Mon compte
    Le Meilleur
    note moyenne
    3,6
    309 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Le Meilleur ?

    32 critiques spectateurs

    5
    7 critiques
    4
    7 critiques
    3
    4 critiques
    2
    11 critiques
    1
    3 critiques
    0
    0 critique
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 2 105 abonnés Lire ses 4 339 critiques

    3,0
    Publiée le 4 février 2011
    La grosse cavalerie américaine dans toute sa splendeur avec cette fable sur la réussite incarnant à la virgule près les valeurs conquérantes d'un pays jamais rassassié d'idoles."Le Meilleur"(1984)respire Yankee,d'autant plus en s'ancrant dans le milieu du base-ball des années 40.Robert Redford y incarne un rôle taillé pour lui.Il est un vétéran de la batte,qui veut accomplir son rêve de devenir le roi du homerun,16 ans après en avoir été privé par une balle perdue.Espoirs,drame inattendu,renaissance,preuve de sa compétitivité,menaces extérieures et enfin triomphe sur l'adversité dans une gerbe de feu d'artifices!Un schéma cousu de fil blanc,mais qui a le mérite de faire rêver devant une telle success story.Et Redford,mystérieux,séduisant et volontaire,parvient à tout nous faire avaler.La distribution prestigieuse,comportant aussi Glenn Close(angélique),Kim Basinger(vénéneuse)ou encore Robert Duvall(fouineur)est une autre raison d'apprécier un film,qui fait du baseball une mythologie à part entière,où les batteurs se drapent d'un costume de héros faisant vibrer toute une nation.Barry Levinson se moque du réalisme,mais offre une vision idéalisée de l'acharnement récompensé.
    I'm A Rocket Man
    I'm A Rocket Man

    Suivre son activité 131 abonnés Lire ses 2 282 critiques

    1,5
    Publiée le 16 septembre 2019
    Super casting : Robert Redford, Glenn Close, Robert Duvall réunis, que demander de plus ? Malheureusement ça ne fait pas tout ! Le film a mal vieilli, le scénario est un peu daté, les ficelles sont un peu grosses et franchement on n'y croit pas beaucoup. Le mystère autour de Roy finit par lasser et moi je me suis ennuyé à mourir. Un classique qui devait être sympa il y a 20 ans mais là ça ne fonctionne plus ! Dommage...
    AMCHI
    AMCHI

    Suivre son activité 3 160 abonnés Lire ses 5 886 critiques

    2,5
    Publiée le 29 septembre 2006
    Il n'est pas nécessaire d'être un fan de base-ball pour apprécier Le Meilleur. J'ai regardé ce film pour la présence de Robert Redford, excellent dans la peau du joueur. Ce n'est pas un film marquant mais il se laisse regarder.
    Ykarpathakis157
    Ykarpathakis157

    Suivre son activité 791 abonnés Lire ses 16 717 critiques

    1,5
    Publiée le 23 avril 2021
    The Natural est basé sur un livre du même nom de l'auteur Bernard Malamud. Le livre était déjà médiocre et le film a trouvé le moyen de s'enfoncer encore plus. L'histoire est celle d'un aspirant joueur de baseball nommé Roy Hobbs (Redford) qui rêve d'être le meilleur joueur de l'histoire. Il réapparaît ensuite dans l'histoire à l'âge de 35 ans pour tenter à nouveau de réaliser son rêve. On pourrait penser que le casting de stars rendrait le film au moins bon mais même cela n'aide pas. Robert Redford donne au personnage principal Roy Hobbs la personnalité d'un bloc de bois. Même Glenn Close et Robert Duvall qui sont de grands acteurs offrent des performances ennuyeuses et fades dans cette adaptation du roman. Les seules qualités rédemptrices du film est qu'il met en vedette Michael Madsen dans l'un de ses tout premiers rôles au cinéma...
    antony Z.
    antony Z.

    Suivre son activité 51 abonnés Lire ses 943 critiques

    4,0
    Publiée le 16 octobre 2019
    3,7 - Typique des films des années 80... une belle histoire mise en scène sur une musique douce et bienveillante qui nous enveloppe et nous envoi dans un monde enchanteur quelque soit le propos du récit et diverses manipulations et vices...

    Ici, c'est une belle histoire d'un homme simple qui accède à son objectif d'être le meilleur et reconnu de tous...

    R. Redford y est touchant comme à son habitude et apporte son immense charisme à ce personnage tendre, parfois naïf et blessé par la vie, ses choix.. Les seconds rôles sont tout aussi brillant. Par ailleurs, ceux-ci appartiennent aujourd'hui à la caste des très grands comédiens (R. Duval, G. Close, K. Basinger..).

