour nous tous.
    Cela fait du bien de la voir elle et son parcours autrement qu'à travers les médias et les réseaux sociaux qui ne lui rendent pas justice, bien au contraire.
    Pas besoin d'être un activiste pour apprécier le film, juste un terrien. A voir en famille, le message est pour tous les âges. Une réussite.
    Les meilleurs films de tous les temps
    Back to Top