    La Musique et la photographie, nommés aux Goldens Globes de l'époque sont l'un des principaux atouts de ce métrage
    Ghighi19
    Ghighi19

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 1 342 critiques

    4,5
    Publiée le 16 juillet 2020
    Un excellent film de Barry Levinson .Certe un peu long pour le public qui n est sans doute pas passionné par le base ball . Les acteurs sont sublimes de Glen Close à Robert Redfortd . A noter la partition sublime de Randy Newman .
    Poun M
    Poun M

    Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 16 critiques

    4,0
    Publiée le 3 décembre 2013
    Ce film humain conte l’histoire du courage et la volonté d’être ce que l’on nous a volé…. Une œuvre juste et lumineuse… L’histoire de ce sportif qui malgré le temps et l’adversité détient en lui une offrande que le destin ne peut lui voler : le talent… Superbe
    rocky6
    rocky6

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 1 259 critiques

    4,0
    Publiée le 26 mars 2021
    Un très beau film porté par le charismatique Robert Redford. Le film suit le parcours d'un joueur de base-ball super talentueux dont la trajectoire a été stoppée brutalement. Bien des années plus tard, proche de la retraite sportive, il décide de faire son come-back. Mais les embuches seront nombreuses. Le film se déroule dans les années 30 et l'époque est très bien restituée. Il s'appuie sur un très bon casting : Glenn Close, Kim Basinger, Robert Duvall, .. viennent épauler Robert Redford. Un film qui est une belle fable sur l'échec et la réussite et sur le fait que tout peux arriver dans la vie. C'est un film familial très inspirant.
    Malevolent Reviews
    Malevolent Reviews

    Suivre son activité 741 abonnés Lire ses 3 207 critiques

    3,0
    Publiée le 8 août 2013
    Considéré comme l'un des meilleurs films sportifs et pour certains le meilleur sur le baseball (bien que cet avis soit contesté par beaucoup), le deuxième film du débutant Barry Levinson nous ramène à la fin des années 30 où un joueur de baseball déchu de 35 ans décide de s'imposer et de devenir le plus grand joueur de baseball des États-Unis. Mais comme tout bon aspirant, le bonhomme va être confronté aux moqueries, aux découragements et même aux magouilles de hauts dirigeants qui ne voient pas l'arrivée de cet arriviste prétentieux du bon œil... Mais attention, Le Meilleur est l'un des films les plus clichés que vous verrez sur un écran : tout est prédisposé pour que le spectateur soit les doigts de pieds en éventail. Ainsi, plus un Robert Redford Movie qu'une vraie épopée sur le baseball, le long-métrage souffre d'une certaine timidité de la part d'un Levinson très sobre qui ne filme pendant deux heures que Redford le magnifique, le beau gosse, le héros quoi. Un héros pas vraiment attachant dans le fond (le gars est prétentieux parce qu'il est méga doué) mais qui le demeure dans la forme grâce à la performance toujours aussi impeccable de l'acteur américain aux côtés d'une ribambelle d'interprètes tels que Robert Duvall, Glenn Close, Kim Basinger, Robert Prosky et Wilford Brimley. Alors oui, le film se regarde gentiment et ce malgré sa durée un peu longuette pour au final servir un produit formaté qui ne vous fera certainement pas aimer le baseball mais ravira sans problème les amateurs de drames et plus encore les fans de Robert Redford. Pourtant, le film aborde des sujets intéressants comme le fait de réaliser ses rêves – un classique, les magouilles dans l'ombre et les parties truquées, mêlant de façon bordélique mais invisible de grands moments du sport en une seule histoire. Au final, sans être un monument du genre, Le Meilleur reste un film très plaisant mais auquel on aurait préféré un peu plus de tonicité derrière la caméra et plus d'humilité en face.
    caro18
    caro18

    Suivre son activité 107 abonnés Lire ses 2 213 critiques

    2,0
    Publiée le 2 août 2012
    Pas tellement surprise, sauf par la facilité que les femmes ont, pour manipuler Roy.
    Plume231
    Plume231

    Suivre son activité 2 409 abonnés Lire ses 4 639 critiques

    2,0
    Publiée le 6 avril 2013
    Film que j'ai visionné surtout pour la raison qu'il a souvent été parodié dans "Les Simpson" et on comprend pourquoi les créateurs de la série aux personnages jaunes ne se sont pas gênés vu que l'ensemble croule sous tous les clichés existants. En fait ce film pas réaliste sur l'ascension d'un joueur de base-ball comporte quelques bonnes idées (comme le coup de revolver par une déséquilibrée, inspiré d'une histoire vraie je crois !!!) mais est surtout un prétexte pour mettre en valeur sa vedette Robert Redford (d'ailleurs un peu trop vieux pour le rôle !!!). Bref on y croit pas beaucoup mais en plus des quelques bonnes idées éparpillées dans une masse de clichés, ces derniers peuvent donner quelques belles séquences enfin plutôt une séquence, la finale avec les projecteurs qui pètent et la BO bien inspirée de Randy Newton ; autrement...
    Fabien S.
    Fabien S.

    Suivre son activité 214 abonnés Lire ses 3 789 critiques

    4,0
    Publiée le 12 avril 2017
    Robert Redford incarne un joueur de base-ball. Glenn Glose interprète sa femme . Robert Duvall tient le rôle de son entraineur.
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 713 abonnés Lire ses 3 795 critiques

    2,5
    Publiée le 11 mai 2022
    Quand il entame, le tournage du « Meilleur » de Barry Levinson en 1984, Robert Redford est parvenu à un tournant de sa carrière. Sa collaboration avec Sydney Pollack, déjà pleine de cinq films, ayant déjà donné ses meilleurs fruits, il s’est décidé en 1980 à entamer une carrière parallèle de réalisateur avec « Des gens comme les autres » qui lui a valu sa première et unique récompense aux Oscars en 1981. Ses grands films étant désormais derrière lui, sa carrière d’acteur va lentement décliner, l’acteur n’acceptant pas facilement d’endosser les rôles de son âge. « Le meilleur », film typiquement ancré dans l’âme américaine car consacré à la grande geste du base-ball, sport roi aux Etats-Unis fournit justement à Redford l’archétype des rôles de beau gosse vieillissant qui de « Out of Africa » de Sydney Pollack, « Proposition indécente » d’Adrian Lyne et « Personnel et confidentiel » de Jon Avnet, jusqu’à « L’homme qui murmurait à l’oreille des chevaux » en 1998 où il se dirige lui-même complaisamment face à Kristin Scott-Thomas, le verront tout doucement s’acheminer vers une caricature de lui-même. Barry Levinson encore débutant doit bien sûr se plier à l’exercice qui consiste à mettre en valeur la plastique encore parfaitement opérante de celui qui avec la complicité des producteurs semble s’être figé dans le rôle de « Gatsby le magnifique » (Jack Clayton en 1974). Puisant dans toute la mythologie du base-ball où les héros pullulent, le scénario inspiré du roman éponyme de Bernard Malamud, tire habilement (un peu trop sans doute) toutes les ficelles du mélodrame lacrymal qui voit le sportif surdoué, fauché (Barbara Hershey sublime en archange de la mort) avant même d’avoir pu connaître la gloire, renaître de ses cendres vingt ans plus tard pour mener une équipe de seconde zone vers les sommets du classement national. Le tout parsemé de rebondissements destinés à embellir toujours un peu plus l’image du héros revenu de tout mais trouvant à chaque fois l’énergie pour rebondir et enfin trouver l’amour. On a sans aucun doute connu scénario plus subtil mais la qualité de la photographie de Caleb Deschanel ajoutée au casting de choix qui entoure Redford au sein duquel on détachera tout particulièrement Wilford Brimley campant un entraîneur bougon mais rempli d’humanité et Robert Prosky en Président de club corrompu jusqu’à l‘os, contribuent à rendre le film touchant par la naïveté champêtre qu’il dégage par instant. Les spectateurs américains y ont été sensibles qui se sont rendus en grand nombre dans les salles. En Europe, le film n’a pas connu le même succès.
    Eselce
    Eselce

    Suivre son activité 746 abonnés Lire ses 4 230 critiques

    2,5
    Publiée le 20 avril 2017
    L'histoire d'un excellent joueur de baseball qui, 15 ans après s'être fait tiré dessus et avoir disparu de la circulation, revient sur le terrain comme une fleur et se montre toujours aussi exceptionnel. Le déroulé de l'histoire de ce "fantôme" est curieuse : Mauvais découpage, incohérence, trou de 15 ans inexpliqué. Pourquoi revient-il 15 ans plus tard seulement ? Ses talents sont indéniables. On ne sent pourtant aucun esprit d'équipe, ni aucun talent ou concurrent chez les autres joueurs. Le joueur dérange parce qu'il sort de nulle part et il crée lui-même ses ennemis en ne donnant aucune autre intention que de jouer pour gagner ni aucune anecdote de son passé. Perturbant, le charme de Robert Redford opère sans que l'on n'ait réellement de l'empathie ou de l'antipathie pour son personnage. "Le meilleur" est décevant.
    Roub E.
    Roub E.

    Suivre son activité 366 abonnés Lire ses 4 308 critiques

    2,0
    Publiée le 21 mai 2019
    Si il n y avait pas un tel casting à l’écran cela n’aurait probablement rien donné. Car du point de vu de l’histoire tout est cousu de fil blanc, Robert Redford joue le héros aux origines modestes qui va devenir une star du baseball malgré les drames de la vie, il va aussi se montrer un modèle de vertu et de probité car oui les grands héros américains sont incorruptibles et retrouvent leurs amours de jeunesse après avoir frapper le Home Run de la victoire. Ça doit être bien d’être un héros américain mais à regarder on aimerait qu’il lui arrive quelque chose d’inattendu.
    Les meilleurs films de tous les temps
    Back to Top